Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 24 octobre 2017 - 11:31  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Comparatif : Les simulations de tennis de 1989-1990
(Article écrit par Olivier Hautefeuille et extrait de Tilt - octobre 1990)


Sept jeux de tennis pour un open : tête de série numéro un depuis son Tilt d'Or, Great Courts part favori d'un tournoi où Tennis Cup compte sur la précision de ses smashes pour écraser son adversaire. Tie Break, un original, peut réserver des surprises. Le jeune espoir International 3D Tennis aura fort à faire pour imposer son jeu. Tennis, Tennis Ace et World Court souffrent d'un sérieux handicap : imbattables sur leur surface favorite, la console, ils sont inexistants sur micros. L'oeil acéré d'Olivier Hautefeuille, arbitre incorruptible, ne laisse passer aucune faute.

Simulations de tennis

Après le Tilt d'Or du fameux Great Courts, les "bons" jeux de tennis ont envahi la micro ludique de cette année. Pour ce comparatif, nous avons retenu quatre titres sur micro et trois sur console. Pour que la comparaison soit la plus précise possible, nous comparerons point par point dans un premier temps les sept programmes, World Court sur NEC, Tennis Ace sur Mega Drive et Master System, Tennis sur Game Boy et, sur micro, les versions Amiga de Tennis Cup, Great Courts, Tie Break et du tout dernier venu, International 3D Tennis.

Mise en place graphique et animation

Great Courts a un vaste terrain de jeu pour une animation très coulée. Voici sans doute le jeu le plus "arcade" des quatre sur micro. Le terrain de jeu de Great Courts est entier (contrairement a celui de Tennis Cup, une fenêtre pour chaque joueur). La vision de la balle est toujours très claire, surtout grâce à l'aide que fournissent l'ombre sur le terrain ou encore les viseurs qui marquent le point d'impact probable à l'engagement.

En revanche, le jeu en fond de court est vraiment plus délicat, peu logique. Un problème que l'on rencontre également sur World Court sur NEC. L'animation de Great Courts est très souple, très rapide et fluide. Bien sûr, le pas des sportifs est assez simpliste. Vos joueurs traversent le terrain "en crabe", chose assez peu réaliste et peu élégante ! De même, cette souplesse de jeu ne s'accompagne pas de mouvements très variés. Pas de sauts ou de smashes (comme dans Tennis Cup), de chutes (comme dans World Court sur NEC). Les concepteurs de cette partie ont misé à fond sur l'arcade, au détriment de la simulation. On perd donc en richesse, pour gagner en jouabilité. N'est-ce pas le plus important ?

Tennis Cup est plus réaliste mais a quelques défauts. Premier handicap face à son confrère, Tennis Cup divise votre écran de jeu en deux fenêtres. Si l'on ne joue bien sûr jamais en fond de court (merci !), la visibilité du terrain est d'autant plus réduite. Le plus gros défaut de ce programme est qu'à l'engagement, la balle lancée par l'adversaire sort de votre champ de vision pendant quelques secondes. Il est alors plus que difficile de se placer ! Il est surprenant que, même en mode un joueur, on ne puisse accéder à un écran plein, avec une seule fenêtre de jeu (cette option est déjà disponible sur Tennis Cap II sur console Amstrad).

A part ce défaut majeur, Tennis Cup possède une animation bien plus réaliste que celle de Great Courts. Les mouvements de votre champion sont plus variés. Il court pour traverser le terrain, part en crabe pour des petits dépassements, smashe au filet, etc. Pour moi, ce jeu est plus passionnant à suivre car plus réaliste, même si je souffre toujours de la taille écran du terrain de jeu. Une dernière remarque en ce qui concerne le défilement de ce même terrain pour les balles qui sortent à droite ou à gauche du court. L'initiative est intéressante mais le défilement reste un peu brutal à mon goût.

