Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 31 juillet 2014 - 07:20  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Revue de presse
(Rubrique écrite par divers auteurs)


 Choisissez un magazine...
  · Acid'OZine   · AGA
  · Alliance Micro   · Amiga Concept
  · Amiga Future   · Amiga Information Online
  · AmigaPlus   · Amiga Power
  · Amiga Revue   · Amigazette
  · Amimag   · ANews/Amiga News
  · Boing Attack   · Bugssy
  · Dynamigamite   · Manquest
  · Néophyte   · Newflash
  · Obligement   · Planet
  · Puces Informatiques   · Revival
  · Testosterone   · The Crypt
  · Total Amiga   · Virus Informatique

L'Amiga a toujours été riche en magazines divers, que ce soit des revues professionnelles, des fanzines ou des e-zines. Au travers de cette rubrique intemporelle, nous allons nous replonger sur certains numéros. Une partie de ces revues ont été écrites par David Brunet, Jean-François Horvath et Sébastien Jeudy.

Acid'OZine n°2 (avril 1999)

J'ai reçu le dernier numéro d'Acid'OZine ! Eh oui, c'est un exploit incommensurable puisque que ce numéro est en chantier depuis août 1998 (!). Maintenant, Acid'OZine devient trimestriel, de quoi bien remplir le fanzine. En effet, la quantité est au rendez-vous puisque ce n°2 fait 50 pages, la qualité n'est pas en reste avec une couverture couleur et des articles traitant tous les domaines de l'Amiga (jeux, actualité, coup de gueule, programmation, fanzines,...). Dans ce deuxième opus, la revue mâconnaise est toujours aussi détendue et propose deux disquettes bourrées de logiciels qui vous attendent en option. Pour conclure, sachez que ce numéro est fourni avec un petit supplément histoire de rafraîchir un peu la rubrique "News".

Acid'OZine n°3 (septembre 1999)

C'est avec un grand plaisir que j'ai reçu Acid'OZine numéro 3. Il s'agit en fait du 4e exemplaire du fanzine puisque nos amis de Mâcon ont commencé au numéro zéro. Sur plus de 50 pages (toujours A4 et couverture couleur), cette bande d'amigaïstes nous a concocté beaucoup de choses : des actus sur l'Amiga NG, l'AmigaOS 3.5, le bogue de l'an 2000,... et aussi des reportages (Amiga Show 99, Ukonx Party, Volcanic Party) des cours (assembleur, AMOS, C et HTML) les tests d'Art Studio 2, Candy Factory, PFS 2, Wordworth 7, Napalm, Super Bubble Remix, Vulcanology et de Big Red Adventure. Sans oublier les petites annonces, l'agenda et le courrier des lecteurs. Petit point amusant : Pierre "Molotov" Fontaine fait le bilan de son poisson d'avril qu'il avait posté dernièrement sur Internet : les réponses valent le détour. Dernière chose : l'équipe est en train de se restructurer, certains partent et d'autres arrivent... Rendez-vous dans le numéro 4 pour en savoir plus.

Acid'OZine n°4 (janvier 2000)

Pour ce n°4, l'équipe d'Acid (qui s'est un peu réduite) a changé la présentation du fanzine. Maintenant, on a affaire à un format A3 plié, ce qui est plus beau et plus pratique. Le contenu est bien rempli (52 pages) et vraiment varié : des brèves dans tous les sens, un point sur le G4, un dossier pour doper son Amiga, le reportage sur le WOA de Londres, une revue de presse, des avant-premières et des tests de jeux (T-Zero, Wasted Dreams, Tanx,...), des tests de logiciels (Text Image, TurboPrint 7, Photogenics 4,...), des cours sur le HTML et Protracker, un reportage sur la RTS Party Y et les résultats de leur sondage. Les abonnés auront droit, en plus, à deux disquettes de couverture.

AGA n°1 (mai 2002)

Un nouveau fanzine ! En plus, il parle d'Amiga, c'est une bonne raison de s'intéresser à lui. AGA est le fanzine de l'association Gemini, c'est un trimestriel de 28 pages noir et blanc avec couverture en couleur. C'est une initiative de Stéphane Georget et de quelques anciens de 4A. AGA dispose de quatre parties (ou thèmes) différentes : astrologie, ufologie, archéologie et informatique. La présentation est sobre et le contenu est clair et instructif. Le côté informatique est dominé par l'Amiga qui, d'ailleurs, a été utilisé pour la mise en page et les logos.

Les articles Amiga de ce numéro sont au nombre de quatre : le test de Candy Factory (qui permet de réaliser des logos en un rien de temps), un dossier sur l'entretien du matériel informatique, un article sur l'Amiga et l'Internet et enfin un dossier sur les boîtiers et l'alimentation d'un ordinateur. Les autres thèmes offrent des articles sur les astres, les constellations, les ovnis, etc. Bref, une belle ouverture d'esprit en perspective.

AGA n°2 (juillet 2002)

AGA Le deuxième numéro du trimestriel multithèmes est arrivé à la rédaction. La forme n'a pas trop changé : on est resté dans une présentation sobre qui colle bien avec le contenu instructif. Le problème des titres trop sombres a été résolu mais il reste encore quelques imperfections ici et là (ce qui est courant dans les premiers numéros d'un fanzine, mais qui se résoudra au fils des parutions). Le sommaire se scinde en plusieurs bons articles de fond (l'histoire de l'astronomie, présentation du système solaire, le terme "OVNI", etc.) un dossier (la célèbre affaire Roswell), une biographie (Tycho Brahe) ainsi que quelques pages sur l'informatique générale (le bus, la carte mère,...) et de l'Amiga avec des photos inédites du Pegasos ! Les 32 pages du fanzine s'achèvent sur des mots croisés pas forcément faciles.

AGA n°4 (janvier 2003)

Le fanzine édité par l'association Gemini est passé au format HTML. AGA est disponible seulement par envoi via courriel pour l'instant, et l'archive fait 1,5 Mo, ce qui ne pose pas de problème même en RTC.

Le fanzine est entièrement fait sous Amiga 4000T à l'aide du logiciel EditPad. Les illustrations ont utilisé plusieurs logiciels de graphisme dont Photogenics 5. Le site est très généraliste, en effet, on peut trouver des sujets tels que le multimédia, l'Amiga ou bien l'astronomie. Cette dernière est particulièrement bien fournie en articles ; l'association propose des sorties d'observations si le temps s'y prête bien sûr ;-). L'Amiga n'est pas pour autant mis de côté, car un sujet fort sympathique consacré à l'ADSL sur notre machine illustre les déboires de Patrick Faucher avec la compétence légendaire de nos amis de France Télécom. Que l'on se rassure, l'histoire se fini bien car le haut débit et une carte Highway avec quatre ports USB font très bon ménage. Bref, un nouveau site qui se greffe sur la toile et qui mérite le détour.

Alliance Micro, le fanzine n°10 (septembre/octobre 1997)

J'ai eu le plaisir de recevoir plusieurs numéros de ce fanzine édité par le club du même nom. Beaucoup de changements se sont produits depuis mon dernier article. Sachez en effet que le n°10 d'Alliance Micro le fanzine, daté de septembre/octobre 1997, fut le dernier en version papier. Après quelques tentatives en AmigaGuide, le zine du club est désormais disponible sur le Net. La folie du web a donc atteint nos amis de l'Alliance. Le grand avantage est d'avoir, grâce à Internet, un lectorat potentiel beaucoup plus large. Au niveau du contenu, l'équipe s'intéresse toujours aux actualités du monde Amiga sans oublier de vous tenir au courant du monde (fabuleux ?) du Mac et même du PC. Dernier détail, il y a en bonus quelques jolies pin-up à "consommer avec modération"... Allez, vive l'ère du Ouaibe !

