Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 12:05  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Video Converter Pro
(Article écrit par Éric Lapalu et extrait d'Amiga News - janvier 1997)


Video Converter Pro, une solution de codage vidéo peu coûteuse pour les utilisateurs de cartes graphiques.

Video Converter Pro

Les utilisateurs de cartes graphiques (Retina, Picasso ou autres) se trouvent souvent frustrés du fait de ne pouvoir enregistrer directement leur image ou leur animation sur magnétoscope, ou, tout simplement, de ne pouvoir les visualiser sur un écran de télévision. Si le "video converter" a été conçu à cet effet, il ne grève pas pour autant le budget d'un particulier, car ce type d'interface qui avoisine habituellement les 10 000 FF, est ici proposée à moins de 2 000 FF.

Déballage

Si l'emballage laisse imaginer un boîtier de la taille d'un lecteur de disquette 5"1/4, on découvre en fait un petit boîtier aux formes arrondies de la taille d'un boîtier de CD et de l'épaisseur d'un paquet de cigarettes. Agréable surprise, le constructeur a prévu la "câblerie" nécessaire pour le connecter aux différents périphériques vidéo. On découvre ainsi des connecteurs Cinch, YC, Péritel et une sortie VGA, plus une alimentation. Comme vous l'aurez sûrement deviné ce boîtier ne dispose pas de sortie SECAM et fonctionne donc en PAL, ce qui actuellement n'est plus vraiment un problème car tous les magnétoscopes vendus dans le commerce disposent du PAL/SECAM. Si la documentation peut sembler un peu légère, elle contient l'indispensable, car, hormis les trois réglages et la connexion aux différents périphériques, il n'y avait pas de quoi "faire un roman".

Utilisation

Ce boîtier peut s'utiliser de deux manières. Soit il sera utilisé pour l'enregistrement vidéo via ses sorties vidéo/composites ou YC (SVHS/Hi8), soit pour la visualisation sur un écran télévision (21") ou, pour les plus riches, sur un vidéoprojecteur, via ses sorties RVB 15 kHz. Une fois connecté à tous ses périphériques, nous allons voir ce que "crache" ce boîtier.

Qualité vidéo

La carte paramétrée en 800/600 31 kHz, une mire de test est envoyée, et, surprise, le signal composite en sortie est stable. Il n'y a pratiquement aucun "jitter" et une chroma qui ne dérive pratiquement pas, laissant supposer que l'électronique interne du Video Converter dispose d'une mémoire de trame, jouant le rôle d'un "micro" TBC façon Sony V5000 (confirmé lors de la réinitialisation du micro puisque l'image est conservée à l'écran avant redémarrage). Utilisé sur une télévision en RVB via la Péritel, on obtient un signal exempt de tout défaut de chroma, de la même manière que sur la sortie RVB Amiga. Par contre, le classique tremblement de l'entrelacement vidéo, s'il est présent, est ici fortement atténué (merci à la mémoire de trame).

Résolution

Le convertisseur gère un mode 800x600 mais il ne laisse passer que du 800x508. Cette limitation due à la taille de la mémoire de trame (512 ko), impose un compromis résolution/couleur. Le vidéaste pourra trouver cette restriction quelque peu gênante, car il ne pourra disposer du plein écran en horizontal. Malgré tout, bon nombre de cartes Amiga permettent un choix dans les résolutions. Le choix pourra s'effectuer sur un classique 720x506, de façon à éviter qu'une partie de l'image ne soit pas affichée.

Couleur

Ici, nous touchons un des points faibles de ce "type" de codeur, car si comme je le disais plus haut, le rendu, en chroma est très correct, la limitation due à la mémoire de trame impose à l'utilisateur le choix entre résolution ou couleur (à titre d'exemple une résolution 800x600 ne laissera pas passer plus de 16 000 couleurs, et encore, avec certaines limites). Si pour des animations à base de vidéo ou de photo cette limitation est moins gênante, les passionnés d'image de synthèse risquent de se retrouver avec des "trous" dans leurs dégradés. Il sera donc nécessaire d'optimiser la palette avec ADPro ou ImageFX.

Conclusion

Vous disposez de 10 000 FF et vous souhaitez enregistrer du 24 bits en 1024x768, alors passez votre chemin. Par contre, si votre utilisation ne justifie pas un tel investissement, ce convertisseur devrait vous satisfaire. De plus, pour les utilisateurs de PC ou de Mac (ou émulateur) ce boîtier ne nécessite aucun logiciel et fonctionnera tout aussi bien sur un portable (un test avec Scala en mode 640x800 a d'ailleurs été des plus probants). Aussi, et malgré ses limitations, ce codeur vidéo n'en offre pas moins un bon rapport qualité/prix et devrait rendre de nombreux services aux possesseurs de cartes graphiques.

Nom : Video Converter Pro.
Constructeur : ?
Genre : convertisseur/codage vidéo.
Date : 1996.
Prix : 2000 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]