Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 12:05  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Action Replay 2 et X-Power Pro
(Article écrit par Nicolas Fournel et extrait d'Amiga News - octobre 1991)


L'arrivée des cartouches sur Commodore 64 a été un véritable phénomène de société. Perpétuant l'esprit de cette fabuleuse époque, les constructeurs se sont mis à nous concocter des cartouches pour Amiga : l'Action Replay de Datel Electronics et la Nordic Power de Data & Electronics Ltd, dont la deuxième génération est déjà arrivée, il s'agit de l'Action Replay 2 et de l'X-Power Professional (successeur de la Nordic Power). Ces cartouches ont été ici testées dans leur version pour Amiga 2000.

Coup d'oeil

Le premier coup d'oeil sur les "bestioles" en question est nettement à l'avantage de l'Action Replay 2 : réalisation impeccable, composants CMS, le boîtier extérieur (qui contient le bouton "freeze" et le potentiomètre de "slow motion") semble tout droit issu des labos de l'ACME alors que la carte X-Power semble elle, avoir été arrachée au circuit de secours d'un cargo spatial ayant un peu trop bourlingué, des straps qui se baladent, de l'adhésif, des circuits qui se montent les uns sur les autres, bref la pagaille.

Action Replay
Action Replay 2 (version A2000)

Action Replay
Action Replay 2 (version A500)

X-Power
X-Power (dessus)

X-Power
X-Power (dessous)

Bon, on ne va pas s'éterniser puisque de toute façon, les cartes sont cachées à l'intérieur de l'A2000. Ah oui justement, un dernier détail, l'Action Replay s'enfile sur le port processeur (merci pour ceux qui ont une carte accélératrice...) et le X-Power sur un connecteur Zorro II (mais la carte a exactement la taille du port processeur !).

Les deux cartes sont livrées avec une documentation française (Bruce Lepper : pour ceux qui ont acheté une carte à l'étranger, Softone propose la doc Action Replay en français au prix de 55 FF port compris). Un bon point, cette documentation peut être consultée à tout moment à partir de la cartouche.

Les deux cartouches possèdent un potentiomètre qui permet de ralentir l'Amiga (le fameux "slow motion") et un bouton-poussoir (le "freezer") qui arrête l'ordinateur et donne le contrôle à la cartouche. Une fois la cartouche "activée", de nombreuses fonctions sont disponibles, fonctions que nous allons détailler pas plus tard que maintenant.

Les fonctions DOS

Afin de pouvoir stocker et manipuler les fichiers que l'on va récupérer à l'aide du "ripper" (récupérateur) ou du "grabber" (capture de données) par exemple, une cartouche doit assurer un minimum de fonctions du DOS. L'Action Replay 2 permet de formater un disque (avec ou non vérification plus un mode rapide comme sous le Workbench 1.3), et autorise les classiques CD, Dir, Makedir, Delete, Type ainsi qu'une fonction de copie de disquettes, DCopy.

X-Power
Le menu du X-Power

BootProt protège le bloc d'amorce d'un disque/disquette en lui affectant un code de huit chiffres. La seule façon de démarrer le disque ensuite est d'utiliser l'instruction BootCode en donnant le bon numéro. Je n'ai pas trouvé de réelle utilité à ce genre de fonction qui ressemble d'avantage à un gadget pour fan de roman d'espionnage qu'à une fonction pratique. Code, quant à lui, crypte et décrypte (heureusement d'ailleurs...) le disque entier et pourra éventuellement s'utiliser pour protéger des sources ou une version bêta.

Le X-Power ne permet pas, lui, de crypter des disques, mais dispose d'une intéressante fonction de copie de fichier (un ou plusieurs) d'un répertoire à l'autre, en plus des commandes classiques pour naviguer à l'intérieur d'une arborescence, effacer des fichiers, les renommer ou formater un disque, option "Hard" pour les disques neufs ou endommagés (lent), option "Soft" pour les disques déjà formatés Amiga (rapide). Une fonction permet également de faire aisément des copies de sauvegarde de disque.

Le ripper

Un petit rappel pour ceux et ceusses d'entre vous qui rejoindraient le monde Amiga à l'instant et ne seraient pas encore au fait de ce qu'est un ripper : le ripper est un programme qui scrute la mémoire à la recherche d'informations sonores répondant à un format particulier, celui de Soundtracker, de l'un de ses descendants, ou de ses nombreux clones.

Voyons comment l'Action Replay 2 s'acquitte de cette tâche : l'écran clignote jusqu'à ce qu'une musique soit trouvée, plusieurs options sont alors disponibles par l'intermédiaire des touches de fonctions : jouer la musique, stopper, visualiser des informations sur les pistes, etc. Dans le cas où plusieurs musiques se trouveraient simultanément en mémoire, il est aussi possible de forcer la cartouche à continuer sa recherche. De plus, le ripper inclus dans l'Action Replay permet d'étendre la recherche à un "song" Soundtracker de 16 pistes. Un petit conseil au passage, pensez à arrêter la musique avant d'entreprendre d'autres aventures avec la cartouche, sinon gare au gourou.

