Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 16 mai 2022 - 22:46  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Amiga CD32, Commodore CDéjà demain
(Article écrit par Jérôme Damauder et extrait de Joystick - octobre 1993)


De par la conjoncture économique difficile, et l'avancée sans cesse grandissante du parc de PC, des sociétés telles qu'Atari ou Commodore, numéros uns incontestés de la micro-informatique familiale, se sont subitement retrouvées avec un couteau sous la gorge. L'inventeur de la machine à calculer de poche a aujourd'hui tranché en arrêtant sa production de compatibles PC, pour se consacrer uniquement à la gamme Amiga, et par là-même sortir son dernier bébé : la CD32. Nous avions déjà consacré quelques-unes de nos pages du numéro précédent à cette nouvelle console, mais devant le nombre impressionnant de questions qui nous ont été posées et la disponibilité imminente de la machine (la CD32 devrait être en magasin à l'heure où vous lirez ces lignes), nous avons décidé d'approfondir le sujet. Vous pourrez donc découvrir, au fil de ces lignes, tout sur la partie matérielle de la bécane, y compris la nouvelle carte MPEG, pas moins de quatre tests, et des tonnes de préversions. Si avec ça vous n'êtes pas content, je me jette aux lions... Euh non, aux poules plutôt. Oui c'est ça... POOOOl !

Le journal du hard

CD32
La carte mère de l'Amiga CD32

  • 1-A) Bien que l'alimentation soit externe, l'interrupteur se trouve sur la console. L'alimentation est suffisamment puissante pour alimenter le lecteur CD et les futures extensions.
  • 1-B) La sortie UHF permet d'utiliser n'importe quel téléviseur par la prise antenne, pourvu qu'il gère la norme PAL.
  • 1-C) Le modèle qui nous a été prêté était équipé d'une sortie Y/C. La version vendue en France est équipée d'une sortie Péritel, et gère tous les téléviseurs.
  • 1-D) La sortie du signal composite permet la connexion via un simple câble Cinch. Encore faut-il que votre moniteur possède ce type d'entrée.
  • 1-E) Vous pourrez, par l'intermédiaire de ces deux prises RCA, relier le son à votre chaîne Hi-Fi et profiter ainsi de la qualité du son laser, notamment lors d'une utilisation en CD audio ou VideoCD.
  • 2. Il faut retirer la trappe située à l'arrière de la machine, pour libérer le port d'extension. Ce bus 32 bits permettra, dans un avenir proche, de raccorder la carte MPEG (Full Motion Video) et d'enficher la console sur une station d'accueil. D'autres idées de périphériques sont à l'étude.
  • 3. Le processeur est un 68EC020 de Motorola, version du 68020 sans coprocesseur mathématique.
  • 4. Cette puce se charge des transferts de données et des manipulations graphiques, comme la conversion d'images bitmaps par exemple.
  • 5./ Tous les chemins mènent à la ROM. Celle-ci inclut le noyau du système d'exploitation, ainsi que le programme de démarrage affichant le logo, et l'interface permettant de lire les CD Audio.
  • 6. La CD32 est équipé de 2 Mo de mémoire, ce qui reste plus que suffisant pour ce qui concerne les jeux. En revanche, l'emplacement des puces ne permet pas d'entendre celle-ci.
  • 7 Les quatre pavés noirs sont à l'origine des capacités graphiques de la machine. Il s'agit, bien évidemment, de l'AGA capable d'afficher 262 144 couleurs parmi 16 millions, entièrement compatible avec celui de l'Amiga 1200. Le rectangle argenté n'est autre que l'oscillateur de la bécane, cadencé à 28 MHz (utilisé à la moitié de la fréquence, soit 14 MHz).
  • 8. Un câble en nappe relie la console au lecteur de CD, facilitant ainsi le démontage de l'ensemble. Ce dernier est à base d'une mécanique Sony, la partie électronique étant manufacturée par Chinon (l'un des sociétés phares en ce domaine). Sa vitesse de 307 ko/s et son temps d'accès de 280 m/s, le placent parmi les plus rapides du marché.
  • 9. Bien que la manette d'origine possède la bagatelle de sept boutons (sans compter les huit directions), les deux prises de la CD32 acceptent les manettes standard, sauf si le programme nécessite l'utilisation des autres boutons. La prise AUX devrait autoriser la connexion de plusieurs consoles entre elles. De nombreux développeurs se disent très intéressés par cette option, ça promet !
Le Full Motion Video

