Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 22 août 2017 - 01:27  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Amiga 500 Plus
(Article écrit par Jean-Loup Renaud et Mathieu Brisou et extrait de Tilt - novembre 1991)


Chez Commodore, on revient vers le grand public. Après les super configurations du genre Amiga 3000 réservées aux passionnés dont le compte en banque est bien garni, on fait évoluer l'entrée de gamme Amiga.

Amiga 500 Plus
L'Amiga 500 Plus

De petites avancées matérielles

L'Amiga 500 Plus est né. Mais rien de bien révolutionnaire dans cette nouvelle machine. Ce n'est ni plus ni moins qu'un Amiga 500 avec tout juste quelques aménagements, du reste tout à fait justifiés.

A500+

Le plus considérable d'entre eux consiste en une mémoire plus importante. De 512 ko, on passe à 1 Mo. Un certain nombre de logiciels et de jeux qui ne pouvaient pas fonctionner avec la mémoire trop faible de l'Amiga 500 lui deviennent ainsi accessibles. Ce n'est pas tout pour la mémoire. Ce méga de mémoire est utilisable indifféremment en mémoire Chip ou en mémoire Fast. Dans la gamme Amiga, ce concept n'est pas nouveau puisqu'il provient directement des A2000 et A3000. Il permet à l'utilisateur de gérer de manière plus souple sa machine, notamment en matière de graphismes.

Du reste, cette mémoire est extensible directement à 2 Mo. Sachez que l'extension mémoire A501 qui donne 512 ko de plus fonctionne parfaitement avec l'A500 Plus. Cependant, il serait profitable de la remplacer par un modèle de 1 Mo bien qu'un tel produit ne soit pas encore au catalogue officiel de Commodore...

Sachez malgré tout que le port extension mémoire de l'A500 Plus et identique à celui de l'A500 et que les extensions des sociétés tierces doivent fonctionner sans problème. En outre, il faut savoir que l'A500 Plus dispose d'une horloge/calendrier sauvegardée en standard et que l'on a donc plus besoin d'utiliser celles présentes sur certaines extensions mémoire dont l'A501 de Commodore.

Amiga 500 Plus
La carte mère de l'Amiga 500 Plus (révision 8A, photo de Michael Rubisch)

Dans la suite logique de cette montée en puissance de l'A500, il est aussi notable que les coprocesseurs graphiques montés en standard soit les plus puissants de la gamme. Désormais dénommés Fat Agnus 8375 et Super Denise 8373R3, ils permettent de franchir de nouvelles barrières en matière de résolution. Ainsi, l'A500 Plus permet d'afficher un maximum de 1280x512 points en 4 couleurs. Bien entendu, tous les modes écran classiques (et notamment le HAM 4096 couleurs) sont toujours présents à l'appel. Regrettons simplement que la palette de couleurs n'ait pas été augmentée cela aurait permis d'enfoncer un peu plus le clou face au STE.

Toutes les améliorations des puces de l'Amiga 500 Plus provient en fait de l'apparition de l'Enhanced ChipSet (ECS) qui a remplacé l'Old ChipSet (OCS) de l'Amiga 500 et des autres modèles précédents. Voici la liste des résolutions possibles avec l'ECS :

