Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 29 mai 2017 - 05:53  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : 3e Conférence Européenne des Développeurs Amiga
(Article écrit par Bruce Lepper et Roméo Rapido et extrait d'A-News (Amiga News) - mars 1990)


Les 6, 7 et 8 février 1990, nous étions à la troisième Conférence Européenne des Développeurs sur Amiga à Paris. En plus d'un gros rhume, nous avons ramené quelques informations que nous allons vous faire partager dans la mesure du possible. En ce qui concerne les produits non-Commodore, pas de problèmes mais, en revanche, il nous est interdit de dévoiler des renseignements concernant l'Amiga 3000 et le système 1.4.

Amiga 3000 : la bonne direction

Date de sortie ? Prix ? Caractéristiques techniques ? Nous ne pouvons rien dire, et d'ailleurs nous ne sommes pas au courant des réponses aux deux premières questions. Le prochain grand événement informatique en Europe est le CeBIT 90 (Hanovre, Allemagne Fédérale, du 21 au 28 mars) et dans le passé Commodore a souvent utilisé CeBIT pour faire des annonces majeures. Wait and see.

L'Amiga 3000 a été présenté aux développeurs en prototype. Il a un nouvel aspect "accrocheur", et le Workbench 1.4 présente une interface utilisatrice plus soignée qui rendra quasiment inutile l'usage du CLI ou du Shell pour la plupart d'entre nous. Nous ne pouvons pas en dire davantage.

Conférence Développeurs
Gail Wellington, directrice des projets spéciaux

Mais il y a une caractéristique importante que nous pouvons confirmer, et qui concerne tous les utilisateurs actuels de la machine. C'est que l'Amiga 3000 est une continuation logique du système existant, et la compatibilité avec votre logithèque ne doit pas poser de problème majeur. L'A3000 sera en fait le modèle haut de gamme d'un système qui a l'Amiga 500 à la base, et rien n'empêchera quelqu'un de s'acheter un Amiga 500 tout en se disant qu'en cas de besoin, il pourrait transférer ses programmes et ses données sur une machine qui égale (et souvent dépasse) les machines haut de gamme des autres "familles" en micro-informatique. D'après nous, les décisions prises par Commodore en matière d'évolution de la machine ont été bonnes.

Carte graphique haute résolution

La nouveauté qui a le plus "frappé" Roméo c'est la nouvelle carte graphique couleur haute définition, issue de la recherche d'un groupe de l'université de Lowell aux États-Unis. Elle n'est pas encore disponible en produit commercial, et le prix n'est pas annoncé, mais un prototype était là pour nous donner un aperçu de son potentiel. Cette carte est capable de travailler avec une résolution de 1024x768, ce qui impose bien évidemment l'usage d'un moniteur multisynchro. A l'initialisation de l'A2000 elle reçoit automatiquement une adresse sous le système standard d'autoconfiguration. Quant aux couleurs disponibles sur l'écran, elles sont au nombre de 256 à choisir parmi une palette de 16 millions.

La carte possède bien sûr sa propre sortie vidéo mais aussi 2 Mo de mémoire et un processeur dédié au graphisme, le Texas Instruments TMS34010, cadencé à 50 MHz. Il est plus rapide de faire faire une décompression IFF par la carte que de lui envoyer des fichiers image déjà décompactés. Le transfert des données graphiques s'opère par DMA qui peut aller chercher les données n'importe où dans la mémoire de l'Amiga (Chip ou Fast).

La carte se programme comme un device. C'est-à-dire que vous lui envoyez des instructions avec la célèbre fonction DoI0 et celle-ci démarre des opérations en conséquence. En très haute résolution, il n'y a pas assez de mémoire sur la carte pour faire du double tampon mémoire, ce qui interdit les animations sur des écrans entiers ; par contre, et j'ai pu le constater dans la démo, il est possible, vu la vitesse du processeur, d'animer des petites portions de l'écran. Bien évidemment si on travaille dans des résolutions type Amiga (640x512), il est alors possible d'utiliser le double tampon mémoire mais sans scintillement et en 256 couleurs au lieu de 16.

Au niveau dessin, il y a déjà un certain nombre de fonctions implémentées dans les ROM de la carte qui permettent de tracer des droites, d'afficher des points, de remplir des polygones avec ou sans "patterns" et cela à une vitesse stupéfiante quand on sait qu'il est nécessaire de travailler sur 8 bitplanes (2 puissance 8 = 256 couleurs), je dois dire que la démo des différents modes de tracé et de remplissage m'a laissé béat.

