Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 31 mars 2017 - 02:29  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Superbase Professional
(Article écrit par Raoul Mengis et extrait d'A-News (Amiga News) - juillet 1989)


Il est vrai que de nos jours on entend trop souvent le mot "pro", surtout au sujet des logiciels. Ce n'est pas pour rien que le PROpane est un gaz... Dans ce numéro, Raoul Mengis, de Sion, Suisse, ouvre une rubrique pour les pros non gazeuses.

Superbase Professional est une base de données relationnelle programmable, distribuée en France par Micro Application et en Suisse par Microtron.

Superbase Professional

Caractéristiques sommaires

Base de données relationnelle :
  • Traitement de texte intégré.
  • Possibilité de programmation.
  • Utilisation en multitâche.
Générateur de masques relationnels :
  • Utilisation en multitâche.
Ces deux programmes sont livrés dans une boîte pleine à craquer. D'ailleurs, lorsque vous sortez tous les livres et disquettes, il est très difficile de tout remettre à l'intérieur.

Contenu

La première chose que l'on trouve, ce sont deux gros livres en français ! Car pour une utilisation sérieuse, il faut pouvoir utiliser les caractéristiques de chaque langue (exemple : les caractères é, è, à, ô, ù, etc.). On découvre aussi un livret contenant une description succincte de toutes les instructions du langage de programmation de Superbase Pro.

Voilà, j'arrive aux disquettes... il y en a trois, dont l'une est remplie d'exemples. Et nous voilà arrivés au fond de la boîte où l'on trouve cette fameuse clef, petit objet en plastique qui s'insère dans le port manette (autrement connu sous le nom de "dongle") ! C'est le système de protection contestable et contesté de Superbase. Enfin, c'est mieux que d'écrire un mot se trouvant à la page 8947 au chapitre 12 verset 4. Bon, je n'épiloguerai pas plus longtemps sur ce sujet. Si ce n'est que la meilleure solution consisterait à ne rien mettre du tout... (Bruce Lepper : sérieusement, le dongle étant facilement perdu, c'est peut-être l'argument le plus fort contre l'achat de SB Pro. Nous ne pouvons trop recommander aux éditeurs d'enlever cette protection archaïque. Nous avons déjà perdu plusieurs heures à chercher "l'objet" . A quoi sert un ordinateur du dernier cri dans un environnement professionnel s'il ne marche pas faute de dongle ?).

Le premier livre est divisé en 12 chapitres. Il est relatif au programme Superbase lui-même ainsi qu'à son traitement de texte (nombre de pages : 362). Le second livre traite dans sa première partie de l'éditeur de masque et dans l'autre des instructions du langage de programmation. J'en ai dénombré plus de 180 instructions (nombre de pages : 96 + 288).

Mise en garde

L'Amiga est une machine multitâche. Prenez donc garde à ne pas interrompre trop rapidement votre travail car il se peut qu'elle n'ait pas encore fait ou terminé le travail escompté (environ 10 à 20 secondes pour être sûr que tout c'est bien passé. Il faudra ensuite quitter le programme selon le bon usage en passant par l'option "quitter").

Superbase Professional

Étant donné la taille de ce programme (plus de 275 ko - on est loin de l'époque du Commodore 64 !) et avec l'utilisation du Workbench, sans compter l'utilisation du programme de traitement de texte intégré, des masques, et ouverture des fichiers, il faut au minimum une mémoire de 1 Mo pour pouvoir l'utiliser en prenant garde à ne pas travailler sur un écran supplémentaire avec de nombreux graphiques.

Concernant le support de masse, il est pratiquement exclu d'utiliser professionnellement les disquettes si l'on travaille avec plusieurs fichiers comprenant plusieurs centaines d'enregistrements. Le temps d'attente lors de tris ou de recherches multicritères devient vite insupportable. Conclusion : son utilisation pour une application sérieuse demande au minimum 1 Mo de mémoire et un disque dur de 20 Mo.

