Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 17 août 2018 - 18:56  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Technodatabase 99
(Article écrit par David Brunet - septembre 1999)


Comme l'an dernier, Christian Dezert nous a concocté un CD sur un thème qui lui tient à coeur : la techno. Petite différence avec son prédécesseur, TechnoDataBase 99 est lui, entièrement pour Amiga.

Un contenu riche

Le CD de test est une version bêta mais elle est très proche de la version finale. TechnoDataBase 99 est scindé en deux parties : la "DZone" (elle inclut le script TechnoVision, 116 Mo) et le répertoire "Bonus" (405 Mo d'outils, de musiques, et de créations graphiques).

Je m'attarderais d'abord sur le répertoire Bonus. Il contient un tiroir "Démos" (100 Mo) qui renferme une cinquantaine de démos et d'intros plus ou moins bonnes et plus ou moins axées sur la techno. Il contient aussi des guides et des documents sur la scène Amiga comme DemoGuide ou SceneBook. Notons qu'une grande partie des démos sont "quittables", on peut ainsi revenir au Workbench après les avoir visualisées.

Le répertoire "GFX Util" n'est rempli qu'à hauteur de 4 Mo mais il offre des merveilles. Ce sont des petits utilitaires de créations graphiques assez peu connus mis à part le générateur de fractales FlashMandel. On y trouve Hypno, un logiciel pour vous... hypnotiser (!), ou CopperDeamon qui colorise un Workbench ECS d'une façon rapide et configurable. Sans oublier Extreme, un générateur d'effets graphiques en version démo qui m'a impressionné par son interface originale (un mini Workbench), sa simplicité et sa puissance : à voir absolument !

Christian Dezert n'a évidemment pas oublié d'inclure des musiques à son CD, il y en plus de 200 (toutes en rapport avec la techno) et de format divers (.mod, .med, .XM, .s3m, .mp3, etc.). Pour ceux qui ne connaissent pas la techno, sachez qu'elle regroupe plusieurs styles : Trance, Acid, Garage, Goa... Ces styles sont présents dans différents répertoires et cela permet de ne pas tout mélanger. Personnellement, j'adore la Trance/Progressive...

Technodatabase
Un effet généré par Extreme

Amateurs de créations musicales, réjouissez-vous (si, si, puisqu'on vous le dit !) le tiroir "Sonic Util" est fait pour vous. Rien n'a été oublié : le 303, le MIDI, les éditeurs musicaux par piste, les échantillonneurs, les lecteurs audio, le MPEG, et même un répertoire "Matos" est là pour utiliser ou émuler du matériel de musique. J'ai apprécié la présence d'OctaMED SoundStudio en version complète, de quasiment tous les lecteurs MP3 ainsi que de MPEGencGUI, un outil "tout en un" pour les fans de MP3. D'autres grands noms du logiciel musical répondent à l'appel : DigiBooster 2.20, BeatBox 2.47, Samplitude, Protracker, etc. Bref, un condensé de bonnes choses !

Technodatabase
DigiBooster, l'un des meilleurs éditeurs musicaux par piste

Le tiroir "TECHNOVISIONhtml" est, comme son nom l'indique, la version HTML du script TechnoVision. Néanmoins, je préfére la version Scala. :-)

TechnoDataBase 99 contient également un répertoire "Visuels" mais celui-ci n'est vraisemblablement pas terminé car son contenu est très léger : on remarquera quelques animations réalisées par Christian Dezert lui-même dans lesquelles ses talents d'infographiste sont visibles.

Enfin, la partie "Bonus" s'achève sur un tiroir "Web" dans lequel on peut trouver des numéros récents du magazine HousePool, un site allemand relativement exhaustif en matière d'informations concernant la techno. Malheureusement, c'est tout en allemand et cela n'aidera pas ceux qui ne parlent pas cette langue.

TechnoVision ? Un incontournable !

