Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 20 novembre 2017 - 12:46  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de SAS C 5.10
(Article écrit par Roméo Rapido et extrait d'Amiga News - mars 1991)


Vous vous souvenez sûrement de la guerre des compilateurs que se livrent depuis plusieurs années les deux "super grands" du compilo C, Lattice et Manx. Je passe tout de suite la parole à notre envoyé spécial sur le front, BatchMan. qui va vous rappeler rapidement les derniers grands événements de ces dernières années :
  • 1989 : Lattice (racheté par SAS Institute deux ans auparavant) sort la version 5.0 de son compilateur ; la contre-offensive de Manx tarde à venir.
  • Automne 1989 : sortie du Lattice C++, la réponse de Manx se fait vraiment attendre.
  • Printemps 1990 : Manx sort enfin une nouvelle version de son compilateur, elle se nomme 5.0, allez donc savoir pourquoi ?
  • Juste après, Lattice/SAS Institute présente le SAS C.
Première constatation : comme Motorola par rapport à Intel, Manx est toujours en retard par rapport à Lattice et l'avance technologique de ses produits (je pense en particulier au débogueur SDB) diminue comme une peau de chagrin au fil des mois puisque Lattice a, vous allez le voir, non seulement comblé son retard, mais en plus, son compilateur offre des possibilités jusqu'alors inconnues dans le monde impitoyable des compilos C.

L'extérieur

Qu'y-a-t-il de plus dans cette version que dans la 5.0 : en apparence rien puisque la documentation est la même et le paquetage identique à part le petit autocollant qui signale que ce produit est compatible avec le système 2.0. En fait, le système 2.0 aurait été écrit avec le SAS C, comme ses prédécesseurs l'ont été avec les versions précédentes des compilateurs Lattice. Ce léger détail vous permet de bénéficier dès à présent des nouveaux includes qui seront nécessaires pour programmer sous 2.0 en utilisant toute la puissance de ce nouveau système.

A noter au passage que le nombre de disquettes est passé de cinq pour la version 5.0 à six pour cette version 5.10 du SAS C. Deux styles d'icônes sont disponibles, normales ou aspect 2.0. Choisissez les normales, les autres sont moches à hurler.

Il est possible d'utiliser le SAS C avec 1 Mo de mémoire et deux lecteurs de disquette, mais la configuration idéale est disque dur plus au moins 3 Mo de mémoire. L'installation sur disque dur se fait par l'intermédiaire d'un script d'installation avec un minimum de questions (choix des icônes (normales ou 2.0), includes 1.3 ou 2.0).

Quoi de neuf à l'intérieur ?

Je serais tenté de dire pas grand-chose. Le LSE (Lattice Screen Editor) n'a pas changé et permet toujours d'éditer vos sources C en les indentant automatiquement, de compiler sans sortir de l'éditeur (attention, extension mémoire vivement recommandée) et enfin il peut positionner le curseur directement sur la ligne ou s'est produit une erreur pendant la compilation (merci monsieur ARexx). Un seul regret : il est impossible de sélectionner un bloc à la souris, il faut marquer le début et la fin pour pouvoir faire un couper-coller.

SAS C

CPR (Code Probe Debuger) permet de déboguer vos sources comme le SDB de Manx (points d'arrêt, dump de structures...) mais il a plus de possibilités, comme par exemple afficher le contenu de la mémoire sous forme d'une structure dont le type est passé à la ligne de commande. Exemple : "d 0x7ffe (struct tata)" affichera le contenu de la mémoire à l'adresse $7ffe sous la forme d'une structure tata. De plus, CPR permet de tracer le code en C, en ASM ou en mode mixte ou le C et l'ASM sont mélangés. Très pratique pour ceux qui aiment voir ce que donne le code généré par leur compilateur.

Il existe en plus un optimiseur de code qui permet d'obtenir de bons résultats, soit en vitesse, soit en taille de l'exécutable. En ce qui concerne le code généré justement, il est de bonne qualité et a maintenant largement dépassé celui de la version 3.6 de l'Aztec C.

Travail à la souris

Lattice a intégré un système qui permet de travailler tout à la souris pour ceux qui rechignent à taper dans le Shell ou ceux qui débutent et ne connaissent pas encore toutes les options de leur compilateur. Dans le tiroir de travail, vous découvrirez une icône pour invoquer le LSE, une pour CPR, une pour "Options" et une pour "Build". "Options" permet de déterminer quelles sont les options de compilation et de lien entièrement à la souris et "Build" permet de construire l'exécutable à partir du fichier d'options et des fichiers ".c" du tiroir.

SAS C

Prenons un exemple. Cliquez sur LSE et tapez le désormais classique :

main(){
printf("Hello World !");
}

Sauvegardez sous le nom "test.c" et sortez. Remarquez que LSE a créé une icône qui vous permettra d'éditer test.c directement en cliquant dessus. Cliquez sur "Options". Si vous êtes débutant, contentez-vous de remplir le gadget "Project Name" par le nom final du programme exécutable ("test" par exemple). Cliquez sur "Build" et, miracle, tout se compile, se lie et vous obtenez une superbe icône pour le programme test.

Si vous cliquez dessus, vous verrez s'ouvrir une fenêtre en haut à gauche dans laquelle vous pourrez voir rapidement le fameux message qui continue à traumatiser des générations de programmeurs. Si vous avez plusieurs fichiers nécessaires pour générer votre exécutable, il suffit qu'ils soient dans le même tiroir et ils seront automatiquement compilés et liés. A noter que le "Build" agit comme un "Make" et se contente de recompiler seulement les fichiers qui ont été modifiés depuis le dernier "Build".

Fin de listing

En guise de conclusion, je dirai seulement que Manx a intérêt à se remuer s'il ne veut pas rester à la traîne de Lattice car le SAS C 5.10, entre ses nouvelles possibilités et les outils qui l'accompagnent est un produit de grande qualité. On peut d'ores et déjà se poser la question : que vont-ils inventer pour la prochaine version ?

Nom : SAS C 5.10.
Éditeur : Lattice/SAS Institute.
Genre : programmation C.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : NC.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]