Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 29 avril 2017 - 13:20  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Bidouille : Amiga 1200mini
(Article écrit par Serge Alves - décembre 2010)


Avant propos

Combien d'entre nous n'ont pas rêvé de voir leur Amiga "Nouvelle Génération" intégré dans un boîtier à l'aspect des Amiga Classic d'antan ? Personnellement, je fais partie de ceux qui ont bavé devant les conceptions fortement inspirées de l'Amiga 1200 que l'on a pu voir sur Internet depuis des années. Malheureusement, tous ces projets sont restés au stade de jolies maquettes 3D, c'est pourquoi j'ai décidé de mettre en place mon propre projet à hauteur de mes maigres moyens.

Étant un projet purement personnel, j'ai eu beaucoup de mal à en accoucher définitivement et j'estime encore qu'il reste fortement perfectible.

A défaut de pouvoir construire un boîtier digne de mon Amiga NG chéri, j'ai décidé de lui offrir un boîtier d'ancienne génération. L'élu à qui j'ai volé la belle robe beige claire et pour lequel j'ai beaucoup d'affection n'est autre que l'Amiga 1200.

Le concept en quelques mots

Mon Amiga NG se compose d'une carte mère de chez Apple utilisée dans les Mac mini G4. Cette dernière tient "presque" sans modifications dans le boîtier d'un Amiga 1200. Le clavier de l'Amiga 1200, pièce maîtresse dans ce montage est raccordable à la nouvelle carte mère en USB grâce à l'interface Keyrah. Le bloc de LED de l'Amiga 1200 est relativement facile à adapter à la nouvelle machine en prenant les bons signaux aux bons endroits.

Je suis parti du principe qu'à tout moment je devrais être en mesure de pouvoir remettre la carte mère du Mac mini G4 dans son boîtier d'origine car cette machine ne m'appartient pas vraiment. La seule entorse que j'ai dû faire est une petite coupe d'un morceau du PCB raccordant le disque dur et le combo DVD à la carte mère. Ce fut sans graves conséquences.

Passons maintenant à une description des étapes principales du montage et ceci en photos afin que vous y voyez plus clair.

Le montage

1. Réunir le matériel nécessaire suivant
  • Un Amiga 1200 physiquement propre.
  • Un Mac mini G4.
  • Une interface Keyrah.
  • Un concentrateur USB de petite taille et ne nécessitant pas d'alimentation.
  • Un changeur de genre RJ45 F/F.
  • Un changeur de genre FireWire 1394a F/F.
  • Un PCB avec deux RCA soudés femelles.
  • Divers petits câbles USB, FireWire 1394a, RJ45.
  • Un rouleau de double face ultra puissant.
2. Extraire la carte mère du 1200

Cette opération est très simple. Quelques vis à enlever sous l'Amiga pour l'ouvrir, quelques autres pour détacher la carte mère et le lecteur de disquette du fond du boîtier plus les vis sur les connecteurs arrière et c'est tout. Un jeu d'enfants que l'on peut aisément découvrir soi-même lors du démontage.

3. Extraire la carte mère du Mac mini G4 de son boîtier

Bien que plus complexe à démonter que l'Amiga 1200, le Mac mini G4 n'est pas pour autant un coffre inviolable. La seule astuce à connaître réside dans le coup de la spatule nécessaire pour ouvrir le boîtier. Je vous renvoie donc sur Google pour faire votre choix de tutoriel de démontage parmi la flopée disponible. En effet, ces tutoriels sont nombreux et je perdrais mon temps à refaire ce qui existe déjà (NDLR : Guillaume Michalakakos en fait mention ici).

4. Montage de la carte mère du Mac mini G4 dans le boîtier de l'Amiga 1200

J'ai retourné la carte dans tous les sens, imaginé les modifications que j'aurais pu faire et la seule façon que j'ai trouvée pour faire rentrer la carte dans le boîtier fut de la mettre collée à gauche du boîtier avec ses connecteurs disposés vers la droite. C'est principalement la barrette de mémoire qui impose cette position car elle est assez haute et ne peut donc se glisser sous le clavier. La barrette se trouvant face aux trous arrières du boîtier, j'ai ajouté une bande de plastique antistatique pour éviter tout accident depuis l'extérieur. J'ai fixé la carte au fond du boîtier avec une petite bande de double face ultra puissant.

