Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 25 juillet 2017 - 22:37  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Alchimie 111111
(Article écrit par Mickaël Pernot et extrait d'Amiga Power - juillet 2012)


Dixième du nom

Eh oui, dixième Alchimie ! Après la pause toute relative de l'an dernier, puisque nous avions quand même eu droit à la µAlchimie, la dernière édition de cet Événement Amiga mondial a eu lieu lors du grand week-end de trois jours du 11 au 13 novembre 2011 : oui, Événement avec un "É" majuscule et Événement bel et bien mondial, et je pèse mes mots quand j'écris cela, puisqu'il s'agit du plus grand rassemblement Amiga organisé à l'heure actuelle. Pour faire bref, sachez qu'il s'agit aussi d'une des itérations du rassemblement qui aura réunie le plus de personnes, après les éditions 2002 et 2003, avec plus de 170 personnes inscrites !

Alchimie 111111

Une organisation plus que rodée !

La première impression qui s'est dégagée de cette édition, c'est l'organisation aux petits oignons. Rien à redire pour ma part, que ce soit au niveau agencement ou organisation à proprement parlée. Par exemple, la salle était déjà installée et fin prête le jeudi après-midi grâce, il faut le dire, à l'aide des gens de l'ouest qui, venant de loin, étaient arrivés plus tôt !

Les repas ont été servis dans les meilleures conditions possibles, par des personnes ayant le sourire et ne lésinant pas sur le coup de louche. D'ailleurs, cette année aura été particulièrement goûteuse avec des repas toujours très copieux et très bon : à noter un gratin dauphinois excellent et des mousses au chocolat toujours aussi bonnes, bref, du bonheur gustatif.

Une petite urne avait d'ailleurs été déposée pour remercier monétairement les personnes ayant participé à la confection des repas et à leurs services. J'espère que les alchimistes auront été généreux !

La salle elle aussi était bien achalandée puisqu'elle possédait toutes les options nécessaires à un bon "geek" qui se respecte : des switchs en veux-tu en voilà, des prises de courants tous les 50 centimètres, un réseau Wi-Fi, un vidéo-proj' et un écran géant vraiment géant, une sonorisation efficace mais point trop bruyante, un espace dédié aux conférences qui n'empiétait pas sur la salle (que ce soit au niveau espace ou au niveau sono), une salle de mangeage toujours nickel (même si les pieds d'une table ont joué un vilain tour à un assistant délégué au nettoyage de ladite table) qui, du fait du grand nombre de personnes, accueillait deux services par repas.

Alchimie 111111

L'âge des participants commençant à se faire élevé, un grand nombre de personnes n'a pas dormi sur place, mais il y avait de la place pour monter sa toile de tente à l'intérieur de la salle si le coeur vous en disait.

Les orgas semblaient plus cools et plus détendus cette année que lors de ma dernière Alchimie remontant à 2008 pour une vraie grosse Alchimie, et même Monsieur Belett' a pu dormir plus de trois heures dans la nuit de samedi à dimanche ! C'est vous dire si ça allait aussi pour eux. Cicile, même avec son bidon "maternel" (au moment où paraîtra cet article dans aMiGa=PoWeR, elle aura accouché d'un petit "g33k"), se démenait avec la régie mais de manière bien plus décontractée, tout comme Fabounio.

Je tenais aussi à saluer les Triple A présentes à l'accueil qui ont su ajouter une touche de féminité, de douceur et de gentillesse dans ce monde de bits ! Bien évidemment, j'oublie beaucoup de personnes, je ne saurais d'ailleurs toutes les citer... mais il faut d'une manière générale remercier toutes les personnes qui ont aidées de près ou de loin, qu'ils soient Triple A ou non (on est d'ailleurs tous un peu Triple A les jours d'Alchimie). Je tenais toutefois à faire un petit tirage de chapeau à Mehdi "K-L" Boulahia pour la présentation qu'il faisait aux visiteurs, bien rodée et intéressante, à des millénaires de la présentation que j'ai pue faire... mais bon, la classe, ça ne s'improvise pas...

