Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 11 décembre 2017 - 18:07  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Configuration et utilisation de TwinVNC
(Article écrit par Sébastien Gréau et David Brunet - janvier 2011)


TwinVNC 1. Qu'est-ce que VNC ?

VNC, en anglais Virtual Network Computing, est un outil de prise de contrôle à distance d'un autre ordinateur. Pas besoin de beaucoup d'ingrédients pour y arriver, il suffit de savoir transmettre les saisies clavier, les mouvements de la souris, ainsi que toutes les modifications sur l'affichage, et vous voilà prêt à utiliser un ordinateur situé à des kilomètres du vôtre.

VNC s'appuie sur le protocole RFB (Remote Frame Buffer) mis au point par Oliveti et Oracle Research Lab, qui a le mérite d'être exploité par presque toutes les plate-formes, dont nos précieux Amiga.

Pour mettre en application le principe de VNC, il vous faudra un serveur sur l'ordinateur distant, et un client sur votre ordinateur. TwinVNC ne joue que le rôle de client.

TwinVNC 2. Qu'est-ce que TwinVNC ?

Comme précisé ci-avant, TwinVNC est un client VNC. Il vous permet de prendre le contrôle de n'importe quel serveur VNC, depuis votre Amiga, à condition que tous vos systèmes de sécurité (Firewall -côté serveur- ou autre) soient configurés pour permettre son bon fonctionnement. En d'autres termes, vous allez pouvoir piloter un Mac, un Unix ou un Windows, depuis votre Amiga.

Nous devons ce client à Sébastien Gréau, alias Seg, développeur de profession, qui a développé cet outil petit bout par petit bout, sur son temps libre.

a. Bref historique

L'histoire commence en mars 2003. Au départ, il s'agissait d'un projet personnel rédigé de zéro, qui n'avait pas pour objectif d'être mis à la disposition du public mais, à l'époque, un article d'Obligemment écrit par Nicolas "Niffo" Gressard (Cf. obligement.free.fr/articles/vnc.php) qui faisait état du seul client VNC disponible sur Amiga Classic (VVA), a motivé Seg de tester l'intérêt de son outil auprès de nous tous. La première version, distribuée au compte-goutte par courrier électronique, suite à la parution d'une info sur Amiga Impact, eut un grand succès. L'histoire publique de TwinVNC commence ainsi...

b. L'objectif de TwinVNC

Comme vous le savez, le nombre de clients VNC sur nos Amiga est plutôt restreint. En 2003, année de naissance de TwinVNC, il n'existait qu'un seul client VNC nommé VVA, disponible qu'en version 68k, non soutenu et fournissant un nombre de fonctionnalités loin derrière ce que l'on pouvait disposer sur d'autres plates-formes.

Travaillant toujours en connexion modem RTC à l'époque, utilisant de manière intensive la prise de contrôle à distance sur un Amiga Classic, et ne disposant pas des sources de VVA, l'auteur de TwinVNC entreprit de développer son propre client afin d'aboutir au même niveau de fonctionnalités que sur les machines concurrentes.

Le serveur de référence de Seg étant TightVNC (Window/Unix), TwinVNC sera développé pour gérer au mieux le protocole version 3.8 de VNC. En comparaison, VVA n'exploitait que la version 2.2.

c. Les codecs

Le but étant de gagner en performance, la première phase du développement a consisté en l'implémentation des codecs (algorithmes pour l'actualisation de l'affichage) spécifiques à TightVNC, à savoir les codecs Tight, ZlibHex, et ZlibRaw.

Son codec Tight entièrement géré, permet d'obtenir de bonnes performances d'affichage sur un réseau à faible débit, même avec un écran distant 24 bits, grâce à son algorithme couplé à une compression JPEG. Bien sûr, cette fonctionnalité n'est exploitable qu'avec un serveur compatible Tight.

Mais TwinVNC ne s'arrête pas là puisqu'il gère également le codec ZRle implémenté par tous les serveurs RealVNC.

3. Les avantages de TwinVNC

a. L'Amiga pluriel

TwinVNC existe en version 68k, AmigaOS 4 et MorphOS, et ce n'est pas un mal puisque c'est le seul client VNC Amiga à savoir exploiter toutes les nouvelles plates-formes PowerPC, ce qui en fait un produit NG, son concurrent MorphVNC n'étant disponible que sous MorphOS.

TwinVNC

Ceci dit, l'auteur n'a jamais exclu de porter son application sous AROS. Il faudra seulement attendre que son produit soit plus mûr, ce qui ne permet malheureusement pas de préciser quand cela sera possible.

b. Un système d'affichage puissant

L'application permet de basculer efficacement entre un affichage plein écran et un affichage fenêtré, que l'on soit en OCS comme sur nos Amiga de première génération, en AGA ou en RTG, et ceci quel que soit le nombre de couleurs de votre bureau ou de celui dont vous prenez le contrôle.