Mode graphique
Résolution
Résolution
avec suraffichage
Couleurs maxi
Fréquence
verticale
Fréquence
horizontale
NTSC : Basse Résolution
320x200
362x241
32
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Basse Résolution entrelacée
320x400
362x482
32
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Haute Résolution
640x200
724x241
16
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Haute Résolution entrelacée
640x400
724x482
16
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Super Haute Résolution
1280x200
1440x241
4
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Super Haute Résolution entrelacée
1280x400
1440x482
4
60 Hz
15,72 kHz
PAL : Basse Résolution
320x256
362x283
32
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Basse Résolution entrelacée
320x512
362x566
32
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Haute Résolution
640x256
724x283
16
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Haute Résolution entrelacée
640x512
724x566
16
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Super Haute Résolution
1280x256
1440x283
4
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Super Haute Résolution entrelacée
1280x512
1440x566
4
50 Hz
15,60 kHz
DBLNTSC : Basse Résolution sans scintillement
320x400
372x467
16
59 Hz
29,2 kHz
DBLNTSC : Basse Résolution entrelacée
320x800
372x934
16
59 Hz
29,2 kHz
DBLNTSC : Haute Résolution sans scintillement
640x400
744x467
4
59 Hz
29,2 kHz
DBLNTSC : Haute Résolution entrelacée
640x800
744x934
4
59 Hz
29,2 kHz
DBLPAL : Basse Résolution sans scintillement
320x512
372x564
16
50 Hz
29,45 kHz
DBLPAL : Basse Résolution entrelacée
320x1024
372x1128
16
50 Hz
29,45 kHz
DBLPAL : Haute Résolution sans scintillement
640x512
744x564
4
50 Hz
29,45 kHz
DBLPAL : Haute Résolution entrelacée
640x1024
744x1128
4
50 Hz
29,45 kHz
A2024 : NTSC
1008x800
1008x800
4
60 Hz
15,72 kHz
A2024 : PAL
1008x1024
1008x1024
4
50 Hz
15,60 kHz
A2024 : 10 Hz NTSC
1024x800
1024x800
4
60 Hz
15,72 kHz
A2024 : 10 Hz PAL
1024x1024
1024x1024
4
50 Hz
15,60 kHz
A2024 : 15 Hz NTSC
1024x800
1024x800
4
60 Hz
15,72 kHz
A2024 : 15 Hz PAL
1024x1024
1024x1024
4
50 Hz
15,60 kHz
Euro : Basse Résolution
320x200
360x200
32
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Basse Résolution entrelacée
320x400
360x400
32
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Haute Résolution
640x200
720x200
16
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Haute Résolution entrelacée
640x400
720x400
16
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Super Haute Résolution
1280x200
1440x200
4
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Super Haute Résolution entrelacée
1280x400
1440x400
4
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Productivité
640x400
680x414
4
70 Hz
31,43 kHz
Euro : Productivité entrelacée
640x800
680x828
4
70 Hz
31,43 kHz
Multiscan : Productivité
640x480
680x495
4
60 Hz
31,44 kHz
Multiscan : Productivité entrelacée
640x960
680x990
4
60 Hz
31,44 kHz
Super72 : Haute Résolution
400x300
468x314
16
72 Hz
24,62 kHz
Super72 : Haute Résolution entrelacée
400x600
468x628
16
72 Hz
24,62 kHz
Super72 : Super Haute Résolution
800x300
936x314
4
72 Hz
24,62 kHz
Super72 : Super Haute Résolution entrelacée
800x600
936x628
4
72 Hz
24,62 kHz

Liste des caractéristiques
  • Microprocesseur 68000 à 7,16 MHz (NTSC) ou 7,09 MHz (PAL).
  • Mémoire Chip de 1 Mo (extensible à 2 Mo ; mémoire Fast extensible à 8 Mo).
  • Système d'exploitation Workbench/Kickstart 2.04.
  • ROM Kickstart 2.04 de 512 ko.
  • Puce Fat Agnus (génère les adresses pour la vidéo et pour la mémoire Chip).
  • Puce Denise (gestion des modes vidéo).
  • Puce Paula (gestion de l'audio et des entrées/sorties).
  • Puce Gary (décodeur d'adresse).
  • Tous les modes graphiques gèrent 32 couleurs, ou 64 couleurs (mode EHB, Extra HalfBrite) et 4096 couleurs (mode HAM, Hold And Modify).
  • Mode "overscan" (suraffichage) augmentant la résolution à 768x576.
  • Audio 4 voix 8 bits sur 9 octaves en mode PCM. Possibilité de synthèse vocale.
  • Lecteur de disquette interne 3,5 pouces (880 ko).
  • Un port d'extension latéral de 86 broches.
  • Un port d'extension sous la machine de 56 broches.
  • Un port série RS-232 25 broches.
  • Un port parallèle Centronics 25 broches.
  • Deux ports souris/manette DB9 mâles 9 broches.
  • Un port pour lecteur de disquette externe 23 broches.
  • Sortie vidéo 23 broches (RGB analogique).
  • Sortie vidéo composite monochrome.
  • Deux ports audio RCA (gauche et droite).
  • Clavier AZERTY (pour le France), QWERTY (pour le Royaume-Uni, les États-Unis, etc.) de 96 touches avec pavé numérique séparé et touches de fonction.
  • Dimensions : 325x65x470 mm.
Workbench 2.04

Autre amélioration, l'arrivée du nouveau Workbench. Il s'agit en fait de la version 2.04, une amélioration de celle qui est livrée avec l'Amiga 3000 (v2.0). Au programme donc, une présentation revue et corrigée bien plus agréable qu'avec la version 1.3 du système. Il est difficile de dire si l'on y gagne en temps d'accès disque ; toutefois, l'ouverture de fenêtre semble légèrement plus rapide et l'ensemble s'avère infiniment plus agréable à utiliser qu'auparavant.