Tennis Cup
Tennis Cup

International 3D Tennis est plus qu'original mais il décevra le joueur classique. Pourtant, si l'on creuse un peu, quel pied ! Ces joueurs à corps, tête et raquettes triangulaires, qui oscillent lentement sur leurs maigres guiboles, ont déjà fait rire quelques testeurs de Tilt. Et pourtant, le contexte 3D de International 3D Tennis est plutôt original. Vous pouvez ici modifier la vue de la partie selon tous les angles, tous les grossissements. C'est amusant mais, en fait, chacun trouvera sa "vision" idéale et s'y tiendra. Une vue "normale" aurait été la bienvenue, pour tous ceux que rebute cet effet de style 3D.

Mais tout cela mis à part, ce ne sont pas les quelques écarts de trajectoires (la balle zigzague parfois un petit peu) et la simplicité graphique du court ou des joueurs qui doivent vous arrêter. International 3D Tennis est tellement différent de ses confrères qu'il risque de détourner le joueur qui le découvre. Mais, croyez-moi, accrochez-vous au pinceau, le jeu en vaut finalement la chandelle. Signalons enfin que les bruitages de cette partie sont, sur Amiga, les plus beaux de ce comparatif. En effet, si les rebonds de la balle et les musiques d'ouverture sont sympas, un coup de chapeau pour les acclamations de la foule, si réalistes : le public applaudit une belle prestation mais hue les erreurs grossières.

Tie Break dispose d'une mise en place graphique originale et d'une animation sans faille. Le jeu met en place un court en "vue aérienne". Le graphisme est simple (pas de public, pas de ramasseurs de balles, etc.). Le terrain de jeu est vaste. Un léger défilement allonge à chaque échange le bas ou le haut de l'écran. Fort heureusement, l'animation de l'ensemble est suffisamment fluide pour que l'on ne soit jamais gêné par ces "glissements", en version Amiga tout au moins.

Tie Break soigne au maximum la représentation des joueurs ou de la balle. Les impacts au sol sont signalés par de petits ronds de poussière. Les mouvements de la raquette sont très fluides. Enfin, lors des échanges, l'altitude de la balle est très bien signalée par sa taille. En cas de lob puissant par exemple, la boule jaune grossit en prenant de l'altitude. Génial ! Graphiquement, Tie Break est sans doute le tennis le plus sobre mais le plus "propre" des sept programmes.

World Court sur NEC, graphisme "console". Les amateurs de consoles retrouveront avec plaisir les silhouettes typiques de ces machines. Personnages ventrus et rondelets, graphismes colorés mais toujours un peu "grossiers", rien à voir avec les sportifs allongés et musclés d'un Tennis Cup. Le terrain de jeu de cette cartouche est plus carré que rectangulaire. La vue, semi-aérienne, est difficile à maîtriser parfaitement en début de jeu. Il faut dire que, côté animation, c'est plutôt souple. Bien sûr, inutile d'espérer ici des mouvements réalistes. Vos champions sont de petites boules sur deux pattes et leur torse est immobile. Mais les déplacements sur le court sont rapides et précis, et l'on compte quelques smashes et chutes du plus bel effet.

Durant tout le match, un défilement quasi-perpétuel va dévoiler les bords du court. Ce défilement est fort heureusement tout à la fois régulier et rapide, pas de mal de tête en perspective. World Court de NEC a donc un aspect aussi "arcade" que possible. C'est un programme moins réaliste, moins beau qu'un Tie Break ou qu'un Tennis Cup, mais la jouabilité reste de la partie.

World Court
World Court

Tennis Ace a plusieurs plans pour un résultat plutôt décevant. Lors des engagements, le joueur voit son champion en perspective latérale. Ensuite, durant toute la partie, c'est une vue aérienne, trop éloignée à mon goût, qui suit l'action. Le terrain de jeu de Tennis Ace défile à chaque échange. Si ce défilement est correctement géré, la taille des joueurs reste bien trop réduite. Tennis Ace est très facile à jouer. Le placement des joueurs sur le court est aisé. Résultat, on ne souffre pas trop de cette mauvaise visibilité. Mais le jeu y perd assurément en réalisme, et en ambiance. De plus, l'animation sur la console Sega 8 bits est nettement plus saccadée que celle de la console 16 bits.