Alliance Micro n°5 (mai/juin 1998)

Ce zine est en fait un webzine, il est donc disponible sur le... Net, ben oui ! Il n'hésite pas à vous informer sur les univers Amiga, Mac et PC ; cependant, rassurez-vous, l'Amiga est toujours le n°1 dans le coeur de la rédaction. Cette fois, vous en saurez plus sur la Pre\Box (la future machine de Phase 5) et un résumé fort intéressant sur le Gateway Computer Show 98 vous attend, lui aussi, sur le site du club. Ça vous met l'eau à la bouche ? Alors foncez sur ce très bon webzine !

Alliance Micro n°6 (juillet/août 1998)

Ça continue de plus belle pour le zine de l'Alliance ! Disponible sur le web, ce fanzine du club du même nom est une bonne source d'informations fraîches (Internet oblige !). Le concept reste inchangé puisque les actualités Amiga, les dossiers, les réflexions sont toujours de la partie. Comme d'hab', vous retrouverez aussi les informations sur les univers Macinpoche et PC (bof, est-ce bien utile ?), histoire d'être au courant des dernières aventures de Super Bilou et de ses acolytes. Tiens j'oubliais, la pin-up est toujours très "hot" et au rendez-vous...

Alliance Micro n°7 (septembre/octobre 1998)

Le webzine de l'Alliance est toujours dans la place, oui, m'sieur ! De plus, il est toujours disponible sur le Net (ça vaut mieux pour un webzine !). Le concept de ce fanzine est assez différent des autres magazines Amiga car il vous propose de vous informer, en plus de l'actualité Amiga, sur celle des PC et des Mac... Pourquoi pas !

Dans cette édition, la situation de l'Amiga est analysée à la loupe, il y a aussi les bonnes adresses à connaître. Au niveau PC, vous saurez tout sur Dos2000 et OS/2, tandis que dans le coin Mac, on vous explique en détail l'iMac, Mac OS X, et encore bien d'autres choses.

A signaler les jolies pin-up qui agrémentent ce zine ; ce mois-ci, il y a au menu Eva Herzigova, le top model et la belle Cachou, l'actrice (c'est vite dit !) top (ça c'est clair !) et... chanteuse (faut l'dire encore plus vite !).

Alliance Micro n°8 (novembre/décembre 1998)

Vous le savez tous, ce fanzine est dispo sur Internet. Cependant, si vous n'êtes pas encore connectés, il est possible de se procurer le zine sur disquette. Au sommaire : les nouvelles du front (l'AmigaOS 3.5 et le successeur de l'AGA), le salon FAUST 98 décortiqué à la loupe, les brèves du PC, ceux du Mac, le carnet de route (les bonnes adresses !) et... la pin-up ! Pour être complet, une nouvelle rubrique est arrivée pour renforcer l'ensemble, elle se nomme "Ze Zone" et y figure, entre autres, ma rubrique zines ! Ah, la gloire est assurée !...

Alliance Micro

Alliance Micro n°9 (janvier/février 1999)

Le webzine de l'association que vous connaissez tous débute l'année nouvelle sous le signe de l'optimisme, cet optimisme est surtout dû au retour imminent (?) du magazine Amiga News. L'autre motif de satisfaction est sans conteste l'annonce de QNX comme nouvel OS pour nos Amiga. Vous trouverez aussi dans les pages électroniques du zine un plan détaillé de ce que l'année 1999 devrait être pour l'Amiga. Ajoutons encore à ces articles ceux sur l'univers du Mac, du PC, sans oublier quelques informations très utiles au sujet du fameux Linux. Le webzine de l'Alliance est sans aucun doute une lecture que je vous conseille.

Alliance Micro n°13 (septembre 1999)

Le site de l'Alliance Micro est un bon exemple de site d'information qui défend toutes les machines de manière équitable. L'iBook est à l'honneur côté Mac, on parle également du QL, un ordinateur des années 1980 (le premier basé sur un processeur 32 bits). Les articles Amiga reviennent sur l'Amiga NG dont un énorme dossier lui est consacré, un survole du WOA de Londres (avec des photos de l'Ami Cola, la nouvelle boisson de l'Amiga !), un article sur le retour de Phase 5, une rubrique fanzines et des informations diverses. Il y a aussi pas mal d'adresses Internet pour Amiga, Mac, Linux, OS/2, etc. Enfin, sachez qu'une jolie pin-up est toujours présente à chaque numéro.

Alliance Micro n°14 (novembre 1999)

Un numéro bien sombre nous est proposé. La mort de l'Amiga (suite à l'arrêt du MCC en août dernier) a déteint sur ce numéro 14 : pas d'illustration et un édito bien triste. "Tout a une fin et celle de l'Amiga est là" disent-ils dans un de leur article. L'équipe semble être au bout du rouleau. Je tiens à encourager le collectif d'Alliance Micro, l'Amiga est mort depuis cinq ans et nous sommes toujours là ! Tenez bon, l'Amiga a besoin de vous !

Sinon, ce numéro vous propose un zoom sur le projet Phoenix qui regroupe nombre d'acteurs de la scène Amiga ainsi que des articles sur la Mac et le PC. Je tiens à signaler que ce numéro est assez vieux mais c'est le dernier en date sur le site d'Alliance Micro.

Amiga Concept n°3 (avril 1994, 76 pages, 30 FF)

"L'autre vision de l'Amiga & CD32."

On arrive à maturité avec ce magazine pleinement Amiga, même dans l'esprit (amusant, original et délirant) : tout en couleur et en total papier glacé avec fonds de page, avec un ton détendu. Dès les premiers numéros, notre ami Imré Antal (qui se balade encore de nos jours du côté des Alchimies) a su donner avec ses compères le ton du journal. L'édito, très bien accompagné de sa playmate, annonce qu'une disquette complète désormais le mag pour à peine 30 balles (de francs), mais aussi que l'un des rédacteurs s'est tout bonnement fait virer pour cause de trahison et de piratage (sic).

Numéro d'avril oblige, les brèves "en vrac" parlent beaucoup de poissons... La première partie d'un reportage complet est consacrée au fameux CeBIT qui s'est déroulé à Hanovre en Allemagne du 16 au 19 mars (de 1994 hein ;-)), où l'on y parle de l'arrivée de l'A4000T (celui avec la jolie tour), ou encore du module "Full Motion Video" de compression d'images MPEG pour CD32, mais a priori pas trop de la fin imminente de Commodore, comme s'y de rien n'était... Tandis que l'originalité du numéro vient d'une entrevue exclusive de... Doc et Difool animant alors "Love'in Fun" sur Fun Radio ! On tente bien sûr d'y parler de "cybersex" et de masturbation ("non, ce n'est pas sale" ;-)).

Amiga Concept

La revue de presse parle de l'Amiga au cinéma (effets spéciaux réalisés sur notre machine pour Jurassic Park et la série Seaquest DSV tous deux de Steven Spielberg), du célèbre mag anglais Amiga Format, mais aussi de CommodExplorer : une lettre d'informations bimestrielle proposée par l'immortelle association... Corsaire Production encore plus ou moins active de nos jours (mais si, vous savez, le spécialiste de la vidéo/télévision/radio sur Amiga :-). La rubrique "Démo-Niac" nous retrace quant à elle le Best of Silents, Hardwired et Global Trash à l'honneur (avec plein d'images écran). Tout ça pour arriver au clou du spectacle d'Amiga-Concept : la BéDé originale "POKE", mais surtout la sublissime playmate pas frileuse en double page centrale (sur ce coup, je me la garde pour moi tout seul et je vous laisse saliver sans scan :°).

