Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 26 octobre 2014 - 06:08  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : installation de UAE sur Linux Debian Sarge
(Article écrit par Michel Besançon - mars 2005)


Il fut un temps où j'avais ressenti la "mise en veille" de la fabrication de matériel Amiga comme un désespoir. Mettant mon plaisir de côté, le temps passant, j'ai vécu avec les bouts de ficelle qui restent. Linux m'apporte un enthousiasme semblable à celui que je ressentais à l'époque. Je me disais que ce serait nickel si je pouvais faire tourner mes programmes Amiga avec Linux... Entre-temps, mon attention se tournait sur l'actualité de l'Amiga en rêvant d'un nouvel Amiga. J'ai découvert depuis un bout de temps UAE : cet émulateur Amiga 68k pour x86 a adouci mon attente. Je réutilise mes disquettes et CD de programmes Amiga que j'avais précieusement conservés.

Prérequis de la Sarge
  • Le CD de l'AmigaOS (ici version 3.5).
  • Configuration physique du lecteur CD avec le point de montage sur: /cdrom.
  • libsdl-image.
  • libsdl-mixer.
  • libgtk.
L'emplacement matériel

Sous "root", préparation d'une partition sur un nouveau disque dur de récupération que j'ai trouvé :

root:~# parted /dev/hdc
(parted) mkpartfs primary ext2 0.000 19085
(parted) print
(parted) quit

J'ai formaté le disque en Ext2 et non en AFFS comme format car ce n'est pas important pour moi, j'utilise aussi la place pour d'autres choses comme données.

root:~# mkdir /amiga

Placez le répertoire "Workbench" :

root:~# mkdir /amiga/Workbench

Indiquez le nouveau disque :

root:~# cat /etc/fstab
/dev/hdc1 /amiga auto defaults,user,auto 0 0

Installation de l'AmigaOS 3.1 du CD

Installation du Workbench 3.1 qui est présent sur le CD de l'AmigaOS 3.5 :

root:~# cp -R /cdrom/os-version3.1/workbench3.1/* /amiga/Workbench/

On place le ficher de la ROM Kickstart de l'Amiga dans /amiga/kick.rom. Cette image est obtenue avec la commande "transrom >RAM:kick.rom" sur un Amiga (transrom 68k se trouve dans l'archive d'UAE ci-après).

Configuration de l'émulateur UAE

Paramétrage d'UAE 0.8.27

Quittez root et revenez sur votre compte. L'émulateur UAE fonctionne sur un compte utilisateur (+sécurité). Désarchivez e-uae-0.8.27-glibc23.tar.bz2 à l'endroit que vous voulez (exemple votre /home/dupont).

Placez le Kickstart dans /amiga/kick.rom.

Pour faire simple voici le fichier de ma configuration .uaerc qui est dans mon "home". Vous pouvez modifier ce fichier et je vous conseille "use_gui=false" à mettre en "use_gui=true" pour piger un peu mieux.

Lancement d'UAE

Placez le CD dans le lecteur et montez le avec "mount /cdrom". Pour la première utilisation on est obligé d'être avec "root" avec :

dupont:~# su -c "chemin"/uae

...car il existe un problème de droits "root" sur les fichiers du CD de l'AmigaOS 3.5 (on verra cela plus tard).

Configuration des partitions Amiga

UAE sur Linux Debian

  • Dans le panneau "UAE control" qui s'affiche au lancement d'UAE, il faut aller dans l'onglet "Hard disks".
  • Pour tester l'installation du Workbench 3.1 que l'on vient de faire, nous avons juste besoin d'une partition Amiga DH0.
  • Appuyez sur le bouton "Add" pour avoir la requête "Add a hard disk".
  • Pour "Path" mettez /amiga/Workbench.
  • Pour "Device name" mettez DH0.
  • Pour "Volume name" mettez Workbench.
Si vous voulez vous pouvez configurer d'autres partitions Amiga en créant des nouveaux répertoires dans /amiga.

Exemples de configuration :

DH0 Workbench /amiga/Workbench
DH1 Work /amiga/Work
DH2 Divers /amiga/Divers
CD CDrom /cdrom

Ne pas oublier de faire "Save config" si cela vous convient.