Tennis sur Game Boy, bien vu ! La Game Boy et son minuscule écran ne se sortent pas si mal de la compétition. Graphismes clairs, dessin précis (très proche de celui de World Court en fait), on retrouve ici un terrain de jeu plutôt carré, des joueurs un peu "bouboules", courts sur pattes... Mais quelle maniabilité, quelle très bonne vision de la moindre des actions. En conclusion, toutes les remarques faites sur le tennis de la NEC s'appliquent ici. Aspect arcade, mais bonne jouabilité.

Richesse et maniement des coups

Great Courts, maniement difficile si l'on veut jouer précisément, peu de coups réellement différents. Bien qu'il soit le plus souple à jouer, Great Courts est un peu décevant en ce qui concerne la richesse des coups et leur maniement. Pour les coups simples, coup droit et revers, c'est la position de votre joueur qui décide de l'angle du tir. Si vous êtes loin de la balle, par exemple, le renvoi est déporté à l'extrême. Ce maniement est bien plus délicat que celui de Tennis Cup (manette à gauche pour renvoyer à gauche...). Même avec de l'exercice, je ne le trouve finalement pas assez fiable, surtout si l'on veut jouer avec beaucoup de précision. Il suffit de déborder de quelques millimètres pour obtenir un tir à l'opposé de ce que l'on attendait.

En ce qui concerne la richesse des coups, ce jeu est bien moins puissant que Tennis Cup. Certes, la notice explique chaque attaque et défense dans ses moindres détails... Mais pour l'application sur le court, c'est une autre histoire ! Les effets de balles ("spin" en anglais) ne sont pas contrôlés par le joueur. D'autre part, les lobs ou amortis, au programme d'après la notice, ne répondent pas à un mouvement précis de la manette. A vous d'en découvrir le maniement ! Là encore, il s'agit en fait de votre position par rapport à la balle. La portée du renvoi dépend de l'instant précis de l'impact sur la raquette. Une fois encore, je trouve ce mode de contrôle trop aléatoire. Il est parfois difficile de savoir si un coup est voulu ou s'il répond à la chance ou... à la malchance.

Les vrais lobs sont rares, quant aux smashes, je n'en ai jamais vu un seul... Great Courts se rattrape heureusement avec son service, très précis et indépendant de la "qualité" du joueur, comme c'est le cas pour Tennis Cup. L'usage du pointeur qui vise une partie du court adverse est ingénieux et très maniable.

Tennis Cup possède un panel de coups étendus et toujours facile à manier. La notice est succincte mais ne laisse aucun doute sur les nombreuses possibilités de renvoi de balle autorisées. Pour chaque situation, les huit positions de la manette vont sans hésitation aucune décider d'un coup précis. Exemple : en fond de court, le joueur peut renvoyer une balle plate, coupée ou liftée, à gauche ou à droite. Contrairement à Great Courts, l'effet obtenu est toujours celui qu'on attend... Normal, puisqu'il ne dépend que de la position du manche au moment du tir !

Tennis Cup compte aussi de superbes smashes, des amortis ou balles accélérées (ici, on peut donner de l'effet à la balle) qui enrichissent vraiment les possibilités stratégiques des matchs. En contrepartie, l'angle de renvoi de la balle est plus grossier que celui de Great Courts tout à gauche ou tout à droite, on ne donne pas dans le détail. Une faiblesse face à Great Courts. Tennis Cup est donc très riche et très maniable. Seul le mode de pourcentage appliqué aux joueurs débutants pose parfois problème. En effet, pourquoi rater systématiquement un service sur deux lorsqu'on ne possède pas un joueur sauvegardé avec 100% de ses possibilités ? C'est frustrant ! Mais nous étudierons ce problème en détail dans le paragraphe consacré aux menus et options.

