Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 17 novembre 2017 - 18:21  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Video Director
(Article écrit par Éric Laffont et extrait d'Amiga News - septembre 1992)


Vendu depuis quelque temps déjà aux États-Unis, le Video Director offre désormais à tout passionné d'Amiga la possibilité de faire soi-même ses propres montages vidéo pour peu que l'on possède un minimum de matériel vidéo nécessaire à l'utilisation de ce produit.

Distribué en France par CIS, c'est en fait un très bon produit dans son domaine proposant un rapport qualité/prix des plus intéressants. Sa facilité d'emploi et sa présentation générale sont à la hauteur des produits que Gold Disk à l'habitude de nous présenter.

Le logiciel

Amiga s'est toujours distingué en matière d'image et de vidéo dans le milieu du grand public et du professionnel. De nombreux logiciels ont fait sa réputation et ce n'est pas du fait de leur prix moins élevé par rapport à d'autres machines que ces logiciels sont moins performants. Bien au contraire. Pour continuer dans cette tradition bien établie, Gold Disk nous a concocté un ensemble logiciel/matériel qui va en étonner plus d'un.

Video Director va devenir indispensable à tout passionné de vidéo et de montage. Plus besoin de travailler "à la main" sur vos bandes vidéo, ni de s'arrêter pour un titrage ou rechercher une scène précise ; maintenant on peut faire (presque) comme les professionnels et en plus avec son Amiga. Le logiciel est, vous l'avez compris, capable de piloter votre lecteur et votre enregistreur directement à la souris tout en contrôlant le tout sur l'écran de l'Amiga.

Comme vous pourrez le voir avec les images illustrant cet article, l'ensemble se compose de deux parties complémentaires.

La partie matérielle

Dans la boîte du Video Director on découvre deux câbles qui vont nous servir à relier nos appareils vidéo à notre Amiga.

Le premier de ces câbles est le câble prévu pour le lecteur vidéo. Appelé "LANC", il se connectera sur votre prise série (RS232) de l'Amiga et par le moyen de la Jack sur votre caméscope par exemple. Le standard "LANC" se trouve pratiquement sur tous les caméscopes récents dans pratiquement toutes les marques. Il est facilement repérable et ressemble à une prise casque mais possède la mention "L" ou "MONT" ou bien encore "MONTAGE".

Par ce système, l'Amiga peut désormais avoir accès et contrôler complètement votre caméscope : lecture, avance, retour, pause ainsi que le "Shuttle" (lecture rapide, retour rapide avec l'image et pause) si votre caméscope le permet. De plus, certains caméscopes possèdent un code temporel et la prise LANC le prendra aussi en compte pour un montage plus précis. Certains magnétoscopes de salon possèdent aussi cette prise. On pourra donc aussi les utiliser en tant que lecteur.

Le second câble est ce qui se fait de plus universel. Pratiquement tous les magnétoscopes existant et possédant une télécommande infra-rouge peuvent être pilotés par ce câble. Il se connecte sur la prise manette de l'Amiga et offre en son autre extrémité un émetteur-récepteur infra-rouge qui fera la liaison avec votre enregistreur. La partie de Director dénommé "Train Remote" va vous permettre de mémoriser les principales commandes de votre magnétoscope dans l'Amiga en faisant apprendre grâce au câble infra-rouge et à votre télécommande toutes ces touches indispensables au pilotage de celui-ci.

Ensuite, on sauvera une sorte de pilote que Video Director utilisera pour commander votre enregistreur. Dans la version que j'ai eu le plaisir de tester, un petit problème s'est manifesté. Problème facilement résolu : le signal de l'émetteur (câble infra-rouge) est un peu faible pour certains récepteurs de magnétoscopes de salon (JVC, Sharp). La solution a consisté à ôter le cache rouge de l'émetteur dans le câble et depuis tout va bien.

Video Director
Figure 1

Pratiquement tous les magnétoscopes de salon (munis d'une télécommande) sont pilotables par Video Director. Certains d'entre eux possèdent des particularités de commandes que Video Director a parfaitement pris en compte : par exemple, sur certains magnétoscopes, il faut appuyer simultanément sur "Rec+Lecture+Pause" pour passer en mode enregistrement puis "Lecture" pour relâcher la pause et "Pause" pour stopper l'enregistrement (JVC HRD 530MS, 830MS, Sharp VC 471, Toshiba...), d'autres ne nécessitent que l'action de pause pour lancer ou stopper l'enregistrement. Quel que soit le type de magnétoscope, il semble exister une solution dans "Train Remote" et ceci est une des choses que nous avons le plus apprécié à ce stade du logiciel.

Une fois notre magnétoscope configuré et notre câble LANC connecté, il ne reste plus qu'à lancer le programme principal Video Director. Notons que comme vous pouvez le voir dans la figure 2, d'autres câbles et d'autres configurations sont possibles avec certains caméscopes ou magnétoscopes. Ici nous ne parlerons que d'un type de configuration qui sera utilisé dans 90% des cas : connexion LANC en lecteur et infra-rouge en enregistreur. Entrons maintenant dans Video Director.