Amiga 1200mini

5. Découper une petite partie de la carte qui relie le combo DVD et le disque dur à la carte mère

La disposition des éléments du Mac mini G4 empilés à la verticale ne permet pas de faire rentrer l'ensemble dans le boîtier de l'Amiga 1200. Seuls la carte mère et le disque dur rentrent dans le boîtier. Une petite carte relie ces deux éléments et il est nécessaire de lui couper un petit coin légèrement en biseau. Cette zone à couper ne contient pas de pistes ce qui rend l'opération possible même si beaucoup de prudence et de délicatesse sont indispensables. J'ai personnellement utilisé un cutter pour tracer un sillon de plus en plus profond jusqu'à ce que la carte soit coupée.

Amiga 1200mini

Le combo CD/DVD IDE ne pouvant être monté normalement, j'ai décidé de le déporter pour le mettre à la place du lecteur de disquette en le raccordant à la fameuse petite carte grâce à une nappe. Malheureusement, la fameuse petite nappe ne se trouve pas dans le commerce et la fabriquer est une question compliquée du fait de la difficulté à trouver les connecteurs.

En attendant, la solution du combo externe en FireWire est une excellente alternative qui fonctionne parfaitement sous Mac OS X et MorphOS grâce à l'excellentissime Helios.

Amiga 1200mini

Amiga 1200mini

6. Déporter le bouton d'allumage du Mac mini G4 à l'arrière du 1200

Le Mac mini G4 possède un bouton-poussoir pour l'allumer. J'ai décollé ce petit bouton de son emplacement et rallongé ses deux fils pour le déporter à l'arrière de l'Amiga 1200. Un petit trou fait à la perceuse sur la plaque qui rebouche l'emplacement pour un connecteur SCSI se trouvant juste à côté de la souris permet la fixation pratique et discrète de cet élément étranger.

Amiga 1200mini

7. Connecter l'interface Keyrah

Cette petite interface est un produit très soigné et très simple d'utilisation. Il est conçu par la firme allemande Individual Computers et peut s'acheter chez les revendeurs Amiga. On raccorde simplement la nappe du clavier de l'Amiga 1200 en la serrant avec un support métallique et deux vis sur une zone de la carte Keyrah prévue à cet effet. Il ne reste plus qu'à connecter l'interface en USB à la nouvelle carte mère pour que le clavier soit reconnu comme un clavier USB standard. L'interface émule, via des combinaisons de touches, les touches non existantes sur un clavier Amiga et nécessaires pour certains systèmes d'exploitation. Tout est décrit simplement dans la documentation de la carte qui ne m'a posé aucun souci d'un quelconque ordre depuis plusieurs mois d'utilisation.

La seule position que j'ai trouvé pour que cette carte rentre dans le boîtier avec le reste du matériel impose une petite rotation simple de la nappe verte du clavier. Afin qu'il n'y ait pas de risques de court-circuits, j'ai protégé le dessous de la carte avec un ruban adhésif isolant pour que les soudures ne se retrouvent pas en contact avec des parties métalliques des autres pièces du montage.

Amiga 1200mini

8. Connecter le bloc de LED de l'Amiga 1200 avec les signaux récupérés sur la carte mère du Mac mini G4

. L'interface Keyrah propose un connecteur sur lequel on peut brancher le bloc des LED de l'Amiga 1200 afin de renseigner des divers états du clavier comme le verrouillage majuscule ("Caps Lock"), le "verrouillage numérique" et "imprime écran". Ces informations n'étant pas celles affichées par un Amiga 1200 d'origine, j'ai pris la décision de rechercher les bons signaux ailleurs dans l'ordinateur et de ne pas utiliser cette facilité proposée par Keyrah.

Le signal l'alimentation a été récupéré simplement sur le connecteur USB de l'interface Keyrah. Quant au signal d'activité du disque dur, je l'ai récupéré sur le port IDE du disque en broche 38.

Amiga 1200mini

Afin que les diodes réagissent convenablement, il m'a fallu les séparées car elles ont des pistes en commun sur le bloc. Pour cela il m'a suffi de couper une piste comme vous pouvez le voir sur le schéma ci-dessous montrant comment relier le bloc de LED.

Amiga 1200mini

9. Déporter les divers connecteurs de la carte mère sur l'arrière du boîtier

Voici l'une des opérations les plus simples et pourtant c'est elle qui m'a pris le plus de temps.

