Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 01 décembre 2021 - 15:24  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Sim Life
(Article écrit par Cyrille Baron et extrait de Joystick - novembre 1992)


Encore un "Sim" signé Maxis. Et cette fois-ci, on va encore plus loin dans l'originalité.

Sim Life

On connaissait déjà Sim Earth qui s'attachait surtout à l'aspect environnement des mondes créés. Avec Sim Life, on franchit un pas de plus dans la simulation. En effet, ce jeu (en est-ce encore un ?) offre au joueur l'opportunité de gérer la vie de façon très précise. Même si l'on retrouve ici les notions de climatologie de Sim Earth, le but de la manoeuvre est "d'aider" les espèces à survivre et à évoluer sur une planète qui elle, se débrouille à peu près sans vous (les catastrophes naturelles peuvent être automatiques ou déterminées par le joueur).

Sim Life

En début de partie, après avoir créé le monde en donnant au logiciel les différentes données dont il a besoin pour générer la carte (rapport montagne/eau, richesse de l'humus, climat, humidité), on se retrouve sur une planète prête à fêter dignement l'apparition de la vie. C'est là que les choses se compliquent car dans Sim Life, il va falloir sans cesse surveiller la progression des espèces : si l'on crée des plantes, il faudra qu'elles puissent se reproduire sans tout envahir ; si l'on crée des animaux, il faudra qu'ils puissent évoluer sans manger les plantes.

Sim Life

Parallèlement, il faudra veiller à ce qu'aucune espèce ne prenne le pas sur les autres puisque ce qui fait le charme (et la composante fondamentale) de la vie, c'est la diversité (qui se compte en nombre de points, le but du jeu étant d'avoir le score le plus haut). On pourra donc modifier directement les attributs génétiques des espèces, par groupe ou une par une, en réglant des dizaines de paramètres : ratio mâles/femelles, temps et type de la gestation, transmission des caractéristiques de l'espèce, croisements, dérive génétique, adaptabilité, etc.

Afin de s'y retrouver, un éditeur permet de dessiner les icônes des espèces que l'on a inventées. Comme dans Sim Earth, il est possible de jouer en mode expérimentation ou, au contraire, de jouer un scénario prédéfini. Les commandes, complexes mais très claires, disposent toutes d'un mode "Help" et comme c'est le cas chez Maxis, le jeu comporte un fichier de démonstration interactive qui permet de se familiariser avec le gros des commandes.

Sim Life

Graphiquement, c'est très proche de Sim Earth avec des menus et des tableaux qui rappellent un logiciel, le tout agrémenté de graphismes corrects sans plus. Voici donc l'Amiga doté du "jeu" le plus complexe jamais créé sur micro-ordinateur.

Nom : Sim Life.
Développeurs : Maxis.
Éditeur : Mindscape.
Genre : jeu de gestion/simulation.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 8/10.

Les points forts :

- Le nombre d'options et la génération aléatoire de cartes permettent de jouer des mois.
- L'aide en ligne évite de passer son temps à consulter la documentation.
- Les menus génétiques offrent l'opportunité de réécrire le code des espèces végétales et animales.
- L'humour des boîtes d'alertes et du manuel d'utilisation.

Les points faibles :

- Les sons sont totalement stupides et, une fois de plus chez Maxis, la musique est sans intérêt (mais franchement, on n'est pas là pour écouter de la musique).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]