Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 19 septembre 2017 - 22:39  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : installation et utilisation de SFS sur AmigaOS 4
(Article écrit par Tony Aksnes et extrait d'Intuition Base - février 2005)


Ce tutoriel est plus ou moins une procédure pas à pas, élaborée au regard du grand nombre de questions concernant SFS qui ont été postées sur plusieurs forums et listes de diffusion.

Il couvre l'ensemble du sujet depuis l'édition du Kicklayout jusqu'aux outils tel que Media ToolBox. Il est divisé en plusieurs sections pour améliorer la lecture.

1. SLB
2. Kicklayout
3. MTB
4. Commandes Shell

1. SLB

SLB (Second Level Booter) est l'amorçeur de l’AmigaOne. C'est grâce à lui que les disques durs peuvent devenir amorçables à partir d'U-Boot. Lorsque vous utilisez SFS vous avez deux options :

1.1 Si vous voulez que vos disques soit intégralement en SFS (toutes les partitions en incluant la partition de démarrage) vous devrez utiliser SLB V2.

1.2 Si vous souhaitez pouvoir mélanger différents systèmes de fichiers (exemple : Linux/MOL et AmigaOS 4) et des partitions FFS, utilisez alors le SLB gérant tous les modes (il se trouve sur le CD de la préversion (slb_v2 1.8b), les plus récentes ne fonctionneront pas).

Informations complémentaires

1.b Ce SLB ne fonctionnera pas si les partitions de démarrage Linux et AmigaOS 4 sont sur des disques différents, il y a un sujet très fourni à ce sujet sur amigaworld.net.

2. Kicklayout

Attention : ne mettez pas SFS dans le RDB du disque dur !

Kicklayout est le fichier de configuration du noyau d'AmigaOS 4 et c'est l'endroit où vous activez des outils comme SmartFileSystem. Assurez-vous de faire les choses suivantes :

2.1 Ouvrez le fichier Kicklayout avec votre éditeur de texte préféré et entrez la ligne suivante entre les sections "nodebug" et "debug" (si elle n'existe pas déjà) :

MODULE Kickstart/SmartFileSystem

2.2 Assurez-vous aussi que le fichier SmartFileSystem est situé dans le répertoire SYS:Kickstart/.

2.3 Vous ne devriez pas avoir le fichier SmartFileSystem dans L: comme sur les anciennes versions d'AmigaOS, si c'est le cas supprimez-le.

2.4 Vérifiez que diskcache.library.kmod se trouve dans le répertoire SYS:Kickstart/ et également dans le fichier Kicklayout "MODULE Kickstart/diskcache.library.kmod" et qu'il ne soit pas commenté.

Informations complémentaires

SFS est déjà dans Kicklayout lors du démarrage du CD de préversion d'AmigaOS 4. Notez que DiskCache n'est pas obligatoire mais fortement recommandé.

Media ToolBox

Media Toolbox est semblable à l'outil appelé "HDToolBox" dans les versions précédentes d'AmigaOS.

3.1 C'est dans le type d'outil de l'icône de MTB que vous spécifiez le device que vous souhaitez utiliser. Par exemple "sii0680ide.device" si le disque que vous voulez éditer est sur votre carte PCI SiL ATA. Le défaut de MTB est qu'il liste tous les devices sur lesquels un disque peut être présent, et oblige l’utilisateur à sélectionner le device à chaque lancement, ce qui peut devenir un poil ennuyant.

3.2 Lorsque vous avez sélectionné le device, le menu principal de MTB apparaît et montre les volumes présents sur le device choisi. Sélectionnez le disque sur lequel vous voulez installer SFS et cliquez le bouton "Edit RDB/Reinstall" et poursuivez jusqu'à la section "AmigaOne Boot Code". Ici, sélectionnez "Install AmigaOne Booter" et choisissez le fichier SLB, depuis SYS:L (L:), qui gère SFS. Acceptez les changements et retournez au menu principal de MTB.

3.3 La section "Edit Partitions and FileSystems" est très différente des précédents AmigaOS, donc soyez attentif à cette section. SFS ne doit pas être placé sur le RDB du disque dur comme c'était le cas avant. C'est maintenant un module de Kickstart et devrait être utilisé uniquement comme décrit ici.

3.3a Spécifiez les tailles de vos partitions et soyez sûr que votre première partition (la partition de démarrage) commence au début de votre disque dur. Puis faites les points suivants sur tous les disques sur lesquels vous voulez installer SFS :

3.3b Spécifiez le nom de vos partitions, assurez-vous de ne pas utiliser de noms existants ou que vous utiliserez plus tard, sélectionnez l'option "automount" sur toutes les partitions et l'option "bootable" sur la partition sur laquelle vous voulez installer AmigaOS 4.

3.3c Sélectionnez la partition sur laquelle vous voulez utiliser et cliquez sur "select filesystem / edit details" puis dans le choix des systèmes de fichiers, sélectionnez "Custom FileSystem". Tapez l'identifiant de SFS qui est "53465300", puis validez. Vous verrez "SFS/00" apparaître à droite d'où vous avez tapé l'identifiant.

3.3d Le paramètre "Blocksize" doit toujours être à 512 avec SFS pour les meilleures performances.

3.3e Le paramètre "Maxtransfer" doit être 1FE00 pour A1200 PowerPC et A4000 PowerPC sous AmigaOS 4 et doit être 0x7FFFFFFF pour AmigaOne/SiI0680/SiI3112.

3.3f Le paramètre "Mask" doit être 0xFFFFFFFE pour A1200 PowerPC et A4000 PowerPC sous AmigaOS 4 et doit être 0xFFFFFFFE pour AmigaOne/SiI0680/SiI3112.

