Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 12:07  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : TRSI - épisode 1 : l'époque RSI
(Article écrit par Jean-François Richard - juillet 2012)


TRSI est un acronyme pour désigner la coopération des groupes Tristar et Red Sector, Incorporated. Mais que se cache-t-il derrière ces quatre lettres ? Nous allons déjà nous attarder sur les trois dernières : Red Sector Incoporated (RSI).

1985-1987 : émergence d'un groupe international et premiers pas sur l'Amiga

RSI a été fondée au printemps 1985 par trois "suppliers" du Canada : Bill Best, Greg et Kid Kangol. Le groupe réalise sur C64 des cracks, fixes, trainers, puis viendront des packs, intros et démos.

C'est durant l'été 1985 que The Skeleton et Baudsurfer mettent en place le premier World HeadQuarter (WHQ) de RSI : "The Pirates Ship" BBS (un des premiers BBS des États-Unis). Plus tard, le navire de pirates ;-) est devenu le BBS "Dawn of Eternity".

RSI

A la fin de l'année 1985, Irata et Mister Zeropage sont invités à rejoindre le groupe américain et à mettre en place une section européenne du groupe en Allemagne. Chose importante à préciser, Irata devient le principal swapper des différentes sections du groupe et sera épaulé dans ce travail titanesque par des sysops américains.

RSI

Mais c'est aussi la grande époque des slogans des groupes de crackers où la compétition et les égos motivaient les troupes et qui rappellera des souvenirs à ceux qui l'ont connue :
  • "No risk, no fun - Red Sector Number One" ("Pas de risque, pas de plaisir - Red Sector Numéro 1").
  • "Red Sector - The Leading Force" ("Red Sector - la force qui dirige").
Chose remarquable à noter lors de l'année 1986, une coopération entre Radwar Enterprises, Cracking Force Berlin et Flash Cracking Formation et RSI donne naissance au "Light Circle" ("Le cercle de lumière").

RSI

De plus, en cette année 1986, RSI produit sur l'Amiga 1000 et au cours des vacances d'été décide de concentrer ses efforts sur la machine haut de gamme de Commodore en formant une division Amiga.

En début d'année 1987, l'évolution du groupe se poursuit et naturellement la division Commodore 64 de RSI est suspendue pour regrouper et augmenter les forces de la division Amiga.

A cette époque, la première démo de RSI est réalisée pour la scène Amiga, elle est codée par HQC.

Une seconde démo codée par Twilight et dont le musicien n'est autre que Karsten Obarski, le créateur des trackers (SoundTracker). A la fin de l'année 1987, une coopération à court terme est réalisée avec Ghenna de Defjam, et elle est marquante du fait qu'elle est la première coopération de différents groupes sur l'Amiga.

1988 : ascension

En 1988, tous les membres actifs de RSI ont rejoins la division Amiga. Les activités de swap sont prépondérantes et traitées par la division européenne par des importations de cracks et autres trainers en provenance du États-Unis et du Canada.

Cette forte activité va entraîner de nombreuses interventions et descentes de police, Irata et Mister Zeropage sont arrêtés et RSI va se mettre en hibernation par une inactivité salvatrice pour sa future ascension.

RSI

Un redémarrage lent est amorcé par Irata, Onyx et SLL qui relance Red Sector Incorporated durant le second semestre de 1988, période durant laquelle Onyx se renomme TCC Design.

En parallèle, RSI rencontre des membres de Tristar pour faire la fête ensemble lors d'une demoparty, l'entente est tellement forte qu'une collaboration forte fera l'objet d'un futur article décrivant les productions de TRSI.

RSI et Defjam recommencent à réaliser ensemble et le premier diskmag "News on Tour" ("Nouvelles du Tour") sort en août 1988, intégralement écrit par RSI.

RSI

1989 : firmament

En 1989, Red Sector Incorporated recrute The Clumsy Creepers dans leur division Amiga.

En septembre 1989, la "Red Sector Megademo" a été publiée pour Amiga ECS, un jalon dans l'histoire de la scène démo et devient immédiatement un classique incontournable pour les demomakers. L'État de l'Art de la scène démo Amiga monte un cran plus haut, cette mégadémo possède non pas une, mais deux disquettes 3,5" remplis à ras bords et remporte haut la main le haut du podium de la Tristar Party. Irata est devenu le principal dirigeant du groupe et RSI est au firmament de la scène démo Amiga en 1989 avec cette mégadémo.