Les conférences, le coeur de l'Alchimie

Cette année encore, les conférences ont été nombreuses et intéressantes, très intéressantes. J'ai participé à bon nombre d'entre elles, même si j'en ai loupée quelques-unes qui m'intéressaient pourtant... mais il faut avouer que c'est très chronophage. Pour faire efficace et concis, sachez qu'il y a eu la première présentation européenne, et officielle, de l'AmigaOne X1000 par Alexandre Balaban, que nous avons pu voir MorphOS sur un PowerBook G4, que l'AmigaOne 500 était aussi de la partie, que Imré Antal peut sauver vos disques durs mais aussi vos clefs USB et vos disques SSD, que les robots avec une IA forte apprennent d'eux-même, sans qu'on les programme, à faire telle ou telle tâche, que Gribouillis de Guillaume "Yomgui" Roguez est impressionnant quand il est utilisé par quelqu'un qui sait s'en servir (ici Christophe "Highlander" Delorme lors de la conférence dédiée), que le XMOS sera sans doute une des particularités les plus attrayantes et les plus innovantes du X1000 (même s'il reste à déterminer ce que l'on pourra bien en faire).

Maintenant, je vais revenir, brièvement pour ne pas remplir tout le magazine mais de manière assez détaillée quand même, sur ce qui intéressera le plus les lecteurs d'aMiGa=PoWeR, à savoir les conférences X1000, XMOS, AmigaOS 4 et AmigaOne 500, MorphOS et Gribouillis. Et rien que ça, c'est déjà tout un programme.

AmigaOne X1000 : Créé par la société anglaise Varisys pour le compte de la société A-EON (dont Trevor Dickinson est un des fondateurs et représentant emblématique auprès de la communauté Amiga), le X1000 est équipé d'un processeur double coeur et 64 bits de chez PA Semi, le PA6T, cadencé à 1,8 GHz. Nous avons vu l'Update 4 d'AmigaOS 4.1 démarrer sur le X1000 de manière rapide mais sans que cela soit phénoménal non plus. Les applications montrées étaient elles aussi rapides sans que cela soit significativement plus rapide qu'un AmigaOne G4, mis à part pour le lancement d'AmiCygnix et des applications qui en dépendent qui, elles, ont gagnées en confort d'utilisation ! Moins de cinq secondes pour lancer celles-ci, cela redonne envie d'utiliser Gimp ou Abiword.

Alchimie 111111
La conférence sur AmigaOS 4.x

Toutefois, il faut bien garder en tête que cette version d'AmigaOS 4 n'était clairement pas optimisée pour le X1000 : pas de gestion du double coeur qui viendra plus tard, mode de débogage activé, pilotes non optimisés, machine installée quelques minutes avant la présentation, etc. Hans De Ruiter, concepteur des pilotes 3D pour les cartes Radeon récentes, a créé un petit programme qui a été montré durant cette présentation : il affiche un logo "HDR Lab" avec gestion des shaders, une première sur Amiga et assimilés. La dernière information de cette conf', donnée par l'ami Jean-François "Voxel" Bachelet, est que Varisys a été enchanté de travailler sur un nouvel Amiga et que la société continue de travailler avec A-EON pour créer de futures machines ! Le temps semble bien plus radieux pour les amigaïstes dernièrement et ce n'est pas l'annonce d'un Netbook PowerPC sous AmigaOS 4 commercialisé par Hyperion pour moins de 500 euros qui me fera dire le contraire !