Enfin, l'essentiel est consacré aux tests de jeux par toute la rédaction déjantée qui donne son avis sur : Legacy of Sorasil, Fire Force, Bomb'X (...), When Two Worlds War, Naughty Ones, Castles II Siege And Conquest, Brian The Lion, Fire Hawk, Nick Faldo, Liberation, ou encore la Lotus Trilogy, et versions de démonstration : Sierra Soccer, Dark Stone, King Quest VI, Banshee,... Mais finalement pas trop de pub et c'est tant mieux : Free Distribution Software, ADFI (aaargh !), Mr Nutz d'Ocean (plutôt rigolote), Amie Le Pro, IFA, Amiga News (coup de pouce entre confrères),...

Amiga Concept

Amiga Future n°52 (janvier/février 2005)

Le magazine de l'association allemande APC&TCP nous accueille dans son 52e édition avec un gros titre à la gloire de Papyrus. Ce traitement de texte remettra-t-il les pendules à l'heure en matière de bureautique sur Amiga ? Eh bien oui et non selon eux car, bien que très complet, il est encore trop instable pour une utilisation quotidienne. Le magazine ne s'arrête pas là puisque, sur ses 52 pages, Amiga Future 52 revient sur l'actualité des deux derniers mois et nous présente une quinzaine d'articles.

Parmi ces articles, il y a l'entrevue de Manfred Trenz, l'auteur de Turrican et d'autres jeux pour Amiga et C64. Apparemment Manfred reste assez à l'écoute du monde C64. On poursuit avec les tests de la compilation Amiga Classix 4, de VIM, de Boxikon (très apprécié), de Sonic Fortress (un petit jeu pas terrible) et de Yellow Dog 4.0 pour Pegasos. Il y a aussi la sélection de programmes du domaine public (jeux et outils) et des articles sur divers matériels tels que l'AHT Vivaldi, la manette Competition SL-6602, l'appareil photo Canon Digital Ixus 30 et l'imprimante Canon Selphy-Drucker CP400. Amiga Future fait la part belle au jeu Tales Of Tamar puisqu'une double est consacrée à son support (information, mises à jour, classement,...). Le magazine est donc assez complet, sérieux voire un poil trop sobre, mais c'est une valeur sûr de la presse Amiga mondiale.

Amiga Future Amiga Future

Amiga Information Online n°56 (février 2002)

Amiga Information Online (ou AIO en condensé) est un magazine électronique comme Obligement. Il fonctionne sur tout Amiga AGA munis de 4 Mo de mémoire. La présentation se fait dans une fenêtre qui s'ouvre sur votre bureau ou dans son propre écran 256 couleurs. Le sommaire se compose de plusieurs menus : articles, jeux, utilitaires, actualité, etc. Il y a, par exemple, une avant-première de Quake 2, quelques tests de jeux et d'outils du DP, un article sur l'annonce de Bill McEwen de février ainsi que d'autres rubriques telles que le courrier des lecteurs ou la page pub.

AIO est mensuel (ce qui est plutôt rare pour de la presse amateur) et les délais de parution sont très respectés. Le prochain numéro sera exclusivement sur cD puisque l'équipe a décidé de faire une compilation de tous ses numéros. Le CD coûte 10 euros et contiendra quelques bonus (le jeu Genetic Species, des vidéos, etc.).

AIO

Amiga Information Online n°59 (mai 2002)

Mark Tierno commence son édito en soulignant que, cet été, il y aura trois grands événements : Star Wars 2, le gouvernement britannique qui va enfin faire quelque chose contre le terrorisme, et l'arrivée du nouvel Amiga. Il ajoute aussi que l'un de ces trois événements changera le monde, devinez lequel ? ;-)

Ce 59e opus propose les tests de Feeble Files et de Roketz (qui fut un temps développé par notre comfrère Nicolas Sallin), des brèves, une entrevue salivante de l'un des Bitmap Brothers, le point sur les futurs jeux Amiga et des (trop) petits tests d'utilitaires. L'e-zine se lit bien, même pour les ceux qui ne sont pas fortiches en anglais.

Amiga Information Online n°60 (juin 2002)

Vous trouverez au menu du 60e numéro de ce célèbre magazine électronique anglophone à la longévité maintenant affirmée : l'éditorial du rédacteur en chef Mark Tierno (autour de l'avenir de notre machine et des fameux coupons à 50 $ d'Amiga Inc. destinés à la réservation de l'AmigaOne/AmigaOS 4), le jeu Puzzle Bobs, toutes les dernières brèves Amiga du mois, une série d'articles traitant notamment des logiciels de dessin sur Amiga (rapide comparaison de Perfect Paint, Personal Paint, ImageFX, Bit Map Editor et TVPaint), la dernière "Executive Update" (23 juin 2002) de Bill McEwen en intégralité, une première liste de revendeurs à travers le monde prêts à distribuer l'AmigaOne, le courrier des lecteurs, ainsi que la revue de presse avec Obligement à la Une ;-).

Cette édition se termine par la présentation de l'équipe rédactionnelle, la page "contact" et les statistiques des membres enregistrés au magazine et à sa liste de diffusion. Même s'il est en anglais, ce mensuel électronique à télécharger sur sa page web (ou sur Aminet) se lit vraiment facilement, en allant directement à l'essentiel dans une interface graphique plutôt soignée.

Amiga Information Online n°62 (août 2002)

Au sommaire de ce 62e numéro du célèbre fanzine électronique mensuel anglais à télécharger sur son site ou sur Aminet, Mark Tierno revient dans son court éditorial sur l'attente du futur Amiga officiel et de son nouvel AmigaOS, en insistant sur l'impatience de plus en plus perceptible chez les amigaïstes. Côté jeux, Castle of Dr. Brain (puzzles) et Try It (réflexion) sont testés, mais côté utilitaires, rien à se mettre sous la dent pour cette édition. Les autres articles sont plus nombreux avec : la présentation d'un générateur de signaux pour débutants, une revue de différents sites web, une comparaison de situations homme/machine ainsi que des solutions alternatives aux dernières techniques Internet (JavaScript, Flash) souvent gourmandes et peu supportées par nos navigateurs Amiga.

Les brèves du mois reprennent quant à elles les dernières précisions d'Alan Redhouse sur l'AmigaOne, les dernières caractéristiques de l'AmigaOS 4, l'intro d'invitation à l'Assembly 2002, la version finale de SoundFX 4.2, le nouvel OctaMED SoundStudio V2 en développement, le nouveau Mediator PCI 1200 SX d'Elbox, et ô miracle, deux annonces de Thendic-France : la première destinée aux revendeurs Amiga et la seconde annonçant le bêta-test du Pegasos/MorphOS. Une ombre cependant au tableau pour un tel e-Zine à la parution mensuelle : la carence en articles (souvent trop courts) et le manque de certaines actualités importantes. Certains numéros d'AIO, comme celui-ci, ont davantage de parties fixes (index, contact, promo, équipe, statistiques, distribution, appel aux rédacteurs) qu'un réel contenu, et se lisent alors vraiment trop vite.