Ne pouvant pas utiliser les connecteurs originaux de l'Amiga comme j'avais prévu en les découpant d'une carte mère morte par manque de place et ne pouvant pas pivoter la carte mère du Mac mini G4 afin que ses connecteurs soient directement disponible à l'arrière du boîtier, il m'a fallu tous les déporter avec des petites rallonges partant de la carte mère et arrivant sur des changeurs de genre (des "i") en femelle/femelle que j'ai collés avec du double face ultra puissant sur le fond du boîtier et butant sur l'arrière au niveau des ouvertures originales.

J'ai ainsi déporté le réseau et le FireWire. Pour ce dernier j'en ai profité pour utiliser un système de protection contre les chocs de courant qui peuvent survenir sur le FireWire 400.

Pour l'USB, l'interface Keyrah occupant l'un des deux ports du Mac mini G4, j'ai alors connecté sur le second un concentrateur que j'ai collé côte à côte avec le I RJ45 et le FireWire. J'ai aussi déporté un port USB depuis le côté intérieur du concentrateur vers le côté droit du boîtier au niveau du bouton "eject" du lecteur de disquette non exploité.

Amiga 1200mini

Pour l'image, j'ai simplement utilisé l'adaptateur DVI vers VGA d'Apple dont j'ai collé le connecteur VGA à côté des autres connecteurs installés à l'arrière du boîtier. J'aurais tout aussi bien pu prendre une simple rallonge DVI. Mon choix se fit sur le VGA simplement par ce que je l'avais sous la main.

Pour déporter le son, j'ai récupéré un PCB possédant des RCA sur lesquels j'ai raccordé la sortie mini jack du Mac mini G4 et il a rejoint de même ses amis connecteurs à l'arrière.

Reste l'alimentation dont le connecteur est spécifique et que j'ai du mal à trouver. La situation est donc pour le moment bloquée puisque je ne souhaite pas modifier le câble du Mac mini G4 toujours par soucis de pouvoir faire marche arrière. Le câble est donc provisoirement branché depuis l'intérieur avec un noeud avant la sortie pour éviter les accidents. C'est une solution provisoire en attendant que je trouve un Mac mini G4 en panne pour trois francs six sous afin de le dépouiller de ses connecteurs.

Amiga 1200mini

Amiga 1200mini

Amiga 1200mini

Conclusion

En conclusion, bien que l'intérieur soit encore assez fouillis du fait des longueurs de câbles pas encore optimisées, d'aspect extérieur le comportement de l'ordinateur est identique à un Amiga 1200. Le clavier fonctionne à merveille ainsi que les diodes. Seule la diode du lecteur de disquette reste inactive car il n'y a plus ce périphérique dans la machine.

A l'utilisation, on a la sensation surprenante d'utiliser un Amiga 1200 sous MorphOS ce qui est unique. De plus, c'est extrêmement plus rapide qu'un Amiga 1200 Classic avec une BlizzardPPC. La vélocité du PowerPC G4 offre tout le confort pour l'utilisation des applications les plus récentes et gourmandes, mais il offre aussi la possibilité d'utiliser confortablement E-UAE et ainsi de profiter d'une pléthore de jeux dépendants des puces originelles avec WHDLoad directement depuis Ambient. Ceci est une "presque réalisation" d'un fantasme que j'ai longtemps nourri et qui portait le nom d'AmiJoe.

On m'a, à de multiples reprises, demandé s'il était possible de faire ce montage dans un boîtier d'Amiga 600. Je pense que cela est faisable en se privant probablement du connecteur USB au niveau du lecteur de disquette. N'ayant pas le matériel nécessaire à cette opération, je laisserai donc le soin à des véritables passionnés de l'Amiga 600 d'expérimenter cela et de découvrir ainsi ce sentiment étrange du mariage de l'ancienne esthétique très identitaire et de la puissance des technologies plus récentes.

Suite à la prochaine bidouille.

Attention

Bien qu'à la portée de beaucoup de gens, la réalisation de ce montage comporte son lot de risques non négligeables (exemples : vous brûler les doigts avec le fer à souder, casser votre Mac mini G4 et votre Amiga 1200, vous intoxiquer avec les fumées émanant de l'étain durant les soudures, assassiner vos enfants qui auraient laissé tomber leur verre de lait sur le montage en cours sur la table de la cuisine, etc.).

Ni l'auteur de cet article ni le site Obligement pourront être considérés comme responsables d'une quelconque fâcheuse conséquence suite à la tentative de reproduire ce qui est expliqué dans cet article. Vous êtes entièrement responsable de vos actes.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]