Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 30 avril 2017 - 05:12  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de YAM 2.5
(Article écrit par David Brunet - janvier 2008)


YAM fait partie des logiciels devenus légendaires sur Amiga. Son auteur d'origine, Marcel Beck, avait fait de lui une référence dans le monde des logiciels de courrier électronique. Depuis fin 2000, c'est une équipe de bénévoles menée par Jens Langner qui a repris le développement. Leur dernière version stable remontait à mai 2003 (YAM 2.4p1). C'est donc après quatre ans et demi de travail que YAM 2.5 arrive enfin sur nos disques durs.

Installation

Le code source et les binaires de YAM 2.5 se trouvent sur Sourceforge. On y trouve les versions pour AmigaOS 3.x, AmigaOS 4 et MorphOS. Le programme nécessite un minimum en matière logicielle (AmigaOS 3.0 ou MorphOS 1.4.2, MUI 3.8, quelques classes MUI externes et la codesets.library 6.5) ou matérielle (un 68020 et 2 Mo de mémoire). Les auteurs conseillent également de placer YAM sur une partition SFS afin d'accélérer son chargement. D'autres informations intéressantes sont disponibles sur le site officiel www.yam.ch.

Le programme peut s'installer sur une ancienne version mais vos fichiers-messages seront alors convertis dans le nouveau format de YAM 2.5. Ce nouveau format sera ensuite incompatible avec YAM 2.4 : il est alors préférable de faire une copie de sauvegarde avant de lancer l'installation.

YAM 2.5

Interface remaniée

Au premier lancement, on s'aperçoit que l'interface a légèrement été modifiée. Maintenant, on peut visualiser les messages sans ouvrir une nouvelle fenêtre. Le contenu des messages est ainsi inclus à la fenêtre principale. Cela oblige à agrandir la fenêtre afin de tout voir : je ne suis pas sûr que cela soit idéal pour ceux qui ont une petite résolution d'écran.

YAM 2.5
La fenêtre principale

En double-cliquant sur l'en-tête d'un message, on peut voir ce dernier dans une fenêtre séparée comme dans la 2.4. Et pour ceux qui n'aiment pas, on peut revenir à l'ancienne apparence avec fenêtres individualisées en cochant une case dans "Configuration/Apparence".

On remarque aussi que l'aspect des boutons a changé et que YAM arrive avec de nouvelles petites images par défaut et d'une nouvelle icône d'iconification (malheureusement avec un aspect NewIcon première génération pas terrible).

Et comme dans les anciennes versions, on peut changer le thème graphique de l'interface. YAM est compatible avec AISS, le système pour harmoniser les interfaces graphiques des logiciels Amiga. Ce choix de thèmes se fait maintenant directement dans le menu de configuration du programme : simple et pratique.

YAM 2.5
La gestion des thèmes

Un bouton cyclable nommé "Voir" à côté de la liste des messages reçus permet de voir ces derniers selon plusieurs critères : ceux qui pèsent plus de 1 Mo, les non lus, ceux arrivés ces cinq derniers jours, etc. Et enfin, un autre élément dans l'interface a fait son apparition, c'est une barre de recherche. Cela fait gagner du temps par rapport à l'ancienne recherche. Ici on entre une occurrence et le lieu où la chercher (message, titre, envoyeur...) et la liste des messages ayant cette occurrence apparaît.

Les autres "plus" de cette nouvelle version

Outre l'aspect esthétique, on a bien sûr affaire à une palette de nouveautés plus ou moins intéressantes en matière de gestion des courriers électroniques. Par exemple, les pièces jointes aux messages sont à présent affichées au bas du texte avec une icône, leur nom, leur taille et leur type MIME. Par défaut, très peu de types MIME sont préconfigurés. Il faudra donc paramétrer vous-même les types MIME manquants (ADF, MPEG, PDF...). Dernier point concernant ces pièces jointes, l'icône qui les représente est affreuse sur MorphOS (c'est l'icône par défaut quand un logiciel ne peut pas lire une icône PNG), et c'est la même que ce soit pour représenter une image ou n'importe quel autre type de fichiers.

YAM 2.5
Les pièces jointes sont affichées au bas du message

Du côté pratique, j'ai noté quelques petites choses utiles. D'abord, l'édition des messages profite des améliorations de la classes MUI TextEditor. Ainsi, le curseur devient contextuel : il prend par exemple une forme verticale lorsque la zone sous la souris est éditable ou sélectionnable. Les bogues de copier/coller de cette classe ont également disparu. Toujours sur le plan pratique, YAM 2.5 a enfin une notification des mises à jour (menu "Projet/Rechercher des mises à jour"), donc plus besoin d'aller yieuter sur le site officiel pour récupérer les derniers binaires.