Internatinal 3D Tennis, un pari original et... réussi : extrêmement maniable et varié. Le jeu offre une richesse de coups impressionnante. Quelle que soit votre position sur le court, c'est la machine qui vous place dans l'axe de la balle. Le fait de ne pas gérer ce déplacement n'enlève rien au plaisir de lutter. Ensuite, les huit positions de la manette vont décider du point du court visé chez l'adversaire. C'est très précis et, avec de l'entraînement, on fait vraiment ce que l'on veut du programme.

Lors des engagements, on retrouve cette même richesse de tirs. On contrôle la force du tir en maintenant plus ou moins longtemps la gâchette enfoncée. International 3D Tennis est le seul tennis à prendre en compte cette donnée. Il reste enfin les effets que l'on peut également communiquer à la balle, soit pour qu'elle s'accélère à son rebond, soit qu'elle ralentisse. Il faut, dans ce cas et juste après la frappe, presser à nouveau la gâchette et tirer ou pousser sur la manette. Toutes ces manipulations semblent complexes. En fait, on apprend vite à les maîtriser. Le jeu est alors incroyablement riche d'effets, de tirs spéciaux, plus encore que ne l'était Tennis Cup.

Tie Break a des possibilités de tir intéressantes et surtout originales. Tie Break développe une vue aérienne du court. Le déplacement de vos joueurs est entièrement manié par l'ordinateur, ce qui vous permet de porter la plus grande attention au choix de chaque coup. Encore différent de Great Courts, de Tennis Cup ou d'International 3D Tennis, c'est cette fois la synchronisation de la frappe qui importe. On arme dans un premier temps la raquette. Ensuite, l'angle du renvoi dépendra du moment où on relâche cette dernière en avance sur la balle (renvoi à gauche pour un coup droit), en retard (renvoi à droite) ou exactement entre les deux (coup rectiligne). Cette technique est aussi difficile à manier que celle de Great Courts.

En revanche, puisque le joueur ne contrôle pas son déplacement, on a largement plus de temps pour réfléchir à ce maniement. D'autre part, et toujours face à Great Courts, Tie Break offre quatre modes de frappe distinctes : balle normale, balle liftée de deux types (soit elle accélérera en touchant le sol, soit elle ralentira), et balle lobée. Il est aussi possible d'allonger chaque tir et aussi de smasher. Toutes ces manipulations ne dépendent que de la manette (par exemple, manette en arrière pour le lob, gâchette pressée pour allonger le tir). Tie Break offre finalement des possibilités suffisamment élaborées, tout aussi maniables que celles de Tennis Cup, et supérieures à celles de Great Courts.

Tie Break
Tie Break

World Court dispose d'une maniabilité "manette" et d'une richesse de coups. Proche de Tennis Cup ou de Tie Break, ce tennis utilise les mêmes techniques que ses confrères. Il est possible de lober ou d'accélérer une balle, de tirer à droite ou à gauche, par simple déplacement de la manette au moment où l'on frappe la balle. C'est efficace et précis, même si la mise en place graphique typiquement "console" ôte au jeu son aspect "simulation pure". En ce qui concerne l'engagement, les possibilités de frappe sont variées. Ce programme est donc suffisamment riche et maniable pour que l'on accède à des stratégies d'attaques variées.

Tennis Ace, des possibilités de tir moyennes, une maniabilité exemplaire. Tennis Ace utilise, comme Tie Break, une vision aérienne du court. Se placer devant la balle est ici toujours très facile. Même les plus novices n'auront aucun mal à retourner un coup, ce qui n'est pas le cas pour Tennis Cup, Great Courts ou World Court. Résultat, tout comme Tie Break ou International 3D Tennis, cette simplicité de placement vous laisse largement le temps de réfléchir à la sélection de votre renvoi de balle.