Et pour démarrer l'Amiga, désélectionnez le bouton "Pause" du panneau "UAE control". Et vous verrez apparaître un joli Workbench 3.1 de base. ;-)

UAE sur Linux Debian

Maintenant sous Amiga 68k

Installation de l'AmigaOS 3.1

On se retrouve dans un endroit familier, non ? ;-). Il est utile de terminer l'installation de la version 3.1 avant de continuer en allant dans le répertoire CDrom/os-version3.1/.

Émulation de la carte graphique Picasso96

En allant dans CDrom/contributions/picasso96/ on trouve le script d'installation à lancer pour mettre en place tous les éléments de l'émulation "carte graphique" pour avoir un affichage fluide avec UAE, ce n'est pas 100% utile pour faire fonctionner les applications Workbench mais pour les démos et autres programmes graphiques, oui.

UAE sur Linux Debian

Sélection de la "carte"

Bien faire le choix d'uaegfx dans la liste, l'émulation sera reconnue dans les préférences du Workbench. Une fois fait... après les menaces, recommandations et avertissements d'usage en informatique, c'est terminé pour l'installation Picasso.

UAE sur Linux Debian

Mode d'écran Picasso

Avec l'utilitaire "Picasso96Mode", donné par le script d'installation, on a le choix pour créer un mode d'écran pour l'émulation. Le mode choisi est conditionné par les ressources disponibles, le processeur, la mémoire, etc. Par exemple, pour mon K6-II 500 MHz, cela n'est pas top en TrueColor 1280x1024. :-(

Après avoir essayé les types d'écrans, vous trouverez celui qui vous convient.

L'installation du Workbench 3.5

On peut procéder maintenant à l'installation du Workbench 3.5 en suivant les directives classiques d'Amiga.

bsdsocket.library

Dans le répertoire "amiga" de l'archive d'UAE, on trouve la bsdsocket.library pour la placer dans Libs: de l'AmigaOS. Afin de pouvoir bénéficier d'une liaison par UAE pour se connecter à Internet par la Debian, l'émulation doit être engagée par bsdsocket_emu=true dans le fichier .uaerc. Cette version d'UAE est compilée avec son utilisation.

Pour son utilisation, vous réalisez la connexion Internet par la Debian (RTC, ADSL, autre). Vous lancez UAE et une fois sous le système Amiga, vous pouvez utiliser YAM, AWeb, IBrowse, FFNews, etc. Mais tous les logiciels réseaux Amiga ne sont pas compilés pour fonctionner avec cette bibliothèque.

Modification des permissions

Pour l'instant, nous avons procédé sous le compte de root car il existe des contraintes de droits sur le CD de l'AmigaOS 3.5. A ce niveau, nous pouvons attribuer les droits à notre utilisateur "dupont" pour pouvoir utiliser UAE par son home. Tous les ajouts ou modifications se feront donc maintenant sous son nom car je préfère qu'UAE soit attribué plutôt que public avec un groupe système.

root:~# chown -R dupont.dupont /amiga/*

Carte PCI Catweasel MK3

Lecteur et contrôleur

Pour pouvoir lire des disquettes Amiga, il est nécessaire d'avoir un contrôleur de disquettes spécifique. Sur Amiga, les lecteurs sont bien des lecteurs standards PC mais avec d'autres séquences d'utilisations.

Schéma carte Catweasel MK3

La carte

Le modèle MK3 est remplacé commercialement par le MK4, une des différences est le nouveau format compact de la carte uniquement en PCI. Le pilote Linux qu'on va voir doit être compatible pour la MK4 mais je n'ai pas testé.

Le pilote Linux pour un noyau 2.4

Les sources que j'emploie sont cwfloppy-0.3.2.tar.gz. Les simples "make" (pour compiler le module), "make devices" (pour créer les entrées/sorties dans /dev) et "insmod cwfloppy.o" suffisent pour installer le module pour mon noyau 2.4.26 fourni en paquetage Debian.

Pour le chargement automatique du module au démarrage, j'ai placé le module cwfloppy.o dans la racine des modules de mon noyau ('uname -r' pour avoir la version du noyau) :

root~# cp "chemin"/cwfloppy-0.3.2/cwfloppy.o /lib/modules/`uname -r`
--> copie à la racine des modules du noyau.

root~# depmod

--> référencement du module "cwfloppy".

Le module sera chargé au démarrage en plaçant le nom cwfloppy dans le fichier /etc/modules.