Déjà compatible Kodak Photo CD, CD Audio, CD+G et CDTV (à 50%), la CD32 devient également lecteur de Video CD par l'adjonction d'une carte de décompression d'image en temps réel. Ce nouveau standard, qui commence à faire parler de lui, permet de stocker plus de 70 minutes de film en utilisant une méthode de compression MPEG (Motion Picture Expertise Group). Les algorithmes de compression reposant sur des calculs complexes, le seul processeur de la machine ne suffirait pas à décompresser 25 images plein écran (avec son) en une seconde. Pour cela, on fait appel à une carte spécialisée capable d'accomplir le travail avec une perte de qualité minimum et une vitesse d'environ 30 images/s. En effet, si le MPEG permet de diviser la taille d'une image par 30 ou 40, il subsiste une perte de qualité plus ou moins importante en fonction de la nature de l'image. La qualité du Video CD n'est donc pas aussi bonne que celle du disque laser, mais reste supérieure à elle du VHS.

Full Motion Video
Un premier aperçu du Full Motion Video

L'architecture de la carte s'appuie sur deux processeurs, un C-Cube pour la vidéo et un LSI pour le son, et sa conception permet de mélanger graphisme CD32 et vidéo, ce qui laisse entrevoir moultes possibilités. Signalons enfin la sortie des premiers titres Video CD pour la fin de l'année, parmi eux : Top Gun, Star Trek, Blade Runner... Le prix de la carte devrait se situer aux alentours des 500 FF. En admettant qu'il en soit ainsi, la CD32 sera la seule machine capable de lire tous les standards du marché pour moins de 4000 FF TTC !

Les préversions

Creation (Bullfrog)

Ce jeu de stratégie, qui se déroule dans les fonds marins, fait appel aux techniques 3D les plus évoluées. Un système de génération de terrain fractale a spécialement été développée en tenant compte de paramètres propres aux roches subaquatiques, afin que l'impression de profondeur soit la plus parfaite possible. Le titre étant programmé sur PC, la version CD32 profitera des graphismes VGA, et la rapidité devrait rester la même... ou presque.

Magic Carpet (Bullfrog)

Si vous êtes du genre très actif, Magic Carpet est fait pour vous. Vous êtes tranquillement assis sur un tapis volant et vous vous amusez à évoluer au ras des pâquerettes à une vitesse foudroyante. Là encore, la technique utilisée ressemble fort à celle de Comanche Maximum Overkill (sur compatible PC), à la différence près que les pixels sont deux fois plus fins et que l'animation est bien plus rapide ! On nous promet que Magic Carpet sera aussi rapide que sur PC, machine qui aura servi pour le développement du programme. Sortie prévue au cours de l'été 1994. Patience...

Theme Park (Bullfrog)

Décidément, l'équipe de Bullfrog s'en donne à coeur joie. Leur dernière idée, plutôt loufoque, n'est pas dénuée d'intérêt. Votre mission consiste cette fois-ci à rentabiliser un parc d'attraction. Oui, oui, vous avez bien lu ! Créer de nouveaux manèges, amuser les enfants, telle est votre destinée. L'animation est à mourir de bonheur. Les gosses gerbent partout lorsqu'ils sont malades, ils mettent les frites en l'air, hurlent de joie quand ça leur plait... C'est absolument dément. Malheureusement, il faut attendre le début de l'année prochaine avant de pouvoir en profiter.

Syndicate (Bullfrog)

Les utilisateurs d'Amiga connaissent déjà ce jeu sorti récemment sur l'A500/600. Le Syndicate, une organisation voulant régner sur le monde, vous confie un groupe de Cyborgs. Armé de quelques armes redoutables, vous devez prendre le commandement de la ville. La version CD32 de Syndicate proposera de nombreuses améliorations, dont l'exploitation de l'AGA, des rotations de perspectives (pour voir les bâtiments sous différents angles), des bruitages d'enfer et probablement l'ajout de la disquette d'extension (permettant à huit joueurs de s'affronter en réseau !) sur le CD. Voilà qui promet de fabuleuses heures en perspective (c'est le cas de le dire).

Uridium 2 (Renegade)

Depuis le temps que l'on vous en parle ! Cette suite du fameux jeu de tir tournant sur C64 profitera des mêmes extensions que la version Amiga 1200 : plus de sprites, plus de couleurs et peut être un défilement supplémentaire, mais ce n'est pas sûr. Pour le moment, le programmeur ne pense pas ajouter d'autres extras, comme de la musique CD Audio par exemple.