Lorsque vous aurez fait cela pour tous les disques, acceptez les changements, sauvez et redémarrez.

3.4 Formatez le disque. Important : pour formater la partition dans le Workbench, utilisez seulement l'option "Quick Format".

3.4b Si vous souhaitez des options particulières (pas de répertoire ".recycled", sensible à la casse, etc.) vous devrez utiliser l'outil SFSFormat de l'archive SFS qui se trouve sur Aminet.

Bogue connu

Lorsque vous lancez MTB et que vous sélectionnez dans le menu principal le disque dur sur lequel est installé SFS, un avertissement s'affiche disant "can't find the SFS filesystem in ROM" (ne peut trouver SFS dans la ROM). C'est un bogue, sélectionnez juste l'option "select any" pour continuer. Ce bogue a été recensé et ne devrait plus apparaître dans la prochaine version.

Commandes Shell

Cette section couvre certaines choses nécessaires à se rappeler lors de l'utilisation de SFS.

4.1 SFSQuery (la version 1.1 marche correctement sur AmigaOS 4 et n'a pas besoin d'ixemul, il est disponible sur le site strohmayer.org/sfs/). Il sort ainsi :

10.OS4:> sfsquery tonyboot:
SFSquery information for tonyboot: (SFS Version 1.235)
Start/end-offset : 0x00000000:00102000 - 0x00000000:3baf6000
Device API       : (standard)
Bytes/block      : 512        Total blocks    : 1953696
Cache accesses   : 1932316    Cache misses    : 3973 (0%)
Read-ahead cache : 8x 8192 bytes (Copyback)
Flush timeout    : act.  20s - inact. 0.5s
Max Name Length  : 107
DOS buffers      : 1000
SFS settings     : [RECYCLED]
10.OS4:> version sfsquery
SFSquery 1.1

Cet outil est très utile pour régler la mémoire tampon de votre disque dur. La ligne "cache misses" avec le pourcentage est la partie intéressante pour voir s'il y a un manque de cache. Dans l'exemple, le taux est de 0% (ce qui est bien) et il utilise 1000 de mémoire tampon (buffers). Réglez la mémoire tampon dans MTB sur chaque partition pour trouver les meilleures valeurs, mais gardez à l'esprit que cela consomme de la mémoire donc ne mettez pas plus que nécessaire. La partition d'exemple et de 1 Go.

4.2 Restaurer/Poubelle

Si vous avez besoin de restaurer un ou plusieurs fichiers dont vous avez vraiment besoin, SFS peut le faire par défaut. La limite est les 360 derniers fichiers supprimés (il n'y a pas de limite de taille tant qu'il y’a assez d'espace sur le disque).

Pour accéder au répertoire supprimé, ouvrez un Shell et tapez le nom de la partition où se trouvaient les fichiers. Appuyez ensuite sur "Entrée", puis tapez ".recycled" pour entrer dans le répertoire (je vous recommande d'utiliser Directory Opus ou un équivalent pour cela car c'est assez fastidieux à partir du Shell).

Dans l'exemple suivant, j'ai supprimé mon carnet d'adresses dans YAM (oh oh !) et je veux le restaurer.

11.Ram:> os4:
11.OS4:> .recycled
11.OS4:.recycled> dir
  .addressbook
11.OS4:.recycled>

Pour restaurer ce fichier, copiez le simplement à l'endroit où il se trouvait. Faites le manuellement ou utiliser un programme comme Directory Opus ou équivalents.

11.OS4:.recycled>copy .addressbook yam:
11.OS4:.recycled>

Important

Notez que lorsque vous supprimez un fichier, il va toujours dans le répertoire ".recycled" en spécifiant qu'il a été supprimé. Mais les fichiers dans ce répertoire ".recycled" prennent de la place sur le disque dur malgré l'information contraire mentionnée avec la commande "info" notamment.

Exemple : j'ai supprimé un grand nombre de gros fichiers dans une partition puis j'ai commencé à la remplir avec de nouveaux fichiers lorsque tout s'est mis à ralentir. Cela ralenti car le système devait supprimer les fichiers dans ".recycled" lui-même et c'est un processus long à faire quand vous faites une copie ou un déplacement dans le même temps.

Supprimez toujours les fichiers dans ".recycled" (si les fichiers sont de la taille d'un ISO et que vous manquez de place) pour constamment avoir la quantité d'espace libre indiqué par le disque.

Si vous avez un disque dédié aux fichiers temporaires ou quelque chose de la sorte (pour le cache d'IBrowse par exemple ou pour les téléchargements) sur laquelle vous faites transiter les données, je vous recommanderais de jeter un oeil à l'option "NoRecycled" de SFSFormat.

Enfin, lors de l'utilisation de SFS, gardez toujours des sauvegardes de vos données car si SFS plante, il n'y a pas de retour en arrière ! Faites donc des sauvegardes. Je rappelle que cet article est juste un guide d'utilisation de SFS et je ne pourrais être tenu, en aucune façon, responsable de quelque dommage ou perte de données que ce soit.

Informations complémentaires

Si vous utilisez SFSFormat pour formater, il y a une option nommée "ShowRecycled" (afficher la poubelle) qui est activable. De cette manière, vous n'avez pas besoin d'aller dans le répertoire ".recycled" et vous pouvez le sélectionner via le Workbench ou Directory Opus comme un répertoire normal.

Notes : remerciements à Jörg Strohmayer et Ventzislav Tzvetkov pour les relectures, tests et corrections.
Edité par Darren "Ryu" Glenn. Traduction française par Cédric Saïller.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]