Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 22 octobre 2020 - 03:22  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Salon De La Micro 1990
(Article écrit par un auteur inconnu et extrait de Joystick - décembre 1990)


Le Salon De La Micro en est à sa deuxième édition et déjà sa surface a pratiquement doublé, tout comme le nombre de ses exposants. Nous étions dans un cadre prestigieux, la Grande Halle de La Villette. Tous les passionnés de micro-informatique ludique s'y étaient donné rendez-vous, et heureusement pour eux la partie réservée à la micro-informatique sérieuse était restée déserte, ce qui ne fait que confirmer le caractère "jeunes" de la manifestation. Tous les grands acteurs du milieu n'avaient pas répondu présent, mais qu'importe puisque l'ambiance y était.

Salon de la Micro 1990

Les constructeurs

Ce salon se caractérisait d'abord par l'absence de divers acteurs des micro-loisirs. Ainsi, Loriciel, Infogrames, US Gold, Ocean, Nintendo mais aussi Commodore (représenté toutefois par le stand Commodore Revue) étaient absents. Eh non, pas de Game Boy ni de NES avec ses nouveaux jeux, juste de petits meubles-présentoirs que la chaîne Auchan avait eu la bonne idée d'amener. Pas non plus de CDTV, d'Amiga 3000 ou du reste de la gamme. Beaucoup auraient souhaité découvrir le CDTV puisqu'en France il n'avait pas encore été présenté comme ce fut le cas au CES de Londres. Quant à Amstrad, pas de trace de la GX 4000 ou du reste de ses micro-ordinateurs. Les seuls présents c'étaient Sega/Virgin, NEC/Sodipeng, SNK/Guillemot, Atari et IBM.

Sega avait fait les choses en grand et son stand, en plus d'être le plus haut, était situé en plein centre du salon. D'un superbe effet, celui-ci présentait d'un côté toutes les nouveautés sur la Master System, et de l'autre toutes celles de la Mega Drive. Les jeunes visiteurs se pressaient pour essayer les jeux sur les deux machines. Au centre du stand, une charmante hôtesse distribuait les inévitables documentations à tous les gens présents.

Sodipeng étalait quant à lui toute la gamme de consoles NEC, de la Core Grafx à la Super Grafx en passant par le CD-ROM2 et tous leurs accessoires. Un concours était organisé avec une Core Grafx à gagner par jour. Les dernières nouveautés étaient là et le public s'amassait devant les jeux en démonstration afin de les tester.

SNK, dont la distribution est dorénavant assurée par Guillemot, faisait sa première apparition officielle en France avec sa fabuleuse machine Neo-Geo. Un mur d'écrans attirait les regards et orientait vite le joueur vers les consoles de test. Alors seulement les visiteurs en extase, agglutinés autour des moniteurs, pouvaient juger de visu des capacités de la fabuleuse console... Concours ici aussi en vue du meilleur score. La gamme de cartouches se compose pour le moment de sept jeux dont le prix unitaire laisse rêveur : un peu moins de 2000 FF. Le double pour la console... Notez que Guillemot, avec sa filiale Sodipeng, est la seule marque à ma connaissance à distribuer deux marques de consoles, concurrentes qui plus est. Sur ce même stand, signalons la présence de la carte sonore Sound Blaster pour PC et compatibles,

Salon de la Micro 1990

Atari n'avait de son côté qu'une seule chose de grande taille ; son enseigne. Hormis cela on avait droit à la présentation de tous les logiciels contenus dans le Bag STE. On y avait déjà eu droit lors du Forum Atari, mais enfin. Comme on pourrait s'en douter, c'est le côté réservé à la Lynx qui passionnait le plus les foules. Toutes les cartouches y étaient présentées, les anciennes comme les nouvelles.

IBM qui semble bien décidé à investir le marché grand public y faisait une timide présentation de son PS/1, entouré de quelques sociétés qui développent sur son rejeton. Mais franchement le stand de petite taille et l'ambiance plutôt morne avait l'air de faire fuir les quelques intéressés.

