Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 22 novembre 2017 - 23:05  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Star LC24-200
(Article écrit par Marcel Duruflé et extrait d'Amiga News - novembre 1992)


La Star LC24-200 est une imprimante matricielle en deux versions : en couleur et en noir, référencées Star LC24-200C et Star LC24-200. C'est une belle machine, pourvue de petites trouvailles, et des fonctions qui sont en standard sur d'autres imprimantes. Le souci évident de cette machine est la fiabilité, et de simplifier la vie de l'utilisateur. Néanmoins, pour une utilisation performante, il vous faudra TurboPrint.

Star LC24-200

Star LC24-200

Description

L'emballage est assez volumineux, à croire qu'on se trimballe une machine à coudre. A l'intérieur se trouve une imprimante un peu plus large qu'une Epson, qui est livrée avec deux manuels (l'original en anglais et la traduction en français : une bonne initiative) de 160 pages. L'installation via le port parallèle de l'Amiga se fait sans problèmes.

Les pilotes sont fournis sur une disquette (mais uniquement pour des PC), et comme sur Amiga, hormis TurboPrint, il n'y a pas de pilotes Star LC24-200 version couleur. J'ai utilisé mon pilote EpsonQ, vu qu'elle est compatible Epson LQ-860. Et ça marche.

Quelques précisions

L'insertion du papier peut se faire par le haut ou par le dessous de l'imprimante, une fente étant prévue à cet effet. Ou encore par picots, déjà installés ; une simple manette permet de choisir son mode d'introduction.

Les réglages qui se faisaient habituellement par des DIP (petits commutateurs) se font électroniquement avec les touches disposées sur l'imprimante (EDS). Le principe de fonctionnement est un peu celui des calculatrices Casio ou Texas Instruments, avec leurs trois niveaux de lecture par touche, et les couleurs différentes associées. Au premier abord, il faut s'y faire, et cela ressemble à un casse-tête chinois plus qu'à autre chose. Néanmoins, avec les caches fournis qu'on pose sur les touches, on s'y retrouve, et les astuces n'y manquent pas.

Par exemple, il arrive souvent qu'on arrête une impression en cours, et qu'on veuille relancer une autre. Malheureusement, le tampon de l'imprimante a conservé quelques caractères de l'ancienne impression, et crac ! Vous imprimez des caractères incompréhensibles ou une partie de l'ancienne impression avant d'imprimer votre nouvelle impression. Là, en cliquant sur "OnLine" et "Font", on vide le tampon, et si on appuie un peu plus, on remet l'imprimante sur ses réglages par défaut.

Il y a aussi la possibilité par un même système de touches de regarder ce qui arrive réellement sur votre imprimante, sous forme hexa (pour les programmeurs). Sympa ! Le seul ennui, c'est qu'il faut absolument éviter de cliquer par ci par là les touches, car vous aurez alors des réglages surprenants. Très chatouilleux. Ceci dit, le tampon d'entrée pour la couleur est 30 ko, ce qui permet une bonne rapidité d'impression dans les dessins (important avec Professional Page).

Les polices livrées sont au nombre de cinq (Rms-Roman, Sans Serif, Courier, Prestige, Script) et option pour la police en cartouche. Vous pouvez en sélectionner une par défaut tout comme la couleur d'impression parmi sept (noir, rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet).

Le manuel est très clair sur les procédures d'installation, les différents réglages que vous pouvez faire, leur enregistrement. Il y a une partie programmation de l'imprimante en BASIC, très détaillée, pour imprimer et inventer de nouveaux caractères ou graphismes.

Impression d'images en couleur

Dès que je l'ai eue, je n'ai pas pu résister : j'ai pris une image, celle de Norman, et l'ai imprimée via Deluxe Paint IV. Le résultat n'a pas été fameux, avec les effets de bande, les couleurs qui ne correspondaient pas à celles de l'écran. Comme si un voile rougeâtre était tombé sur l'imprimante. Après plusieurs réglages, toujours pareil, même la situation empirait, et encore je n'avais fait que reproduire en taille 50%, pas en pleine page. J'avoue que j'ai commencé à regarder vers la bouteille de pétillant de rosé de Gaillac, pour me remettre d'aplomb. Très décevant (l'impression, pas la bouteille !).