Dépendantes de la manette, les possibilités de tir sont les suivantes : balle milieu, droite ou gauche, tir lobé ou amorti. Ces coups s'obtiennent grâce aux deux boutons de tir de la manette Sega. Personnellement, je préfère utiliser un curseur pour cette manoeuvre comme dans Great Courts. Pour le service, le jeu offre une vue latérale du sportif. Il faut alors frapper la balle au bon moment, quand elle à la bonne hauteur au-dessus de votre tête (même difficulté que World Court). Ce jeu reste finalement assez riche et maniable.

Tennis Ace
Tennis Ace

Tennis sur Game Boy a une maniabilité exemplaire pour une si petite machine ! Qu'il s'agisse des engagements ou des renvois de balle, ce jeu de tennis développe, grâce aux boutons et au manche de la manette, des tirs variés et précis. Tout comme Tennis Cup, le joueur choisit vraiment ses actions, du lob au smash. Le résultat : une souplesse de jeu convaincante.

Dans les coulisses de l'action, les menus "option"

Great Courtsest moins performant que Tennis Cup, mais l'essentiel est là. Première option incontournable, le choix du niveau de jeu. Il s'agit ici de trois modes de difficultés qui influent, non pas sur la vitesse de jeu, mais sur la complexité des actions, des renvois. En mode "Easy" par exemple, il sera très facile de réussir ses services. Il est quand même dommage qu'il ne soit pas possible de ralentir la partie (pour la prise en main) ou de l'accélérer lorsque l'on passe maître dans le maniement de la raquette. Great Courts profite aussi d'un mode "Entraînement" très performant. Une machine vous envoie des balles, de façon plus ou moins recherchée (plus rapide, écarts plus grands entre les tirs, etc.) selon le mode choisi. Il est en revanche étonnant que la notice n'informe pas sur les différents programmes d'entraînement. Au joueur de les découvrir...

Il est également possible de travailler plus spécialement son service, ce qui est utile étant donné l'originalité de Great Courts pour cette technique (la balle touche le sol là où vous positionnez un curseur avant de lancer). Ces options sont assez complètes avec un bon entraînement et une difficulté bien dosée. Il manque cependant le jeu en double. Alors que presque tous les jeux mis en compétition dans ce comparatif connaissent le "quatre raquettes", Great Courts ne se joue qu'en simple. C'est dommage.

Great Courts
Great Courts

Dans Tennis Cup, la complexité de votre partie dépend de deux facteurs. Vous pouvez choisir entre trois vitesses de jeu, mais c'est surtout la qualité de votre sportif qui a de l'importance. Tennis Cup développe une gestion des joueurs très complète. Un champion tout nouvellement créé possèdera 50% de capacité sur chaque coup, engagement, coup droit, revers, lob, etc. Le joueur commence par gonfler ces chiffres grâce à 30 unités supplémentaires (qu'il distribue à sa ou ses techniques favorites). Ensuite, c'est au cours des entraînements ou des matchs qu'il glanera encore des points et finira peut-être par posséder un champion à 100% de sa forme, sur tous les coups disponibles. Ce travail "stratégique" est intéressant. Il assure la continuité du jeu et oblige l'amateur à travailler à fond son style. Mais lorsque l'on commence la partie avec un joueur de base, quelle déception de perdre presque un service sur deux, sous prétexte que l'on est novice ! Même si votre engagement était parfaitement cadencé, voilà l'ordinateur qui le compte non-valable... Dur !