L'affichage fenêtré est réglable à souhait :
  • Vous pouvez travailler en taille réelle. Dans ce cas, des ascenseurs graphiques permettent de se localiser à l'intérieur de l'écran distant, si nécessaire.
  • Un mode "scale" est disponible pour retailler automatiquement l'affichage aux dimensions de la fenêtre de visualisation.
  • Un mode "scale" lissé permet d'avoir un affichage retaillé beaucoup plus fin et fonctionne très bien même sous AGA.
  • Enfin, un mode "overlay" permet d'exploiter les capacités overlay de certaines cartes graphiques (une sorte de mémoire écran de fenêtre directement accessible sans passer par des fonctions d'accès graphiques de l'OS), ce qui permet à TwinVNC d'avoir un affichage en théorie plus rapide qu'avec les modes "scale" cités ci-dessus.
c. Une interface graphique bien fournie

TwinVNC intègre une interface graphique intelligente, compatible avec un système 3.1 de base, tel est le choix de son auteur. Le but initial était de pouvoir l'utiliser sous UAE avec un système 3.1 fraichement installé, et rien d'autre, la pile TCP étant directement gérée par l'émulateur.

TwinVNC

Que l'on se rassure, ce choix de base n'est pas franchement un handicap par rapport à ce qu'il en aurait été avec une interface de type MUI ou Reaction.

Cela ne vous empêche pas de pouvoir iconifier l'application, ou de basculer en mode plein écran, à la volée. De plus, l'interface étant relativement bien pensée, on oublie assez facilement qu'il s'agit d'une interface de type GadTools, c'est-à-dire "à la OS 3.x". Elle s'adapte aussi à toutes les langues et même la police de caractères utilisée est paramétrable.

A noter, pour les geeks, que l'interface s'adapte aussi très bien aux écrans à ratio de pixel 1:2, telles que les résolutions 640x256 ou 1280x512.

d. Quoi d'autre ?

TwinVNC est gratuit et français, cocorico !

4. Comment l'utiliser ?

a. Où le télécharger

TwinVNC n'est disponible officiellement que sur le site twinvnc.free.fr.

Il existe une version fournie dans le Pack Ultimate, un paquetage de logiciels distribué sur www.meta-morphos.org, mais celle-ci n'a pas fait l'objet d'une demande auprès de l'auteur.

La page de téléchargement est : twinvnc.free.fr/Telechargement.php?menu=7&lang=fr.

C'est sur cette page que vous pouvez choisir de tester le logiciel ou d'offrir un don, voire les deux en même temps.

Plusieurs versions d'archive vous sont proposées. Vous devez télécharger la dernière : TwinVNC0.8beta.lha.
L'archive contient toutes les distributions de TwinVNC : AmigaOS 3.1-68k, AmigaOS 4.x et MorphOS.

TwinVNC

b. Installation

Il n'y a pas d'installateur. Vous désarchivez le contenu dans l'endroit préféré de votre disque dur.

Vous copiez ensuite le fichier de langue (répertoire "catalog") dans votre répertoire LOCALE:.

Il vous suffit enfin de sélectionner la distribution qui vous intéresse (68k, AOS4 ou MOS) et de mettre de côté les autres distributions.

c. Exécution

TwinVNC

Les premières versions de TwinVNC ne s'exécutaient qu'en ligne de commande. C'est à partir de la version 0.7 que l'interface graphique est apparue.

La façon la plus pratique de lancer TwinVNC est donc de double-cliquer sur l'icône de votre distribution.

TwinVNC est conçu pour imiter au mieux le bureau distant dont vous prenez le contrôle. C'est pourquoi, passé l'étape de connexion, celui-ci se fait toujours en mode plein écran, sans barre d'outils et sans barre d'écran.

d. Lancement en ligne de commande

Pour le lancer, soit vous exécutez TwinVNC en mode commande ou en mode icône sans option, auquel cas une boîte de connexion vous invitera à taper les paramètres de connexion de votre serveur VNC distant, soit vous écrivez tout simplement la commande minimaliste suivante qui vous permettra de zapper la boîte de connexion :

TwinVNC HOST="IP du serveur VNC" PASS="le mot de passe d'accès au serveur"

Le port de VNC étant 5900 par défaut, il vous faudra forcer l'argument "PORT" si le serveur VNC est accessible via un autre port. Exemple :

TwinVNC HOST="IP du serveur VNC" PORT=5901 PASS="le mot de passe d'accès au serveur"

Remarque : assurez-vous d'avoir bien déposé TwinVNC dans votre répertoire de commande "C:" ou dans un autre répertoire du "path" tel que SYS:Utilities. Sinon vous devrez exécuter la commande depuis le répertoire courant de TwinVNC.

e. Lancement sans paramètres de connexion

En lançant TwinVNC sans option, une boîte de connexion s'ouvrira, vous demandant les mêmes paramètres que ceux décrits ci-dessus dans la ligne de commande. Le port est optionnel et peut être spécifié après l'IP en respectant le ":" de séparation comme sur la capture d'écran ci-dessous.