Le pilote Linux pour un noyau 2.6

Les sources que j'emploie sont cwfloppy-0.5.1.tar.gz. Les simples "make" (pour compiler le module), "make devices" (pour créer les entrées/sorties dans /dev) et "insmod cwfloppy.ko" suffisent pour installer le module pour mon noyau 2.6.8 fourni en paquetage Debian.

Pour le chargement automatique du module au démarrage, j'ai placé le module cwfloppy.ko dans la racine des modules de mon noyau (`uname -r` pour avoir la version du noyau) :

root~# cp "chemin"/cwfloppy-0.5.1/cwfloppy.ko /lib/modules/`uname -r`
--> copie à la racine des modules du noyau.

root~# depmod
--> référencement du module "cwfloppy".

Le module sera chargé au démarrage en plaçant le nom cwfloppy dans le fichier /etc/modules.

L'utilisation

On peut utiliser les lecteurs DF0: et DF1: de l'Amiga directement avec Linux et/ou par l'intermédiaire d'UAE pour le système Amiga.

Par Linux, pour avoir accès au contrôleur de la carte, j'ai créé des entrées dans /etc/fstab :

UAE sur Linux Debian
# file system    mount point     type    options                 dump    pass

/dev/cw0amigadd  /df0           affs    rw,user,noauto          0       0
/dev/cw1amigadd  /df1           affs    rw,user,noauto          0       0
/dev/cw0amigahd  /df0hd         affs    rw,user,noauto          0       0
/dev/cw1amigahd  /df1hd         affs    rw,user,noauto          0       0

En modifiant les droits des devices /dev/cw"x", c'est plus facile pour les comptes utilisateurs :
root:~# chmod g+rw /dev/cw*            --> lecture/écriture pour le groupe.
root:~# chown root.floppy /dev/cw*     --> mise des devices dans le groupe "floppy".
root:~# gpasswd -a "dupont" floppy     --> ajout du groupe "floppy" pour l'user "dupont".

Linux gère le type de fichier FFS, il est validé pour mon noyau en chargeant le module AFFS du noyau par sa mise en place avec "modprode AFFS" ou (mieux) dans /etc/modules pour le chargement au démarrage. Les points de montages donnent la possibilité à tous les utilisateurs d'avoir accès en lecture/écriture sur les lecteurs (les formats possibles des deux lecteurs dans /dev: cw0amigadd, cw0amigahd, cw0msdosdd, cw0msdoshd, cw1amigadd, cw1amigahd, cw1msdosdd et cw1msdoshd).

Sous Linux, les devices concernés seront accessibles par "mount /df0" (df0 par exemple) et déchargés par "umount /df0" sur un compte utilisateur, il faut juste faire attention à bien faire "umount" avant de retirer la disquette.

On peut créer un fichier image .adf d'une disquette présente dans un lecteur simplement par la commande "cp /dev/cw0amigadd > image.adf", le choix du type et du numéro est à votre convenance.

Par UAE, l'accès à la carte se fait directement en sélectionnant les devices dans l'onglet "Floppy disk" du panneau "UAE control". En choisissant le type de format par "insert" dans /dev et le périphérique Amiga (DF0, DF1, DF2, DF3), on choisit des disquettes réelles ou des images .adf. On retrouvera ces devices sur l'écran du Workbench. Attention, une disquette ou une image placée dans DF0: redémarrera comme sur un Amiga si elles sont prévues pour.

Par l'AmigaOS, il est possible de "changer de disquette" ou d'image d'un lecteur lorsque on est sous Workbench, la combinaison des touches F12 + F1 fait un "mount" (l'insertion) de DF0:, le Workbench est placé en arrière plan de la requête des devices d'UAE. Pour une rapidité de recherche, j'ai réalisé des liens symboliques permanents dans mon home qui pointent sur les types/formats que je désire dans /dev comme devices Amiga (exemple: ln -s /dev/cw0amigadd ~/DF0). F12 + Maj + F1 produit un "umount" (l'éjection), la méthode est applicable avec F1, F2, F3, F4. Comme sous Linux, il faut juste faire attention avant de retirer la disquette.

Le passage en arrière/avant plan du Workbench est réalisé par la combinaison des touches F12 + S avec UAE pour basculer de Linux à l'AmigaOS et inversement.

Voilà, vous venez d'installer l'AmigaOS 3.5 sur UAE/Linux. Voici une capture de l'écran de mon Workbench.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]