Finalement, il faut se limiter, pour les premières parties, à des coups simples, ceux qui "passent" quelles que soient les caractéristiques de votre joueur. A noter aussi qu'il est possible de sélectionner son adversaire micro, de lui ôter par exemple tout son pourcentage "service" pour qu'il loupe sur le court tous ses engagements... Malhonnête mais plaisant ! Comme Great Courts, Tennis Cup permet un entraînement machine. Ce dernier est plus complet. Après chaque série, vous pouvez en effet visionner le nombre de coups tentés dans chaque catégorie (lob, coup droit, etc.) et le nombre de réussites. Tennis Cup fait donc très fort en ce qui concerne le suivi des joueurs. Cela peut handicaper certains amateurs qui auraient préféré se lancer tout de suite dans l'action. Mais pour le réalisme du jeu à long terme, c'est un atout majeur. Il faudrait prévoir, pour la prochaine version de ce jeu, une option qui annule le tableau de pourcentage des joueurs, un mode de jeu "direct" qui vous place au maxima de votre forme. Signalons enfin que Tennis Cup use bien sûr du jeu en double (toujours avec deux fenêtres de jeu) et qu'il vous permet de choisir le type de sol de votre prochaine partie.

International 3D Tennis sait parfaitement doser la difficulté. C'est l'un de ses atouts majeurs. Le joueur peut sélectionner quatre niveaux distincts. Dans tous les cas, votre sportif se place automatiquement sur la trajectoire de la balle. Le niveau "Amateur" fait, de plus, clignoter le joueur lorsqu'il faut tirer. Il gère aussi l'engagement. Très utile pour une bonne prise en main. En mode "Semi-pro", le clignotant est maintenu mais il faut maintenant diriger la balle du service. Pour les deux modes restants, "Pro" et "Ace", plus de clignotement. Le niveau "Ace" donne aussi accès au spin, les effets de balle qui déstabiliseront votre adversaire. Vous réglerez également le niveau du joueur machine de 1 à 15.

Sur International 3D Tennis, on peut aussi jouer, soit contre l'ordinateur, soit contre un copain. Pas de jeu en double, mais des tournois et saisons complexes. Il est également possible de modifier le court (terre, ciment, etc.). Ce logiciel est finalement aussi riche que Great Courts ou Tennis Cup. Le dosage de sa difficulté est excellent.

I3DT
International 3D Tennis

Dans Tie Break, les options de base sont de la partie. Le programme développe les jeux en simple et en double. Il est possible de choisir, en outre, deux durées de match (trois ou cinq sets) et de sélectionner pour chaque joueur une raquette spéciale (plus ou moins lourde, cordages variés). La différence entre telle ou telle raquette est sensible lorsque l'on maîtrise bien le programme. Avant cela, il est préférable de choisir une raquette moyenne. Comme Great Courts et Tennis Cup, on trouve dans les menus de Tie Break un mode "Entraînement". Malheureusement, il ne s'agit pas d'un travail à la machine comme c'est le cas pour les deux autres logiciels. Ici, le match est joué comme dans les tournois. Seule différence, il n'influe pas sur les classements finaux. En conclusion, Tie Break aurait mérité un mode "Machine" ainsi qu'une option de vitesse du jeu.

Avec World Court, on a très peu d'options, c'est l'arcade avant tout ! Seules possibilités : le choix du nombre de joueurs, de la vitesse de jeu et du nombre de sets de chaque match. Ce tennis accepte le jeu en double. Côté vitesse, il utilise trois niveaux de jeu. Le plus simple est vraiment lent et sera réservé à l'apprentissage du contrôle des différents tirs. Reste l'option "démo" pour observer, en simple ou en double, un match entièrement géré par la machine. World Court possède un menu "option" des plus simples. Ce n'est pas là son atout majeur.

Sur Tennis Ace, il n'y a pas d'entraînement. Mis à part le choix du type de partie, simple ou double, un ou deux joueurs, et le choix du terrain, Tennis Ace ne varie pas tellement la difficulté de son jeu. Il est pourtant possible de sélectionner chacun des participants, en tenant compte bien évidemment des possibilités physiques de chaque champion disponible.

Tennis sur Game Boy est simple ! Peu d'options pour ce titre. Les quatre niveaux de jeu disponibles influent sur la vitesse des actions et la puissance du joueur micro. Sinon, vous choisirez seulement entre un ou deux joueurs.

