Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 16 mai 2022 - 23:28  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Stardust
(Article écrit par Jérôme Bonnet et extrait de Joystick - décembre 1993)


Il est de notoriété publique que les modes qui accaparent nos esprits passent puis reviennent bien souvent, quelques années plus tard, tenter un retour. Ainsi, les jeux de combats en face à face avaient-ils quasiment disparu de la scène, avant que Street Fighter 2 ne les remette en selle, bientôt suivi de hordes de clones divers.

Stardust

Nostalgie quand tu nous tiens...

Bloodhouse, nouveau venu parmi les éditeurs, a manifestement réfléchi à ce concept, ces derniers temps. Le résultat nous arrive aujourd'hui sous la forme de Stardust, une adaptation "réactualisé" d'Asteroids, l'un des tout premiers jeux vidéo (et le premier en vectoriel) à avoir vu le jour.

Souvenez-vous, c'était à l'époque des bornes d'arcade en noir et blanc, juste après Pong, Casse-Brique et Space Invaders. Vous disposiez alors d'un petit vaisseau placé au centre de l'écran, qui tournoyait sur lui-même afin de tirer sur des astéroïdes le menaçant. Bien évidemment, chaque météorite touchée par votre feu se divisait en deux morceaux, de taille plus réduite, qui eux-mêmes connaissaient le même sort, jusqu'à ce que l'écran soit envahi de multitudes de rochers à la dérive.

Eh bien, tout ce que je viens de vous décrire reste valable dans Stardust, et pourtant le programme comporte bien plus encore, car sa réalisation technique est tout simplement irréprochable.

Stardust

Attention les yeux !

Au premier abord, on est tout de suite séduit par la qualité des graphismes, grâce notamment au grand nombre de couleurs affichées simultanément. Les premiers à en bénéficier sont naturellement les météores eux-mêmes, qui jouissent d'une technique révolutionnaire d'affichage en raytracing, précalculé dans toutes les positions. Le résultat est à la hauteur de ces appellations pompeuses : il faut les voir tourner en scintillant pour y croire.

Stardust

L'animation est, elle aussi, impeccable, et le jeu ne ralentit jamais, même lorsque l'écran est surchargé de sprites. Mieux encore, entre chaque monde, Stardust vous fait prendre part à une vertigineuse plongée dans un tunnel bondé de mines redoutables. Là aussi, c'est le bonheur total : le défilement 3D du tunnel est assisté de défilements verticaux et horizontaux lorsque vous vous déplacez, le tout à vitesse supersonique.

Afin de varier la partie, vous pourrez également ramasser, après avoir détruit certains vaisseaux aliens, de nombreux bonus régénérateurs d'énergie, des boucliers ou encore différentes armes. La bande son, enfin, n'est pas en reste, puisqu'elle aussi est au-delà des limites supposées de l'Amiga, avec des thèmes musicaux joués sur six voies en stéréo, rien que ça !

Stardust

Bien sûr, malgré tout ce qui vient d'être exposé, Stardust reste un Asteroids moderne, et seuls les amateurs de jeux de tir pourront y trouver du plaisir. Si tel est votre cas, foncez sans regret sur Stardust qui vient à point nommé nous rappeler que l'Amiga possède peut-être encore des ressources insoupçonnées.

Nom : Stardust.
Développeurs : Bloodhouse.
Éditeur : Bloodhouse.
Genre : jeu de tir.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 8,5/10.

Les points forts :

- L'animation, particulièrement dans les phases 3D, est absolument superbe.
- Tout glisse à une allure folle devant vos yeux ébahis.
- Le raytracing appliqué sur les astéroïdes est très réussi, leur conférant ainsi un réalisme étonnant.
- Les nostalgiques seront heureux de retrouver l'un des jeux de leur enfance.

Les points faibles :

- Malgré tout ce qui a été fait pour l'éviter, le programme sombre un peu dans la monotonie au bout de quelques heures de jeu consécutives. J'ai beau me creuser la tête, je ne vois rien d'autre.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]