Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 21 septembre 2017 - 07:16  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Point de vue : 2001, année zéro pour Amiga Inc.
(Article écrit par David Brunet - janvier 2002)


Rappelez vous, en janvier 2000, Bill McEwen rachète la branche Amiga de Gateway. Tous nos espoirs reposent alors sur lui. A grands coups d'annonces, il redonne confiance aux amigaïstes, mais il faut se rendre à l'évidence : après une année 2000 plutôt réussie, Amiga Inc. a raté complètement son année 2001 avec un zéro pointé...

Le blabla de Bill

Dans son "executive update" de décembre dernier, Bill McEwen se montre confus et s'excuse à plusieurs reprises, il ne sait pas comment annoncer la nouvelle aux amigaïstes : Amiga Inc. est en retard sur toute sa ligne de produits et rien ne sortira (n'est sorti) en 2001.

Il espère néanmoins une belle année 2002, mais ça ne devrait pas être trop difficile au vu de l'immobilisme qui a caractérisé l'année écoulée. Pour mémoire, il faut rappeler qu'Amiga Inc. prévoyait de sortir AmigaOS 4.0 durant l'été 2001 et la date n'a pas cessé d'être révisée, au grand désespoir des utilisateurs (encore une fois, de nombreux amigaïstes ont préféré passer sur une autre plate-forme au lieu d'attendre indéfiniment un éventuel retour de l'Amiga). Actuellement, AmigaOS 4.0 est prévu pour mars 2002 : bonne chance. ;-)

Retard pour l'AmigaOne

Le retard concerne aussi l'AmigaOne. Toujours dans son "executive update" de décembre, Bill McEwen dit qu'Eyetech a fait une excellente progression dans son travail sur l'AmigaOne : c'est n'importe quoi, Eyetech a déjà sept mois de retard à l'heure actuelle ! Ce "nouvel" Amiga, qui fonctionnera seulement aux côtés d'une carte mère d'A1200 ou A4000, avait des spécifications techniques encourageantes, mais son abominable retard va le rendre obsolète avant même sa commercialisation ! Il faudrait, par exemple, revoir ses spécifications pour les mettre à jour (AGP x4, gestion du PowerPC G5...) voire créer un nouvel ordinateur complètement indépendant.

Le dernier changement de cap a eu lieu il y a quelques jours : il serait question maintenant de produire un AmigaOne qui tournerait sans carte mère d'Amiga Classic. Enfin ! Mais quelle perte de temps...

Le futur d'AmigaOS : un calendrier désorganisé

En relisant les annonces du salon St Louis 2001, on arrivait à ce calendrier :

AmigaOS 4.0 en juillet 2001 :
  • ExecPPC permettra l'exécution de programmes PowerPC, 68k et mixtes (PowerPC + 68k).
  • Présence d'un émulateur 68k pour permettre à ExecPPC d'exécuter du code 68k.
  • Mémoire virtuelle tirant partie des capacités de la MMU du processeur PowerPC.
  • Implémentation complète de MESA 3.4 pour les développements 3D.
  • Intégration d'AHI pour les échantillons et la lecture en continue (streaming).
  • Intégration de CAMD pour le standard MIDI.
  • Nouveau système de fichiers AmiFFS 2, natif PowerPC pour de meilleures performances.
  • Nouvelle pile TCP/IP AmiNetStack.
AmigaOS 4.2 en janvier 2002 :
  • Système indépendant du matériel.
  • Nouveau système d'impression.
AmigaOS 4.5 en juillet 2002 :
  • Un nouveau Workbench.
  • Nouvelles bibliothèques : graphics.library, intuition.library...
  • Complètement natif PowerPC.
AmigaOS 5.0 en janvier 2003 :
  • La protection mémoire sera implémentée.
  • Multiprocesseur symétrique.
  • Système 64 bits.
Aujourd'hui, nous sommes en février 2002 mais la version 4.0 n'est pas sortie. A ce rythme, il faudrait directement allez à la version 5.0, au lieu de passer par des étapes aussi inutiles que coûteuses.

Certaines parties d'AmigaOS 4 sont terminées depuis des mois (le système de fichiers FFS 2, la pile TCP/IP, etc.) mais les développeurs tardent à finir les parties essentielles du système, on peut les comprendre vu qu'il y a des changements de cap tous les trois mois. De plus, l'AmigaOne ne sera pas le seul matériel a être géré par AmigaOS 4.0, on peut compter désormais les cartes CyberStormPPC, BlizzardPPC et les futurs SharkPPC.

AmigaDE : le mystère

Reste le mystère AmigaDE (Digital Environment). A la base, c'est un concept novateur et prometteur qui devrait permettre une seule plate-forme logicielle pour tous les périphériques numériques et les micro-ordinateurs. Mais dans la réalité, la chose paraît moins intéressante.

D'abord, par sa qualité douteuse : les logiciels et jeux codés pour AmigaDE sont et restent des produits bas de gamme et dépassés techniquement. Cependant, la qualité semble pointer le bout de son nez avec des programmes comme Planet Zed, mais cela reste encore trop marginal et trop orienté PDA.

Ensuite, par sa fragilité commerciale : AmigaDE est le concurrent de WindowsCE et de PalmOS, autant le dire tout de suite, si AmigaDE devenait trop gênant pour eux, ces deux géants n'auraient pas de mal à l'annihiler (rachat, blocage commercial en faisant pression sur les constructeurs...).

Enfin, la chose embêtante actuellement, c'est qu'AmigaDE monopolise un grand nombre de développeurs qui n'ont donc plus le temps de développer pour AmigaOS. En somme, Bill McEwen veut lancer un système qui ait de nombreux logiciels : facile, on va demander à ces vaches à lait d'amigaïstes de nous pondre plein de programmes, et tout ça sans dépenser un sou ! Pire, le DE Player (pour lancer des applications AmigaDE) et le SDK sont payants pour les développeurs !

Amiga Inc. n'a pas beaucoup d'argent et ils doivent en trouver d'urgence. L'espoir peut venir de partenariats avec des géants de l'industrie. Quelques contrats sont en cours pour AmigaDE, ce qui laisse penser que l'avenir financier d'Amiga Inc. n'est peut-être pas si noir.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]