Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 24 novembre 2020 - 13:09  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Warlock The Avenger
(Article écrit par Derek De La Fuente et extrait de Joystick - février 1991)


Millennium nous offre une serrure de guerre revancharde. Littéralement.

Warlock The Avenger

Au début, il y a eu Druid, qui il y a quelque trois ans a été considéré comme une étape importante. Puis il y a eu Enlightement: Druid 2, qui a été produit à l'époque où l'équipe de Firebird se séparait, et le jeu s'en ressentait gravement. Voici maintenant le troisième de la série, Warlock The Avenger, qui amène le joueur encore plus loin dans l'atmosphère mystique et les lieux grandiloquents du dangereux monde de Belom.

Le maléfique Acamantor est revenu pour étreindre Belom de sa poigne de fer. Vous devez alors vous remuer un peu pour réveiller les anciens secrets des sorts qui dorment en vous, et traverser de part en part huit châteaux remplis de pièges. Seules les forces du chaos vous aideront à gagner la victoire.

Warlock The Avenger

Warlock The Avenger ressemble et se joue comme le classique Fairy Tale, avec une aire de jeu toutefois plus petite. Cela dit, même à un joueur expérimenté, il faudra pas mal de temps pour explorer tout le terrain dans lequel vous vous promenez. Il y a plusieurs objectifs dans le jeu, trouver les clés qui ouvrent les portes qui barrent le chemin des autres territoires, trouver les cahutes qui recèlent des trésors, soit des clés, soit des sorts que vous pouvez rajouter à votre inventaire. Alors que vous parcourez la contrée à la recherche de richesses, vous rencontrez souvent les plus diaboliques des créatures, qu'il faut combattre à grands coups de sorts - notamment le bon vieux coup de la boule de feu en pleine gueule, qui marche presque à tous les coups.

Des hordes d'êtres hideux surgissent de partout et de nulle part, des airs, du sol ou de derrière vous, et ces attaques incessantes vous bouffent une bonne partie de votre énergie, qui soit dit en passant, est affichée à l'écran. Heureusement, vous pouvez vous recharger en trouvant des pentacles et en vous tenant debout au milieu. Vous pouvez également vous recharger en armes si vous trouvez les bonnes huttes. Une fois à l'intérieur de ces huttes, on ne vous donne qu'un seul choix, et il faut anticiper ce dont vous aurez besoin.

Warlock The Avenger

Les clés sont les objets les plus précieux, bien sûr, et on n'en trouve que rarement. Les utiliser une fois qu'on les a est aussi un élément stratégique important. Car même si vous en avez deux et que vous parvenez à ouvrir deux portes à la suite, rien n'indique qu'il n'y en ait pas une troisième après. Détruire le seigneur maléfique et ses hordes n'est pas une sinécure. Avec quelques sorts, qui consistent tous à lancer divers projectiles, vous devez apprendre à savoir quels méchants sont sensibles à quels sorts. Il est essentiel d'avoir les bons sorts au bon moment, et de savoir s'en servir. Le sort le plus important, c'est le Chaos : c'est une bombe qui détruit tous les ennemis à l'écran.

Un autre sort important, c'est le Golem, qui peut se mouvoir indépendamment pendant un certain temps. C'est le seul allié que vous rencontrerez pendant tout le jeu, et il ne sera à votre disposition qu'un court instant. Cette brave créature vous suivra et vous défendra au prix de sa propre énergie, jusqu'à sa fin. Encore mieux, un autre joueur peut prendre le contrôle du Golem, via la seconde manette.

Warlock The Avenger

L'idée de ce jeu n'a rien d'original, il s'agit simplement de déplacer un petit personnage dans toutes les directions, à travers des forêts et des labyrinthes. Rien qui paraisse bien intéressant, à première vue. Mais très rapidement, vous vous surprendrez à apprendre des séquences de mouvements qui vous permettront d'évoluer plus vite. Pour les cartographes en herbe, c'est un incontournable, et les joueurs d'arcade apprécieront peut-être le fait de devoir rester en vie malgré les attaques incessantes. Des fantômes, des scarabées géants morts le jour de ma naissance, des squelettes qui crachent le feu, il faut tout tuer !

Les graphismes et le défilement ne sont certainement pas les meilleurs du marché, mais les surprises arriveront peut-être à le faire oublier. Notons au passage que Druid, l'original, est livré en même temps, ce qui est intéressant au niveau du rapport qualité/prix. Le personnage se dirige à la manette et avec les touches de fonction. Des sons pas mauvais mais ponctuels servent l'atmosphère du jeu. Allez faites ami-ami avec un Golem et vous êtes maître de votre destin.

Nom : Warlock The Avenger.
Éditeur : Millennium.
Genre : jeu de tir/action.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 250 FF.

NOTE : 6,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]