Salon de la Micro 1990

On passe dans la catégorie plus ennuyeuse des compatibles PC avec Daewoo qui, paumé dans ce salon qui ne le concernait pas, essayait avec plus ou moins de succès d'attirer les passants. Même constat pour Dual Data, le constructeur allemand qui s'est inspiré de la publicité d'IBM pour sa propre communication. On pouvait apercevoir l'Euro-PC, un compatible bas de gamme sans unité centrale qui est aussi volumineux qu'un Amiga ou un Atari STE. Le nouvel Euro AT est basé autour d'un 80286 à 12 MHz avec 1 Mo de mémoire, lecteur de disquette 3,5", disque dur 20 Mo et écran VGA couleur, il est proposé à un peu moins de 12 000 FF avec, en prime, une interface graphique simplifiant les commandes DOS. Le reste de la gamme suivait, toujours avec un style très réussi. Mais le minuscule stand restait définitivement désert.

Les éditeurs

On passe aux éditeurs en commençant par Ubi Soft. On ne parlera pas de ce qu'ils présentaient ; la plupart des jeux sont testés ce mois-ci ou sont dans les actualités de ce mois-ci. D'ailleurs Ubi Soft n'avait pas qu'un stand vu le nombre d'éditeurs qu'il représente pour la France. Le plus beau était dédié à ses propres créations, que l'on pouvait essayer sur place. Bravo pour la décoration, très joli, si si.

Sur le stand Lankhor, Soukiya sur Atari ST, un jeu dans le style de Maupiti, aux nettes influences orientales en cours de développement ; Saga sur CPC, un jeu de rôle qui permet des parties à deux et ZDAW, toujours sur CPC, qui vous propose une petite balade dans des égouts représentés sous forme de labyrinthe.

On change de registre avec Micro C, le spécialiste de l'éducatif : non content de proposer bon nombre de logiciels sur compatibles PC et Atari ST, la société étend sa gamme à l'Amiga et fait une tentative dans le domaine de la gestion familiale. Toujours dans l'éducatif, Nathan Logiciels présentait aussi ses créations, toujours aussi nombreuses, qui touchent à toutes les matières enseignées, de la maternelle au lycée. Y en a beaucoup sur PC et nano-réseau mais l'Atari ST est bien présent, suivi de près par l'Amiga. L'Amiga, longtemps délaissé en France dans le domaine de l'éducatif, rattrape rapidement son retard.

Quant à Softdisk, c'est un nouvel éditeur qui s'intéresse uniquement aux PC. C'est une filiale de Softdisk Publishing, une boîte américaine spécialisée dans les magazines sur disquette. L'expérience va être tentée en France aussi avec Periodisk, mensuel sur disquette contenant six programmes par numéro et disponible en 5,25" comme en 3,5". Chaque disque contient jeux et utilitatres inédits, développés exclusivement pour le magazine. Pas de freeware, donc. 89 francs par numéro pour acquérir cet ensemble de haut niveau. Comme c'est que par correspondance, on vous file l'adresse : Periodisk, 16 Quai JB Clément, 94140 Alfortville.

...et les autres

Comme toujours lors de ce style de manifestations, les nombreuses boutiques de micro-informatique occupaient des stands dispersés sur l'ensemble du salon. Je vous fais grâce, comme à moi-même, de leurs noms ou promotions...

Signalons pour mémoire la venue de Génération 5, Nathan Logiciel (tous spécialisés dans l'éducatif), Uranie Software (Taromancien, Grapholog, etc.). Enfin, le Club Français du Logiciel lance diverses nouveautés pour les ordinateurs Thomson (principalement des utilitaires) et édite une lettre d'informations nommée ICDV Magazine.

N'oublions pas non plus la tenue, durant ce salon, de la seconde édition des European Videogames Championship, auquel Tilt a participé.

Salon de la Micro 1990

Joystick était là !

Le Salon De La Micro, c'était pendant quatre jours. Quatre jours pendant lesquels le stand Joystick a été continuellement envahi par des tas de gens. Ils étaient venus rencontrer toute l'équipe et se sont longuement attardés sur le stand, faisant la queue pour jouer sur les bornes d'arcade Shoot Again et le flipper d'Hazardous Area. On faisait même des dédicaces à ceux qui voulaient. Et puis il y avait les mega-concours qu'on avait organisé à votre intention, lecteurs. Au programme, une borne d'arcade Shoot Again à gagner ! Le mec qui est reparti avec n'est pas venu pour rien ! On n'en dira pas plus sur les promus qu'on faisait sur l'abonnement et les anciens numéros, ça dégouterait ceux qui ne sont pas venus. Tant pis pour eux. Ils ont raté le plus beau spectacle : Olivier Carali faisant la remise des prix, sans micro, juché sur le stand, haranguant la foule de sa voix de stentor. Inoubliable.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]