Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 17 mai 2022 - 00:32  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Alien Breed 2: The Horror Continues [AGA]
(Article écrit par Seb et extrait de Joystick - décembre 1993)


II y a maintenant deux ans, pratiquement jour pour jour, sortait Alien Breed premier du nom, sur Amiga. Magie de la fée informatique qui n'arrête jamais de cavaler et de bondir comme une folle, voici sa suite qui sort à la fois sur Amiga 500/600 (OCS) mais aussi sur Amiga 1200/4000 en version spéciale 32 bits AGA. C'est cette superbe version, qui prouve enfin ce que l'Amiga 1200 a dans le ventre, que nous testons ici.

Alien Breed 2 AGA

L'horreur continue

Pourtant, il y a maintenant neuf ans, les deux rois de la baston Johnson et Stone avaient sérieusement nettoyé la base Alpha-5 de ses envahisseurs aliens. Plus l'ombre d'une sale bestiole, en quelques heures tout n'était que tripes gluantes collées aux murs et cadavres jonchant le sol. Depuis deux heures, la colonie envoie des messages de détresse, les aliens sont de retour, ils ont envahi la base tout entière et mettent actuellement un souk tout ce qu'il y a de plus joyeux. Tout cela fleure bon la nouvelle mission éclair pour nos amis Johnson et Stone.

Mais cette fois, ils ne partiront pas seuls et seront accompagnés de deux êtres hybrides mi-hommes mi-reptiles : Ruffertoo et Zollux. Seuls deux de ces quatre combattants d'élite seront déposés sur la terre d'Alpha-5. Malin, intelligent jusqu'aux doigts de pied, vous en aurez déduit que deux joueurs peuvent accomplir les missions simultanément. Parce que des missions, il va y en avoir, une dizaine, même. Pour nettoyer entièrement la colonie, pour la seconde fois, vous devrez traverser trois bâtiments distincts : civil, scientifique et militaire. Chacun d'entre eux est composé de quatre étages, quatre missions donc, sans compter les couloirs de connexions entre les bâtiments.

Alien Breed 2 AGA

Les décors, tout en gardant un aspect futuriste, glauque et bien flippant - couloirs et pièces pleines de machines - changent beaucoup tout au long du jeu. La monotonie ne s'installera pas dans votre coeur. D'autant plus que l'action est d'une frénésie absolument hallucinante, les aliens débarquent de partout, vous foncent dessus et réapparaissent sans arrêt d'on ne sait où.

Impossible de les éliminer, alors ? C'est n'importe quoi, ces missions, on vous envoie pour rien ? Pas du tout... pas du tout, du tout ! Chacune de vos missions se soldera par une destruction totale du bâtiment que vous venez de traverser par différents mécanismes. Vous ferez tout péter. Dans votre course folle, vous devrez prendre le temps de penser à récupérer des clés magnétiques pour ouvrir les très nombreuses portes qui vous barrent la route un peu partout, ainsi que des munitions pour vos armes, des crédits pour acheter du matériel ou encore des mallettes de secours pour récupérer un peu d'énergie. Tout le jeu tourne autour de ces différents objets récupérer : des clés pour ouvrir les passages qui mènent aux crédits, qui vous permettent d'acheter des armes plus puissantes et donc de mieux vous battre contre ces saletés d'aliens.

L'achat de nouvelles armes ne se fait pas en fin de niveau, comme c'est souvent le cas dans les jeux, mais pendant la mission elle-même, en vous connectant à l'un des terminaux qui traînent de-ci de-là.

Alien Breed 2 AGA

Bien sûr, il est encore difficile de dire ce que l'Amiga 1200 est capable de faire, nous ne disposons pas encore de beaucoup de jeux spécifiques à cette bécane. Du coup, nous n'avons pas de références suffisantes pour déterminer si un jeu est digne ou pas d'utiliser les capacités de l'Amiga 1200. Du coup, en attendant d'avoir une ludothèque conséquente, nous tiendrons compte uniquement du plaisir de jeu. Avec Alien Breed 2, pas de doute, c'est du bon, du tout bon, de l'excellent, de l'exceptionnel même.

Les défilements sont d'une fluidité parfaite, les graphismes beaux à pleurer, et le nombre de sprites affichés et animés a de quoi réjouir les plus grincheux. Les écrans de présentation des niveaux sont absolument superbes. D'une résolution très fine, pleins de couleurs et magnifiquement dessinés, comme pour prévenir le joueur qu'il va rentrer dans un excellent jeu.

Alien Breed 2 AGA

L'environnement sonore n'est pas en reste non plus, loin de là. Les musiques sont excellentes, aussi bien au niveau des compositions qu'au niveau de la qualité sonore. Les bruitages, eux aussi, sont d'enfer, carrément : les coups de feu claquent, les monstres hurlent. Sans compter les effets sonores, les bruits de machines, les ventilations qui tournent dans le fond et rajoutent beaucoup à l'ambiance du jeu. Des numérisations vocales accompagnent également certaines de vos actions ou commentent vos déboires ("player one has been eliminated", "player two requires first aid", "player one is a gros bouffon", "player two is complètement nul"...). Là encore, l'effet est parfait.

La maniabilité est tout à fait agréable, avec un petit défaut quand on joue à deux simultanément : un personnage ne peut traverser son collègue, ce qui part d'une bonne intention de réalisme, mais qui nuit au plaisir d'attaquer plus rapidement les aliens qui déambulent dans tous les coins. D'autre part, les niveaux sont sacrément gros, carrément énormes pour certains, et assurent une durée de vie plus qu'honorable. Un système de mot de passe vous permet, tout de même, de reprendre au début d'un bâtiment quand vous avez détruit le précédent.

Alien Breed 2 AGA

Je ne peux que conseiller très vivement l'achat d'Alien Breed 2, qui est l'un des meilleurs jeux du mois, a fortiori l'un des meilleurs jeux Amiga AGA. Absolument éclatant, même quand on joue seul - ce qui n'est pas le cas de tous les programmes proposant une option "deux joueurs" -, Alien Breed 2 ne peut qu'enchanter et rendre fous de bonheur ceux qui aiment l'action et l'arcade.

Nom : Alien Breed 2: The Horror Continues [AGA].
Éditeur : Team 17.
Genre : jeu d'action.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga AGA, 68020, 2 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 9/10.

Les points forts :

- Pfff... Trop de bons côtés dans ce jeu : les graphismes très jolis, les sons excellents, les défilements parfaits, la taille des niveaux. Tout va très bien pour lui, bravo Team 17 !
- En plus, dans la boîte, vous trouverez un jeu en cadeau bonus : Apache. Une réadaptation de Choplifter assez bien faite, qui a en plus le mérite d'être gratuite.

Les points faibles :

- Le mode "deux joueurs" aurait gagné en efficacité, si les deux personnages ne se bloquaient pas autant.
- L'installation sur disque dur n'est pas directement intégrée au programme, il faut écrire à Team 17 pour l'obtenir. Pas très pratique.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]