TechnoVision est d'habitude présenté sur une borne multimédia. Vous l'avez ici sur votre Amiga... à condition de posséder Scala MM400 ou au moins son lecteur. En effet, le lecteur de Scala MM300 est distribuable librement mais celui de Scala MM400 reste, je crois, sous droit d'auteur.

Technodatabase

Le lancement du script s'effectue sans problèmes et directement à partir du CD. On arrive à la page principale : sur fond de circuit imprimé, plusieurs icônes s'offre à vous : le bouton "Musik" reprend les .mod et les MPEG du répertoire "Bonus/Mods". Il y a donc un grand choix musical. Petit inconvénient : la lecture des MPEG est boguée sur certaines configurations (en particulier sur les Amiga PowerPC) car l'auteur utilise MPEGA qui a une version spécifique pour chacun des processeurs de l'Amiga.

Sous le bouton "TechnosKool" vous retrouverez le menu de l'ancienne version de TechnoVision. Des musiques, des visuels (notamment une belle collection de flyers) et des informations vous y attendent. Les graphismes 640x512 en 256 couleurs sont soignés, c'est vraiment agréable de naviguer à l'intérieur. Les informations portent sur les fêtes technos, son histoire, ses revues mais aussi sur le problème de la drogue ou encore sur la sexualité. C'est là que l'on voit que TechnoDataBase porte bien son nom.

Technodatabase

"Freezone" est un coin réservé à de tierces personnes. Il s'agit toujours de scripts Scala. Pour l'heure, un seul script est présent. La rubrique "Phototec" est la partie réservée aux photos et aux images. On y voit des DJ, des raves et aussi des photos prisent à Goa (ville de l'Inde, l'une des capitales de la techno).

Enfin, le bouton "WWW" présente quatre sites Web à connotation techno : Kanyar, TB303, Sound Conspiracy et le Bar Techno. Ce dernier est un bar virtuel créé par la société NoName et son cyber-gérant. Un problème de palette survient lors du lancement d'IBrowse ce qui rend la lecture difficile mais ce petit incident devrait être réparé dès la prochaine révision du script.

Du bon boulot, comme d'habitude...

TechnoDataBase 99 est le deuxième de la série mais aussi le dernier. Il reprend les points forts de son ainé (diversité des programmes, réalisation soignée) tout en améliorant la pièce maîtresse de ce CD : TechnoVision. Actuellement, ce script est la meilleure réalisation que j'ai vue sous Scala malgré ses petits défauts (le problème de palette dans IBrowse et les MPEG qui ne passent pas sur toutes les machines). Si on avait quelque chose à reprocher à TDB 99 ce serait le faible nombre d'outils graphiques (absence par exemple de Candy Factory) et un léger manque d'interactivité dans TechnoVision (un quiz serait peut-être le bienvenu). En bref, si vous êtes fans de techno, achetez ce CD, il ne vous en coûtera que 110 FF.

Mise à jour : cette version de TechnoDataBase n'a finalement pas été commercialisée. Elle a été remplacée par TechnoDataBase 00, sortie en 2000, qui reprend l'essentiel de ce CD plus quelques mises à jour.

Nom : TechnoDataBase 99.
Auteur : Christian Dezert.
Genre : CD interactif sur la techno.
Date : 1999.
Configuration minimale : 68020, AGA, 8 Mo de mémoire, CDx2.
Configuration souhaitée : 68040, AGA, 16 Mo de mémoire, CDx8.
Licence : commercial.
Prix : 110 FF (17 euros) frais de port exclus.

NOTE : 8/10.

Les points forts :

- Grande diversité des logiciels.
- TechnoVision est un script fantastique.
- TDB 99 est le nec plus ultra pour l'amigaïste fan de techno.
- Prix modeste.

Les points faibles :

- Quelques problèmes dans TechnoVision.
- Il faut posséder le lecteur Scala pour utiliser TechnoVision.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]