Sabre Team (Krisalis)

Vous dirigez un commando de choc luttant contre les organisations terroristes. Sabre Team se déroule sur un terrain isométrique. La version CD32 comprendra deux fois plus de niveaux, des graphismes nettement retravaillés, ainsi qu'une multitude de bruitages et de musiques fabuleuses. A noter que des séquences vidéo trouveront leur place devant chaque début de niveau.

F1 Grand Prix (MicroProse)

MicroProse entend adapter petit à petit ses meilleurs titres sur la nouvelle bécane de Commodore. Malheureusement, mis à part quelques améliorations mineures, F1 Grand Prix ne devrait pas beaucoup innover. En revanche, la rapidité accrue du processeur devrait apporter un réel plus, concernant l'animation.

Genesis (Flair)

Le premier programme de Flair spécialement développé pour la CD32. Prévu pour le mois de décembre 1993, Genesis est entièrement basé sur des techniques vidéo. Les séquences sont si nombreuses qu'il serait de toute façon impossible de produire le jeu sur disquette.

Microcosm (Psygnosis)

Nous sommes dans un futur lointain, et la Terre n'est plus contrôlée que par d'immenses multinationales qui se font une concurrence terrible. La Cybertech Corporation parvient à mettre au point tout un système de miniaturisation qu'elle décide d'employer à mauvais escient. La cible choisie par le chef des scientifiques de la firme n'est autre que son propre président, qu'il compte bien manipuler. Pour ce faire, il injecte des vaisseaux à l'intérieur de son corps, vaisseaux capables de prendre le contrôle de toutes les parties vitales. Le directeur d'Axiom, rival éternel de la Cybertech voit ici une occasion idéale pour anéantir son concurrent. Heureusement, les gentils s'aperçoivent du subterfuge et injectent, à leur tour, un vaisseau partant à l'encontre des belligérants, accompagné de mini-bases aux endroits clés du corps. Ah, ces gentils, ils vont tout faire rater.

Microcosm
Microcosm

Comme vous pouvez le deviner, vous êtes le gentil susnommé et vous pilotez le vaisseau. L'action reste très passive puisque vous vous contentez de tirer sur tout ce qui bouge et de choisir une direction de temps à autre. That's all folks! En revanche, ce sera l'occasion de vous en prendre plein la tête pour pas un rond. Plus de 500 Mo d'images de synthèse à tomber par terre. Vous évoluez dans les vaisseaux sanguins et des sprites déboulent à toute vitesse devant vous. Vient ensuite une balade dans les poumons, où une poursuite infernale s'engage avec les engins adverses... jusqu'à ce que vous puissiez atteindre le cerveau. Rien à dire, c'est vraiment du grand art. Il suffit de voir les séquences intermédiaires, comme celles où l'on s'approche des bases, pour ne plus avoir envie de jouer à autre chose. Les graphismes sont bien évidemment en 256 couleurs et la bande sonore sort tout droit d'un film de science-fiction. Ah oui, j'oubliais ! Une présentation fabuleuse vous plonge dans l'histoire pendant plus de cinq minutes. Psygnosis nous offre, à travers ce titre, l'un des premiers programmes à utiliser au mieux le support laser. Sortie prévue pour Noël 1993.

Psygnosis CD

Rise Of The Robots (Mirage)

Le bâtiment de l'Electrocop Corporation, spécialisé dans la fabrication robotique, est entièrement contrôlé par un androïde qui finit pas péter les plombs. Votre mission, si toutefois vous l'acceptez, consiste à en reprendre le contrôle en envoyant, à votre tour, un robot en remplacement du premier. Le programme utilise des images de synthèse, et bien qu'il ne m'ait pas été donné de voir tourner le jeu, les seules images disponibles sont impressionnantes. La version définitive devrait voir le jour en février de l'année prochaine.

Body Blows 2 (Team 17)

Ce clone de Street Fighter 2 connaît bien plus d'un adepte. Ça, pour se défoncer la tronche, tout le monde est partant ! Comme en témoignent la photo d'écran, la version CD32 jouit de graphismes en 256 couleurs. Pour ce qui est de ce qui ne se voit pas, sachez que le son est nettement meilleur et que l'animation est largement plus fluide, 68020 oblige. Vivement le début de l'année prochaine. Eh oui, les meilleurs se font attendre.

Body Blows
Body Blows 2

Superfrog (Team 17)

Considéré longtemps comme le meilleur jeu de plates-formes sur Amiga, la grenouille va encore faire parler d'elle à travers son adaptation sur CD32. Certes, les améliorations ne seront visiblement pas nombreuses, mais sa sortie ne devrait plus tarder et un bon jeu reste un bon jeu.