En ce qui concerne la programmation d'une base de données, pour éviter une crise de nerfs, il faut compter 2 Mo de mémoire supplémentaires car l'éditeur de masque occupe aussi une bonne portion de la mémoire de votre Amiga. Il est bien plus aisé lors de modifications dans le langage de programmation de modifier le masque immédiatement à l'aide du programme d'édition. Au cas où la mémoire vous fait défaut, il faut quitter Superbase puis recharger l'éditeur de masque et le requitter, puis, pour finir, rechargez Superbase. Ouf...

Remarque : pour ma part, j'utilise depuis plus d'une année un Amiga 2000 avec 3 Mo de mémoire. Il est équipé d'un disque dur auto-amorçable de 40 Mo (GVP 19 ms) et la version 1.3 du Workbench, ainsi que la ROM Kickstart 1.3. Mon imprimante est la NEC P6+.

Caractéristiques techniques de Superbase Pro
  • Base de données relationnelle (multifichiers).
  • Nombre de fichiers sans limite (selon votre matériel).
  • Nombre d'enregistrements : sans limite (selon votre matériel), j'utilise environ 10 000.
  • Nombre d'index par fichier : 999 maximum (rarement plus de 5).
  • Nombre de champs : des milliers (rarement plus de 50 par fichier).
Types de champs :
  • Numérique 13 chiffres.
  • Date (du 1 janvier 0001 avec les jours de la semaine).
  • Heure (jusqu'en centième de seconde).
  • Texte (pouvoir mettre plusieurs informations dans le même champ, c'est fabuleux !).
  • Image/musique/son (c'est encore plus fou !).
Divers :
  • Contrôle de validation sur chaque champ et multifichier (sans programmation !).
  • Formule de calcul sur chaque champ et multifichier (sans programmation !).
  • Relation entre fichiers (deux ou plus).
  • Opérateur ternaire (c'est-à-dire possibilité d'attribuer à un champ une valeur déterminée selon plusieurs situations automatiquement).
  • Possibilité d'ajouter des champs à tout moment.
  • Possibilité de créer des index à tout moment.
  • Traitement de texte intégré, liaison avec un fichier (dommage, car on ne le peut seulement qu'avec un seul fichier !).
  • Sortie d'étiquettes très facile.
  • Possibilité de tris à tout niveau avec ou sans index, simple fichier ou multifichier.
  • Possibilité de programmation style AmigaBasic avec tout ce que cela comporte : For, Next, Dim, Gosub, Print, Data, Mid$, Left$, Right$, etc., et même la programmation de menus déroulants. Il y en a 180 commandes environ et bien sûr tout cela sans l'aide de numéros de lignes.
  • Accepte toutes les caractéristiques de l'Amiga. Multitâche, plusieurs écrans, l'imprimante de Preferences, toutes les polices d'écriture, etc.
Superbase Professional

La base de données

Dès la première utilisation de Superbase, nous sommes étonnés de la facilité d'emploi de ce programme. Ceci est dû en grande partie à une judicieuse transposition avec un appareil du type magnétophone cassette ou vidéo. En effet, on retrouve ici toutes les fonctions usuelles : pause, stop, premier enregistrement, défilement rapide arrière, enregistrement précédent, enregistrement courant, enregistrement suivant, avance rapide, le dernier enregistrement, la touche de recherche, une option pour filtrer les enregistrements désirés. Pour terminer, nous trouvons aussi la fonction permettant de passer un champ IFF (Image, Musique). Toutes ces fonctions sont représentées graphiquement sur l'écran et activées à l'aide de la souris en cliquant dessus.

