Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 17 novembre 2017 - 18:20  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Tripos, les racines de l'AmigaDOS
(Article écrit par Michael Steil et extrait de www.pagetable.com - juillet 2009)


Note : traduction par David Brunet.

Le noyau du système d'exploitation Amiga consiste en trois composants principaux : Exec (ordonnanceur, gestion de la mémoire, communication inter-processus) Intuition (bibliothèque d'interface graphique) et AmigaDOS (processus et gestion des fichiers). AmigaDOS est basé sur le système d'exploitation Tripos, que Commodore a acheté car le développement de son propre sous-système DOS avait pris du retard. Dans cet article, je vous présente les manuels de Tripos (638 pages), très rares, au format PDF, ainsi que le manuel de l'AmigaDOS (304 pages). La comparaison des deux documents donne un aperçu de la relation qui existe entre Tripos et AmigaOS.

Tripos AmigaDOS

Table des matières

Voici la table des matières des deux documents :

Introduction to Tripos AmigaDOS User’s Manual
1. Simple Use of Tripos 1. Introducing AmigaDOS
2. Editing Files
3. Further Use of Tripos
Tripos User’s Reference Manual
1. Tripos Commands 2. AmigaDOS Commands
2. ED – The Screen Editor 3. ED – The Screen Editor
3. EDIT – The Line Editor 4. EDIT – The Line Editor
Appendix A: Error Codes and Messages Appendix: Error Codes and Messages
Tripos Programmer’s Reference Manual AmigaDOS Developer’s Manual
1. Introduction to Programming 1. Programming on the Amiga
2. Calling the Kernel
3. Calling the DOS 2. Calling AmigaDOS
4. The Macro Assembler 3. The Macro Assembler
5. The Linker 4. The Linker
6. The System Debugger – DEBUG
7. Full Screen Support
8. Floating Point
Appendix: Console Input and Output on the Amiga
Tripos Technical Reference Manual AmigaDOS Technical Reference Manual
1. The Filing System 1. The Filing System
2. Binary File Structure 2. Amiga Binary File Structure
3. Tripos Data Structures 3. AmigaDOS Data Structures
4. Installation
4. AmigaDOS Additional Information for the Advanced Developer

Le module DOS d'origine de l'AmigaDOS

AmigaOS a été architecturé de façon très modulaire. Exec, le noyau du système d'exploitation d'exploitation, était le responsable des tâches (et donc de l'ordonnancement), de la gestion de la mémoire et de l'infrastructure des massages. Il ne gérait pas les systèmes de fichiers ou entrées/sorties utilisateurs. La bibliothèque graphique Intuition repose sur Exec, tout comme le module DOS, mais ils sont indépendants les uns des autres. Et comme indiqué plus haut, le développement du module DOS pris du retard, donc Commodore décida de s'octroyer une licence d'utilisation pour Tripos.

Tripos

Tripos est, selon le paragraphe "Introduction à Tripos" du manuel, "un système d'exploitation multiprocessus conçu pour les ordinateurs à base de 68000. Bien que vous pouvez l'utiliser en tant que système multi-utilisateur, vous l'utiliserez en temps normal en mode simple utilisateur. La capacité multiprocessus permet l'exécution de nombreuses tâches simultanément. Vous pouvez aussi utiliser la capacité multiprocessus pour suspendre une tâche pendant l'exécution d'une autre."

Tripos est très semblable à la conception d'AmigaOS et il s'y adapte donc très bien. Tripos se compose d'un noyau, d'une bibliothèque DOS et d'une collection d'outils pour le mode utilisateur. Comme Exec fonctionnait bien, et qu'Intuition dépendait de lui, son remplacement par le noyau de Tripos n'aurait pas eu de sens. Par contre, la partie DOS de Tripos (y compris les outils) a été intégrée dans AmigaDOS.

Ainsi, l'API DOS, l'interface en ligne de commande (avec ses commandes), le format des exécutables ("hunk") et le système de fichiers d'origine de l'Amiga sot tous identiques à ceux de Tripos.