Il est également possible de rechercher des échantillons sonores. Une fois la commande "Scan" tapée, la cartouche se positionne au début de la mémoire Chip et affiche le contenu de la mémoire sous forme de graphe d'échantillon (comme vous le verriez dans Perfect Sound ou Audiomaster). Il est ainsi possible de se déplacer avec les flèches à l'intérieur de la mémoire Chip, à l'écoute d'un échantillon. Deux marqueurs pourront être positionnés pour délimiter un échantillon trouvé de cette façon et le sauvegarder ensuite au format IFF. Les flèches haut et bas permettent, quant à elles, d'augmenter et diminuer la fréquence de restitution du son.

Le ripper de la cartouche X-Power reprend sensiblement les mêmes options et s'est révélé être plus rapide que celui de l'Action Replay 2 sur les quelques essais effectués. En ce qui concerne la capture d'un échantillon, il est possible de trouver directement l'adresse de l'échantillon courant par l'intermédiaire des registres audio des quatre canaux, il suffit de choisir le canal souhaité sur le pavé numérique et hop, l'adresse du son courant s'affiche. Sinon, il est toujours possible de procéder de la même façon qu'avec l'Action Replay 2, c'est-à-dire le passage au peigne fin de la mémoire Chip...

En fait, les rippers de ces deux cartouches fonctionnent correctement surtout avec des démos, les auteurs de jeux ayant bien souvent leurs propres routines de musique, qui ne s'apparentent plus à des modules Soundtracker.

Capture d'écran

La fonction de capture d'écran peut vous permettre par exemple de capturer l'écran des meilleurs scores d'un jeu, seule preuve irréfutable que vous pourrez envoyer à Tilt Magazine et qui attestera de votre dextérité face au 683e niveau de "Revenge Of The Return Of The Alienoids IV". C'est aussi à l'aide de ce genre de programmes (qu'ils soient domaine public comme Btsnap ou dans une cartouche) que l'on capture un grand nombre des "photos" d'écran dans un journal comme Amiga News.

Avec l'Action Replay 2 l'utilisation la plus simple consiste sans doute à faire un "dump" (copie) de l'écran vers la disquette, le tout en format IFF : c'est ainsi que nous avons pu "photographier" ce si sympathique Beholder issu du jeu "Eye Of The Beholder" (notons au passage que la cartouche peut faire une "HardCopy" vers l'imprimante, mais le résultat est loin d'être convaincant, selon mon expérience personnelle).

Action Replay

Mais l'Action Replay 2 permet également nombre de manipulations plus familières des lecteurs de la Bible de l'Amiga ou autre Hardware Reference Manual de Commodore : il est en effet possible d'incrémenter/décrémenter directement la valeur des registres spécialisés d'Agnus et de Denise, comme par exemple DFFSTRT, DFFSTOP, DIWSTRT, DIWSTOP, afin de changer le positionnement de l'image sur l'écran, les modulos, activer ou désactiver les différents modes graphiques comme le HAM ou le Dual Playfield (les programmeurs savent de quoi il s'agit), verrouiller certains plans et travailler sur les registres couleurs. Ceci est également bien pratique pour comprendre le fonctionnement de certaines démos.

Le X-Power permet bien entendu, lui aussi, de sauver l'écran actuel sous forme d'image IFF et de "bidouiller" bon nombre des registres graphiques de l'Amiga, avec en plus par rapport à l'Action Replay 2, la possibilité de trouver directement l'adresse de départ de la liste Copper, libre à vous après de lui faire subir toutes sortes de choses parfaitement inavouables, à cette liste Copper. Une "HardCopy" de l'écran vers une imprimante (forcément une compatible Epson 9 aiguilles) est également prévue.

En plus des bitmaps, les deux cartouches peuvent travailler sur les sprites : un éditeur est inclus, qui ne permet pas de travailler sur des sprites "attachés" dans le cas de l'Action Replay 2. L'éditeur du X-Power est dans ce domaine plus convivial, et il permet de changer directement les couleurs d'un sprite.

Les moniteurs

Chaque cartouche dispose de deux types de moniteurs. Leur fonctionnement est relativement semblable d'une cartouche à l'autre.

Le premier est un moniteur de langage machine, qui vous permettra de désassembler une routine présente en mémoire, de la modifier puis de l'exécuter, de positionner des points d'arrêts (breakpoints) pour le débogage, etc. L'Action Replay 2 dispose d'une fonction spéciale pour gérer les exceptions. Le X-Power offre des commandes spéciales pour visualiser et modifier directement (c'est seulement un peu plus simple que sur l'Action Replay) les registres du 68000, des puces spécialisées et des CIA, ainsi que pour "désassembler" les deux listes du Copper.

Le second moniteur est un "disk-monitor", comprenez par là qu'il permet d'explorer le contenu des pistes d'un disque/disquette, que ce soit en ASCII ou en hexadécimal et de le modifier. Les sommes de contrôle peuvent être vérifiées, et des pistes ou des groupes de pistes peuvent être chargés en mémoire ou écrits sur disque.