Donc, j'ai pris mon TurboPrint... Et là, j'ai mis un gamma sur 5, une trame moyenne, à points horizontaux et verticaux. Et là, la bécane a répondu "OK". Les colts sont sortis, et le fond orange vif est devenu jaune/orange pâle, le pantalon qui était vert-bleu foncé, devenait bleu clair, tout est rentré dans l'ordre. C'était supportable, on pouvait respirer et je n'étais plus obligé de regarder la bouteille de pétillant.

L'effet de bande se voyait un peu. J'ai mis sur demi-ligne, et là, l'image a été très bonne. Mais soyons correct, si on regarde de très près, on s'apercevra que le raccord entre les différentes bandes à l'impression est loin d'être parfait, et qu'il y a parfois des chevauchements de 1/10e de millimètre, qui font que c'est plus foncé sur ce 1/10e. Par exemple, si vous avez deux bandes rouges continues et qui se superposent, vous pourrez avoir un mauvais raccord de 1/10e voire 2/10e de mm, et la teinte obtenue sera un filet rouge grenat. On peut éviter tout cela en prenant l'option "trame moyenne" ou "trame gros points" ; les raccords se feront plus facilement.

Pour l'image du lion, il a fallu mettre "Black sur Extra" d'office, gamma sur 7, une trame moyenne, et demi-ligne. Et vous devrez obtenir ce lion en photo. Rien à voir avec le lion imprimé en standard.

TurboPrint 2.0

Lorsqu'on se sert de l'option Black sur Extra, la tête d'impression, au lieu de faire quatre passages (noir, rouge, bleu, jaune), va en faire sept ! C'est-à-dire que pour avoir un superbe noir, elle passera un rouge maxi, un bleu maxi, un jaune maxi et du noir sur la zone noire, alors qu'en mode "Black sur Normal", elle passera seulement du noir, en plus des passages normaux avec le rouge, le jaune, le bleu.

J'ai essayé d'imprimer des images de plus de 8 cm sur l'imprimante, et il semble que le tampon e 30 ko soit insuffisant. Car l'impression se fait bien, mais au bout de sept bandes, il y a un arrêt, la tête d'impression se repositionne au milieu de la feuille et attend que les calculs se fassent au niveau de l'ordinateur. Et lorsque l'impression reprend, il y a un filet blanc de 3/10e de mm. Donc, si on veut une impression de qualité, il faut éviter que la tête se mette en attente, et que le mouvement d'impression soit interrompu. Avec un tampon de 60 ko, une image de 15 cm doit passer comme une lettre à la poste. C'est le seul problème que j'ai rencontré.

Impression de caractères

L'impression des caractères se fait correctement. Les essais avec Professional Page et TurboPrint, ou sans TurboPrint sont très bons.

Conclusion

C'est une bonne machine, qui semble être robuste, avec un prix pour la LC24-200 couleur de 3000 FF voire moins, et pour la version en noir et blanc de 2500-2700 FF. Néanmoins, si vous voulez avoir des images de bonne qualité, il vous faudra acheter TurboPrint. D'ailleurs, il serait souhaitable qu'on vende un paquetage Star LC24-200C et TurboPrint. Si vous voulez personnaliser votre courrier, vos factures, présenter des roughs, des maquettes à des clients, c'est sûrement un bon choix. A noter un numéro de téléphone direct pour les utilisateurs en cas d'ennui.

Nom : Star LC24-200.
Constructeur : Star Micronics.
Genre : imprimante.
Date : 1991.
Prix : environ 3000 FF (couleur) et 2500-2700 FF (noir et blanc).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]