TwinVNC

Cette fenêtre de connexion vous permet en plus, d'avoir accès à la boîte d'options afin de modifier celles définies par défaut, pour les enregistrer sous la forme d'une icône raccourci de lancement.

La façon la plus pratique d'utiliser TwinVNC la première fois est donc de le lancer tel quel, sans option.

f. Les options

Vous entrez ensuite dans la boîte d'options en cliquant sur le bouton "options". Celle-ci s'ouvre en vous proposant un certain nombre d'onglets dont trois qui vont probablement vous être utile.

TwinVNC

Le premier onglet va vous permettre de gérer tous les paramètres d'affichage liés au protocole VNC. Les plus importants concernent le codec à utiliser et la profondeur de couleurs désirée.

Le deuxième onglet vous permet de modifier des options qui ne sont pas liées à l'affichage.

TwinVNC

Enfin, le troisième onglet va vous permettre de modifier les options d'affichage intrinsèques au logiciel. Elles ne sont donc pas liées au protocole mais elles vont vous permettre de jouer sur la vue qui va vous être proposée pour la prise contrôle. Certaines options comme l'affichage en mode fenêtré ou plein écran, sont activables/désactivables via un raccourci clavier pendant la prise de contrôle.

TwinVNC

g. La prise de contrôle

Une fois le bouton "connecter" cliqué, une fenêtre de statut s'affiche quelques instants pour vous indiquer les étapes en cours. Une manière de montrer que TwinVNC négocie la connexion avec le serveur et que ces étapes peuvent durer plus ou moins longtemps. En général moins de 10 secondes.

S'en suit l'ouverture de la vue de contrôle, soit dans une fenêtre, soit en plein écran, suivant l'option que vous avez cochée dans l'onglet "Affichage" de la boîte d'option. Si vous n'avez rien modifié la première fois, alors TwinVNC se lancera en plein écran.

Plusieurs raccourcis clavier sont disponibles pendant la prise de contrôle :
  • Amiga Droite + O : ce raccourci très utile vous permettra d'ouvrir la boîte d'option à tout moment, sans passer par le bouton de la barre d'outils.
  • Amiga Droite + T : permet d'activer la barre d'outils ou de la désactiver.
  • Amiga Droite + S : permet de retailler la vue de prise de contrôle à la taille de votre écran ou de votre fenêtre. Notez qu'il faudra activer l'option "lisser" dans l'onglet "Affichage" de la boîte d'option pour avoir un redimensionnement plus propre.
  • Amiga Droite + F : ce raccourci vous permettra à tout moment de passer du mode plein écran au mode fenêtré, et vice-versa.
  • Amiga Droite + Q : quitte TwinVNC.
Vous pouvez optimiser la vitesse de TwinVNC en jouant sur les paramètres du protocole. Pour cela, il suffit d'aller modifier l'onglet "Codecs" de la boîte d'options.

Si l'auteur de TwinVNC a, à l'origine, développé son produit pour bénéficier du codec Tight sur une connexion RTC (modem classique), celui-ci n'est pas toujours le plus intelligent à utiliser. En effet, il n'est pas rare que les autres codecs disponibles se montrent plus rapides que Tight, surtout sur les connexions rapides, type ADSL.

Il est donc recommandé de tester "Hextile" ou "ZlibHex", voire "ZlibRaw". A vous de juger les performances et de décider lequel vous convient le mieux.

5. TwinVNC 0.8beta, et après ?

En toute logique, une version 0.9 devrait suivre. Mais ce n'est pas pour tout de suite.

Bien qu'en "stand by" depuis trois ans, la version de développement est un chouilla plus avancée. Une interface a été ajoutée pour le transfert de fichier en mode "download". Elle permet de télécharger des fichiers provenant du serveur distant. "L'upload" viendra plus tard.

TwinVNC
Capture d'écran de la nouvelle interface de téléchargement

Un certain nombre d'optimisations sont prévues et les versions PowerPC en bénéficieront. Il reste à savoir si le gain de performance sera perceptible sur les Amiga NG. Il n'est pas impossible que l'option "scale lissé" soit refondue pour améliorer la qualité de son rendu et sa vitesse.

6. Conclusion

Le protocole VNC offre plein d'avantages à ceux qui l'utilisent. Le fait de pouvoir avoir accès, par exemple, à sa machine personnelle restée chez soi, alors que l'on est en déplacement, est fort appréciable.

TwinVNC est une solution simple pour arriver à cela. Le programme est certes en développement mais il propose déjà une facilité d'utilisation et un nombre d'options conséquent qui en font un incontournable. N'hésitez pas à soutenir et encourager son auteur.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]