Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 28 mars 2017 - 11:59  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Visual FX (2e volume)
(Article écrit par Jean-Luc Faubert et extrait d'Amiga News - septembre 1996)


Les programmeurs de LightWave n'auront bientôt plus rien à faire si les développeurs d'extension continuent à être aussi créatifs. Ceux de Merlin's Software nous ont concocté un générateur d'effets vidéo type "ADO" qui devrait faire le bonheur des vidéastes désargentés.

Introduction

Pour réaliser des transitions entre deux séquences d'images, les régies vidéo sont équipées d'un générateur d'effets spéciaux qui permet d'appliquer en temps réel sur une image des effets préprogrammés dans un espace en trois dimensions (tourné de page, effets de vagues, page volante...). Mais ces images virevoltantes qui ont envahi nos écrans, ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Si sur votre chèque vous n'avez pas la place de mettre cinq ou six zéros, achetez-vous plutôt LightWave et Visual FX. Une solution certes moins rapide, mais tellement moins onéreuse.

Installation

Visual FX est disponible en deux versions : disquettes ou CD. A ce jour, deux volumes (à ma connaissance) ont été édité, chacun proposant vingt effets spéciaux. L'installation se fait sans problèmes avec "Installer" et offre la possibilité de choisir le nombre de couleurs de l'interface utilisateur : 16 en noir et blanc, HAM8 ou 256 couleurs. Il vous faudra 6 Mo de libre sur votre disque dur (vous pouvez aussi utiliser Visual FX directement à partir du CD) et assez de mémoire pour lancer simultanément LightWave.

Visual FX

La réalisation des effets a été confiée à des pointures de l'image 3D. Le premier volume a été conçu par Léo Martin et le 2e que je teste par Mark Thompson, directeur de l'animation et des effets spéciaux de la société Fusion Films.

Dans ce volume 2, les effets proposés sont les suivants :
  • L'image (ou l'animation, au choix pour tous les effets) A est encadrée dans un cadre de métal puis disparaît vers le fond de l'écran en effectuant une rotation de 180° sur l'axe des X et retour du cadre vers le 1er plan avec l'image B.
  • Même effet que le précédent mais avec rotation sur l'axe des Y
  • Un rideau de scène se ferme sur l'image A et s'ouvre sur l'image B.
  • Une pluie de piments rouges (spécial pour les vidéos culinaires ou le dernier clip de Red Hot Chili Peppers) tombe du haut de l'écran sur l'image A accompagnée de l'image B.
  • L'image A se met à onduler et s'envole dans le coin supérieur droit de l'écran, faisant apparaître l'image B.
  • Même effet que le précédent mais dans le coin supérieur gauche.
  • Un rideau de scène descend sur l'image A et se relève en laissant apparaître l'image B.
  • Un rayon laser d'une télécommande balaie l'image A qui est détruite, pour faire apparaître l'image B.
  • L'image B brisée en 54 morceaux se reconstitue sur l'image A.
  • Quatre ballons s'élèvent du bas de l'image A, entraînant avec eux l'image B.
  • Zoom arrière sur l'image A qui disparaît dans la neige d'un écran de TV année 50 puis, zoom avant sur l'écran neigeux dans lequel apparaît l'image B.
  • Un crochet traverse l'écran et attrape le côté de l'image A pour la faire coulisser, laissant apparaître l'image B.
  • L'image A se met à onduler et l'image B arrive en fondu de la même façon.
  • L'image A devient souple et s'envole dans le coin droit supérieur de l'écran, laissant apparaître l'image B.
  • Effet de page qui tourne à partir du coin supérieur droit de l'image A laissant apparaître l'image B.
  • L'image A se brise en 54 morceaux et s'effondre laissant apparaître l'image B.
  • Une porte en bois à deux battants se ferme sur l'image A et se réouvre sur l'image B.
  • L'image A simule un battement d'ailes et s'éloigne vers le fond de l'écran laissant apparaître l'image B.
  • L'image A bascule en arrière et s'éloigne dans le fond de l'écran pendant que l'image B réalise le mouvement inverse.
  • L'image A s'éloigne vers le fond droit de l'écran en tournant sur l'axe des Y pendant que l'image B effectue sur le côté, le mouvement inverse.
Comme vous le voyez, vous n'avez que l'embarras du choix et en plus, la mise en oeuvre ne demande que quelques clics de souris.