La création d'un fichier à l'aide de Superbase se fait assez rapidement et avec simplicité. Un petit conseil que je vous livre concernant les bases de données en général : réfléchissez bien avant de commencer sur la manière de classer vos données et ne créez que des index nécessaires pour vos recherches. Un des avantages de Superbase par rapport à d'autres bases de données est la possibilité d'insérer dans le même champ plusieurs inhumations (!?). Je m'explique... Prenons par exemple une personne ayant plusieurs numéros de téléphone. Un numéro pour l'appartement privé, un pour sa résidence secondaire et deux autres professionnels. Alors comment entrer tout ça ? Facile avec Superbase : il vous suffit de créer par exemple deux champs, soit un pour le privé et un autre pour le pro ou alors carrément un seul champ.

Superbase Professional
La création d'un fichier se fait une simplicité...

Lors de la saisie, si l'on désire insérer un deuxième voire un troisième numéro (jusqu'à neuf possibilités au maximum), il suffit d'utiliser la fonction "Ctrl-N" ou "Ctrl-P" pour pouvoir se déplacer sur un autre numéro de téléphone dans le même champ. Ce qui donne en fait pour résultat un mini tableau de maximum neuf éléments pour un champ dans le style "TelPrivé (1)" "TelPrivé (2)", etc.

Le traitement de texte

Le traitement de texte que l'on obtient par l'intermédiaire de la souris est relativement sobre. Mais il comporte tout de même les fonctions telles que le soulignement, italique, écriture en gras et toutes ses combinaisons. Concernant la mise en page, nous avons la possibilité de placer plusieurs réglettes pour les tabulateurs ainsi que l'ajustement des marges droite et gauche. Notons tout de même que les fonctions d'alignement à droite ainsi que centrage du texte font ici défaut. En résumé, nous sommes en présence d'un traitement de texte très simplifé mais positif. Toutefois, une ombre apparaît dans ce tableau : la fusion n'est possible uniquement qu'avec un seul fichier. Dommage !

Superbase Professional
Le traitement de texte, relativement sobre

Le langage de programmation

Nous voilà arrivés au coeur de Superbase ! Je tiens d'abord à signaler qu'étant donnés les moyens qu'offre Superbase Pro, le langage de programmation sera uniquement utilisé pour des applications de bases de données multi-fichiers ou une application complexe demandant de nombreuses manipulations.

Tout d'abord, l'éditeur et le langage de programmation sont assez proches de celui de l'AmigaBasic avec en plus des commandes concernant les fichiers.

La vérification de l'exactitude de la syntaxe grâce au changement en majuscule des instructions se fait par le programme lui-même.

La programmation se fait sans numéro de lignes même avec le GOTO et le GOSUB RETURN (exemple : GOSUB routineCalcul). Il possède aussi tout ce qui concerne les menus déroulants et une vingtaine de fenêtres de requête différentes que l'on peut programmer soi-même. Concernant le langage de programmation lui-même, nous y reviendrons dans une série d'articles qui suivront.

Superbase Professional
Un programme peut être très simple

Bien entendu, il y a la possibilité de pouvoir enchaîner une suite de programmes. On obtient de cette manière toute une série de modules imbriqués les uns avec les autres sans que l'utilisateur ne se doute de rien. Il existe bien sûr aussi pour la base de données la possibilité de mettre des mots de passe et ceci sur trois niveaux pour éviter tous les curieux ou les destructeurs de mettre leurs grains de sel.

Il existe aussi pour les vrais de vrai une option destinée à protéger vos modules contre d'éventuels bidouilleurs intempestifs. Dommage qu'il n'y ai pas de compilateur ou de Run Time.

L'éditeur de masque

Nous voilà enfin arrivés à la fine fleur de Superbase Pro. En réalité, nous avons affaire à un programme complètement séparé livré avec Superbase Pro. Ceci est dû sans nul doute à la taille du programme qui fait plus de 278 ko ainsi que l'éditeur de masque de 187 ko. Le total de la facture nous donnera donc en tout et pour tout 465 ko ! En fait, l'éditeur de masque joue trois rôles : graphique, éditeur de lien, générateur d'états.

