Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 22 mai 2017 - 23:29  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Wanderer 1.2
(Article écrit par Alexis Mouth - octobre 2013)


Présentation

Sous ce nom étrange se cache ni plus ni moins que le bureau d'AROS. Un bureau est un ensemble de programmes qui permettent de manipuler l'ordinateur à travers une interface graphique, avec notamment des icônes et des menus. Le Workbench sous AmigaOS et Ambient sous MorphOS sont également des bureaux. Wanderer représente avec Zune la partie visible du système d'exploitation AROS.

Petit rappel avant ce test, AROS est un système d'exploitation libre qui a pour but initial de cloner AmigaOS 3.1 pour le plus grand plaisir de ses développeurs. Son avantage est sa portabilité. Wanderer utilise donc Zune (clone libre de MUI) comme interface graphique/boîte à outils (alias "toolkit").

Le projet de bureau pour AROS remonte à 2002. L'équipe d'AROS n'avait pas pu utiliser le Workbench (ni son nom, pour cause légale) et décida donc de créer un nouveau bureau libre de droits. Le projet fut initié par Paul Smith au début de l'année 2002 et d'autres développeurs, comme Sebastian Bauer, l'ont rapidement rejoint dans cette tâche. Une première version publique fut proposée fin août 2002, portant le nom de "Wanderer".

Wanderer que fais-tu ?

Première chose qui saute aux yeux, son aspect est personnalisable via des thèmes pour les bords de fenêtres. Ceci permet d'outrepasser visuellement les limites d'AmigaOS 3.1. Ce n'est pas une mauvaise chose.

Sur la capture d'écran suivante on peut remarquer que les textes sont en surbrillance avec des ombrages, ce qui les rend plus lisibles que le Workbench d'AmigaOS 3.x.

Wanderer
Wanderer

L'écran Wanderer propose une barre de titre très inspirée de celle du Workbench. On y trouve les informations sur la quantité de mémoire disponible et... c'est tout. Par contre, les icônes ont été nettement améliorées par rapport à celles du Workbench d'AmigaOS 3. Elles sont l'oeuvre, pour beaucoup d'entre elles, d'un Italien, Paolo Besser. Wanderer sait gérer les icônes AmigaOS 3.1, AmigaOS 3.5 (GlowIcons) et les icônes PNG.

En bas de cette capture d'écran, une liste du contenu du dossier apparaît. Ce petit bandeau inspiré d'Ambient et de Scalos permet de voir s'il y a des fichiers cachés et ce sans même les afficher. En haut, il y a une barre d'adresse avec un seul bouton (n'en cherchez pas d'autre il n'y en a qu'un seul).

Si Wanderer est la réécriture du Workbench originel d'AmigaOS 3.1 pour AROS, dispose-t-il pour autant des mêmes fonctionnalités ? En fait, Wanderer clone parfaitement le fonctionnement du Workbench, il peut ranger les icônes, il sait figer les fenêtres et les icônes, il peut aussi glisser-déposer les icônes d'un dossier à l'autre. Tout comme le Workbench, il peut sortir des icônes afin de les faire apparaître sur le bureau. Il est également possible de paramétrer des fonds d'écran et des arrière-plans de fenêtres exactement comme avec le Workbench. En fait, rien de bien nouveau, il fait l'essentiel.

On notera encore quelques manques par rapport au Workbench originel : Wanderer ne gère pas le remplacement des icônes via la fenêtre "Information". Les puristes crieront au scandale, d'autres diront que cette fonction est obsolète puisqu'il suffit de renommer un fichier ".png" en ".info" pour qu'il devienne une icône.

Wanderer
La fenêtre "Informations" de Wanderer

Les types d'outils ("tooltypes") et les attributs de fichiers/répertoires (script, pur, archivé, lisible, modifiable, exécutable, effaçable) sont également bien gérés.

Wanderer peut afficher les fichiers de deux façons : la première est très classique, sous forme d'icônes, et la deuxième sous forme de liste. Les listes sont plus claires et plus simples à utiliser que celles du Workbench d'AmigaOS 3.x. Elles permettent de manipuler les fichiers plus facilement que sur ce dernier.

Wanderer
Mode liste de Wanderer

Visuellement, les listes ressemblent un peu aux listes de Scalos. On peut trier les fichiers par date, par nom, par taille mais pas par type, hormis la séparation entre répertoires et fichiers. Il n'y a pas de copier/coller, même si la sélection au lasso fonctionne, dommage... Scalos est plus complet et propose plus de choses dans ce mode.

Bien que Wanderer gère des types de fichiers via les icônes par défaut, on ne dispose pas de programme de préférences pour les modifier aisément et on ne parle même pas d'actions associées avec ARexx. On touche ici un peu à l'aspect sombre de Wanderer, il faut dire qu'il n'est pas fini...

Côté Zune, ce clone de MUI, c'est un peu mieux. Ce système de gestion d'interface graphique reprend les grandes lignes de MUI 3.9 (oui, pas encore 4.0). Sont donc présents les classes internes comme les groupes, les listes, les boutons, etc. ainsi que quelques classes externes (The Bar, NListtree...). Le programme de préférence est aussi complet que celui de MUI 3.9.

