Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 27 juillet 2017 - 06:41  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Salon EAO (Enseignement Assisté par Ordinateur)
(Article écrit par Frédéric Labaltan et extrait d'Amiga News - mars 1991)


Pour certains d'entre vous, multimédia est un mot abstrait. Pourtant, lors du Salon EAO (Enseignement Assisté par Ordinateur) qui s'est déroulé début janvier à la porte Maillot, la majorité des exposants proposaient des solutions concrètes allant de l'usine à gaz au système le plus cohérent : le mariage d'un Amiga 3000 avec un vidéodisque Pioneer.

Le multimédia

Commodore nous donne sa définition : "Une façon unique d'intégrer les technologies informatiques par une seule machine qui permet à l'utilisateur final d'entrer, de créer, de manipuler et de présenter des textes, graphismes, sons, et images vidéo en utilisant une seule interface pour une multitude d'applications."

Le système proposé est opérationnel dès la mise en route et AmigaVision, système auteur, permet de définir son application sans aucune notion de programmation. De plus, l'adjonction d'une dalle tactile au moniteur remplace sans problème la souris et la machine réagit au doigt et à l'oeil.

Il y a peu, la conception d'un système interactif nécessitait l'intervention de techniciens pour le système, puis il fallait concevoir sur le papier une arborescence et un scénarimage, appeler un programmeur pour traduire son projet en langage machine... il en résultait un produit final très coûteux et long à mettre au point. J'utilise l'imparfait bien que certains exposants proposent encore ce type de solution !

Le salon EAO

A un prix très agressif (Amiga 3000 + Amiga Vision + lecteur vidéodisque et moniteur Pioneer à 39 990 HT) la configuration Commodore s'est imposée dans cette manifestation comme la meilleure. Ceci fut mis en évidence lors d'une conférence magistrale menée par Gilles Mendel (directeur général adjoint de Commodore) et Thierry Mauger (directeur des ventes Amiga) qui ont été largement ovationnés à l'issue de leur présentation de la gamme complète. Ce ne fut pas le cas pour les marques concurrentes comme Apple ou IBM, dont les solutions sont moins abouties.

Sur écran géant, un Amiga 3000 projetait une succession de graphismes et d'animations à la fin de laquelle j'ai reconnu le logo du graphiste Frédéric Bouiller. Le tout était orchestré de manière interactive par AmigaVision.

EAO

De retour sur le stand CBM (dont les structures immuables me sont familières) on pouvait voir de nombreuses stations multimédias opérationnelles, ainsi que le CDTV, l'imminent produit grand public de Commodore basé sur l'électronique d'un Amiga lié à un lecteur de CD. Nous vous en reparlerons bientôt mais je vous livre le prix en scoop : 5990 FF.

La combinaison du graphisme et de la vidéo grâce à l'incrustateur fourni en standard avec la station multimédia est très impressionnante mais implique la réalisation d'un vidéodisque dont les images doivent être indexées.

Le pressage d'un videodisque

La société Futur Vision qui proposait une application de journal cyclique d'entreprise, est justement spécialiste dans ce domaine et c'est avec une grande curiosité que je me suis rendu à son siège social. Précurseur en matière de disque laser interactif, c'est en 1982 qu'elle développe des systèmes à base de Z80 puis de PC. Dès sa sortie, l'Amiga 3000 version multimédia a pris place dans une salle d'exposition où pratiquement toutes les grandes marques informatiques sont présentes.

A la question : "Comment et à quel prix réalise-t-on un vidéodisque ?", le directeur répond : un vidéodisque peut être pressé à partir d'un master vidéo de tout format (du 1 pouce au SVHS) ou encore directement à partir de diapositives ou de supports photo. Pour une durée de 37 minutes on peut stocker 55 500 images qui sont indexées en standard. Le prix varie en fonction de différents critères : le délai, la durée, la qualité, et les options spécifiques.

Le tarif qui m'est présenté est en effet très détaillé et permet de faire coincider précisément budget et besoin. Dans le cas où vous n'avez pas besoin de toute la durée d'un disque, une formule très originale a attiré mon attention : le disque "Charter" sur lequel vos images cohabitent avec celles d'autres clients, ce qui divise le coût de la réalisation. Les séquences qui vous concernent peuvent être occultées pour les autres passagers de ce charter. A titre indicatif voici donc une idée des prix que j'imaginais beaucoup plus élevés :
  • Formule "Charter", pour 750 images par exemple, minimum trois copies : 3200 FF HT chacune.
  • Formule "Express", quelle que soit la durée jusqu'à 37 minutes, délai 24 heures mais qualité moins affinée : 9000 FF HT le disque.
  • Le disque "Privatif", durée 37 minutes, minimum 10 copies : 3500 FF HT chacune.
Happy Ending

Le multimédia n'est pas l'avenir mais le présent de la communication. La mise au point de projets très professionnels représente un budget réduit et donne le premier rôle aux réalisateurs, aux musiciens, aux graphistes et aux directeurs artistiques plutôt qu'aux techniciens. L'Amiga étend son domaine d'applications professionnelles et vous donne ainsi plus de chances de transformer votre passion en vie active.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]