Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 22 août 2017 - 15:05  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Shadowlands
(Article écrit par Marc Lacombe et extrait de Tilt - avril 1992)


Jusqu'à présent, les jeux d'aventure en 3D isométrique se limitaient à la manipulation d'un seul héros... Shadowlands vous en colle quatre sur les bras ! Pas toujours obéissants mais courageux, les gaillards vont tenter de ressusciter leur prince afin de le remettre sur son trône. Shadowlands est un jeu ambitieux qui profite d'une mise en place graphique originale mais dont l'ergonomie n'a malheureusement pas été suffisamment soignée. Il en résulte un logiciel prenant mais au maniement souvent frustrant.

Shadowlands

Le scénario

Les forces du chaos, menées par l'ignoble Cthul Tol Anuin envahissent le paisible royaume de Kuranos, semant la terreur sur leur passage. Avant de partir explorer la quinzaine de niveaux que propose Shadowlands, le joueur devra créer une équipe compose de quatre personnages. Les caractéristiques de chacun étant tirées au sort, on choisira de préférence des personnages aux talents complémentaires.

Shadowlands

Le système de jeu

Les décors, quelque peu sommaires sont présentés en 3D isométrique et dévoilés par un défilement qui, malheureusement, ne se déroule pas de façon continue, mais saute d'un bloc à un autre, ce qui ralentit nettement l'action. De plus, les personnages sont petits et quasiment indifférenciables les uns des autres... Seul bon point : un ingénieux système qui permet d'éclairer une pièce en fonction de l'endroit où se trouve la source de lumière, laissant certaines zones dans l'ombre et limitant le champ de vision des personnages, obligeant ainsi le joueur à se préoccuper sans cesse des torches que transportent ses héros.

Autre particularité de Shadowlands, vous pouvez déplacer chaque personnage individuellement et même diviser l'équipe en plusieurs groupes... On trouve autour de l'écran principal quatre petits menus représentant le corps de chaque personnage. En cliquant sur les différentes parties de ces corps, on déclenche une action, comme utiliser ou lancer un objet, regarder, manger, se déplacer seul ou en groupe, etc. On peut également accéder à un menu général où s'affichent les caractéristiques de chacun et où il est possible d'examiner le contenu des sacs à dos, d'échanger des objets ou d'établir un ordre de marche. Cet écran sert également à effectuer un bien curieux transfert qui consiste à "pomper" l'énergie magique contenue dans tout objet (torche, pomme, etc.) afin de recharger les sorts (fireball, light...) déjà utilisés.

Shadowlands

L'accès à chacune des salles du donjon constitue une véritable énigme. Les solutions, simples dans les premiers niveaux (pousser un levier, introduire une pièce dans une fente...), deviennent plus complexes au fil des niveaux (un personnage déclenche l'ouverture tandis que les autres franchissent la porte), d'autant que les monstres, de plus en plus agressifs, vous laissent bien peu de temps pour réfléchir.

Pour retrouver les restes de Vashnar, il vous faudra faire preuve de beaucoup d'ingéniosité et... surmonter les quelques défauts du système de jeu (les personnages n'évitent pas systématiquement les obstacles rencontrés, ce qui peut poser des problèmes pour passer une porte par exemple, et les menus dissimulent parfois certaines portions du décor ce qui empêche de cliquer sur la destination choisie). Mais on s'habitue très vite au principe du jeu et ces quelques inconvénients s'effacent devant l'ingéniosité des stratégies à mettre en place : il faudra par exemple faire tomber les monstres dans des fosses, emprunter des téléporteurs pour accéder à certaines salles, éteindre les torches afin d'éviter les pièges qui se déclenchent sous l'effet de la lumière, lancer des flambeaux loin du groupe pour faire diversion, ou bien encore répartir les personnages dans différentes salles afin de déclencher l'ouverture d'une porte !

Shadowlands

Conclusion

Shadowlands ressemble à un prototype qu'on aurait lâché un peu hâtivement sur le marché. L'ensemble fonctionne mais mériterait de nombreuses améliorations... On attend donc avec impatience une suite éventuelle dans laquelle l'intérêt de jeu serait cette fois agrémentée d'une meilleure jouabilité, de graphismes plus détaillés et d'un défilement plus dynamique. En attendant, Shadowlands vous offre plus d'une cinquantaine d'heures d'un jeu peut-être imparfait mais déjà terriblement excitant !

Nom : Shadowlands.
Développeurs : Teque Software.
Éditeur : Domark.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]