Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 17 octobre 2017 - 15:10  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Rolling Ronny: The Errand-Boy
(Article écrit par Olivier Hautefeuille et extrait de Tilt - décembre 1991)


Rolling Ronny rappelle le célèbre Paperboy. Le roller bien huilé, ce drôle de personnage part à l'assaut de neuf niveaux de jeu superbement mis en scène. Il devra collecter des diamants et surtout trouver en un temps limité l'issue de chaque quartier de la ville. Un défi vraiment difficile.

Rolling Ronny: The Errand-Boy

Avec Ronny, ça roule

Ce n'est pas l'originalité de ce jeu qui vous fera craquer. Il ne s'agit ni plus ni moins que d'une partie d'action/plates-formes très classique. Par contre, comment résister à la bonne humeur de l'aventure et à son excellente mise en scène ? Rolling Ronny se lance sur ses rollers dans les rues de la ville. Partout, les façades des maisons dessinent des enchaînements de plates-formes qui vous permettent d'atteindre divers bonus. Il faudra en premier lieu ramasser sans faute tous les diamants qui brillent dans le paysage. Le nombre de ces pierres est inscrit en bas d'écran et il est inutile d'espérer terminer le niveau si une seule d'entre elles est oubliée...

Rolling Ronny: The Errand-Boy

Deuxième point important, la collecte des pièces de monnaie. A la fin de chaque niveau, vous devrez prendre le bus et donc pouvoir payer votre billet, sinon tout est à recommencer !

Enfin, la stratégie place sous vos pas de très nombreuses armes. Il ne s'agit que très rarement d'armes de jet. Ce sont plutôt des objets que l'on range dans les quatre poches de Ronny afin de les utiliser au moment adéquat. Par exemple, un ressort permet d'effectuer trois sauts de grande puissance. Grâce à l'aimant, on peut atteindre tous les objets, où qu'ils se souvent dans un tableau. Autres armes très utiles, la potion d'invulnérabilité, la bombe qui détruit tous les monstres présents à l'écran, les bonus de temps, de santé, d'énergie...

En fait, si toutes ces techniques de combat sont très classiques, c'est la logique de leur utilisation qui fait tout le charme de cette partie. Ce programme est en effet radin, il ne vous offre ses bonus qu'au compte-gouttes ! A vous de ne pas les gaspiller et d'apprendre par coeur chaque tableau pour découvrir ses astuces, ressort de toute cette gestion des bonus (qui peuvent aussi être achetés dans certains magasins) une stratégie de jeu très complexe.

Rolling Ronny: The Errand-Boy

Rolling Ronny est donc difficile à vaincre. Que l'on soit ou non habile du poignet, que l'on maîtrise ou non la précision des sauts, il faudra beaucoup de tentatives avant de vaincre le défi. En plus, le mode continue ne fonctionne que deux fois et aucun système de mot de passe ne permet de recommencer le jeu autrement qu'en début de partie.

La réalisation

La mise en scène de Rolling Ronny est de bonne qualité. Seul point négatif, les bruitages ne sont pas assez nombreux et je me suis assez vite lassé de la musique d'accompagnement. Les graphismes sont, quant à eux, très colorés et précis. Qu'il s'agisse des rues de la ville, des parcs ou des égouts, les éléments du décor ont tous de l'allure. Effet d'ombre, multiplans qui défilent en arrière-plan pour accentuer le relief : le résultat est à la hauteur de ce que l'on peut attendre d'un Amiga.

Rolling Ronny: The Errand-Boy

Il reste enfin l'animation pour renforcer encore la qualité du jeu. Le défilement ne souffre aucun reproche. Les sauts sont suffisamment précis pour que l'on ne meurt jamais au hasard.

Rolling Ronny est donc un programme de qualité. Si l'on met de côté le manque d'originalité de son scénario et l'absence d'un système de mot de passe, il mérite tout à fait votre attention.

D'autres avis

Rolling Ronny est plein de charme et de bonne humeur. Ce sont à mon avis ses deux atouts majeurs. Et dès le deuxième niveau, il faut voir les pièges que l'on vous propose. Même si l'on est une pro du genre, c'est du délire. Il faut parfois faire tout un bout de chemin dans un sens pour ensuite revenir en arrière parce qu'on a trouvé un certain bonus ou que l'on a pu monter sur une passerelle. C'est génial et il y a vraiment de quoi s'éclater ! J'ai aussi apprécié les rencontres avec les personnages qui vous proposent de porter des paquets en échange de quelques pièces de monnaie. Cela apporte beaucoup à la stratégie de la partie. Un succès ! [Marie Page].

Moi, je suis un fana de l'action/plates-formes. Si je craque à coup sûr pour un Prince Of Persia par exemple, les programmes comme Rolling Ronny me font bien moins vibrer. C'est surtout l'animation de cette partie qui me gêne. OK, les mouvements des personnages sont précis, mais ils manquent vraiment d'inertie et d'originalité. Il aurait été facile de faire déraper le rollerman, d'inclure dans ses mouvements des attitudes plus originales, comme ce fut le cas pour Prince Of Persia. Autre défaut enfin, les assaillants qui surgissent dans les tableaux manquent de punch [Francis Blanchard].

Nom : Rolling Ronny: The Errand-Boy.
Développeurs : Touch Of Magic.
Éditeurs : Virgin, Starbyte.
Genre : jeu de plates-formes.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]