La puce XMOS : Le prédécesseur de la puce XMOS s'appelle la INMOS et date de 1985. La INMOS était utilisée dans l'Atari ATW... d'où sa faible utilisation et pénétration du marché... Il ne reste plus qu'à espérer que la XMOS ne subisse pas le même sort. Pour faire cette présentation, Grégory "Torlus" Estrade avait un circuit imprimé avec des DEL (oui, on est en francophone et on dit DEL et pas LED, nom de nom) disposées en cercle, chaque quart de cercle représentant un coeur du XMOS. Il nous a alors montré comment on pouvait, simplement et en quelques lignes, envoyer une info d'un coeur à l'autre, via un langage lui aussi assez simple. Du coup, en quelques lignes, Grégory a pu nous montrer les DEL qui clignotaient à tour de rôle, montrant ainsi les coeurs se passant l'information.

La question que pose le XMOS est : que va-t-on pouvoir en faire ? Et là, en sachant qu'il n'y a pas à l'heure de SDK pour celui-ci sur AmigaOS 4 et que les applications disponibles sont encore assez "sommaires" (création d'un DSP, calculs fait en parallèle pour décharger le processeur, etc.) et qu'elles n'ont pas encore été implémentées dans le XMOS du X1000 pour le moment, on peut se poser la question. Mais le XMOS est une puce intéressante qu'il faudra suivre de près car c'est elle qui caractérise et différencie, avec le PA6T, le X1000.

AmigaOS 4 et AmigaOne 500 : Cette présentation a été faite par le célèbre et indémodable Philippe "Elwood" Ferrucci. Équipé du tout nouveau AmigaOne 500 (encore une première à l'Alchimie !), il nous a présenté à la fois la machine et l'OS. Tout d'abord, sachez qu'ACube a acheté une licence "AmigaOne" à Hyperion afin de pouvoir commercialiser cet AmigaOne 500, et ce à la demande de leurs clients qui voulaient pouvoir acheter, non pas une Sam460ex sous AmigaOS 4 mais, un AmigaOne 500 qui reste donc une Sam460ex recarrossée et renommée. Cet AOne 500 a l'avantage d'être compact, peu onéreux par rapport à son grand frère le X1000 et puissant par rapport à toutes les machines AmigaOS 4 existantes et commercialisées, X1000 mis à part. Si la tour utilisée peut faire débat, puisqu'elle ne se démarque pas des standards actuels, elle a l'avantage d'être sobre, floquée et d'avoir un touché "peau de pêche" très agréable. Pour le reste, il s'agit d'une Sam460ex livrée dans une tour, avec des petits autocollants "A" (pour Amiga) à coller sur son clavier.

Alchimie 111111
L'AmigaOne 500 (en haut) et l'AmigaOne X1000 (en bas)

Côté AmigaOS 4, la prévisualisation des fichiers affichant les fichiers images/photos en vignette ou affichant un petit bout du texte des fichiers textes/PDF à la place des icônes, etc. a été implémentée. Si le pilote vidéo de la carte de l'AOne 500 ne gère pas encore l'overlay, l'Update 4 prévue pour la fin d'année 2011/début d'année 2012, devrait remédier à ça. Pour rester dans les pilotes vidéo, sachez que Gallium 3D devrait être intégré dans AmigaOS 4.2 et qu'il permettra ainsi de gérer un maximum de cartes graphiques en 3D. Cependant, le pilote pour le son de la carte AmigaOne 500 ne sera pas gérée prochainement puisque la personne qui s'en occupe est en fait un étudiant et qu'il doit travailler ses examens, mais cela arrivera.

Enfin, le développement du JIT pour UAE PowerPC avance bien, Álmos Rajnai a d'ailleurs grandement avancé peu de temps avant l'Alchimie. Ce JIT donnera un vrai coup de fouet à l'émulation Amiga sur AmigaOS et autres OS PowerPC quand il sortira !

