Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 26 septembre 2021 - 14:04  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Zerosphere 1.0 fix3
(Article écrit par Lionel Muller et extrait d'Amiga Power - septembre 2017)


De nouveaux jeux originaux continuent de sortir régulièrement sur Amiga et certains avec de vraies nouveautés. Prenez Zerosphere par exemple, un jeu de plates-formes comme il en existe beaucoup sur Amiga, développé par le groupe Code Red (Alex Grupe à la programmation et Erik Hellbing au son) et qui a pris la première place à l'Evoke 2015 dans la catégorie "composition interactive". Eh bien il arrive à nous surprendre dans la façon de jouer en ajoutant de la déformation.

Zerosphere

Mais commençons par le début et donc le scénario : vous êtes Squinty, le héros sphérique, et parcourez l'espace à bord de votre soucoupe volante lorsque vous vous écrasez sur la planète ODAK-3. Par chance (ou pas !), se déroule une fête toute proche du lieu de l'accident et vous décidez d'aller voir. Bien mal vous en a pris puisque vous tombez sur Odak, votre ennemi juré ! Il se tient à côté d'une étrange machine, le transformateur dimensionnel et vous utilise comme cobaye pour vous en faire la démonstration. Et vous voilà transposé dans un monde entièrement déformé que vous pouvez rendre temporairement normal grâce à une fonction appelée "squint" (strabisme).

Pour retrouver Odak et retourner dans votre dimension, il vous faudra ramasser tous les diamants du niveau afin d'ouvrir le sas permettant de passer au niveau suivant et ainsi de suite jusqu'à Odak.

Zerosphere

Chaque niveau est introduit par une image fixe avec une phrase énigmatique comme on pouvait en voir dans Cannon Fodder par exemple. Et puis, il ne faudra pas perdre de temps parce qu'il est limité mais des bonus de temps sont présents dans certains niveaux, tout comme des vies supplémentaires, qui ne seront pas de trop en plus de vos quatre vies initiales pour finir les 25 niveaux qui composent le jeu.

Si vous terminez un niveau avant la fin du compte à rebours, un bonus de points vous sera octroyé.

Zerosphere

Vous traverserez plusieurs environnements (terre/forêt, sous-sol/donjon, laboratoire, ciel/nuage) mais pas de façon linéaire. Vous devrez échapper aux pièges (gouttes d'acide, trappes, stalagmites) et vous défaire des ennemis (abeilles, minions, araignées) en leur sautant dessus.

Zerosphere

Tout cela est très classique pour un jeu de plates-formes mais c'est dans les détails que se cachent les pépites de ce jeu. D'abord, il y a la déformation, qui n'est finalement pas gênante et le "squint" (qu'on active en appuyant sur le bouton feu) sert plus à voir le niveau dans son ensemble qu'il n'est un véritable élément de jeu.

Ensuite, les quelques musiques typées "chiptune" sont assez variées et revisitent des thèmes de séries connues comme la Famille Addams et, en plus, elles ne s'interrompent pas lorsqu'on change de niveau (comme c'est trop souvent le cas dans les jeux lors de phase de chargement). Les bruitages sont peu nombreux mais renforcent l'ambiance, à l'instar du martèlement des secondes lorsque le temps vient à manquer.

Zerosphere

Les graphismes ne sont pas exceptionnels (ni grandioses ni laids) mais remplissent leur rôle, tout comme les animations d'ailleurs. Du côté technique, le défilement est fluide, les sauts précis, la maniabilité exemplaire et la difficulté progressive.

Au final, Zerosphere est un très bon jeu de plates-formes, ni trop dur, ni trop facile et qui ne se prend pas au sérieux (il n'y a qu'à voir le début du jeu pour s'en convaincre). Il concentre tout ce qu'on peut attendre du genre, le squint en plus ! On pourra toutefois regretter les absences de défilement parallaxe et de codes de niveaux (mais la table des scores est, elle, bien présente). Ces quelques points négatifs ne pèsent pas lourd face à l'ambiance, le côté amusant, la maniabilité parfaite et les musiques rythmées (sans être soulantes) qui m'ont permis de vraiment apprécier ce jeu.

Mise à jour : une nouvelle version du jeu, nommée Zerosphere Collector's Edition, est disponible depuis fin 2018. C'est une version commerciale, éditée par Poly.play pour Amiga OCS (25 euros) et CD32 (32 euros). C'est une version améliorée qui propose plus de niveaux (40), de nouveaux types d'objets, la possibilité de sauvegarder les meilleurs scores, et la possibilité de charger des niveaux (via de futurs lots de niveaux).

Nom : Zerosphere 1.0 fix3.
Développeurs : Code Red (Alexander Grupe, Erik Hellbing).
Genre : jeu de plates-formes.
Date : 2016.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire (512 ko de mémoire Chip + 512 ko autre mémoire).
Licence : Freeware.
Téléchargement : heckmeck.de/demoscene/zerosphere/.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]


Soutenez le travail d'Obligement