A500+
Le Workbench 2.04

Une chose intéressante est l'amélioration du menu de démarrage lors du maintien des deux boutons de la souris à l'amorce de la machine. Grâce à lui, on peut sélectionner le périphérique d'amorce et désactiver d'autres périphériques.

A noter que divers utilitaires sont fournis avec. Ils premettent de paramétrer divers éléments de la machine et de l'interface utilisateur. Réglage de l'heure et de la date, paramétrage de la langue utilisée par l'interface, couleurs par défauts sont modifiables à loisir. Soulignons, en outre, qu'une disquette de polices de caractères est fournie et que Commodore pense prochainement à des mises à niveau qui permettraient aux possesseurs d'Amiga 500 et 2000 d'accéder à l'environnement 2.0. Les modalités de ces mises à jour ne sont pas encore définitivement fixées mais elles le seront certainement prochainement.

La compatibilité du Kickstart 2.04 avec les jeux n'est pas parfaite. Un certain nombre de programmes nécessitent le Kickstart 1.3 (ou d'autres puces) et refusent de fonctionner avec l'Amiga 500 Plus. On peut citer notament Airborne Ranger, Axel's Magic Hammer, Barbarian 2, Bubble Bobble, Crime Wave, Dynasty Wars, Games Winter Edition, Ghouls N Ghosts, Grand Prix Master, Heroes Of The Lance, Fantasy World Dizzy, Italy '90, Lotus Esprit Turbo Challenge, Midwinter, Moonshine Races, Ninja Spirit, OutRun, Road Blasters, Skidz, Stormball, Street Fighter, Super Grand Prix, Super Scramble Simulator, SWIV, Treasure Island Dizzy, TV Sports Football, Xiphos...

Aspect et prix

Pour revenir au matériel de l'Amiga 500 Plus, précisons que le reste ne change pas ou peu. On retrouve en effet le même boîtier, avec juste un petit logo indiquant qu'il s'agit bien du dernier bébé de Commodore. Clavier, lecteur de disquette, ports d'extension et interfaces sont les mêmes que sur A500 (voir l'article sur l'Amiga 500 pour le détail sur ces ports).

En fait, l'évolution est minime, ce qui est regrettable mais permet d'envisager un très haut niveau de compatibilité matérielle : les cartes d'extension existantes sont ainsi déjà compatibles, ce qui est rare à l'occasion de ce genre d'évolution.

Sachez que le prix officiel est fixé à 3390 FF (avec câble Péritel), mais quand on connaît la propension des revendeurs à faire des remises, il se négociera probablement entre 2800 et 3000 FF.

Afin de mettre tous les atouts de son côté, Commodore propose en outre pour les fêtes de Noël un kit intitulé "Amiga Advantage". D'une valeur de 3590 FF, il comprend, outre l'A500 Plus lui-même, un gestionnaire de fichiers (Infofile), un logiciel de dessin (Fusion Paint) et cinq jeux (Spindizzy World, Bomber, Shangai, Kick Off 2 et Cadaver). Ce n'est peut-être pas l'affaire de l'année mais, pour 200 FF de plus qu'un micro solitaire, ça permet de démarrer...

De l'avenir de l'A500...

Il est bien entendu que la venue de cette machine hypothèque sérieusement l'avenir de l'Amiga 500 tout court. Il continue pour le moment sa carrière mais cela ne saurait durer malgré un prix officiel révisé à la baisse, en chutant de 3490 FF à 2990 FF. Là encore, des remises substantielles sont à attendre. Sachant que l'A500 Plus fera une concurrence acharnée à son prédécesseur, un conseil : n'hésitez pas à marchander !

Dans le même ordre d'idées, la série des kits à base d'Amiga 500 (le tout court, pas le Plus) continue elle aussi sa carrière. A côté des ensembles déjà connus (Amiga School, Amiga Starter, Amiga Home Office, Amiga Home Video et Amiga Music ; ces deux derniers en deux versions), apparaît un petit nouveau : l'Amiga PSG, ou en rapport avec l'équipe de football sponsorisée par Commodore, le Paris Saint-Germain.

Conclusion

Commodore a créé l'Amiga 500+ pour deux raisons. La première est la réduction des coûts ; des modifications mineures ont été faites à la carte mère pour la rendre plus économique à produire. C'est aussi un moyen pour Commodore d'apporter une nouvelle version du système d'exploitation de l'Amiga, la version 2.04.

Nom : Amiga 500 Plus.
Constructeur : Commodore.
Genre : ordinateur.
Date : 1991.
Prix : 3390 FF (sans écran).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]