MorphOS 3.0 : Fabien "Fab1" Coeurjoly était venu du Mans en vélo train afin de nous présenter MorphOS 3 et les avancées des futures versions 3.x mais aussi pour nous présenter l'arrivée de MorphOS sur un portable, à savoir le PowerBook G4 de chez Apple : il était d'ailleurs venu avec son PowerBook G4 à 1,67 GHz sous le bras, un PowerBook5.8 donc. MorphOS 3 restera une version "gratuite" pour toutes les personnes ayant déjà achetées une clef pour MorphOS 2.x, ce qui est une bonne nouvelle pour les "vieux de la vieille". Après un rappel sur ce qu'était MorphOS jusqu'à sa version 2.7, Fabien nous a parlé de ce que MorphOS 3.x allait apporter. Tout d'abord, la version 3.0 sera compatible avec les PowerBook5.6 à Powerbook5.9 : il s'agit donc de tous les PowerBook à 1,67 GHz, qu'ils aient une dalle de 15" ou de 17", facile du coup de ne pas se tromper !

L'accélération des pilotes vidéo et 3D, avec la gestion de la 3D pour les cartes Radeon 9600, sera probablement intégrée dans une future mise à jour, tout comme les pilotes pour les cartes Wi-Fi PCMCIA : un ou deux pilotes, notamment pour la puce Atheros 5000, devraient toutefois faire partie de MorphOS 3.0 afin de permettre aux possesseurs de PowerBook de profiter de la mobilité de leur machine. De nouvelles applications feront leur entrée sur l'ISO du CD de MorphOS comme un client SFTP, un logiciel pour graver des CD/DVD, un nouveau lecteur PDF plus à jour qu'APDF, l'éditeur de texte/documents sources Scribble, mais aussi le gestionnaire de "paquets" Grunch et Magic Beacon, l'outil de notification qui permet d'avoir des petites fenêtres qui apparaissent pour vous informer de tout et n'importe quoi. D'autres systèmes de fichiers seront aussi intégrés dans l'OS, avec notamment la gestion de l'écriture sur les partitions NTFS. Pour conclure cette conférence, Fabien a dit que le "futur" de MorphOS serait évidemment un changement d'architecture mais que pour l'instant rien n'était commencé et encore moins décidé. Il s'agira soit d'un passage au processeur x86 soit au processeur ARM... Nous en saurons apparemment plus début 2013, 2012 étant quant à elle une année dédiée à MorphOS 3 et ses mises à jour.

Gribouillis 3 : La conférence sur ce nouveau, et novateur, logiciel de dessin était présentée par Guillaume "Yomgui" Roguez au micro et par Christophe "Highlander" Delorme au stylet de la tablette graphique. En effet, Christophe illustrait directement sur Gribouillis les propos de Guillaume, ce qui nous a permis d'en apprendre un maximum sur ce logiciel de gribouillage. Tout d'abord, il est programmé en PyMUI, permettant de programmer MUI via Python, langage de programmation porté sur MorphOS par... Yomgui. Des modules ont toutefois été écrits en C pour améliorer la vitesse. Une des premières choses qui étonne, c'est qu'on ne choisit pas la taille de l'image que l'on veut créer... car l'espace de travail est créé dynamiquement et s'étend donc en fonction des besoins et de la demande de l'artiste. Il gère le multicalques, avec la fusion, le masque, la réorganisation mais aussi la transparence. De plus, chaque calque peut être déplacé individuellement et indépendamment des autres, ce qui peut s'avérer pratique. Il gère également le défaire-refaire à l'infini (ou undo-redo pour les francophobes).

Le logiciel étant très orienté utilisateur, d'ailleurs Yomgui ne code/ajoute que les fonctions que Christophe et Sébastien Poelzl (de RMS-Communications) lui demandent, toutes les actions internes du logiciel peuvent être entièrement reconfigurées via les préférences, vous permettant ainsi de configurer Gribouillis à l'envie et à vos besoins. Pensé principalement pour les utilisateurs de tablette graphique, Gribouillis instaure un cercle de sélection, activable via une touche défini par l'utilisateur, qui vous permet de choisir une option simplement via le stylet de la tablette. Gribouillis est d'ores et déjà un logiciel important qu'il faudra suivre. Même si Yomgui ne compte pas en faire un logiciel de retouche d'image, des filtres seront quand même intégrés. Sachez enfin que le portage de Gribouillis via PyGTK est également prévu. Cela permettra de le voir débarquer sur Windows et Linux, même si ces versions ne sont pas encore développées et qu'elles n'arriveront qu'après le débogage de la version MorphOS. Pour nos amis utilisateurs d'AmigaOS 4, ou pour ceux utilisant Mac OS X comme Kefrens, rien n'a filtré pour le moment : mais je vais harceler Yomgui pour en apprendre un petit peu plus...