Amiga Information Online n°63 (septembre 2002)

"I want my OS 4 !". C'est par cette phrase que l'on est accueilli dans cette 63e édition. Les Anglais sont connus pour être pro-AmigaOS 4 voire anti-MorphOS et on est tout de suite dans l'ambiance puisque, encore une fois, le Pegasos et MorphOS n'auront pas une ligne dans le magazine. On commence par une section jeux qui est... vide :( mais AIO 63 se rattrape par quelques bonnes brèves sur IBrowse 2.3, MakeCD 3.2d.10 et aussi sur les SharkPPC qui, malgré ce qu'il y a marqué, ne sont pas disponibles. Il y a aussi un comparatif entre YAM et AEMail (YAM remporte le combat), un point de vue sur l'AmigaDE, des astuces d'utilisation sur YAM (encore lui) et les habituelles rubriques.

Amiga Information Online n°64 (octobre 2002)

L'équipe nous souhaite un joyeux Halloween pour ce numéro d'octobre. La section jeux est de nouveau en place avec les tests de Aqua (80 %) et Amhuhn (40 %), les utilitaires ne sont pas en reste avec SWFPlayer 1.2 (lecteur Flash assez rapide sur un simple 68040) et VirusZ III qu'on ne présente plus. La page actualité s'attarde sur iFusion, SpiderUSB, Nova (ex-Warp3D) et le Mediator PCI 1200 SX. Ce numéro se termine par des articles divers comme les erreurs de démarrage, les options FTP et aussi un appel pour recruter un nouveau rédacteur technique.

Amiga Information Online n°70 (avril 2003)

Il s'agit tout simplement de l'avant dernier numéro de ce magazine électronique. Le n°71 aura un petit goût de nostalgie puisque tous les lecteurs sont invités à écrire un petit quelque chose à propos de AIO.

Dans son édito, Mark Tierno insiste sur le fait que la transition entre l'ancienne et la nouvelle génération de l'Amiga est difficile : de moins en moins de support pour l'ancienne génération et pas encore assez de développements pour la nouvelle.

Le sommaire fait l'impasse sur la section jeux alors que la section utilitaires teste MiniXPKGuide, un clone de Multiview qui ne fait que 604 octets (!), et StormC 4, le système de développement bien connu. Les articles s'attardent sur un passage en revue de quelques sites web intéressants et sur la réparation de cartouches Zip. Ceci est compléte par quelques brèves et c'est tout. Le magazine devient de plus en plus léger au fil des mois, le manque de rédacteurs courageux en est sans doute la cause.

AmigaPlus 12/2000

AmigaPlus est LE magazine mensuel Amiga allemand, "powered by amigaOS" (oui, vous avez bien lu ! PageStream 4.0 sur Amiga 4000 :-). Remplaçant l'ancien "amigaOS", il propose pour 9.90 DM au format A4 classique et en couleurs, tous les 1er de chaque mois, 68 pages en papier recyclé (sauf la couverture. Eh oui, on est en Allemagne !) d'actualités, brèves, reportages, entrevues, tests divers,... le tout dans une mise en page d'excellente qualité, soignée, originale et agréable à lire. En fait, ce magazine est vraiment professionnel à la fois sur le fond et la forme. A chaque numéro, l'actualité est très détaillée, le lecteur a droit à au moins une entrevue de grande envergure, les articles, ainsi que les tests, sont vraiment très approfondis et complets tout en étant abordables. Et à mon avis, la direction doit avoir certaines relations stratégiques bien privilégiées (du côté d'Amiga Inc. entre autres...) sans parler du rôle encore important de l'Allemagne (Haage & Partner...).

S'il n'y avait pas la barrière de la langue, AmigaPlus pourrait bien être le meilleur magazine sur Amiga. En attendant, ils y mettent le paquet avec leur équipe de plus d'une quinzaine de rédacteurs et tous leurs mécènes qui ont droit à leurs pages de pub (les revendeurs KDH, Vesalia, K-media, COOLbits, Eternity, et même le magazine "mac life" !).

Les abonnés ont droit en plus à la "AMIGAplus-Monatsdiskette", une sélection de sharewares et freewares Amiga, dont YAM 2.2 dans le numéro de décembre 2000. Enfin, tous les deux mois paraît en kiosque pour 19.80 DM, sur un seul volet cartonné (A3 plié) avec quelques pages de présentation, l'"AMIGAplus CD-ROM" reprenant sur 600 Mo (navigateur web inclu) la plupart des démos, préversions, sharewares,... des programmes testés du magazine papier avec un gros supplément d'utilitaires et de multimédia, ainsi que les derniers magazines "Online" (NoCover et Amigaaktuell).

Amiga Plus La couverture du numéro de décembre 2000 est évidemment aux couleurs rouge, noire et blanche du WOA 2000 qui s'est déroulé à Cologne. Dommage, car elle est moins recherchée que d'habitude... On y trouve donc en gros titres : le WOA 2000 in Köln, Amiga Inc. Status USA, Browser & Amster, ISDN und Amiga. Outre le WOA, c'est bien Internet et la communication qui sont à la Une de ce numéro.

Dans son Editorial (tiens, un mot français ;-), le rédacteur en chef Thomas Raukamp revient en grande partie sur le départ de Petro Tyschtschenko (mars 2001), qui, il faut le reconnaître, a eu un rôle non-négligeable en Allemagne. Hommage donc à celui qui a permis de relancer la production des Amiga Classic" après la chute de Commodore, et d'écouler son stock, sans quoi la communauté aurait été encore plus réduite...

En première partie de l'actualité, le lecteur a droit à tout ce qu'il faut savoir sur le WOA 2000 : invités, exposants, conférences et plan d'accès, sans oublier la sortie officielle de l'AmigaOS 3.9. On y parle ensuite des nouveaux produits d'Individual Computers (carte réseau X-Surf, carte son Repulse,...); de la sortie du SDK (Software Development Kit) sur Windows, rappelant au passage toutes les plates-formes sur lesquelles tournera l'AmigaDE (en natif ou en hôte), de la lettre ouverte de Bill McEwen à la communauté suite aux annonces faites à l'ACE 2000 de Melbourne en octobre. Ces actualités se terminent par la sortie de quelques livres allemands (sur Internet), de rumeurs sur le front PowerPC (intérêts de chacun des constructeurs autour du G4...), de TurboPrint 7.16 avec les dernières imprimantes gérées, et enfin de la sortie de la SimpleBox de MeterNet, premier produit Internet tournant sous l'AmigaDE (399 $).

Dans le "Wer ist eigentlich..." (le "Qui est en réalité...") de ce numéro, le magazine s'est entretenu avec Petra Struck : patronne du très célèbre site Web d'actualité Amiga allemand www.amiga-news.de, le plus visité en Allemagne avec ses 4200 visiteurs quotidien !

A la Une évidemment : "Amiga Inc. - Status Report". Thomas Raukamp revient sur toutes les informations à retenir des annonces d'Amiga Inc. au rassemblement de Melbourne en Australie et traçant l'avenir de la marque, avec une analyse sur 5 pages : AmigaOne, spécifications "Zico", AmigaOnePPC, Amiga Deutschland et départ de Petro (encore !), AmigaOS 3.9,... tout y passe !.

