Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 12:07  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Action Replay MkIII
(Article écrit par Marc Técles et extrait d'Amiga News - juillet 1992)


La troisième version de la cartouche Amiga Action Replay est disponible depuis quelque temps déjà. La version qui nous a été aimablement envoyée par Softone est la V3.17, compatible avec le Kickstart 2.0 qui équipe les Amiga 500 Plus, ce qui n'était pas le cas des versions précédentes.

Installation

L'installation sur un Amiga 500 ne présente aucune difficulté, la cartouche venant s'enficher dans le port d'extension de votre A500. Néanmoins, il est regrettable que le bus ne soit toujours pas prolongé, ce qui vous oblige à débrancher toutes les extensions utilisant ce port pour y brancher la cartouche.

Action Replay MkIII
Action Replay MkIII version A500 (extérieur)

Action Replay MkIII
Action Replay MkIII version A500 (intérieur)

Dans sa version pour Amiga 2000, la cartouche se branche dans le connecteur processeur (86 broches), ce qui n'est pas un choix très judicieux, ce port étant unique. Alors qu'en utilisant l'un des cinq connecteurs Zorro II 100 broches, ce problème aurait pu être évité.

Action Replay MkIII
Action Replay MkIII version A2000

Autre petite erreur sur la version A2000 : l'interrupteur permettant d'allumer ou d'éteindre la cartouche se trouve sur la carte et pas malheureusement sur le superbe petit boîtier sortant de votre A2000 avec le bouton "Freeze" et la molette du ralenti. D'où l'obligation d'ouvrir votre Amiga pour utiliser cet interrupteur.

Déception : la présentation est toujours aussi peu soignée. On a l'impression de se retrouver sur un C64.

Présentation et configuration

Une fois la cartouche installée, j'ai pressé le bouton "Freeze". Rien ne s'est passé. Après avoir revérifié plusieurs fois les divers branchements, je trouve enfin pourquoi la cartouche ne fonctionne pas sur ma machine (un A2000 révision 6 avec carte GVP Series II équipée de 4 Mo de mémoire). Les programmes de la cartouche se logent en mémoire à l'adresse $400000 soit le début du troisième Mo de mémoire Fast de mon A2000. Pour éviter ce conflit d'adresse, il m'a suffi de supprimer 2 Mo de mémoire Fast. Une fois cette opération réalisée, je reclique le bouton "Freeze" permettant d'initialiser la cartouche.

Une pression sur F3 et nous voilà dans le menu de configuration, où de nombreuses options sont disponibles parmi lesquelles quelques nouveautés :
  • "Autoconfig" détecte les extensions disponibles sur la machine, disque dur, etc. et on trouve aussi antivirus, setmap, option sauvegarde de la configuration sur disquette.
  • Et surtout le "Burstnibbler", un copieur de disquette qui représente, avec la compatibilité Kickstart 2.0, la plus grosse différence avec la deuxième version de la cartouche.
Utilisation

La configuration étant achevée, nous pouvons passer à l'utilisation proprement dite. Comme sur les versions précédentes, pour passer d'une fonction à une autre, il faut entrer des mots clefs au clavier. Une pression sur la touche "Help", et la liste des mots ainsi qu'une brève explication défile sous vos yeux. Voyons plus en détail l'évolution des principaux utilitaires.

Le récupérateur d'images n'a subi aucune amélioration, ce qui ne pose aucun problème vu sa simplicité d'emploi et sa puissance. Il faut savoir que seule une cartouche vous permet par simple pression d'un bouton d'interrompre l'exécution d'un programme et de sauvegarder images, sons, ou même le contenu de la mémoire sur disquette.

Le scanner de sons n'a lui non plus pas changé, ce qui cette fois est très ennuyeux, vu la médiocrité de celui-ci qui ne permet pas de localiser précisément un son en mémoire.

Le récupérateur de musique est quasi identique. Il vous permettra sans aucun effort de récupérer toutes les musiques Soundtracker.

Le moniteur assembleur/désassembleur a été amélioré, ce qui risque de le rendre indispensable aux bidouilleurs malades, ainsi qu'aux programmeurs. Maintenant, outre la possibilité de lire et de modifier le contenu des registres machines (custom et CIA), le nom du registre s'affiche à la suite de son contenu. Un mode trace, qui vous permettra d'exécuter pas à pas un programme (idéal pour débusquer les bogues), a été ajouté. Une autre nouvelle option le "Mem Watch", est très intéressante. C'est une sorte de point d'arrêt qui interrompt votre programme lorsque le contenu de l'adresse où vous avez au préalable placé un "Mem Watch" a été modifié. Malgré tout, il est gênant que les fonctions de recherche en mémoire souffrent encore d'une certaine lenteur.

Les fonctions "trainer" (entraînement) qui permettent d'obtenir vies, munitions, énergies illimitées, bien que déjà très puissantes dans la version précédente de la cartouche, ont vu l'arrivée du "deep trainer", un peu gourmand en place mémoire, et pas toujours facile à mettre en oeuvre. Il permet avec un peu d'entraînement de tricher dans les jeux avec barre d'énergie.

Le "freezer", qui consiste à interrompre l'exécution d'un programme, en cliquant sur un bouton, puis à sauvegarder le contenu de la mémoire sur disquette, en format compressé ou non, a été amélioré. C'est-à-dire qu'il est possible de cliquer un plus grand nombre de programmes qu'avec les versions précédentes. En fait, tous les programmes peuvent être cliqués. Cette option est intéressante pour les jeux très difficiles et ne possédant pas d'option de sauvegarde.

En plus de ces multiples possibilités, la cartouche renferme diverses fonctions du DOS (comme Format, Dir, Delete, MakediR, CD, Copy, Install, Type) de nombreuses commandes d'information relative au système (Exceptions, Interrupts, Execbase, Libraries, Tasks), un éditeur de sprites rudimentaire, la possibilité de (dé)compacter des parties de mémoires, et bien d'autres fonctions.

Conclusion

Bien que peu d'améliorations aient été apportées à cette troisième version de l'Action Replay, elle n'en est pas moins la cartouche la plus puissante disponible sur Amiga. Toutefois, dans les versions à venir, une amélioration de la présentation, avec, pourquoi pas, des menus à la souris comme sur la X-Power, une prolongation du bus d'extension dans la version pour Amiga 500, et l'utilisation d'un des connecteurs 100 broches sur Amiga 2000, seraient vraiment les bienvenus.

Nom : Action Replay MkIII.
Constructeur : Datel Electronics.
Genre : cartouche multifonction.
Date : 1991.
Prix : 600 FF (pour A500/A500+), 700 FF (A2000).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]