Superbase Professional
L'éditeur de masque : la fine fleur de SB Pro

Le graphisme

Ce programme gère n'importe quel style d'écriture se trouvant dans des polices. Le nombre de couleurs est de 16 au maximum selon votre choix. Il existe aussi la possibilité de tracer des rectangles, des lignes de différentes largeurs et toute une série de motifs de remplissage (pattern) pour varier le fond des rectangles que l'on a créés.

Avec l'éditeur de masque, il est possible de placer une ou plusieurs images IFF sur le fond de la page. Comme il est de même possible de mettre du son et des images IFF pour chaque champ réservé à cet usage (en plus de l'image du fond bien entendu). Nous pouvons donc entrer par exemple la photo d'une personne ainsi que sa voix et avec son adresse et téléphone, etc. Ce n'est pas fabuleux tout cela !

Pour terminer concernant le graphisme, il est possible de faire tout ceci sur plusieurs pages (bien que la grandeur d'une page est de 240x66 lignes, ce qui est déjà pas mal).

L'éditeur de lien

L'éditeur de lien consiste à relier un ou plusieurs champs de différents fichiers dans le même masque pour obtenir véritablement une base de données relationnelle multi-fichiers. Prenons un exemple : un fichier de facturation relié avec un fichier client et le fichier de stock marchandise. Lors de la saisie de la facture, nous introduisons le numéro de Code du Client. Automatiquement, l'ordinateur va rechercher la fiche du client et inscrire son adresse complète sur l'écran. Puis de la même façon, nous introduisons le numéro de l'article. L'ordinateur vous inscrit alors toutes les informations nécessaires telles que le prix de vente, la quantité, sa désignation, etc. dans le fichier facture.

Cela se fait sans une seule ligne de programmation ! Et ce n'est pas tout vous pouvez aussi faire tester la validité de vos entrées par l'intermédiaire du masque de saisie. Il est à noter que ce contrôle peut se faire à plusieurs niveaux. Ce qui donne à ce programme une dimension tout à fait originale et unique en son genre.

1. Dans le langage de programmation.
2. Dans la saisie du masque.
3. Dans chaque champ.

En plus du contrôle de validité, il est encore possible d'effectuer des calculs ou attribuer des constantes du style daté du jour, numéro de facture ou des opérations de calcul tel que des pourcentages, addition, soustraction, etc. dans les trois niveaux que je viens de vous décrire.

Le générateur d'états

Le générateur d'états est un générateur automatique de programmes sans que l'utilisateur ne doive intervenir dans la programmation. Pour se faire, il doit uniquement disposer la mise en page qu'il désire et cliquer dans les différentes options que le programme lui propose dans les menus déroulants.

En résumé

Superbase Professional Amiga est une base de données fantastique. Mais il est nécessaire de bien connaître le principe des bases de données relationnelles pour pouvoir utiliser ce programme avec toute sa puissance.

Si l'on veut en faire une application poussée, cela implique la connaissance d'un langage de programmation du style de l'AmigaBasic, ainsi que des bases de données multifichiers. Je pense que Superbase Pro a ouvert une brèche concernant des applications "pro" sur l'Amiga. Mais nul n'est parfait et il reste toujours des améliorations à réaliser, notamment :
  • Son traitement de texte, qui est faible pour une machine telle que l'Amiga.
  • Il n'y a rien au sujet de la liaison par modem.
  • Longueur des champs et des requêtes de "seulement" 255 caractères.
  • En cas de mauvaise programmation des fichiers, on voit parfois le Guru.
  • Pas de compilateur en vue (pas pour la vitesse mais pour créer des applications courantes).
  • Pas de "RunTime".
  • Pas de champs du type booléens que l'on pourrait configurer sur plusieurs bits.
  • Pas la possibilité dans l'exploitation de disposer sur la même ligne le même champ mais d'un enregistrement différent (type deux ou trois colonnes).
Superbase Professional

Nom : Superbase Professional.
Développeurs : Precision Software.
Genre : gestion de base de données relationnelles.
Date : 1989.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]