Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 22 octobre 2020 - 02:35  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Ultima 5: Warriors Of Destiny
(Article écrit par Duy Minh et extrait de Joystick - décembre 1990)


Voici le cinquième tome de la saga Ultima, proposé par Origin Systems. Plus beau, plus riche et plus intéressant que les précédents. Lord British, alias Richard Garriott, vous n'avez donc pas pitié de nous, avec toutes ces nuits sans sommeil en perspective ?

Ultima 5

Tout d'abord, je vous avertis, ce test est de parti pris. Je suis un fou malade d'Ultima, qui est de très loin ce que je préfère comme jeu sur micro-ordinateur. Ce qui explique d'ailleurs la note globale attribuée à ce jeu. Alors, après avoir lu ce test, précipitez-vous chez votre revendeur sinon vous aurez droit à ma malédiction.

Lorsque s'ouvre ce cinquième épisode, Lord British a disparu et la consternation règne dans le beau pays de Britannia. Le père du peuple n'est plus là pour s'occuper de ses enfants et un ambitieux règne à sa place, Blackthom, dont le nom est honni par tous les vrais fidèles du vrai Lord. Malheureusement, il a réussi à berner une partie de la population en leur faisant croire, par une habile propagande, qu'il était l'incarnation du bien, et que la sévérité était de rigueur pour assurer le bien-être des vrais citoyens. Mais, s'il n'y avait que Blackthom, le mal ne serait pas si grand...

Ultima 5

Depuis la disparition de Lord British dans une expédition dans les fins fonds de la Terre, expédition qui devait éclaircir de curieux phénomènes - la création d'un réseau de caves et galeries souterraines - le Mal se manifeste à nouveau, sous la forme de Shadowlords qui en sont l'incarnation et apparaissent dans les villes en y semant la panique et en s'emparant de l'esprit des gens. Les orcs, les trolls, les démons sont eux aussi réapparus. Tout va mal, c'est pour cela que vos amis de toujours ont fait appel à vous, l'Avatar, le reflet de toutes les qualités chevaleresques, pour retrouver Lord British et le rétablir sur son trône.

Si quelqu'un peut le faire, c'est vous. Il ne vous reste plus qu'à vous mettre en quête, à recruter des compagnons, interroger tout le monde, explorer les donjons, puis aller au fin fond de la Terre, où l'inconnu vous attend.

Ultima 5

Que dire, Ultima 5 conserve le même parfait équilibre entre combats, exploration, dialogue, et énigmes que ses prédécesseurs, en apportant en plus des nouveautés qui enrichissent encore le jeu. Tout d'abord, le plus beau, les personnages rencontrés dans les villes, villages et châteaux ont leur vie propre, ils travaillent, mangent, dorment, se promènent. Inutile d'essayer de discuter avec l'aubergiste la nuit, il est couché, par contre vous pourrez rencontrer le garde de nuit ou les insomniaques (il y en a, et ils aiment marcher sur les remparts). Et ils se souviennent de vous, vos paroles auront un effet sur leur comportement envers vous, même des jours après.

Ultima 5

Les combats ont été améliorés également, on reste sur le principe du tactique vu de dessus, mais avec des armes multiples et des contrôles de direction améliorés. Les principes du jeu n'ont pas changé, en extérieur, vue du dessus et zoom à l'entrée d'une ville où d'un endroit intéressant. Dans les donjons, c'est une vue en perspective comme si vous y étiez.

Ce qui fait la richesse d'Ultima, c'est l'histoire, la multitude d'indices, de pistes et d'événements, qui s'imbriquent étroitement pour donner un monde complexe, riche et envoûtant. La réalisation est superbe, avec comme d'habitude de beaux manuels et la grande carte de Britannia sur tissu. Les graphismes sont bien faits, même s'ils manquent un peu de couleurs, surtout pour la vue du dessus (c'est un jeu fait pour PC EGA et directement porté sans utiliser les capacités de l'Amiga). Il n'y a qu'une seule musique pendant le jeu, contrairement aux versions sur les autres ordinateurs. Celle-ci est excellente mais je pense qu'au bout de quelques heures de jeu, certains pourront saturer. En outre, il est impossible de transférer son personnage depuis Ultima 4, chose bien pratique pour les assidus de la saga.

Ultima 5

Ultima 5 est un superbe jeu de rôle, digne rejeton de la lignée des Ultima. Il propose une nouvelle fois des améliorations tout en restant dans l'ambiance de ses prédécesseurs.

Nom : Ultima 5: Warriors Of Destiny.
Développeurs : DMA Systems, Imagitec Design, Origin Systems.
Éditeur : Origin Systems.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 300 FF.

NOTE : 8,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]