Quand on possède plusieurs comptes de courriel, la fenêtre de rapatriement affiche l'adresse électronique et non plus juste le fournisseur d'accès comme auparavant. En effet, si on avait par exemple trois comptes chez Free, la fenêtre de rapatriement de YAM 2.4 affichait pour les trois : "Reçoit le courrier de free.fr" mais sans préciser de quelle adresse il s'agissait. On sait maintenant avec quelle adresse YAM 2.5 interagit.

Les auteurs ont également bien travaillé dans le domaine technique, même si cela est plutôt transparent aux yeux de l'utilisateur. On a ainsi une compatibilité améliorée avec les standards de l'internet (RFC). C'est de bon augure pour l'avenir du logiciel.

Il faut rappeler que YAM 2.5 est arrivé après quatre ans et demi de développement, certes à petits pas, mais bien réels. C'est pour cela que quand on creuse un peu plus dans le logiciel, on s'aperçoit qu'il y a des centaines d'autres nouveautés et améliorations : la connexion POP/SMTP ne bloque plus l'interface (on peut écrire un message tout en recevant du courrier), le filtrage des courriers indésirables a fait son apparition, la limitation à cent filtres a été supprimée, la gestion des jeux de caractères est meilleure, il y a plus d'options pour les accusés de réception, etc.

YAM 2.5
La gestion des courriers indésirables

Enfin, YAM 2.5 garde toujours les bons points de ses versions précédentes comme la possibilité de créer autant de dossiers de courriels que l'on veut, la gestion multi-utilisateur, la gestion de multiples adresses électroniques (comptes POP3 illimités), la gestion complète du POP3 (qui autorise de voir/télécharger les courriels au lancement, à la demande ou via des intervalles), l'aperçu des messages reçus avant rapatriement, la sécurisation des connexions POP3 et SMTP avec AmiSSL, etc.

Pas encore parfait

Cette version de YAM 2.5 semble plus lourde que les précédentes. Elle met plus longtemps à se charger et bien sûr, plus votre configuration est petite, plus ce défaut est visible. Cela est sans doute dû au nouveau format de fichiers-messages et/ou à AISS avec ses nombreuses images à charger.

Le gros manque de YAM 2.5 est, à mon humble avis, la non-gestion du HTML. YAM est toujours incapable, par défaut, d'afficher un message écrit en HTML. Cela doit être sûrement le seul logiciel de ce genre, encore en développement, à avoir cette lacune.

On aimerait aussi pouvoir importer son carnet d'adresses issu d'autres logiciels de courriers électroniques, ou encore pouvoir écrire plusieurs messages simultanément (seulement deux fenêtres d'écriture peuvent être ouvertes).

Conclusion

Les quelques améliorations et les nombreux bogues passés à la trappe font de YAM 2.5 un très bon client de courrier électronique. Cette v2.5 est conseillée à tous les utilisateurs des anciennes versions, c'est la meilleure et surtout la plus stable. Seule la lenteur au démarrage rebutera peut-être les possesseurs de petites configurations. L'interface a été retravaillée pour être encore plus intuitive. Il manque cependant la gestion des messages en HTML, du protocole IMAPx4, de la correction orthographique en français et quelques autres détails. Mais bonne nouvelle, les auteurs travaillent justement sur certains de ces points faibles pour la prochaine version !

Nom : YAM 2.5.
Développeur : YAM Open Source Team.
Genre : gestion de courriel.
Date : 2007.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68020, AmigaOS 3.0, 2 Mo de mémoire.
Licence : GPL.

NOTE : 8/10.

Les points forts :

- Assez facile à configurer et à utiliser.
- Tout dans une fenêtre.
- Aperçu des messages reçus avant rapatriement.
- Meilleure gestion des filtres et des courriers indésirables.
- Création d'une entrée pour le carnet d'adresse en un seul clic.
- Gestion multi-utilisateurs.
- Gestion des scripts.
- Comptes POP3 illimités.
- Gratuit.

Les points faibles :

- Pas de lecture des messages en HTML.
- Pas d'aperçu pour les images ou les documents reçus.
- Plus lourd que la précédente version.
- Pas de correction orthographique en français.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]