Suivent ensuite et sur une grande partie du magazine, un ensemble d'articles très approfondis sur Internet et la communication Amiga. Tout d'abord, un article avec de jolies captures d'écrans sur les navigateurs Web Amiga et l'immanquable tableau de comparaison entre AWeb-II v3.3, IBrowse v2.2 et Voyager v3.2. On y découvre aussi deux autres navigateurs "Offline" : moreHTML et SimpleHTML. Dans l'article suivant, on peut tout apprendre sur les outils de UserGroups Napster, avec leurs moteurs et leurs Clients sur Amiga : Amster v0.7a, aNapster v0.2 et jNapster pour Java sous LinuxPPC. On y parle aussi d'"Anarchie ou Liberté ?" et de "Légal ou illégal ?", notamment au sujet des téléchargements MP3... Tout un article de présentation est aussi consacré aux différents sharewares Internet et de communication (FTP, IRC, courriel,...), par ordre alphabétique : AmFTP, AmIRC, AmiTradeCenter, BlackIRC, Charon, gegAIM, GuideML, HTMLChecker & CheckHTML, Ibiza, mFTP, mNews, NewsCoaster, Stargate, STRICQ, et... YAM, ouf !

Du côté matériel, un article est consacré à l'ISDN sur Amiga (variante de l'ADSL), avec : initiation, technique, installation,... en soulignant les problèmes rencontrés sur Amiga (surtout modem). Cette série se termine par deux articles : le premier dédié à la communication TCP/IP entre Amiga et Linux (matériel, logiciel, installations et configuration) et le second à l'utilisation de l'Amiga comme serveur HTTP et FTP, avec également installations et configurations requises.

L'article suivant est consacré au logiciel très professionnel d'effets pour animations 3D : Wildfire 7, illustré d'un ensemble d'exemples concrets avec paramètres, photos et images à l'appui, très intéressant.

Le numéro se termine naturellement par un "courrier des lecteurs", les petites annonces "shopper" (achat et vente), le "Service Guide" regroupant les adresses utiles en Allemagne (avec une carte et un tableau très pratiques), deux pages consacrées aux jeux (brèves et jeux en réseau), deux pages aussi à la "Scène" sur fond noir (The Kimble Story), une autre sur la "Disquette du Mois" des abonnés et une dernière sur l'"amigaOS CD 08" (encore un mécène du magazine, par abonnement. Une sorte d'A-DP allemand ;-))

AmigaPlus 03/2001

Amiga Plus Le thème principal de ce numéro de mars est bel et bien "l'audio et le Son sur Amiga" illustré simplement par la photo d'un casque sur une table de mixage. Pro Station Audio vs Camouflage, aperçu Audio CD, mais aussi en "divertissement" le test de Earth 2140 en passant par un spécial vidéo "MPEGs sur Amiga", tels en sont les principaux titres.

En comparaison avec l'actualité Amiga dont l'avenir est en train de se jouer, le rédacteur en chef Thomas Raukamp s'est intéressé pour son éditorial au devenir d'une autre grande marque qui a tout autant marqué l'histoire de l'informatique des années 1980 : Atari ! En s'attardant sur le site www.nuon-tech.com, il évoque le parcours d'anciens grands noms de la marque qui ont également tiré leçon des erreurs du passé et des techniques traditionnelles en se lançant dans un nouveau système mariant les technologies "passives" comme le DVD, les set-top boxes numériques ou la communication satellite numérique, dans un environnement interactif : le Nuon. Système qui serait idéal pour la convergence de ces techniques numériques autour d'Internet grâce à son noyau natif... le Java ! Eh oui, encore lui. Ce n'est sans rappeler un autre AmigaDE/Elate. Comme quoi, la technologie du futur est bien en train de se dessiner...

Au sommaire de l'actualité du monde Amiga, on y présente la sortie du Manuel d'ImageFX en allemand par Haage & Partner. On y parle également de la sortie du CD "The Kickstart Archives" une bonne base de données sur l'histoire technique de la machine, du 41e numéro d'Aminet, ou encore des processeurs PowerPC G3/G4 à venir par Motorola/IBM. La dernière lettre ouverte de Bill McEwen consacrée à l'Amiga2001 Show de St-Louis y est aussi reprise, avec tout ce qui semble nous y attendre. La traditionnelle liste des programmes en développement sur l'AmigaDE est mise à jour, tandis qu'on retrouve les dernières brèves du côté Linux. Enfin, dans le "Wer ist eigentlich..." - "Qui est en réalité..." de ce mois-ci c'est Bjorn Lynne "LynneMusic" (www.lynnemusic.com) qui a collaboré à une entrevue menée par Nico Barbat : plus gros distributeur mondial de CD musicaux issus de la scène démo et lui-même compositeur (ex-démo groupe "Crusaders").

Dans la rubrique "Software", on trouve donc une série d'articles consacrés au Son sur Amiga. Tout d'abord un comparatif des échantillonneurs professionnels Pro Station Audio v4.02 Millennium (Note : 6/6) et Camouflage v2.88 AB (Note : 5/6), suivi d'un autre article sur le "spécialiste du son" SoundFX 4.0 (Note : 5/6). Du côté encodeur MP3 c'est le freeware SecondSpin 2.12B qui est présenté (Note : 4/6). Cette rubrique "Software" se poursuit par une présentation d'émulateurs de consoles de jeux : Virtual 2600 (Atari 2600), A/NES (Nintendo Entertainment System) et Nostalgia (THE multi-emulation system). C'est Frost et Beasto qui seront contents ;-). La page "MAC Corner" présente l'éditeur de texte TextEddi (shareware), et la page "Shareware" quant à elle : PlayGUI (lecteur graphique MOD, MP3, MIDI, WAV. Note : 4/6); GeoWorld 1.12 (atlas géographique. Note : 5/6) et SimpleMail (courrier électronique. Note : 3/6).

Le dossier "En pratique" propose tout d'abord la création d'animations au format GIF largement utilisées sur les pages web, à travers quelques méthodes et entre autre le petit programme WhirlGIF v2.2. Suit la seconde partie du dossier "Vidéo sur Amiga" avec l'encodage MPEG et le logiciel MPEG2-Enc+1.4 (à la fois sur DraCo 060 et sur Amiga 4000 PowerPC 604e/200 68060/50). Ce dossier "Praxis" se termine par des explications techniques sur les normes DIN 5008 et DIN 676 (que tout le monde connait :-)) nécessaires à l'impression de documents sur papier.

La rubrique "Entertainment" passe en revue quelques brèves du côté jeux (l'arrivée de Shogo, Aqua,...), ainsi qu'un test complet sur le jeu de stratégie Earth 2140 (99 DM. Note : 6/6). Tandis que du côté "Scene" ce sont tout naturellement les Musik-CD (démos et jeux) qui sont à l'honneur : Merregnon, Chris Hülsbeck, Bjorn Lynne, Jogeir Liljedahl,...

Ce numéro de mars s'achève par une présentation de la "Monatsdiskette" réservée aux abonnés ainsi que de l'"amigaOS CD 09", le CD trimestriel des lecteurs d'AMIGAplus : games, tools, sound,...

Amiga Power n°9

Avec plus de 240 adhérents, l'association AFLE est la première de France. Elle diffuse Amiga Power, un fanzine de 28 pages avec une couverture couleur et un contenu de grande qualité. Le numéro 9 vous propose : des brèves, les tests de l'interface Mroocheck, de Perfect Paint, de Photofolio 2, de la tablette Wacom Graphire, de FxPaint, du scandoubleur Eyetech et d'Heretic 2 (en exclusivité !). Il y a aussi une présentation de l'interface Nostalgia et des lecteurs vidéo, des tutoriels sur TurboCalc, MUIbase, Blitz Basic et DrawStudio, la traditionnelle page de l'Ours (qui est une page d'actualité assez atypique) et beaucoup d'autres choses qui font de ce sommaire un menu abondant. Bravo à Olivier Ferrer, Tony Pascoal et à leurs rédacteurs pour cet excellente production.