World Court
Tennis

Pour conclure et face aux programmes sur micros, l'arcade ne fait vraiment pas le poids en ce qui concerne les options de jeu, et la variété des parties.

Le meilleur jeu de tennis est...

Pour les consoles, le choix est un peu restreint puisque chacun des jeux est en fait le seul ou le meilleur tennis disponible sur chacune des machines présentes dans ce comparatif. Le Tennis de Game Boy est le seul disponible pour la "petite boîte magique". C'est en plus un excellent programme qui obtient, dans le tableau récapitulatif, des notes confortables. Sur Sega, Tennis Ace m'a un peu déçu. Il est trop facile à jouer et la vision aérienne ne bénéficie pas de la souplesse d'un Tie Break et n'a pas vraiment ma préférence. Sur NEC, le programme testé dans ce challenge est un bon produit, souple et très ludique. Mais inutile d'espérer y retrouver le réalisme et la richesse des jeux micro.

Restent maintenant quatre titres phares pour tenter votre ordinateur. En tête de liste, les deux grands du moment, Great Courts et Tennis Cup. L'un et l'autre ont déjà leurs défenseurs, mais après cette analyse complexe, Tennis Cup prend finalement l'avantage. Plus beau en ce qui concerne les mouvements des tennismen sur le court, plus complet et maniable dans la richesse et la sélection des coups, c'est à l'heure actuelle le jeu de tennis le plus redoutable du lot. Great Courts reste bien placé, même s'il apparaît graphiquement plus sommaire. Un seul atout plaide réellement encore en sa faveur, la rapidité de son jeu et la très bonne visibilité du court.

Tie Break reste à l'écart de ces deux monstres sacrés. Moins complet, moins réaliste avec son maniement automatique des joueurs, il mise sur l'originalité et possède quand même une jouabilité exemplaire, un graphisme simple mais précis, une animation excellente sur Amiga. Mais rien à voir avec ses deux opposants. Quant à International 3D Tennis, il risque de ne pas "accrocher" les novices, tout simplement à cause de son graphisme primaire et de son option "caméra 3D" qui, il faut bien l'admettre, n'apporte pas grand-chose au jeu. En revanche, la richesse des tirs et le dosage très fin de sa difficulté en font un excellent produit, finalement tout aussi captivant que Tennis Cup ou Great Courts.

Tableau récapitulatif

Great Courts International 3D Tennis Tennis
(Game Boy)
Tennis Ace (Sega) Tennis Cup Tie Break World Court
(NEC)
Jouabilité ****** ** **** *** ***** ***** ****
Réalisme des mouvements *** **** ** *** ***** **** **
Variété des mouvements *** **** **** ** **** * ****
Vision du terrain ***** ****** ***** *** *** ***** *****
Richesse des coups *** ****** ***** **** ***** **** *****
Maniement des coups *** ****** ***** ***** ***** *** *****
Prise en main **** ***** ***** ***** **** **** *****
Jeu en double Non Non Non Non Oui Oui Non
Dosage de la difficulté **** ***** *** *** **** *** ****
Modification vitesse de jeu Non Non Non Non Oui Non Non
Mode entraînement machine Oui Non Non Oui Oui Non Non
Pour Animation fluide, grand terrain de jeu, jouabilité maximum Grande richesse et maniabilité des coups, dosage de la difficulté Jouabilité et maniabilité "arcade" Séduira les débutants Grande richesse des coups, maniement facile et précis, gestion complexe des joueurs Jeu original, animation très souple Jouabilité et maniabilité "arcade"
Contre Peu de coups en pratique, contrôles délicats, pas de jeu en double Graphismes pas encourageants, trajectoires des balles parfois peu précise Dessin et mouvement des joueurs peu réalistes Trop facile, vision aérienne trop éloignée Taille réduite de l'écran, mauvaise visibilité de la balle adverse à l'engagement Peu réaliste, moins complet que Tennis Cup ou Great Courts Dessin et mouvement des joueurs peu réalistes



[Retour en haut] / [Retour aux articles]