Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 26 mai 2018 - 13:40  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de A Trip To Mars
(Article écrit par Alain Bourgery et extrait d'Amiga News - septembre 1991)


Après Vector Balls (qui inspira tant de clones dont Don't Panic, Poï Poï et Vectors Again, présents dans The Dream Pack), après A Trip To Mars (la démo pour le rassemblement "Génération 4 challenge" qui présentait un IBM ROM BIOS 2140 en l'an 2123 et qui, bien que supérieure à celle des Dragons (pompeurs), n'avait pas gagné le concours (disqualifiée)), voici le retour de la vengeance du petit-fils de Rambo XXXXV... Pardon, de Thomas Landspurg.

Contrairement à The Dream Pack, cette démo ne contient pas un démarrage (boot) hors du commun, mais peut-être est-ce ma version qui est passée dans les mains d'un virus de bloc d'amorce puis d'un antivirus (Thomas seul peut me le dire, il a mon adresse...).

A Trip To Mars

Quoi qu'il en soit, la démo s'annonce bien, puisqu'elle passe une page de pub sur notre écran préféré : Virtual World. Après nous avoir prévenus que les démos qui suivent risquent d'être aussi barbantes que celles qu'on a déjà eu la chance de voir en 3D, il nous lance sa première boutade : une magnifique sphère en 3D (réfléchissez, une sphère 3D sur un écran 2D, à quoi cela peut-il ressembler ?). Puis viennent le disque plat, les cônes à boules (!), les lettres, un avion et un premier effet spécial assez intéressant.

A Trip To Mars

Imaginez un avion, classique, dégageant une fumée tout en volant (disons que vous jouez à Wings et que vous êtes touché par un de ces $#?%£ d'Allemands) : au lieu de la fumée, imaginez un tapis de lettres, vous obtenez le défilement à la TomSoft (nom de guerre de Thomas). Thomas utilise ensuite un rédacteur de texte de Performer (Silents) qui est à mon avis un des plus jolis du genre : les lettres apparaissent par dégradé de couleurs (à voir absolument). Les objets 3D reviennent, et ils ne sont pas contents (il faut que j'arrête de regarder Rambo, je commence à être atteint) : hélicoptère, palmier et vaisseaux spatiaux pleuvent...

Ensuite, la partie souvenir : les Poï Poï viennent en boules et en bâtons, avec leurs instruments et leur décor. Puis une souris, à faire pâlir d'envie celle de M. Commodore et une page de pub TomSoft (animée) pour annoncer la deuxième partie de cette mégadémo (Thomas avait réclamé un sélectionneur dans les mégadémos, il semblerait qu'il ne s'en rappelle plus).

La deuxième partie se passe en septembre 2019 sur Terre, où le lieutenant John vient de rentrer après avoir raté sa mission sur Mars (il doit avoir des problèmes dans son moteur supra-luminique, il était dans A Trip To Mars en 2123...). Après un décollage style Psygnosis, le vaisseau traverse une zone de météorites près de Wytzul (bison futé l'avait bien dit, il fallait éviter cette zone) et arrive dans l'atmosphère de Kijon où le vaisseau mère abandonne l'explorateur au-dessus de l'océan. Les ombres les suivent fidèlement sur la surface de l'eau, et ce même avec les vagues. Puis, sous l'eau, c'est la surprise on croise des poissons-bulles, des bulles et surtout une superbe, que dis-je, une magnifique raie aux mouvements hyper-réalistes (chapeau, Thomas). L'explorateur disparaît au profit d'un hors-bord dans un paysage idyllique.

A Trip To Mars

Thomas nous offre encore deux cadeaux une animation sur un décor de Tobias Richter, le meilleur "ray-artist" à son avis (et au mien aussi, quand on a vu "The Fantastic Art Of Tobias Richter", on ne peut pas penser autrement) et deux ou trois objets 3D en prime, tout en précisant que ce disque, n'utilisant que les routines de chargement d'AmigaOS, contient 400 ko de graphiques et 200 ko de musique, ainsi que pas mal de ko de sueur et de dure programmation, et qu'il a nécessité l'aide de trois graphistes (Elmer, C-Dryk et Skrew, pour ne pas les nommer) et d'un musicien (Audiomonster) dont les musiques sont superbes, surtout la deuxième qui m'a beaucoup fait penser à du Vangelis.

Thomas conclut en remerciant les Tec, dont il a utilisé une routine de traceur de lignes, et en annonçant une version CDTV pour bientôt : s'il le faisait, il serait sûrement le premier créateur de démos sur ce support.

A Trip To Mars

Nom : A Trip To Mars.
Auteurs : TomSoft.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Téléchargement : TOM_SOFT-TripToMars.dms.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]