Amiga Power n°10

Ce numéro 10 a une impression différente des autres. La couverture est encore plus belle (elle brille !) mais les pages à l'intérieur sont légèrement moins nettes. Il faut noter qu'Amiga Power fait 28 pages et il est impossible d'en faire plus sous peine d'augmenter les frais de port du fanzine. Dans cette optique, la police de caractére est passé de 9 a 8 rendant la lecture difficile pour les myopes ;) mais cela permet de caser tous les articles. Le sommaire propose un compte rendu sur les Amiga Parties qui se sont déroulées récemment, la page de l'Ours (connue et appréciée mondialement), des brèves, les tests du Fast ATA 1200 et 4000, d'EASys!, de Pro Station Audio, de Charon et d'autres logiciels, des tutoriels sur Tornado 3D, Drawstudio et TurboCalc, etc. et tout ceci avec une mise en page au top niveau. Pour terminer, sachez que les tests sont enfin soumis à une note d'appréciation, ce qui est toujours sympa pour différencier des produits en un coup d'oeil.

Amiga Power n°11

La couverture d'Amiga Power est très simple pour une fois : une image du Concorde sous LightWave et un encart sur le Mediator. Mais le contenu est, par contre, toujours aussi riche : quelques brèves, la page de l'Ours (qui réagit à son nouveau concurrent : la page du Toucan de Boing Attack), la rubrique jeux de Benjamin Yoris, les tests d'AmigaWriter 2.2, du Catweasel, du Zorro IV et d'Art Effect 4.0, une astuce sympa pour changer son image de démarrage CyberGraphX, des tutoriels bien écrits et instructifs (avec notamment un rappel pour mettre vos créations sur Aminet) ainsi qu'un article-découverte de Mathias Parnaudeau sur la MPEG Machine (c'est une chaîne MP3 à base d'Amiga 600). Bref, beaucoup de plaisir de lecture en perspective.

Amiga Power n°12

Le numéro 12 d'aMiGa=PoWeR déboule avec une superbe image de couverture réalisée par Alexandre Lollini. Elle représente une planète sur laquelle on aimerait bien habitée... Le sommaire propose une flopée de tests et d'en pratique : test de la Power Tower, du Mediator PCI, du jeu d'aventure Nighlong (en page central, il est génial !), de Cam Control, de la carte réseau X-Surf, de Scion et de FxPaint 1.5. Les tutoriels sont ciblés sur le dessin 2D, TurboCalc, TVPaint, Magellan 5.8, DrawStudio et le shell. Le tout est saupoudré des habituels rubriques de jeux, de la page de l'Ours et d'un super dossier sur les projets matériels d'Amiga Inc., EyeTech, Elbox et DCE. La mise en page est toujours de haut niveau malgré quelques ratés sans importance en page 3 et 23. Un numéro à lire d'urgence.

Amiga Power Amiga Power

Amiga Power n°13

Attention mesdames et messieurs, Amiga Power n°13 est une bombe ! En effet, ce numéro contient deux articles exclusifs : l'entrevue avec Alan Redhouse, le patron d'Eyetech, et surtout une avant première de Shogo ! On y apprend que le futur hit d'Hyperion, malgré la complexité de son moteur graphique, tourne très bien sur A4000 PowerPC et qu'il aura fallu tout le génie des frères Frieden pour qu'il soit exploitable sur BlizzardPPC. Notons aussi qu'un correctif pour Heretic 2 arrivera très bientôt permettant de gagner de précieuses images par secondes. Amiga Power traite également de l'AmigaOS 3.9 avec des trucs et astuces assez peu connus du grand public. Il y a aussi un article sur l'ADSL, les tests de Bubble Heroes, Earth 2140 et du SDK, et des tonnes de tutoriels : ImageFX, DOpus 4, TurboCalc, ADF et DrawStudio.

Amiga Power n°14

L'association AFLE a dépassé les 300 adhérents, ce qui en fait la première association Amiga francophone. Ces adhérents reçoivent aussi l'excellent journal Amiga Power (les veinards :-). Dans cette 14e édition, on y parle du bus PCI G-Rex 1200, les jeux Payback et Exodus, le test de l'interface "SCSI to IDE" pour les disques durs, le test du Boing Bag 1 de l'AmigaOS 3.9, un article assez étonnant pour monter un DVD sur Amiga, la page de l'Ours (qui nous conseille un programme original : beer2001.lha), une préversion d'iFusion, ainsi que les traditionnelles rubriques d'actualité, tutoriels (TurboCalc, Dessin 2D) et émulation (Master System et GameGear ce coup-ci). Pour finir, signalons que le quatrième de couverture est rempli de photos exclusives de l'AmigaOne !

Amiga Power n°15

Cette 15e édition a conu un peu de retard, mais ce petit contre temps est largement compensé par un contenu digne d'intérêt, une fois de plus. La couverture, d'un bleu pastel, est d'un style très Mac et c'est normal puisque iFusion, l'émulateur Power Mac y est décortiqué. On y trouve aussi les tests de FxScan 3.0 (l'OCR devient utilisable sur Amiga), du Prometheus PCI, de XBase 7.0 et de AmiPCB. Les tutoriels sur Shogo (comment bien le configurer), Draw Studio et TurboCalc sont de la partie et à noter un superbe dossier sur les genlocks qui prouve, si besoin est, que la technologie Amiga à toujours eu de l'avance sur la concurrence.

Chose inquiétante, Olivier Ferrer dans son édito parle plus ou moins d'arrêter Amiga Power ! Tout le monde espère que non, tant ce journal regorge de bon sens et d'intérêts. N'hésitez pas à donner un coup de main à cette superbe équipe !

Amiga Power n°16

L'association AFLE V2 fête ses 3 ans d'existence. Mais cet anniversaire signe aussi l'arrêt du travail du rédacteur en chef Olivier Ferrer au sein de l'association et du magazine. Ce n°16 est malgré tout sorti et c'est Tony Pascoal qui reprend le rôle d'Olivier à titre temporaire.

Amiga Power 16 propose un point sur l'actualité de l'AmigaOne, du Pegasos et du Mediator (avec quelques captures d'écran montrant une TV en fond de Workbench). Les tests sont nombreux : StormC 4, SpitFire, HTML Read, Land Of Genesis et Amithlon, les tutoriels s'attardent sur le réseau, la VLab Motion et la série de Georges Rémion sur TurboCalc. Notons la présence du reportage sur l'AGA The Blues 2 (avec plein de photos) qui a réuni une quarantaine de passionnés et qui a fait office d'assemblée générale de l'association.

Amiga Power n°17

Enfin le retour tant attendu du fanzine amateur le plus professionnel de notre paysage. Et l'attente en vallait la chandèle : nouveau directeur de la publication en la personne de Patrick Jung alias Patbest après la retraite bien méritée d'Olivier Ferrer l'intérim de Tony Pascoal, nouvelle mise en page très soignée, nouveau contenu très clair, et, en prime, davantage de couleurs insérées dans les pages intérieures. Ce numéro laisse comme l'agréable surprise de découvrir un nouveau fanzine, qui n'a vraiment rien à envier aux magazines en kiosque. Son orientation est d'entrée annoncée : ouverture de la rédaction aux émulateurs Amithlon et UAE (Amithlon qui est dorénavant utilisé pour la mise en page).