Video Director
Figure 2

Video Director

Tout d'abord, Video Director s'occupe de charger le fichier de configuration créé grâce aux deux logiciels précédents que nous venons de traiter (fig 2 & 3).

Video Director
Figure 3

Si quelque chose ne va pas, il nous en informera avant de nous afficher l'écran principal. Si tout a été bien fait nous voyons maintenant apparaître sur l'écran la figure 4 qui se trouve être le coeur de Video Director. Signalons que Video Director fonctionne bien en multitâche mais il est fortement conseillé de l'utiliser tout seul surtout lors des phases d'assemblage pour éviter de mauvaises surprises.

Video Director
Figure 4

L'écran principal est disposé en deux parties. La partie supérieure est elle-même double. En haut à droite se situe le contrôle de l'enregistreur et du lecteur ainsi que tous les gadgets de commande des fonctions des appareils. Selon le type de lecteur et de caméscope, s'afficheront aussi les commandes complémentaires de "shuttle" et le contrôle de temps soit en secondes soit en images. Les gadgets à la droite des commandes sont des options de conteur et aussi de calibration de la bande sans oublier le lancement du montage et aussi l'accès à la base de données comprise dans le logiciel.

En effet, voici une des particularités importantes de Video Director sa base de données. Toutes vos bandes ainsi que les séquences de montages peuvent être mémorisées automatiquement et de façon transparente à l'utilisateur pour pouvoir ultérieurement réaliser un nouveau montage identique en tout point à celui qui fut mémorisé.

En haut à gauche se situe la partie dénommée "Clip Edit Area". C'est ici que sera affiché les temps compteur des séquences à assembler ainsi que le nom du clip et de la séquence ou de la cassette. Ces noms sont indispensables et serviront ensuite à la base de données pour par exemple une utilisation ultérieure ou des copier coller... (fig 4 & 5).

Video Director
Figure 5

Dans la partie du bas sera affiché le nom des séquences ainsi que leur durée et leurs points d'entrée et de sortie. C'est cette partie du bas qui sera utilisée comme script pour l'assemblage final.

Genlock

Un autre intérêt de Video Director est de pouvoir utiliser votre genlock (si vous en avez un) au cours du montage. Une fonction nommée "Overlay" est prévue à cet effet. Conçu d'origine pour utiliser le genlock SuperGen 2000S ainsi que ses fonctions de fondu, il est cependant compatible avec tout autre genlock mais sans les fondus. Dans ce cas une image IFF avec un fond genlocké pourra être insérée à tout moment dans le montage final et de façon automatique sans avoir à stopper ce dernier pour un titre.

Assemble

La dernière partie de Video Director est l'assemblage final de tous vos clips (scènes) créés et soigneusement repérés précédemment. Ici, possibilités de piloter votre lecteur soit de façon automatique soit de façon manuelle. L'option manuelle sera utilisée si par malheur votre magnétoscope est totalement impilotable par le câble infra-rouge. En manuel, vous seriez obligé de déclencher la pause vous-même grâce aux indications fournies par un compte à rebours partant de 5 à 0 et un message vocal égrenant celui-ci en anglais. Avec le mode automatique, vous pouvez partir tranquille et ne revenir que lorsque tout sera terminé.

Video Director
Figure 6

La qualité du montage final est tributaire de votre matériel ; les coupures seront nettes et propres sur de bons magnétoscopes montant à l'image ou moins bonnes sur d'autres. Généralement, le matériel vendu de nos jours offre un bon compromis même en bas de gamme. Pour notre test, nous avons utilisé le matériel suivant : un caméscope Canon EX-1 HI-8 en lecteur (câble LANC), un genlock GST 40A et un magnétoscope de salon JVC HRD 530 MS VHS (câble infra-rouge) en enregistreur.

Les résultats furent très bons dans tous les domaines du logiciel. Notons qu'il existe aussi une fonction de "pre-roll" destinée soit à allonger les temps de calibrage des scènes soit à les réduire si votre matériel le gère.

Conclusion

Le Video Director est une très bonne surprise de la rentrée et pratiquement indispensable pour celui qui se monte lui-même ses cassettes vidéo d'après son caméscope et son magnétoscope de salon. Ici aussi il pourra utiliser son Amiga de façon utile. Le résultat est de qualité et lorsque Video Director est utilisé avec du matériel plus professionnel, il s'en tire aussi très bien (code temporel...) et peut parfois faire regretter l'achat d'un matériel plus lourd.

De par son aspect très simple et sa puissance réelle, il peut aussi servir d'outil de formation idéal pour les futurs professionnels du montage. Son prix de 1490 FF est vraiment un investissement utile que l'on ne regrette pas. C'est un produit de Gold Disk distribué en France par CIS.

Nom : Video Director.
Constructeur : Gold Disk.
Genre : montage vidéo.
Date : 1991.
Prix : 1490 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]