Les à-côtés de l'Alchimie !

Mais l'Alchimie, ce n'est pas que de l'informatique et de l'Amiga, c'est aussi plein de petites choses qui rendent cette concentration originale et intéressante. On peut bien évidemment parler du laboratoire Retr0bright mis en place par sieur Victorien "Krabob" Ferry et qui a permis à un paquet de coques/claviers Amiga de retrouver leur blancheur originelle : merci le soleil d'avoir été de la partie parce que les lampes à UV n'ont pas été efficace du tout... C'est également des stands et autres joyeusetés tels ceux des petits producteurs locaux de "La Coopérative" et du site "LesProducteursDuCoin.com" venus vendre les fruits de leur labeur dans le hall d'accueil.

Il y avait également les stands dédiés à la robotique, avec celui de Planète Robots, le magazine papier qui paraît en kiosque et dont le rédacteur en chef n'est autre que Frédéric "Screetch" Boisdron : ce dernier met un point d'honneur à parler de l'Amiga de temps à autre dans son mag'. Le stand de l'association Caliban était aussi à l'honneur avec des personnes prêtent à expliquer la robotique de manière simple et efficace au premier pékin venu : une conférence plus qu'intéressante sur l'intelligence artificielle a d'ailleurs été réalisée par l'association. Le lycée Jules Algoud avait fait lui aussi le déplacement et avait apporté ses robots créés pour participer à un tournoi de robotique.

Alchimie 111111
Un robot sur le stand Caliban

Alchimie 111111
Un robot intelligent

Il y avait aussi les stands d'associations lyonnaises telles que G3L ou encore l'AFUL (Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres) et LibrePC qui proposaient d'aider les participants à découvrir ou installer des logiciels libres sur leur machine. Et il ne faut pas non plus oublier le stand de l'AFLE avec notre sémillant Yves "Préz'" Lecolier et notre indéboulonnable Alex "Murakami" Dillenseger. Il y avait aussi l'impressionnant stand de l'ami Jean-François "Voxel" Bachelet qui vendait de tout... et de n'importe quoi ! De quoi vous faire repartir avec des euros en moins. On trouvait aussi un espacé dédié à l'association Silicium et à son musée de l'informatique.

Alchimie 111111
Le stand AFLE

Et il y a eu, comme une apothéose, le concert des "Paula Powered" le samedi soir. Et quel concert ! Si vous ne connaissez pas, je vous conseille de jeter un oeil sur Youtube ou d'écouter le balado d'Amiga Impact sur l'AmiGâteries 2011 qui devrait être en ligne au moment où vous lirez ces lignes... tout comme le balado dédié à l'Alchimie. Il s'agit d'un groupe composé d'un guitariste, d'une chanteuse anglaise et... d'un Amiga 1200 sous Octamed Pro, véritable troisième membre du groupe qui s'occupe de la partie "orchestrale". Leur style rock-punk marié à l'Amiga définit un nouveau genre de musique qu'ils qualifient eux-même de "Digital Punk", un vrai bonheur pour nos esgourdes ! J'attends personnellement et avec impatience leur premier disque !

Alchimie 111111
Les Paula Powered

Des prods en veux-tu en voilà !