Au sommaire varié : actualités en bref, mots-croisés, exercice sur le tableur TurboCalc, visualiseur MysticView, la célèbre page de l'Ours des Pyrénées, test de Feeble Files, présentation d'Amithlon, PCTV Rave la télé sur Amiga, configuration de greffons sur Aweb 3.4, entrevue avec le créateur de Tales of Tamar (nouveau jeu de rôle multijoueurs en réseau, très attendu et très prometteur). Enfin, mixage audio avec Audio Evolution, de la création de sites Internet avec WebMaker, des clients Telnet et une présentation du Mediator Zorro IV avec cartes PCI supportées. Un bémol cependant : la proposition d'encarts publicitaires payants pour un marché qui n'en est plus un...

Amiga Power n°18

Ah, elle a vu l'AmigaOne et son distributeur anglais Eyetech, représenté en la personne d'Alan Redhouse, la rédaction du journal, et elle le montre ! En effet, dans ce dernier numéro de l'association AFLE, ce ne sont pas moins de quatre pages en couleur, dont la couverture et la der' de couv', qui lui sont consacrées. A côté, un seul article en noir et blanc relégué à la 25e page (sur 28), absent du sommaire (un oubli), est consacré au Pegasos et à MorphOS, alors que son actualité, avec le lancement de la production aux bêta-testeurs et la représentation de son équipe à tous les derniers salons Amiga, est certainement la plus riche en ce moment. Mais sans rédacteurs, pas d'articles. Donc à vos claviers, fervents partisans de l'OS alternatif au papillon bleu !

Hormis quelques fautes de français un peu voyantes surtout lorsqu'elles se trouvent dans les titres, ce 18e numéro est toujours aussi clair à lire, haut en couleurs dans une mise en page très soignée. Parmi les articles variés et quelques brèves, il est à noter le test de Freespace (dernier jeu d'Hyperion Entertainment), un cours très complet sur le HTML suivi de l'outil de création web MetalWeb 4.01, un autre long dossier sur le tout dernier FxScan 4.01, une présentation d'Amistart (certainement le menu d'applications le plus beau sur Amiga), et enfin, une entrevue avec Benjamin "Titan" Vernoux qui est en train de mettre au point une openpci.library standard et ouverte à toutes les cartes d'interface PCI disponibles sur notre machine (et il y en a maintenant). Mais pas de page de l'Ours dans ce numéro, remplacée par une autre mini-BD du célèbre amigaïste humoriste des Pyrénées.

Amiga Power n°19

Patatra ! Encore du changement dans l'équipe d'Amiga Power. Le nouveau rédac'chef est Alex Dillenseger (qui remplace donc Patrick Jung) et la maquette est réalisée par Tony Pascoal, comme au bon vieux temps. Le sommaire se voit greffer de deux nouvelles rubriques, celle des démos (qui entre timidement dans le fanzine avec une petite colonne) et celle du domaine public avec quelques tests de freewares à ne pas manquer. Amiga Power a bien entendu rédigé un compte rendu sur l'Alchimie 2 avec plein de photos mais aussi sur la Slach Party 4, les tests de FxScan 4 (deuxième partie), Highway et GoldED Studio AIX sont présents, tout comme des articles instructifs sur l'art ASCII, la SDL ou encore MySQL. Benjamin Yoris nous offre une petite préversion de Quake 2 qui a été optimisé "jusqu'à la moëlle" et qui tourne bien sur toutes les configurations PowerPC.

Amiga Power n°21

Ce 21e numéro brille par ses reportages, jugez plutôt :
  • L'AmiGBG, une manifestation suédoise, et à cette occasion Alan Redhouse a fait une intervention fort intéressante sur l'état d'avancement du couple AmigaOne + AmigaOS 4.0.
  • La 1541 : la première radio bouffe de l'histoire ! Rien que ça :-). Organisée par nos amis WoodTower, cette Amiga-bouffe a eu lieu à Nancy. Malgré le trame qui a déraillé ce jour là et la tempête de neige (véridique), ce rassemblement à l'ambiance bon enfant s'est terminée à point d'heure dans les locaux d'une radio associative. Les quelques auditeurs qui sont tombés sur cette émission peu commune ne s'en sont toujours pas remis.
  • La vie en Pegasos : qui résume les dernières avancées sur cette nouvelle machine ainsi que sur Amiga Classic lors d'un rassemblement d'une vingtaine d'amigaïstes dans la région de Nantes.
  • L'Equinoxe Party : une coding party qui s'est déroulée lors de la fête de l'Internet en plein coeur de la Cité des Sciences. Bien qu'elle n'ait durée que deux jours, elle a attiré un bon tiers d'amigaïstes et elle fut surtout très prolifique en création. D'ailleurs en quatrième de couverture sont réunies les images des productions les plus marquantes de ce week-end.
Le fanzine édité par l'association AFLE propose aussi des dossiers forts intéressants tel que :
  • L'installation pas à pas d'Amithlon. Excellente initiative, elle permet tout à chacun d'avoir un véritable Amiga sur un PC.
  • Le troisième chapitre de programmation de MySQL concocté par l'ami Mathias Parnaudeau.
  • Les meilleurs astuces de Quake 1 et 2.
On peut dire que la nouvelle équipe rédactionnelle est en train de prendre sa vitesse de croisière à la vue de la diversité des articles et de leur sérieux. Pour terminer, un petit mot sur la maquette : les nombreuses pages couleurs sont maintenant particulièrement mis à profit.

Amiga Power n°22

Edité par l'association AFLE, ce numéro d'A=P nous offre des reportages et articles très complets sur :
  • Les jeux de stratégie avenir tels que NorthLand, Realms of Power, ainsi que Freecraft et Midnight Racing,
  • Les nouveautés consacrées au très prometteur Pegasos,
  • Yam V2.4 la dernière version de ce puissant gestionnaire de courriels qui repousse très loin les critères de la qualité,
  • Immortal 1 et 2, qui est une compilation des meilleurs .mods des jeux qui ont fait la gloire de l'Amiga,
  • AmiNetRadio V1.73, un fabuleux lecteur de MP3 orienté radios Shoutcast et qui propose comme iTune sur Mac OS, des effets psychédéliques (via le module Goom),
  • La suite sur la programmation de MySQL, un langage pour créer de puissantes bases de données,
  • Un système de messagerie instantanée : Jabberwocky,
  • Et enfin l'IGDRP 2 "Les nains Strike Back" et la HunoParty "Une Coding Party qui tabasse".
On notera qu'A=P compte de plus en plus de pages en couleur, nous sommes désormais à deux doigts d'un véritable magazine et belle et due forme.