Il ne reste plus qu'à Dan Silva et aux autres à sortir de nouvelles versions de leurs programmes pouvant exploiter les capacités de cette carte dès sa sortie officielle. Pour le moment, il y a déjà la possibilité d'afficher des images calculées sur l'Amiga et ce qui était déjà beau en mode HAM devient génial sur cette carte (en HAM, bien qu'on dispose de 4096 couleurs, on en utilise rarement plus d'une centaine dans une image). Mac II, prépare toi, l'Amiga arrive et il a bien l'intention de te surpasser.

Autres produits

Attention, les produits que nous allons vous décrire maintenant, à l'exception d'AmigaNet, ne sont pas encore importés en France. Ils étaient exposés dans une salle spéciale à la fin de la conférence où les developpeurs pouvaient présenter leurs derniers-nés. Les prix (sauf pour AmigaNet) ne sont pas les prix publics et sont très approximatifs. D'abord, trois systèmes de réseaux à philosophies radicalement différentes :

AmigaNet, un compatible-Ethernet. Nous avons pu voir le module pour A500 qui reprend fidèlement les formes de l'ordinateur (installation sur le bus). La carte pour Amiga 2000 est maintenant disponible au prix de 5000 FF HT avez manuel en français et cinq mètres de câble (distributeur CIS).

TFNet, un système italien similaire utilisant le port série et donc moins cher. Bien entendu, ce système n'est pas compatible Ethernet et surtout il est limité par la vitesse du port série, soit 31250 bps. Comme AmigaNet, il permet de partager les ressources des différentes machines mais à cette vitesse on a l'impression d'utiliser une disquette alors que c'est un disque dur qui est à l'autre bout. Le représentant a annoncé une nouvelle version se connectant directement sur le bus, qui sera beaucoup plus rapide, mais aussi plus chère (environ 3000 FF). Pour tous renseignements, contacter Andrea de Prisco, c/o Technimedia srl, via C. Perrier 9, 00157 Roma, Italie, Tél : +39-6-4180300, Fax : +39-6-4512524.

ESL Educational Network, un système israélien aussi nommé AmiNet qui est plus particulièrement destiné à l'éducation. Il permet de partager un disque dur entre 20 machines connectées en "étoile" au serveur par le port parallèle. D'après ce que nous avons pu voir, l'accès au disque avec l'AmiNet est aussi rapide que s'il était branché directement sur le bus de l'Amiga. M. A. Ben Nathan nous a assuré que les tests avaient montré que même si plusieurs machines utilisent le disque dur en même temps, la vitesse reste largement suffisante pour une telle utilisation.

Conférence Développeurs
AmiNet, réseau pour l'éducation

Le prix de l'unité centrale est 1300 $ (environ 8000 FF). Ce boîtier métallique assez volumineux contient le disque dur (un Quantum 40 Mo pour la démo, mais n'importe quel disque dur SCSI est compatible) et les cartes de contrôle du système. La conception est très originale, avec comme objectif le partage d'un disque dur et imprimante parallèle et la connexion facile des postes supplémentaires par un petit boîtier sur le port parallèle (prix environ 90 $ ou 550 FF par poste). Le disque dur, lui, n'est même pas formaté en AmigaDOS, mais à l'écran rien ne trahit cette astuce. Le développcur prépare une version qui permettra à l'enseignant de communiquer avec les autres postes sur le réseau.

En Israël, ce réseau est déjà bien établi, et selon M. Ben Nathan, 30% des écoles primaires et 90% des "kindergartezis" (écoles maternelles) utilisent l'Amiga.

Après les réseaux, les solutions compatible-PC pour Amiga 500 !

Toujours du même fabricant israëlien, Amiga PC BridgeBox, c'est un compatible PC cadencé à 10 MHz qui utilise le clavier et le lecteur de disquette de l'A500 mais dispose, contrairement à la carte passerelle, de sa propre sortie vidéo : il suffit de basculer un inverseur pour passer de vidéo Amiga à vidéo PC.