RSI

Rappelez-vous cette mégadémo composée de main de maître par des grands noms :
  • Codées par TCC Design, Doctor Beat, Delta.
  • Les musiques sont signées par Romeo Knight, SCS, Mark 2 et Bit Arts.
  • Les graphismes par Scum, Dark, Doctor C, Rat Sign, Delta.
RSI

Certains oeuvrant encore dans la scène actuelle tel Romeo Knight dont un futur article est prévu dans les pages de votre magazine préféré et AmigaVibes.

De plus, plusieurs nouveaux concepts émergent avec cette démo mythique...

En premier lieu, la première partie de la mégadémo commence par une introduction avec une voix synthétique donnant un contexte immersif puissant imitant le cinéma et ses standards. Simultanément à la voix des logos de toutes beautés apparaissent et plongent le spectateur dans cet univers des possibles. Enfin, la notion de section apparaît dans toute sa grandeur, les membres de TCC Design se démarquent des autres productions et font monter le niveau des productions d'un cran par une réalisation digne des grands jeux de l'époque (Cinemaware avec Defender Of The Crown, Psygnosis et son Blood Money, pour ne citer qu'eux). Les échantillons sont de Dr C et les graphismes de Dark Blk, Dr C et Delta.

Après cette mise en bouche, vient le "loader" si omniprésent dans les mégadémos et ayant souvent le défaut de casser le rythme et les transitions entre les différentes parties d'une mégadémo. Ici, point de fioriture, le loader reprenant la Beast si chère à Iron Maiden dans son inspiration, nous illumine de son allumette incandescente et nous fait bouger sur une musique hard rock démontrant la puissance des trackers utilisant des échantillons de guitares réalisés par Romeo Knight. Après avoir pogoté sur ce loader, le chargement et la décompression des parties de la mégadémo peut s'effectuer. La grande rupture avec les mégadémos ne sera réalisé qu'un an plus tard avec la trackmo Scoopex Mental Hangover ayant un chargement et une décompression continue sur toute la durée de la démo par une astuce d'accès à la disquette, mais ceci est une autre histoire.
  • Code : Dr Beat, A Bit, Delta.
  • Musique : Mark II of Quadlite.
  • Eddi Graphismes : Bat Sign.
  • Autres graphismes : Delta.
RSI

La Red Sector Megademo

Revenons à nos moutons et passons aux différentes parties de cette mégadémo.

RSI

La première démo est un bon "scrolltext" (texte défilant) avec en haut deux terminators qui hochent la tête sur le rythme de la musique, la musique est superbe et à des superbes échantillons avec Romeo Knight aux commandes (7RSI rise up nom du module qui marqua plus d'un demotracker). De plus, il est à noter des paroles en français dans le module. Le texte défilant défile sur les 3/4 de l'écran avec un champs étoilé en fond.

RSI

Si on appuie sur le bouton de la souris, la suite commence avec une musique explosive très hard rock.

Petit interlude humoristique et troupier avec un petit ver qui vient se positionner au milieu de l'écran pour dégazer sauvagement.

On passe alors sur une partie avec une récupération de joueurs de Speedball (un jeu marquant pour les joueurs des années 1990), avec une superbe musique de SCS.
  • Code : Delta.
  • Beat graphismes : Dr C.
  • Musique : SCS.
RSI

Un écran apparaît demandant avec un échantillon mémorable de changer de disquette (Insert Disk II).

Le "circle twist" est un effet qui apparaît alors sur nos écrans devant nos yeux ébahis. Il faut dire que cet effet est surprenant pour l'époque avec des polices impressionnantes.

RSI

La partie "Vectorball" est celle qui fit grand bruit à l'époque et pour cause, avec de superbes vertorballs dégradés bleus ou oranges et qui se transforment de façon fluide, et avec un superbe effet miroir sur le sol. Et surtout une musique envoûtante de Bits Arts.
  • Code : Delta.
  • Objets : Delta, Dr Beat.
  • Graphismes : Delta.
  • Caractères : Doc.
  • Musique : Bit Arts.
RSI

Et les crédits présentant le groupe et leur implication dans cette mégadémo historique.
  • Code : Dr Beat, Delta.
  • Police de caractères : Old 64er.
  • Logo : Delta.
  • Musique : Bit Arts.
  • Échantillon : TCC.
RSI


[Retour en haut] / [Retour aux articles]