Modes de triche

Un mode de triche, pour les gens sérieux qui ne joueraient jamais, c'est une astuce permettant d'avoir plus de vies, un pouvoir infini, ou encore une réserve inépuisable de tirlitrons protoplasmiques dans son jeu d'arcade favori. Bref, c'est bien souvent la seule façon d'atteindre le dernier tableau et d'exterminer le gros méchant plein de pustules, car les concepteurs de jeux sont de plus en plus retors.

X-Power
Le menu du X-Power

Devant la gravité de la situation, les deux cartouches que nous testons permettent de trouver un mode de triche, ou tout du moins de passer en mode "trainer" (entraînement). En fait, le principe est simple. Admettons que vous commenciez votre shoot them up avec cinq vaisseaux. Vous "gelez" l'Amiga et demandez à la cartouche de chercher toutes les occurrences de "5". Comme il peut y avoir des occurrences de 5 n'ayant aucun rapport avec le nombre de vies (ça peut tout aussi bien être l'abscisse de départ du 3e monstre du 8e tableau), vous recommencez et perdez une vie. Vous gelez une nouvelle fois l'Amiga et cherchez toutes les occurrences de "4". Cette fois, vous êtes à peu près sûr que les occurrences trouvées en commun ont un rapport avec votre nombre de vaisseaux. Il suffit alors de trouver l'instruction qui décrémente le nombre de vaisseaux et de l'éliminer. L'Action Replay 2 fait très bien cela toute seule, et votre seule tâche sera de perdre une vie, ce qui ne devrait pas être trop dur... Le X-Power utilise à peu près le même système.

Juste un petit conseil pour conclure ce paragraphe, si la fonction "Trainer" n'arrive pas à retrouver la bonne valeur, réessayez avec la valeur moins un, les comptes commencent bien souvent à partir de 0 au lieu de 1 dans les programmes...

Spécialités maison

Nous avons passé en revue les fonctions primordiales des deux cartouches, mais outre ce kit de base, l'Action Replay 2 et le X-Power possèdent quelques potentialités supplémentaires, comme un tueur de virus intégré (qui agit uniquement en mémoire pour la première et seulement sur disque pour la seconde, vérification du bloc d'amorce).

Au chapitre des fonctions diverses et variées, le X-Power dispose d'un atout de taille puisque le copieur X-Copy Professional est inclus dans la cartouche. S'y trouvent aussi un testeur de manette (dont l'intérêt me semble beaucoup plus limité), un commutateur pour le filtre passe-bas (les envieux possesseurs d'Action Replay peuvent faire la même chose en bidouillant le bit "1" du registre $BFE001 dans le moniteur), ainsi qu'une fonction de diaporama : celle-ci permet de relire des images IFF. Le disque aura été préalablement installé et les fichiers renommés par une lettre ou un chiffre. C'est cette lettre ou ce chiffre qui permettra de donner la position de l'image dans le diaporama : par exemple avec ANIOUZ, on affiche d'abord l'image A, puis la N, la I, etc. Enfin, une option bien sympathique permet de choisir le clavier national (c'est peut-être là ce qui manque le plus cruellement à l'Action Replay puisque l'on tape tout au clavier).

L'Action Replay possède aussi quelques fonctions "bonus" comme le test des circuits mémoire, et des fonctions de compression/décompression de bloc mémoire au gain réglable par l'utilisateur.

L'essayer c'est l'adopter

A croire que la meilleure cartouche sera celle qui disposera du plus de fonctions, car entre leurs deux versions, le nombre d'options de l'Action Replay et du X-Power s'est considérablement accru et certaines ressemblent hélas plus à des gadgets que de réels utilitaires.

Je ne me risquerai pas à choisir entre ces deux cartouches, qui, tout bien pesé, ont les mêmes possibilités. Bien sûr chacune est un peu (si peu...) plus intéressante que l'autre dans tel ou tel domaine, libres aux utilisateurs potentiels que vous êtes de choisir celle qui vous semble la plus appropriée selon le travail que vous compter lui faire exécuter. L'argument massue en faveur de l'Action Replay sera sans doute son prix de 300 FF inférieur à celui de sa concurrente (X-Power est annoncée à 950 FF).

En guise de conclusion, je dirai simplement que les essayer, c'est les adopter : les cartouches peuvent rendre des services inestimables, et on y a recourt de plus en plus souvent, que ce soit pour trouver des modes de triche dans un jeu, pour "piquer" des sons et des musiques, pour mieux comprendre comment fonctionne telle démo sensationnelle, ou plus simplement pour capturer des écrans pour Amiga News... on se sent vite abandonné lorsqu'on en est séparé. La multitude de fonctions présentes dans les cartouches en font des boîtes à outils bien pratiques, permettant de se passer de nombreux petits utilitaires, même si les fonctions des cartouches sont parfois moins puissantes (voir par exemple les antivirus et les rippers du domaine public).

Noms : Action Replay 2 et X Power Pro.
Constructeurs : Datel Electronics et Data Electronics.
Genre : cartouche multifonction.
Date : 1991 et 1990.
Prix : Action Replay : 570 FF (A500) ou 670 FF (A2000), X Power Pro : 950 FF (A500) ou 960 FF (A2000).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]