Le clou du spectacle aura été, comme dans toute coding-party qui se respecte, la diffusion des productions faites en amont ou durant l'événement. Le thème de la fast-compo était "42", un thème placé sous le signe de la "g33kitude" donc. Cette projection aura sans doute été le seul couac/bémol de tout ce week-end, à cause du retard accumulé dans la projection et des problèmes de son lors de la diffusion de certaines prods dont la démo Karate des PureLamers, et les musiques de ACE, du même groupe... on ne criera pas à la conspiration... mais on y pense fortement ! Le retard a d'ailleurs fait que la projection s'est déroulée en même temps que la distribution massive de raclette par nos amis helvètes, distribution assurée de main de maître par Stéphane "Guibrush" Pitteloud qui distribuait les religieuses avec parcimonie mais avec talent !

Malgré ces petits soucis, nous avons eu droit à de belles démos et c'est d'ailleurs une démo Atari, démo que l'on doit au travail en commun des groupes Orion_ et Vital Motion, qui a gagnée cette année ! Un comble dans un rassemblement Amiga ! La démo des PureLamers, une démo en 3D anaglyphe, avec nécessité de porter les fameuses lunettes avec un verre bleu et un verre rouge, est arrivée deuxième. Une autre démo Atari, décidément... et une démo sur SuperGrafX finissent respectivement troisième et quatrième.

Les "Pure NoOobs", dont le leader charismatique n'est autre que Frédéric "Screetch" Boisdron, ont raflé la première place en fast compo avec une démo bien sympathique et qui a bien mérité sa première place. Notons également la très bonne deuxième place de Christophe "Highlander" Delorme avec son graph' fait intégralement sous Gribouillis 3 ! En graph' 2D, c'est Taggy de chez Popsy Team qui l'emporte devant Célia "Guetchy" Stéphanoni des PureLamers avec son Pacman chez le dentiste, tandis qu'en 3D, ce n'est autre que l'inalcoolisable Nicolas "WoDK" Riquier, qui se succède à lui-même (et à MarF car ces deux larrons avaient fini premier ex-aequo en 2009) avec un magnifique arbre et ses feuilles rendus en 3D, très impressionnant car on pourrait jurer qu'il s'agit d'une photo.

Rayon musical, nous avons été gâté avec cinq musiques "MP3" et deux "multichannel". On retiendra la première place en MP3 de Sergent Slayer du groupe X MEN avec le bon "B Place", ainsi que la première place de Jérôme "JayBlood" Gourdin de Vital Motion en multicanal avec le morceau Amphetamines, morceau portant bien son nom.

Enfin, deux wilds ont conclu ce très bon millésime 2011 avec la wild de DahanBOS de FDA, intitulée "NoPixel61" et l'excellent music-disk de Jean-François "Jeffrey" Richard, portant la double casquette Vital Motion & AmigaVibes, disponible sous Windows pour le moment et que l'on attend avec une impatience certaine sur nos Amiga NG.

Les lots offerts aux vainqueurs de la coding-party n'étaient pas en reste puisque ont été distribués des Mimimig, des magazines, des imprimantes et beaucoup d'autres loufoqueries (on connaît les Triple A).

Ce fut donc une année chargée, d'autant plus que nous avons également eu droit, samedi soir, à la diffusion du "teaser/trailer" de la "Fidésienne Volley Ball 2011", un moyen métrage réalisé et monté par OneVision et qui fait un joli mix entre Star Trek et le Volleyball !

De grands moment de n'importe quoi comme on les aime.

Concluons !

Bravo à tous les orgas, à toutes les personnes qui les ont assistés et à tous les participants qui ont fait de cette Alchimie un nouveau succès ! Bref, avec cette Alchimie, les organisateurs nous ont prouvé qu'ils méritaient bien de porter haut leur nom et qu'ils conserveront encore, quoiqu'en disent les agences de notation américaines, leur triple A jusqu'en 2013 !

Que dire si ce n'est que l'on attend encore plus fébrilement la prochaine Alchimie prévue pour 2013 : celle-ci aurait lieu, conditionnel de rigueur, du 9 au 11 novembre 2013, le 11 étant un lundi et étant toujours férié... à moins qu'on nous le rabote pour financer les anciens.


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Alchimie 2009]