Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 23 octobre 2017 - 15:13  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Installation de Linux Ubuntu 7.04 "Feisty" sur Pegasos II
(Article écrit par Thibaut Jeanson - avril 2007)


Depuis Ubuntu 6.06 "Dapper", la gestion des Pegasos II n'est plus assurée par les CD d'installation habituels (Desktop et Alternate). Pour Ubuntu 6.10 "Edgy", un DVD d'installation comprenant un noyau démarrable sur Pegasos a été mis à disposition des utilisateurs quelques semaines après la sortie de la distribution. Pour "Feisty" ce n'est pas (encore) le cas, et la situation se complique du fait que les versions pour processeurs PowerPC ne sont plus développées et maintenues par l'équipe de développeurs officiels Ubuntu mais par une équipe indépendante qui ne dispose pas des mêmes moyens.

Nous allons donc voir dans cet article comment installer la version 7.04 d'Ubuntu sur Pegasos.

0. Prérequis

Avant de démarrer l'installation proprement dite, nous avons besoin de télécharger un certain nombre de ressources :
La première étape consiste à graver l'image ISO sur un CD, puis à copier les noyaux "feisty_inst" et "feisty_boot" sur une partition démarrable de votre Pegasos (AFFS ou Ext2/3).

1. Démarrage et installation

Allumez votre Pegasos ;-), insérez le CD d'installation de Feisty dans votre lecteur et à l'invite du SmartFirmware lancez la ligne de commande pour démarrer sur "feisty_inst".

Dans mon cas, j'ai copié le noyau sur la première partition d'un disque IDE se trouvant en esclave sur le contrôleur IDE primaire, et dans le répertoire "/boot" ce qui donne :

boot /pci/ide/disk@0,1:0 boot/feisty_inst

Ubuntu 7

Adaptez la ligne de commande à votre configuration. En cas de doute, consultez le manuel du SmartFirmware pour les règles de nommage des périphériques IDE.

Le Pegasos va ainsi démarrer et en quelques secondes afficher l'installeur classique de la version Alternate :

Ubuntu 7

Pour la langue, choisissez le français : "Choose a language : french".

Répondez ainsi aux différentes questions, lorsque l'installeur vous demandera de détecter automatiquement la disposition de votre clavier, préférez "non".

Ubuntu 7

Pour l'interface réseau, choisissez "VIA technologies, INC VT6102" si vous utilisez le port Ethernet 10/100 intégré du Pegasos.

Ubuntu 7

L'installeur détectera ensuite vos disques et vous proposera de vous assister pour le partitionnement, ou bien de prendre le contrôle et de le faire manuellement. Faites comme bon vous semble. ;-)

Lorsque l'installeur vous demandera si l'horloge système est à l'heure universelle (UTC) répondez "non" si vous avez d'autres systèmes d'exploitation installés sur votre Pegasos.

La phase suivante consistera à renseigner votre nom, votre nom d'utilisateur et votre mot de passe.

L'installation proprement dite du système démarre ensuite.

Ubuntu 7

Au bout d'un certain temps, l'installeur vous proposera d'installer "Ubuntu Desktop" afin d'installer le gestionnaire de fenêtres Gnome ainsi que Xorg. Sans cela, seulement le système de base sera installé, cochez "Ubuntu Desktop" et continuez.

Ubuntu 7

L'installeur détecte ensuite que nous sommes sur un Pegasos et nous informe des lignes de commande que nous aurons à taper dans le SmartFirmware une fois l'installation terminée, n'en tenons pas compte, nous ne démarrerons pas sur le noyau installé par Ubuntu à ce stade. Continuez.

L'installation se termine, le CD est éjecté et le système prêt à être redémarré.

Redémarrons.

2. Étapes de post-installation pour le Pegasos

Notre système a redémarré et, théoriquement, notre nouveau système Ubuntu Feisty est installé. Ce n'est qu'à moitié vrai, le noyau installé par défaut par l'installeur Ubuntu ne démarrera pas sous SmartFirmware, ils nous faut donc utiliser le noyau "feisty_boot" généré par Peter Czanik.

Il va donc falloir appeler ce noyau sous SmartFirmware ainsi que spécifier la partition qui contient notre installation d'Ubuntu Feisty. Dans mon cas, j'ai copié "festy_boot" directement dans le dossier "/boot" de ma partition Ubuntu Feisty en montant cette dernière sous un autre système d'exploitation (Debian) pour faire la copie. Vous pouvez tout aussi bien copier "feisty_boot" sur une partition séparée de votre installation d'Ubuntu, à condition que cette partition soit démarrable sous SmartFirmware.

J'ai utilisé à nouveau la première partition du disque IDE se trouvant en esclave sur le contrôleur IDE primaire (/pci/ide/disk@0,1:0), c'est aussi celle dans laquelle je viens d'installer Ubuntu et copié "feisty_boot" dans le répertoire "/boot" de cette partition, ce qui donne :

boot /pci/ide/disk@0,1:0 boot/feisty_boot root=/dev/hdb1

Note : /pci/ide/disk@0,1:0 et hdb1 désignent bien la même partition, soit la première partition du disque IDE esclave sur le port IDE1, merci de se rapporter au manuel du SmartFirmware pour plus de précision sur le nommage des unités IDE.

3. Premier démarrage et mise à jour de Xorg

Nous démarrons donc sur notre installation fraiche d'Ubuntu Feisty pour la première fois.

Ubuntu 7

Malheureusement, le serveur X ne démarrera pas et Ubuntu vous informera d'une erreur à ce sujet :

Ubuntu 7

Ne vous préoccupez pas du journal des erreurs et choisissez "non" lorsqu'on vous proposera de le visionner. Nous allons nous retrouver ensuite en ligne de commande, connectez-vous en tapant le nom d'utilisateur et le mot de passe que vous avez définis pendant l'installation.

Nous allons maintenant éditer le fichier "sources.list" qui contient la liste des dépôts pour les logiciels et mises à jour disponibles pour Ubuntu Feisty afin d'ajouter un dépôt qui contient un Xorg fonctionnel pour Pegasos.

A l'invite de commande, entrez la commande suivante :

sudo nano -w /etc/apt/sources.list

Puis tapez votre mot de passe lorsqu'on vous le demandera. L'éditeur de texte nano s'ouvrira et affichera le contenu du fichier sources.list.

Ajoutez la ligne suivante :

deb http://www.pegasos.org/ubuntu/feisty binary/

Puis appuyez sur les touches "Ctrl" et "X" simultanément, puis sur la touche "Entrée" pour sauvegarder les modifications.

De retour sur la ligne de commande, tapez la commande suivante :

wget -O- http://kozz.org/files/keys/kozz-pubkey.gpg | sudo apt-key add -

Ceci afin de télécharger et d'installer la clé publique correspondant à ce dépôt.

Tapez ensuite :

sudo apt-get update

Ce qui aura pour effet de mettre à jour la liste de vos dépôts, puis :

sudo apt-get dist-upgrade

Pour mettre à jour Ubuntu.

Xorg devrait fonctionner à présent, pour vous en assurer, démarrez le serveur X avec les commandes suivantes :

sudo /etc/init.d/gdm stop

Puis :

sudo /etc/init.d/gdm start

Et admirez l'écran de connexion d'Ubuntu 7.04. :-)


[Retour en haut] / [Retour aux articles]