Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 02 octobre 2022 - 21:48  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Robinson's Requiem [AGA]
(Article écrit par Cyrille Baron et extrait de Joystick - octobre 1994)


Premier jeu de survie sur Amiga, Robinson's Requiem utilise un graphisme 3D d'un genre nouveau. C'est très lent, mais surtout très beau et passionnant.

Robinson's Requiem

Ressortez votre manuel des Castors Juniors ou essayez de contacter l'amicale des scouts de votre région : Robinson's Requiem va vous convier au défi le plus incroyable qui puisse échoir à un homme civilisé. Il faudra survivre en pleine nature. Lorsque commence le jeu, après une très belle séquence d'introduction, le personnage que vous allez incarner vient de s'écraser sur une planète hostile. Appartenant à la confrérie des Robinsons, mercenaires payés par le gouvernement pour explorer de nouveaux mondes, il terminait sa dernière mission lorsque l'appareil s'écrasa au sol. En fait, son appareil a été saboté, le gouvernement ne souhaitant pas, comme il l'avait promis pourtant aux Robinsons, leur payer une retraite dorée sur l'un des mondes-loisirs. Bref, il va falloir s'en sortir seul.

Robinson's Requiem

Vous voilà donc dans la savane, sans matériel ni arme. Pour le moment, il fait jour, mais progressivement, la nuit va tomber. Après avoir configure le jeu afin que le décor apparaisse dans une petite fenêtre (et même là, c'est encore lent), vous partez à pied. Les décors, qui utilisent un mode d'affichage offrant un rendu similaire au système Voxel, sont assez fins. Le personnage peut courir, marcher, sauter, ramper et grimper dans l'univers 3D. L'impression de liberté, totale, procure la même sensation que dans un simulateur de vol. Lorsqu'un objet traîne au sol, on peut le ramasser en cliquant dessus, mais très vite il va falloir bricoler. Le temps de récupérer des outils et du matériel de base, et vous allez pouvoir fabriquer des collets pour vos proies.

Ces derniers, dont la peau permet de fabriquer des vêtements, doivent être consommés rapidement. En effet, Robinson's Requiem gère la dégradation de la nourriture, et si vous consommez des aliments corrompus, vous serez victime d'une intoxication alimentaire. C'est dans ce but que vous pouvez utiliser divers médicaments. Il faut dire que Robinson's Requiem gère aussi les maladies (d'où la nécessité de se fabriquer des vêtements chauds pour la nuit).

Robinson's Requiem

Lors des rencontres avec des adversaires, vous serez blessés et il faudra utiliser des pansements, après avoir désinfecté la plaie et éventuellement l'avoir recousue. Les combats, qui nécessiteront que vous ayez fabriqué des armes, sont en vue subjective, la main portant une arme apparaissant au premier plan. Mais ces combats ne sont pas vraiment difficiles, cela à cause d'une intelligence artificielle bien pauvre de la part des ennemis. En cas de blessure grave, vous pourrez perdre un oeil (auquel cas votre champ de vision sera réduit de moitié) ou même être obligé de vous amputer d'un membre, ce qui réduira votre capacité à vous déplacer.

Le but du jeu est de vous évader de la planète en récupérant des ordinateurs portatifs disséminés dans différents mondes. Ces mondes peuvent être froids (rhumes à prévoir), chauds (attention à l'insolation si vous n'avez pas fabriqué de chapeau), baignés de vapeurs méphitiques (masque à gaz requis), etc. En cours de jeu, une "Robinsonne" télépathe vous aidera en apparaissant pendant votre sommeil. Si tout se passe bien, vous vous ferez la belle et la belle. Entendez par là que vous quitterez la planète au côté de la Robinsonne en question.

Robinson's Requiem

Bref, voilà un jeu très riche et vraiment original bénéficiant d'un graphisme et d'une bande son de qualité. Par contre, dommage qu'il soit si lent. Si on le compare à la version PC, Robinson's Requiem Amiga est d'une lenteur extrême, mais à l'impossible nul n'est tenu : il s'agit du premier jeu à utiliser un graphisme 3D de ce type sur cette machine.

Nom : Robinson's Requiem [AGA].
Développeurs : Silmarils.
Éditeur : Silmarils.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1994.
Configuration minimale : Amiga AGA, 68020, 2 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7/10.

Les points forts :

- L'originalité.
- La durée de vie.
- Le réalisme.

Les points faibles :

- La lenteur.
- L'intelligence artificielle des ennemis.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]