Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 08:14  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Tornado 3D 2.0 SE
(Article écrit par David Brunet - mars 2000)


Tornado 3D, conçu par Eyelight, est l'un des seuls modeleurs 3D encore en développement sur Amiga. Imagine, POV et LightWave ont maintenant un concurrent redoutable.

Préparation et installation

La version de test est la 2.0 SE, il s'agit donc de la version "Special Edition" de Tornado 3D. Elle est bridée par rapport à la version normale, elle ne dispose pas, entre autres, du rendu 3D matériel mais son prix est beaucoup plus abordable : 620 FF (94 euros) contre 2990 FF (455 euros) pour la version normale.

Tornado 3D est présenté sur CD et dans un étui de cassette vidéo. Pour démarrer, le logiciel aura besoin d'un dongle placé sur le port manette de votre Amiga. Cette protection matérielle est de plus en plus répandue, c'est une bonne manière de contrer le piratage mais son installation nécessite une grande prudence car un mauvais branchement du dongle sur votre Amiga pourrait entraîner un court-circuit de votre port manette voire de dégâts potentiels sur votre carte mère.

Ce logiciel aura également besoin d'un minimum au point de vue configuration : disque dur, lecteur de CD et AmigaOS 3.0 sont de rigueur mais l'utilisation confortable de Tornado 3D 2.0 SE se fera au prix d'un 68060 avec FPU, d'un PowerPC (pour l'accélération du rendu), d'une carte graphique et de 64 Mo de mémoire. L'accès à Internet est également recommandé pour s'inscrire sur la liste de diffusion de Tornado 3D et avoir accès aux mises à jour.

Interface bien pensée

L'interface de Tornado 3D est très conviviale. La fenêtre centrale montre la modélisation en cours sous trois angles de vue ainsi que le rendu 3D. De chaque côté de cette fenêtre se trouve une colonne d'icônes bleutées du plus bel effet : ce sont les actions telles que couper, déplacer, grouper, déformer, etc. La zone d'icônes au bas de l'écran propose toutes les fonctions pour les animations (comme dans un magnétoscope).

Tornado 3D

Les développeurs de Tornado 3D ont tenté de simplifier au maximum l'utilisation de leur logiciel. Outre la présentation graphique intuitive, on peut noter l'effort de localisation en plusieurs langues (dont le français), un système de trucs et astuces automatique (à l'ouverture du logiciel par exemple) ainsi qu'une gestion ordonnée des touches du clavier : déplacement avec les flèches, changement de vue avec F1, F2, F3 et F4, gestion de l'univers (F5), des images (F6), des matériaux (F7), des animations (F8), de la lumière (F9) et des rendus (F10), etc. Le manuel en HTML est également bien fourni et bien expliqué.

Tornado 3D

La pratique

Tout commence avec la création d'objet. On peut les concevoir nous-mêmes (création de points puis des lignes pour joindre ces points) ou prendre des formes prédéfinies comme les sphères, les super-sphères, les cônes, les tubes, les plans, les pyramides, etc. Toutes ces formes sont paramétrables et déformables à loisirs, on peut bien entendu les assembler pour qu'elles donnent forme à un objet plus complexe. Tout ce travail s'effectue en "fil de fer", pour visualiser notre oeuvre, il faudra lancer le rendu (le rendu temps réel est possible sur la version normale de Tornado 3D grâce à la gestion des puces 3D de nos cartes graphiques).

Ces objets sont vides et il faut alors les "habiller" en leur plaquant des textures, en ajoutant des effets graphiques (tels que le brouillard, l'opacité, l'effet de lueur (glow), diverses turbulences...), en créant des sources de lumières (en nombre infini et par différents moyens : projecteur, ombrelle, point...) et éventuellement incorporer des fonds d'écran. La position de la caméra est importante, l'image ou la scène finale sera calquée sur la vue de cette caméra. On peut aussi faire des effets de caméra comme dans un studio de vidéo grâce aux paramètres de distance focale, de mouvement, de champs de vision, etc.

Des scènes toutes faites sont proposées. Chargez-les et lancez le rendu, vous découvrirez ainsi toute la puissance de ce logiciel et de la qualité de son rendu. La création d'animations n'est pas bien difficile et elle permet de réaliser des choses incroyablement belles en un minimum de temps.

Le nouveau leader en 3D ?

Tornado 3D 2.0 SE est un bon produit pour tous les amateurs et mêmes les semi-professionnels de la 3D. La version SE comblera les petits budgets (quatre fois moins chère que la version normale, qui est elle-même bien moins chère que LightWave !) alors que la version normale s'adresse plus aux professionnels et offre plus d'options et surtout une gestion des puces 3D afin de permettre le rendu temps réel possible. La rapidité de Tornado 3D (la version PowerPC 604e/233 MHz est jusqu'à 15 fois plus rapide qu'un simple 68060/50 MHz) en fait un atout majeur sur Amiga par rapport à des modeleurs 68k comme LightWave ou POV. Les quelques points faibles du logiciel viennent majoritairement du fait qu'il est relativement instable (cause matérielle : utilisation du PowerPC et du 68k en même temps ; et cause logicielle : plantage avec des outils comme MCP et parfois Magic Menu).

Nom : Tornado 3D 2.0 SE.
Éditeurs : Eyelight.
Genre : Modelisation 3D.
Date : 1999.
Configuration minimale : 68020 + FPU, ECS, 16 Mo de mémoire.
Configuration souhaitée : 68060 + FPU, PowerPC, carte graphique, 64 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 620 FF (94 euros) pour la version SE et 2990 FF (455 euros) pour la version normale.

NOTE : 8,5/10.

Les points forts :

- Rapide.
- Complet.
- Interface sympa.
- Peu cher.

Les points faibles :

- Quelques plantages.
- Dongle peu pratique.
- Pas de gestion 3D pour cette version "Special Edition".


[Retour en haut] / [Retour aux articles]