Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 28 mai 2017 - 16:36  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Wizardry: Bane Of The Cosmic Forge
(Article écrit par Jacques Harbonn et extrait de Tilt - juin 1991)


La série des Wizardry a beaucoup fait pour populariser le jeu de rôle. Ce sixième volet met en scène des personnages bizarres dotés de pouvoirs spéciaux. Le jeu, même amélioré, n'a rien de spécial comparé à Ultima VI ou Chaos Strikes Back.

Wizardry: Bane Of The Cosmic Forge

Wizardry VI

La série des Wizardry, tout comme celle des Ultima, a initié un grand nombre de joueurs aux jeux de rôle. Le premier volet, sorti initialement sur l'antique Apple II, date maintenant de près de dix ans ! Aussi, c'est avec un intérêt certain que nous avons entrepris de tester ce dernier volet : Bone Of The Cosmic Forge.

Wizardry: Bane Of The Cosmic Forge

Un RPG fidèle aux traditions

Comme toujours, vous incarnez une équipe de six aventuriers, seul rempart contre le mal qui menace. La création de votre équipe a subi de nombreuses améliorations par rapport aux volets précédents. Tout d'abord, à côté des espèces habituelles (humains, elfes, nains, gnomes, hobbits), on en découvre de nouvelles fées, hommes-lézards, ainsi que trois autres vraiment très singulières, Ces créatures sont souvent dotées de pouvoirs spéciaux qui peuvent se révéler très utiles au cours de votre longue quête. On retrouve cette même richesse au niveau des classes disponibles. Les classiques guerrier, magicien, prêtre, voleur et ranger sont toujours au rendez-vous, mais on découvre aussi les alchimistes ou les psionics (êtres doués de pouvoirs psychiques). Les classes accessibles dépendent beaucoup de l'espèce choisie et vous devrez donc faire votre sélection en conséquence.

D'autres éléments interviennent aussi lors de cette phase de création. Ainsi, il vous faudra vous entraîner pour les différentes armes avec lesquelles vous combattrez (en ventilant tout simplement les points de bonus disponibles) et décider de vos capacités dans des domaines très divers : pistage, persuasion, connaissance de la mythologie, de l'écriture, objets magiques, etc. Enfin, les lanceurs de sorts devront établir leur liste à partir de leur livre de magie. Comme vous pouvez le constater, cette phase a subi de profonds remaniements et autorise la création de personnages beaucoup plus complets.

L'ergonomie

Une fois dans le donjon, il est capital d'équiper au plus vite vos aventuriers pour ne pas leur faire perdre un temps précieux en plein combat. La représentation graphique s'est, elle aussi, sérieusement améliorée. On dispose désormais d'une vue 3D de bonne taille des couloirs et salles. Toutefois, ces graphismes souffrent d'une légère imprécision et il n'est pas toujours facile de distinguer de loin la présence d'un couloir latéral.

Wizardry: Bane Of The Cosmic Forge

Le jeu se déroule bien évidemment à la souris. L'ergonomie des déplacements est très correcte, un système de permutation permettant de basculer entre le mode "Rotation" et le mode "Déplacement". En revanche, il est regrettable que les options complémentaires ne soient pas directement affichées.

Une grande aventure

Wizardry VI est beaucoup moins linéaire que les autres volets. Vous pourrez ainsi explorer à loisir toute une série de niveaux. Mais attention, le labyrinthe est particulièrement complexe et, à moins de disposer d'une mémoire d'éléphant et d'un sens de l'orientation peu commun, vous risquez fort de vous perdre si vous ne cartographiez pas soigneusement. Bien évidemment, vous n'allez pas tarder à faire votre première rencontre avec des monstres. Ceux-ci sont joliment dessinés, animés et complétés de bruitages numérisés.

Les options de combat sont d'une grande richesse, ce qui est capital dans un jeu de rôle. Le jeu ne se déroulant pas en temps réel, vous aurez donc tout le temps de faire votre sélection. Ainsi, vous pourrez attaquer de différentes manières le groupe d'ennemis de votre choix, parer de multiples façons, utiliser un objet en votre possession, changer votre placement au sein de l'équipe, lancer un sort ou recourir à l'un des talents spéciaux de certaines classes ou races (se cacher dans l'ombre pour les voleurs, ou cracher de l'acide pour les Draconians, par exemple). Si vous décidez de fuir, il faut savoir que la réussite n'est pas acquise systématiquement et dépend en fait de la situation et du lieu.

Wizardry: Bane Of The Cosmic Forge

La magie est gérée de manière intelligente. Vous disposez d'un capital de points magiques qui va s'amenuiser en fonction des sorts que vous lancerez. Mais, de plus, chaque sort appris ne peut être lancé qu'une seule fois, ce qui complique les choses. Pour récupérer vos points de magie, il vous faudra trouver un endroit tranquille pour vous reposer. Ce point est important, car vous pouvez fort bien être surpris en plein sommeil et l'aventurier de garde risque alors de passer un mauvais moment, le temps que ses compagnons ne s'éveillent. Les sorts couvrent les principaux domaines de l'attaque et de la défense, et sont repartis en six types (feu, eau, air, terre, mental et magie), la disponibilité d'un type dépendant de l'appartenance du lanceur de sorts.

Wizardry VI ne se limite heureusement pas à une succession d'explorations et de combats (bien que la multiplicité des créatures au début de l'aventure soit un peu contraignante, d'autant que les combats sont assez longs). Vous devrez récupérer des clés pour ouvrir certaines portes et trouver la réponse à des énigmes, posées par les habitants de ce sombre donjon. Pour cela, il est impératif de fouiller soigneusement les lieux qui sont décrits avec précision. L'ouverture des portes fermées à clé fait appel à un facteur chance pour les crocheter ou les éclater d'un coup d'épaule.

Bilan

Que penser de ce sixième volet ? De gros progrès ont été accomplis au niveau de la richesse des personnages, de l'intérêt de la quête et de la représentation des monstres. Toutefois, le programme me semble un peu en retrait par rapport à un Ultima VI, Chaos Strikes Back ou Captive. Wizardry VI n'en demeure pas moins un bon jeu de rôle et je suis persuadé que les habitués de la série se passionneront de longues heures pour ce sixième volet.

Nom : Wizardry: Bane Of The Cosmic Forge.
Éditeur : Sir-Tech Software.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 8/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]