Visual FX

Utilisation

La première chose à faire est de démarrer LightWave. Ensuite, on lance Visual FX qui ouvre une fenêtre sur le Workbench. Les vingt effets disponibles sont représentés par des images qui, lorsqu'on clique une fois dessus, apparaissent en bas de l'écran avec une explication de l'effet sélectionné. Si on clique deux fois, c'est une mini-animation de 30 images qui visualise l'effet.

L'interface utilisateur est des plus simples ne comportant que quatre options :
  • "Load new volume" qui permet de charger une autre banque d'effets.
  • "Preview effect" qui est une autre façon de visualiser les mini-animations.
  • "Generate effect" qui lance la paramétrisation de l'effet dans LightWave.
  • "Render effect" qui gère le rendu de l'effet en pilotant LightWave.
L'intervention de l'opérateur est réduite grâce à l'utilisation judicieuse du langage ARexx qui permet aux deux applications de dialoguer dès qu'on leur a donné un sujet de discussion.

Je m'explique : une fois l'effet choisi, on demande sa génération. A ce moment-là, ARexx prend les commandes en pilotant LightWave et en mémorisant toutes les actions que vous allez effectuer avec la souris. Dans un premier temps, Visual Fx charge dans LightWave les éléments préprogrammés nécessaires à la réalisation de l'effet. Ensuite, on se retrouve dans LightWave qui va utiliser de façon automatisée ces propres boîtes de requêtes pour vous demander de paramétrer l'effet :
  • Nombre d'images à générer (requête Scene).
  • Choix des deux images ou animations sur lesquelles va s'appliquer l'effet et chargement image de fond si besoin (requête Image).
  • Paramétrage des options de rendu (requête Camera).
  • Choix du fond (requête Effect).
  • Paramétrage du type d'images à sauvegarder (requête Record).
La dernière question que vous pose Visual FX est, si vous voulez lancer le calcul de l'effet immédiatement ou si vous voulez créer une liste d'attente pour vous permettre de lancer plusieurs calculs ultérieurement. Voilà, c'est tout pour vous. Maintenant, tout va se passer sans votre intervention.

Au lancement de l'option "Render effect" et par l'intermédiaire d'ARexx, votre souris se déplace toute seule et vos actions précédentes vont être reproduites fidèlement (même vos hésitations, car tous les mouvements de souris ont été enregistrés) et LightWave va docilement s'exécuter pour lancer de façon automatique tous les calculs que vous lui aurez demandé.

Mis à part le temps de calcul, les animations obtenues n'ont rien à envier à celles réalisées dans un studio pro. Si en plus vous maîtrisez bien LightWave, rien ne vous empêche de modifier le fichier "scène" pour personnaliser les effets.

Conclusion

Visual FX est, on ne peu plus simple à utiliser et les résultats obtenus sont de qualité. Il devrait combler bon nombre de vidéastes (et d'autres) car la procédure automatisée ne demande qu'un minimum de connaissance des boîtes de requêtes de LightWave. Un outil supplémentaire qui permet à LightWave de devenir, de plus en plus, LE programme incontournable.

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur LightWave, Vitepro distribue le livre de Alan Chan "The FX kit for LightWave" 300 pages de tutoriels et d'astuces incluant la version 4.0 de LightWave et de nombreuses cassettes vidéo dont je vous parlerai plus en détail prochainement.

Nom : Visual FX (2e volume).
Développeur : Merlin's Software.
Distributeur : Vitepro.
Genre : générateur d'effets pour LightWave.
Date : 1995.
Configuration minimale : Amiga AGA, 68020, 4 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 1150 FF le volume.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]