Comparaison des manuels

Commodore a publié un certain nombre de manuels de référence sur le système d'exploitation Amiga :
  • Amiga ROM Kernel Reference Manual: Exec.
  • Amiga ROM Kernel Reference Manual: Libraries and Devices.
  • Amiga ROM Kernel Reference Manual: Includes and Autodocs.
  • Amiga Intuition Reference Manual.
  • The AmigaDOS Manual.
Alors que les quatre premiers livres ont été écrits de zéro afin de décrire la technologie Amiga, l'AmigaDOS Manual est juste une copie du manuel Tripos. Seules les mentions "Tripos" furent remplacées par "AmigaDOS", et les références aux technologies qui n'ont rien à voir avec l'Amiga ont été retirées.

Vous pouvez voir sur les tables des matières des deux livres que l'AmigaDOS User's Manual n'indique pas les chapitres concernant le noyau de Tripos (AmigaOS utilise Exec), le débogueur (AmigaOS a "ROMWack"), la gestion du plein écran (tout ce qui est au-dessus d'une simple entrée de caractère est géré par Intuition), le calcul avec virgule flottante (à la place, AmigaOS inclut "MC68343 Floating Point Firmware") et l'installation.

Ce qui est intéressant sur l'AmigaDOS Manual, c'est que très peu d'adaptation à l'Amiga ont été effectuées. La définition de Tripos, citée précédemment, peut également être trouvée dans le manuel de l'AmigaDOS : "L'AmigaDOS est un système d'exploitation conçu pour les ordinateurs à base de 68000 [...]". Ceci est exact pour AmigaOS, mais pas pour l'AmigaDOS : il n'est qu'une bibliothèque et en aucun cas "un système d'exploitation multiprocessus".

Il n'y a pas beaucoup de différences entre les deux documents. L'AmigaDOS Manual remplace les références à "screen" (écran) par "current window" (fenêtre courante), et mentionne les nouveaux périphériques logiciels "Libs:", "Devs:" et "Fonts:" quand il aborde la structure du système de fichiers. Il y a aussi quelques petites différences pour les lignes de commande : il n'y a pas de commande "mount" (AmigaOS détecte les disques et les monte directement), la commande "C" a été renommée "Execute", et "PAR:" a été rebaptisée "PRT:". L'AmigaDOS Manual contient aussi une section sur la programmation croisée pour les machines Sun ou MS-DOS.

Quelques commentaires

Tim King

Tim King, de la société MetaComCo, est l'auteur de Tripos. Il a réagi à cet article :

"J'ai écrit l'essentiel du manuel sur Tripos et ma femme Jessica a, ensuite, fait le travail pour Commodore. Ce fut principalement pour transcrire l'anglais britannique en anglais américain, et puis pour modifier quelques détails.

Tripos a un noyau pleinement multitâche écrit en assembleur, et utilisant des techniques standards de transmission des messages en mémoire. Exec a été écrit par Carl Sassenrath, de façon complètement indépendante, mais il utilise les mêmes techniques (ce n'est pas surprenant puisqu'elles étaient les meilleures en 1983). J'ai donc simplement mis de côté le noyau de Tripos et implanté le système sur Exec.

Il est bien sûr totalement multitâche : il y a un processus pour chaque système de fichiers, un processus pour chaque CLI ouvert, etc. Un programme qui veut lire un fichier doit faire une demande au processus du système de fichiers, le demandeur doit attendre la réponse du processus du système de fichiers. Si le système de fichiers dispose des données dans un tampon mémoire, alors il répond dans la foulée, autrement le processus du système de fichiers envoie un message dans le périphérique logiciel du disque et attend également une réponse. Le pilote du périphérique demande les données et attend pour l'interruption.

Le droit d'auteur du premier manuel appartient à MetaComCo (mort depuis longtemps), et celui du second appartient à Commodore (idem)."

Rhialto

"Une différence notable entre Tripos et le reste de AmigaOS est que Tripos est écrit en BCPL. BCPL n'a qu'un type de données, et utilise essentiellement un grand tableau avec des indices au lieu de pointeurs. Cela a pour effet que tous les "pointeurs BCPL" ont l'adresse divisée par quatre. Tous les programmes accédant aux données DOS doivent convertir ces pointeurs inhabituels."


[Retour en haut] / [Retour aux articles]