Ryder Cup Golf (Ocean)

International Open Golf Championship est à peine disponible qu'Ocean annonce déjà Ryder Cup Golf, simulation bien supérieure selon eux. Voilà qui devrait ravir tous les acquéreurs du premier titre. Quoiqu'il en soit, l'action se déroule à la manière de LeaderBoard, tout en restant dans le style d'animations 3D du premier. Les programmeurs nous promettent une merveille de rapidité et une exploitation maximum du CD.

The Chaos Engine (Renegade)

Le dernier grand succès des frères point sur la carte, Bitmap Brothers en anglais. Contrairement à la plupart des éditeurs, Renegade ne se contente pas de retranscrire le jeu sur CD. Eh non, puisque cette version comprendra, entre autres, des graphismes en 256 couleurs, des tonnes de voix et de bruits numérisés ainsi qu'une introduction beaucoup plus longue, question de remplir un peu le support. Bien entendu, il sera toujours possible de jouer à deux simultanément.

Burning Rubber (Ocean)

La version CD32 devrait profiter de la rapidité du processeur et proposer par là-même une animation fluide et rapide.

Alfred Chicken (Mindscape)

Notre poulet préféré reprend du service à travers une version toute spéciale de ce programme destiné à la console de Commodore. Plus de personnages, plus de couleurs, Alfred Chicken devrait sortir pour les fêtes de Noël 1993.

Dune CD (Cryo Interactive)

Déjà disponible sur PC et PC CD-ROM, la version CD de ce jeu d'aventure/stratégie a été grandement modifiée afin de profiter au maximum des 500 Mo en ligne. Plus de 20 minutes de film (sous la forme d'extraits), des séquences en images de synthèse, un système de synchronisation des lèvres avec la parole (plus d'une heure de blabla...) sans parler de l'intérêt génial de ce jeu. La version CD32 offrira les mêmes agréments. La date de sortie correspond à celle des fêtes de fin d'année, si tout se passe comme prévu.

Dune CD
Dune CD

James Pond 3 (Millennium)

Le deuxième volet vient à peine de sortir que Millennium nous annonce la suite des aventures de l'agent secret qui n'hésite plus à se mouiller. La version CD32 inclura les mêmes avantages que celle de l'A1200 (défilements supplémentaires, 256 couleurs, animations sophistiquées...) avec une bande sonore de meilleure qualité et une présentation de notre héros aquatique sous la forme d'un dessin animé (comme dans le 2).

TFX (Ocean)

Dans la lignée des simulateurs de vol, TFX s'annonce comme étant l'un des plus fabuleux programmes réalisés à ce jour. La technique tridimensionnelle utilisée permet d'obtenir une infinité d'angles de vision tous aussi impressionnants les uns que les autres. Il est par exemple possible de regarder à l'intérieur de la cabine de pilotage comme si vous y étiez, en bougeant la tête dans n'importe quel sens, et apercevoir ainsi une partie de vos jambes (par exemple). Avec plus de deux cents missions, TFX risque de vous donner du fil à retordre. Les graphismes seront identiques à la version PC, mais il m'est impossible de vous dire si la bande sonore profitera de la présence du CD.

Cardiaxx (Team 17)

Un clone de R-Type avec des sprites énormes et une animation à la Team 17. Ce programme, qui comprend de nombreuses options, des graphismes AGA et un son d'enfer, ne sera disponible qu'en début d'année prochaine.

Autres sorties

D'autres sorties sont prévues pour la CD32 : Civilization (MicroProse), Lotus Turbo Esprit Challenge (Gremlin) et Sensible Soccer (Renegade).

Alien Breed (Team 17)

Basé sur le thème d'Aliens (le film), vous partez zigouiller les infâmes monstres qui ne pensent qu'à bouyaver tout ce qu'ils trouvent sur leur passage. L'action se déroule en vue satellite et les graphismes sont très réussis. CD oblige, les sons seront plus évolués et les graphismes en 256 couleurs. Un excellent programme, comme tous les jeux de Team 17 d'ailleurs (non non, ils ne me payent pas !).

Overdrive (Team 17)

Ce programme sortira en deux versions, dont une faite uniquement dans l'optique d'utiliser au maximum la puissance de la console. L'équipe de Team 17 a ajouté de nouvelles courses et une vue aérienne tout simplement géniale. La taille des sprites est spectaculaire.

