Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 16 janvier 2022 - 11:09  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Wing Commander
(Article écrit par Cyrille Baron et extrait de Joystick - février 1993)


Mondialement connu sur PC, Wing Commander, succès historique d'Origin, fait enfin son apparition sur Amiga.

Wing Commander

Afin de mettre tout le monde à l'aise, débarrassons-nous de la question que tout le monde se pose : c'est comment, par rapport au PC ? Eh oui, je sais bien qu'il ne faut pas comparer les machines mais Wing Commander est un cas à part ; si, dans le monde entier, les joueurs n'avaient pas réclamé de version Amiga, il est probable qu'Origin ne se serait pas risqué sur ce terrain. Bref, vous l'avez voulu, vous l'avez ! Ah oui, la réponse : c'est naturellement plus lent et plus saccadé mais j'espère que vous vous y attendiez un peu, non ?

Cela dit, et c'est la bonne nouvelle, le jeu est tout à fait jouable, d'autant que c'est très beau et toujours aussi passionnant. A vue de nez, il est probable que Wing Commander pousse l'Amiga dans ses derniers retranchements et même si le résultat est parfois tressautant et sa... cca... dé... dites-vous bien que le type de 3D employé ne permettait pas de faire mieux. Le jeu gère en outre les processeurs 68020 et plus ainsi que la mémoire supplémentaire des Amiga accélérés afin de fluidifier l'animation.

Wing Commander

Bref, au moment où commence le jeu, vous voici sur le Tiger Claves, vaisseau terrien explorant l'espace (frontière de l'infini) et menant une guerre sans merci aux Khilrathiens. Plus qu'un jeu d'arcade, Wing Commander va vous permettre de suivre, grâce à de nombreuses scènes intercalées entre les missions, l'évolution de la guerre contre les Khilrathiens et également l'évolution de votre personnage.

Commençant simple second Lieutenant, vous pourrez terminer, si tout se passe bien, Colonel. Les missions, bien que linéaires, font cependant partie d'un tout évoluant suivant votre aptitude au combat. Ces derniers, faciles au début, sont, au fur et à mesure de l'évolution du jeu, de plus en plus complexe et parfois, il faudra s'y prendre à plusieurs fois pour passer à la mission suivante. Il faut dire que pendant les rencontres avec l'adversaire, il ne suffit pas de tirer sur tout ce qui bouge car l'appareil, très complet, dispose de nombreuses options : plusieurs types de canons et de missiles, collimateur de visée performant et même mode turbo permettant de se propulser en avant très rapidement.

Wing Commander

Pour espérer s'en sortir, il faudra jouer du manche, du bouton de tir bien sûr, mais aussi du clavier. Loin de constituer un handicap et de transformer cette guerre spatiale en simulateur de haut niveau, ces options ajoutent au jeu un intérêt supplémentaire.

Techniquement, c'est un bon boulot : la bande son, très "Guerre Des Étoiles", colle parfaitement au déroulement des combats et des scènes dynamiques. Les bruitages, bien que d'un niveau sonore un peu faible, sont eux aussi très convaincants. Les commandes, qui mélangent manette et clavier, sont pratiques et instinctives dès les premières minutes de jeu. Seul bémol, la conversion des graphismes n'est pas super, c'est dans l'ensemble assez peu coloré.

Wing Commander

Bref, à condition que vous ne vous attendiez pas à un modèle de fluidité, voilà un jeu totalement passionnant qui vous tiendra en haleine pendant un bon moment.

Nom : Wing Commander.
Éditeur : Origin.
Genre : jeu de tir.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7,5/10.

Les points forts :

- Grâce à son scénario, Wing Commander est beaucoup plus qu'un simple jeu de tir/arcade.
- Les musiques, superbes, accompagnent bien les différentes péripéties du jeu.
- Sans disque dur, une optimisation des fichiers permet de jouer sans trop jongler avec les disquettes une fois la partie chargée en mémoire.
- La notice, avec les plans des différents appareils, est très complète.
- Les deux boutons de la manette sont gérés, ce qui permet de piloter agréablement.

Les points faibles :

- Le pauvre Amiga 68000 a parfois du mal à suivre ce qui se passe à l'écran et les combats sont trop saccadés.
- L'emploi de trames rend le graphisme de certaines scènes particulièrement moche.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]