Zune
Préférences de Zune

Wanderer Vs Ambient Vs Workbench AmigaOS 4 : the fight !

C'est un combat à trois que nous allons vous commenter !

Wanderer
Wanderer (d'Icaros Desktop)

MorphOS 3.3
Ambient

AmigaOS 4.1.4
Workbench d'AmigaOS 4

Premier tour : la stabilité

Wanderer est dans l'ensemble stable sauf au niveau de son système de thèmes qui est un peu "plantouilleux" ; ça tombe bien, ses concurrents ont aussi le même problème. En effet, il n'est pas rare de se ramasser lamentablement en changeant de thème même sur les plus aboutis (Ambient et Workbench/AmigaOS 4).

Pour ce qui est de l'utilisation quotidienne, les trois bureaux sont stables. Il est vrai qu'AROS est plus plantogène que ses concurrents mais cela ne vient pas de Wanderer.

Résultats pour le premier tour :
  • Wanderer : 8/10.
  • Workbench : 8/10.
  • Ambient : 8/10.
Deuxième tour : l'aspect

L'aspect de Wanderer est personnalisable mais un manque d'unité visuelle se dégage de tout cela, en fait les goûts douteux utilisés dans certaines distributions AROS y sont pour beaucoup. Malgré tout, avec les icônes PNG et de jolis fonds d'écran, il tient le pavé. Cependant, il est dommage qu'il lui manque une identité ; il n'a pas de thème propre à lui-même.

De plus, Wanderer ne propose pas de petit ombrage autour des fenêtres, ce qui donne (surtout sur AmigaOS 4) l'impression que la fenêtre active survole les autres. Il y a également un manque invisible sur les captures d'écran, AROS ne dispose pas d'un mode composition du bureau ce qui empêche tout effet de transparence sur les fenêtres.

Pour Ambient, l'unité visuelle est meilleure mais il y a encore du travail pour le rendre plus coquet par défaut, les icônes sont simples et il faudrait dépoussiérer un peu toute la partie "graphisme" (icônes des fichiers et des boutons).

Le Workbench d'AmigaOS 4 est classe, il est dans la mode du vintage mis au goût du jour, cela rend bien et cela fait son charme.

Résultat pour le deuxième tour :
  • Wanderer : 5/10.
  • Ambient : 6/10.
  • Workbench : 8/10.
Troisième tour : la fonctionnalité

Wanderer va à l'essentiel et se contente d'immiter le Workbench d'AmigaOS 3.x, ce qui est à peu près identique au comportement du Workbench d'AmigaOS 4.

La manipulation d'un grand nombre de fichiers est rébarbative avec de nombreuses fenêtres qui viennent vite surpeupler l'écran. Cette façon d'opérer est contraignante et impose très vite l'installation d'un gestionnaire de fichiers tel que Directory Opus.

De ce côté-là, Ambient est très loin devant... il réorganise automatiquement les icônes, dispose de listeurs fonctionnels et gère les miniatures pour les images et même pour les vidéos. Ambient c'est également la navigation possible en mono fenêtre grâce à une barre regroupant de nombreux outils dont une liste de favoris ou encore un outil de recherche.

Le Workbench d'AmigaOS 4 est plus abouti que Wanderer mais pas plus évolué. Son mode "liste" est assez peu développé et la navigation mono fenêtre n'est pas présente.

Dans ce chapitre, vous l'aurez compris, Ambient surpasse largement ses concurrents, on peut parler de réel fossé. Je n'ai volontairement pas étalé toutes les fonctionnalités d'Ambient tant la liste est longue. On peut remarquer que Wanderer est à peu près au niveau du Workbench d'AmigaOS 4 dans ce chapitre car celui-ci n'a pas évolué depuis longtemps et le poids des années commence à se faire sentir.

Résultats pour le troisième tour :
  • Wanderer : 4/10.
  • Workbench AmigaOS 4 : 5/10.
  • Ambient : 8/10.
Bilan

Au final, Wanderer sort perdant de ce combat mais avec les honneurs. Le résultat aurait pu être différent si l'équipe AROS n'avait pas laissé son développement en mode veille. C'est dommage car ce sont toutes les distributions AROS et l'image de ce système qui souffrent de la vétusté de Wanderer.

Il semblerait cependant qu'une version de Wanderer en cours de développement pointe le bout de son nez avec une réelle surprise : l'arborescence à la Windows Explorer devrait apparaître.

Il se pourrait toutefois que Wanderer se retrouve remplacé par Scalos, ce dernier lui étant nettement supérieur. Directory Opus Magellan arrive lui aussi à grands pas sur AROS...

Nom : Wanderer 1.2.
Développeurs : AROS Team.
Genre : bureau.
Date : 2013.
Configuration minimale : AROS, 4 Mo de mémoire.
Licence : Open Source.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]