Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 16 janvier 2022 - 11:35  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Zool AGA
(Article écrit par Seb et extrait de Joystick - avril 1993)


Zool étant l'un des tous premiers titres à voir son adaptation sur Amiga 1200, il est évident que tout le monde attendait le résultat au tournant, carnet à critiques en mains. Pas seulement pour juger le jeu, mais surtout pour avoir une idée de ce que cette nouvelle machine peut ou pourra nous offrir.

Zool

Annonçons la couleur tout de suite, le résultat est plus qu'encourageant et laisse présager de véritables petites merveilles à venir, quand les programmeurs maîtriseront réellement la bécane. Nous avons déjà testé Zool sur Amiga 500, il y a donc de grandes chances que vous connaissiez le jeu. Pour les endormis du dernier rang, nous reprendrons tout depuis le début.

Zool, habitant de la énième dimension, est l'un des derniers membres des ninjas intergalactiques. Malgré son apparence frêle, sa vague tronche de fourmi avec bandeau rouge et ses membres fins comme des allumettes, Zool est un véritable héros, toujours prêt à foncer combattre les méchants et sauver les gentils. Mais il a une terrible faiblesse, il adore se bourrer la gueule. Zool est un véritable pilier de comptoir, toujours fourré dans les bars, dans les pubs, une bière à la main et une autre qui attend devant lui. Mais hier soir, il est sorti de la énième dimension pour se retrouver dans un univers complètement cinglé, un véritable cauchemar. Ce qu'il voit autour de lui, Zool a du mal à y croire. Des bonbons, d'énormes bonbons, des montagnes de sucre glacé, de chantilly, des forêts de sucettes, de bâtons de réglisse, partout, à perte de vue, le décor n'est composé que de sucreries.

Zool

La première surprise passée, Zool doit bien se rendre à l'évidence, s'il veut rentrer chez lui, dans sa énième dimension, il devra traverser ces vastes contrées dignes des plus beaux phantasmes d'un enfant de cinq ans rêvant de sucreries. Malheureusement, ces régions sont infestées de sales bestioles, d'ennemis qui lui veulent du mal et qui cherchent à tout prix à lui foncer dessus.

Le joueur contrôle Zool, très simplement, à la manette, en le faisant courir dans tous les sens, bondir sur les plates-formes et tirer sur tous les ennemis qui se présentent. Zool peut aussi s'accrocher sur les parois et escalader par bonds successifs. En passant sur des objets inanimés, en général des bonbons, Zool les ramasse et marque donc des points. Il peut aussi récupérer des options qui lui donneront des pouvoirs, comme la capacité de se dédoubler, de se protéger grâce à un bouclier, de lancer une bombe, ou encore de sauter plus haut.

Zool

Chaque monde est divisé en plusieurs sections, de 1 à 3, et se termine par un combat contre un chef de fin de niveau. Classique. Il y a donc le monde des sucreries, celui de la musique, des fruits, des outils, des jouets, ainsi que le monde de la fête foraine. A chaque fois, les décors sont superbes, avec un écran de fond fixe (assez chargé), les plates-formes et les sprites qui bougent dessus, et un énorme dégradé de couleurs sur toute la hauteur de l'écran. Le tout bougeant à très grande vitesse et de façon très fluide. L'Amiga 1200 est loin d'être décevant à ce niveau-là, l'action est rapide et elle ne souffre de quasiment aucun ralentissement. Les couleurs sont superbes et nombreuses, les dégradés impressionnent véritablement.

Zool

Côté sonore, le joueur a le choix entre musique et bruitages. Les compositions sont excellentes, avec plusieurs styles différents au choix, et la qualité des bruitages ainsi que leur diversité a de quoi faire décrocher des sourires. Le jeu en lui-même est difficile, long, mais bien dosé, et un système de "continue" vous permettra d'aller plus loin. L'amélioration de la version Amiga 1200 par rapport à la version Amiga 500 est indéniable, tout va plus vite, l'action est plus fluide, et il y a plus de couleurs et d'objets à l'écran. Si toutes les productions Amiga 1200 à venir sont de cette qualité, pas de doute, la nouvelle machine commodore deviendra véritablement intéressante. A suivre, donc.

Nom : Zool AGA.
Développeurs : Gremlin.
Éditeur : Gremlin.
Genre : jeu de plates-formes.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga AGA, 68020, 2 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 8/10.

Les points forts :

- La rapidité de l'action et la fluidité des défilements et des animations est tout à fait digne des meilleures productions consoles.
- Les bruitages sont très amusants, et accompagnent parfaitement tous les massacres que vous pourrez faire.

Les points faibles :

- Le fond d'écran est souvent surchargé ce qui donne un jeu confus parfois.
- Bruitages ou musiques, mais pas les deux à la fois.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]