Dracula (Psygnosis)

Le film de Francis Ford Coppola a fait couler beaucoup de sang, à tel point que Psygnosis a décidé d'en sortir une adaptation informatique. Le résultat est hallucinant : un CD rempli d'images de synthèse de la mort et d'animations époustouflantes. Vous évoluez dans un environnement synthétique, au rythme d'une vingtaine d'images par seconde, un peu comme dans Guest pour ceux qui connaissent un tant soit peu le PC. Heureusement, l'intrigue est autrement plus intéressante et au vu des premières démonstrations, ça cartonne dur.

Putty 2 (Supervision)

Une version AGA est en cours de préparation avec des images entièrement retravaillées et une bande sonore qui devrait, espérons le, exploiter la qualité audio du CD.

Nick Faldo Golf (Grandslam)

La version de Nick Faldo en CD comprendra une bande sonore de qualité laser, des voix numérisées et des graphismes en 256 couleurs. Un bon programme qui souffrait justement de la pauvreté de ses graphismes. Voilà qui tombe bien !

Akira (IcE)

Non, vous ne rêvez pas. Le chef-d'oeuvre du dessin animé nippon verra le jour sur CD32. Le jeu comprendra de nombreuses séquences du film et une action reprenant les moments forts : course de motos, poursuite avec la police... et c'est prévu pour début 1994.

Zool 2 (Gremlin)

Cette incroyable fourmi s'est sortie indemne de sa première mésaventure. Qu'à cela ne tienne, voilà qu'elle recommence de plus belle avec ce deuxième volet, dont une version sera spécialement développée pour l'A1200 et la CD32. A suivre de très près.

Quelques exemples...

...de ce que sait faire la machine.

La séquence suivante est tirée du CD de démonstration vendu avec la machine. Le décor qui défile est précalculé et vous ne faites que diriger le curseur sur les ennemis. Il faut tout de même noter que ça fonctionne sans la carte Full Motion Video.

CD32

CD32

Un exemple d'animation en images de synthèse. C'est superbe et le son qui accompagne donne une idée du genre de programmes qui nous attend.

CD32

Tests de jeux

Zool

Cette version de Zool étant pratiquement identique à la version étendue tournant sur l'A1200, nous limitons volontairement ce test à cette demi-page. C'est l'histoire d'une fourmi spatiale qui, à la suite d'une embrouille mortelle, se retrouve projetée dans un monde totalement inconnu. Vous voilà donc prisonnier des 18 niveaux de ce programme à succès. Ces niveaux sont en fait constitués de six tableaux comprenant chacun trois sous-tableaux aux décors identiques.

Tout d'abord, le défilement est absolument irréprochable. Secondo, la rapidité de l'animation et le nombre de sprites affiché simultanément à l'écran n'a rien à envier à ce qui se fait de mieux dans le monde de la console. Enfin, la jouabilité est presque parfaite, avec une souplesse dans le déplacement sans précédent. Des bonus permettent d'améliorer les performances de notre héros masqué et des passages secrets débouchent sur des jeux de tir du style de Defender.

Par rapport à la version originale, Zool apporte un second défilement parallaxe, une présence musicale renforcée et un plus grand nombre de couleurs. La version CD offre un bonus supplémentaire : une introduction en dessin animé. Voilà donc une nouvelle occasion de découvrir, ou de redécouvrir l'un des meilleurs jeux du genre.

James Pond 2

L'agent secret le plus bizarre de la galaxie ramène ses nageoires dans ce nouvel épisode aux allures de jeu de plates-formes. Effectivement, après réunion de la rédaction, il s'agirait effectivement d'un jeu de plates-formes dans lequel vous incarnez James. James comment déjà ? Ah oui, Pond... James Pond.

Ce curieux personnage possède la faculté de s'allonger comme un chewing-gum et de s'agripper sous les plates-formes qu'il rencontre. La version CD32 de ce jeu existant sur toutes les consoles du marché, est largement la plus réussie de toutes. Les défilements différenciels sont parfaits et le nombre de couleurs témoigne de l'utilisation de l'AGA. Sans vouloir défendre le dernier-né de Commodore, je dois reconnaître que c'est quand même un gage de qualité, tout du moins en ce qui concerne les capacités d'animation de la machine.

Les autres améliorations comme la présence d'une introduction, d'un dessin animé de cinq minutes (en vidéo) et d'une bande sonore de qualité audio, sont uniquement dues à la capacité du support. Quand on pense qu'une cartouche coûte entre 350 et 500 FF et que le jeu est moins bon, on a vite fait de faire un choix.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]