Conférence Développeurs
Le PC BridgeBox

Ce système présente l'avantage d'être simple, ce qui permet à Roméo de le préférer à la solution de KCS PowerBoard (voir plus loin). Il possède huit ports compatibles XT, autorisant l'utilisation de toutes sortes de cartes, et une sortie vidéo compatible Hercules et CGA. Prix environ 300 dollars (1800 FF) [A. Ben Nathan, ESL Software Systems, 2th Kaplan st, Tel Aviv, Israel, Fax : 972-3-259274].

PC Power Board : c'est assez épatant. Il consiste en une carte compatible A501 qui, en plus de rajouter de la mémoire à votre Amiga 500, permet de le transformer en compatible PC ! Pour un prix d'environ 450 dollars (moins que 3000 FF) vous avez une carte qui ajoute 512 ko de mémoire et une horloge permanente à votre A500, tout comme l'A501 de Commodore. Mais cette carte, qui est forcément de la même taille que l'A501 (puisqu'elle s'insère dans le même connecteur à l'intérieur de la machine), contient en plus un véritable émulateur IBM-PC.

Conférence Développeurs
Écran de configuration du PC Power Board

Encore plus fort est l'émulation, toujours sur la même petite carte, de plusieurs options qui sont en supplément sur un vrai PC : monochrome Hercules et CGA, RS-232, interfaces pour disque dur et les lecteurs de disquette de l'Amiga, souris, manette de jeu, carte parallèle et d'autres encore. La carte sera livrée avec MS-DOS 4.01, MS-DOS Shell et GW-Basic, des manuels Microsoft en français et le manuel de KCS et des logiciels.

Il y a 1 Mo de mémoire sur la carte. Sous MS-DOS, il y a 704 ko disponible plus 64 ko EMS. En mode Amiga, 512 ko sont reconnus normalement par le système et 512 ko sont disponibles comme mémoire disque. Le procédure de démarrage en PC dure quatre secondes, mais le côté PC peut également démarrer à partir du Workbench.

Conférence Développeurs
Le résultat : WordPerfect sous MS-DOS/Amiga 500/PC Power Board

L'interface disque dur et le mode couleur ne fonctionnent pas encore. Le développeur, qui a travaillé pendant un an et demi sur ce projet, dit qu'il va d'abord programmer un pilote pour le disque dur A590 de Commodore [KCS, Kuipershaven 22, 3311 AL Dordrecht, Pays-Bas, Tél : 078-310-931, Fax : 078-312-659].

Remarque de Roméo : si on soustrait du prix le coût d'une A501, ces deux systèmes "PC" ont un prix similaire, mais le deuxième est plus une performance technique proche de la "bidouille" qu'un vrai compatible PC. En effet, il n'est momentanément pas possible de reconnaître les disques durs et l'affichage émulera Hercules et CGA "prochainement". De plus, il est impossible d'utiliser une carte PC sur un tel système.

Émulateur ST

Également en présentation, un émulateur ST logiciel (comme A-Max). Depuis le temps qu'on en parlait... il semble que ce soit maintenant une réalité, bien qu'il ne s'agisse encore que d'un prototype. Il semble qu'il reconnaisse les disques durs Amiga et puisse être utilisé avec une carte accélératrice, ce qui ferait de l'Amiga un compatible ST plus rapide que le ST, j'en vois déjà qui commencent à rire jaune (Bruce Lepper : ce produit étant sous développement, son créateur n'est pas encore prêt à dévoiler ses coordonnées...).

Painter 3D

Un peu plus loin, on pouvait admirer, et surtout entendre, les derniers produits d'Adept Development qui devraient bientôt déferler sur nos écrans. Essentiellement le Real Time Sound Processor mais aussi Digital-Studio, un logiciel de numérisation genre AudioMaster avec séquenceur intégré, et Painter 3D, un modeleur qui permet la création et la visualisation d'objets en 3D en temps réel (le "temps réel" étant plus raisonnable si l'on dispose d'une carte accélératrice).

Conférence Développeurs
Painter 3D

Côté disque dur, on pouvait admirer l'unité Vortex (distribué en France par Guillemot International) qui permet également d'augmenter la taille de la mémoire de votre Amiga 500 ou 1000 de 4 Mo, de même qu'un modèle de HardCard pour A2000.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, il y eut beaucoup de nouveautés depuis l'AmiExpo de Cologne, ce qui montre bien l'intérêt particulier que portent les fabricants de matériels et les créateurs de logiciels à l'Amiga.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]