Amiga Power n°24

Le 24e opus du fanzine édité par l'association AFLE nous apporte son lot d'informations exclusivement réservées pour notre machine préférée. De nombreux tests viennent gratifier ce numéro on citera notamment :
  • L'AmigaOne XE-G4 qui en plus de Linux commence enfin à démarrer sur une version alpha de l'AmigaOS 4.0,
  • Le Spider II USB 2.0 d'Elbox qui est une carte se branchant sur le Bus PCI pour Amiga et offrant l'USB haut débit que nos machines classiques attendaient,
  • WHDLoad V16.0, cet utilitaire permet d'installer les programmes (jeux ou démos) qui étaient initialement prévus pour fonctionner uniquement sur disquette. L'installation pas à pas d'un jeu en est faite,
  • Duke Nukem 3D, dont les sources ont été rendues publique permettant de ce fait de porter ce célèbre FPS sur nos machines, ce jeu à classer dans de nombreux "domaines hyper" ravira les pacifistes fans de culture et de finesse,
  • ScummVM v0.5.0, est un moteur permettant d'utiliser des jeux d'aventures de Lucas Art (Sam & Max, Day Of The Tentacle, etc.) qui était prévu initialement pour le monde PC,
  • Enfin, c'est un dossier sur comment se prémunir des spams avec YAM qui vient clore ce numéro d'Amiga Power.
Amiga Revue n°35 (juin 1991, 100 pages, 30 FF)

"Amiga, j'ai un ami dans l'informatique" (pub Commodore)

On avance dans le temps et la qualité de la présentation : magazine plus volumineux, tout en papier glacé, avec davantage de couleurs même si le noir et blanc est toujours prédominant. Sa couverture, son édito ainsi qu'un large dossier annoncent (enfin) l'arrivée en France de l'Amiga "CDTV : la révolution" (mouais, avec le recul...), avec présentation technique, son côté multimédia pour tous au coeur du salon, ainsi que ses "titres en question" (arts et loisirs, éducation, jeux, musique,...).

Vu l'époque et le volume, il y a vraiment de tout dans ce numéro, du coup un peu fouilli. Côté actualité : l'arrivée des premières cartes accélératrices à base de 68040 ("un grand pas en avant" qu'ils ont titré), ou encore la sortie en Angleterre d'un nouveau magazine dédié à l'Amiga... Amiga Power ! tiens donc ;-). Le "Top 10" des meilleures ventes de logiciels en Allemagne classe le jeu Lemmings en 1ère position, suivi de The Secret Of Monkey Island et de Speedball 2.

Dans la lignée du succès de Cologne, un large reportage est consacré à l'AmiExpo de Berlin qui s'est "avérée être un excellent test pour jauger l'intérêt des foules Est-allemandes pour l'informatique en général et l'Amiga en particulier" (ce coup-ci, le mur est tombé ;-). Commodore y présentait entre autres un Amiga 500 avec "chipset 2.0", en précisant la production à terme d'un seul et unique Amiga 500 avec DOS 2.0 en version de base (donc l'A500+).

Une orginalité du magazine est de proposer une rubrique PC ("Le PC News", "Le PC Games" et "Le PC Pratique") ainsi qu'une rubrique "Mac.info" (mais passons ;-). Tandis qu'une nouvelle rubrique mensuelle est consacrée au "lifting" du vieillissant A1000. La part belle est cependant donnée à la conception graphique 3D sur plusieurs articles : la fonction de torsion avec 3D-Tools, la réalisation d'un (tournez) manège avec Sculpt, les méthodes de rendu en général et l'initiation à l'animation avec Sculpt 4D. Côté son, un dossier est consacré au "home-studio" MIDI construit autour de l'Amiga avec séquenceurs (KCS, Bars & Pipes, Master Tracks Pro, Pro 24, Track 24, Studio 24,...), échantillonneurs, éditeurs (Music X, A-Max 2,...), et effets.

La programmation n'est pas en reste avec "Programmer en AMOS (4)", "Les Paysages Fractales (2)", "C une instruction", ou encore les "Problèmes de Démarrage" avec le Workbench sur Amiga. Côté jeux, on y parle notamment de Predator 2, Gods, Brat et une avant-première de Lemmings 2. La scène démo est quant à elle représentée (sur 3 pages) par la Defjam/Big Business, la Iris/Lovecraft, la Phenomena/Enigma,... Mais on y apprend surtout que l'APP (Agence pour la Protection des Programmes de l'époque) a encore frappé contre de nombreux groupes pirates dont Defjam, Angels, Paradox,... tandis que "d'autres groupes, plus sérieux, dénoncent de plus en plus souvent le piratage des jeux" (sic). Pour finir, la publicité est proportionnelle au volume du magazine : Tecsoft, Price Computer, MAD, Phase, Amie Le Pro, Power Computing, Bus Plus, Duchet Computers, Alliance Informatique, Phoenix DP, FBI, GVP, et j'en passe.

Amiga Revue 35 Amiga Revue 35

Amigazette n°23

Le moins que l'on puisse dire c'est que ce numéro s'est fait attendre ; en effet, le dernier numéro de l'année 1997 est paru en retard mais l'attente s'explique par une version "new look". Amigazette s'offre une couverture couleur et une impression dignes des pros. Le contenu est copieux avec des actualités, tout ce qu'il faut savoir avant de se connecter sur le Net, l'essentiel sur les datatypes, sans oublier les secrets de l'édition HTML... Le zine associatif évolue donc dans sa présentation tandis que son contenu reste un des plus volumineux du monde des fanzines Amiga.

Amigazette n°24

Ce numéro est un spécial communauté Amiga. Vous y trouverez aussi le compte-rendu du week-end Amigazette, qui fut un succès total. Le reste du menu se partage entre des articles sur le Workbench, les sharewares, l'AmigaShell, Wordworth 6, l'HTML, la programmation,... Ajoutons encore un doigt de jeux puisque vous pourrez découvrir A Break In Duo 97, un jeu pour le moins original, et une entrevue (c'est à la mode) de Sébastien D'Heeger, le talentueux créateur de plusieurs jeux pour notre cher Amiga. Comme vous pouvez le constater, le sommaire est une fois de plus très copieux...

Amigazette n°26

Le fanzine associatif a connu quelques problèmes que l'on pourrait qualifier d'ordre intérieur. Je ne vais pas entrer dans les détails car vous êtes sûrement au courant... Cependant, la gazette continue ses aventures avec un peu moins de rédacteurs et en reprenant son ancienne formule.

Adieu la couverture couleur et l'impression digne des pros, mais moi ça ne me gêne pas ! Le principal est d'avoir un contenu intéressant, non ? Au menu de ce numéro, vous trouverez quelques explications sur les événements qui ont secoué Amigazette cet été, une rubrique destinée aux petites configurations, un tour d'horizon dédié à Cando 3.0 et la suite, entre autres, de la découverte d'ARexx orchestrée par l'ami José.

Amigazette n°27

Et voici un nouveau numéro de la gazette ! Au sommaire de cette édition, nous allons pouvoir découvrir de bonnes choses ! Pour preuve, des extraits d'une lettre que j'ai adressée à Amigazette pour les soutenir (c'est ça la solidarité entre fanzineux !) un zoom sur ce bon vieil ancêtre qu'est l'A500, les relations (avouables ?) entre l'Amiga et le PC, un test d'Eagle Player, le tout soupoudré par un peu d'ARexx et d'AMOS. Cerise sur le gâteau, on y parle même d'Amimag !

Amigazette n°28

Petit a petit Amigazette se réorganise, même si certains se croyaient indispensables, ce n'est apparemment pas le cas ! Au sommaire de cette gazette : des informations sur l'association, tout sur le site web de nos amis, vous en saurez beaucoup plus sur Scion (le logiciel de généalogie) une nouvelle rubrique fait son apparition, elle se nomme "courant continu", et a pour but de passer en revue l'actualité des CD, des jeux, etc. En plus de tout ca, l'AMOS et l'ARexx sont aussi de la partie, sans oublier le test de GfxCon. Alors que demander de plus ?

Amigazette n°29

C'est un bonhomme de neige qui vous souhaite la bonne année en couverture de ce numéro d'Amigazette. En ouvrant le fanzine vous découvrirez l'édito et l'info-gazette, suit également la rubrique intitulée "la vie d'Amigazette 83", qui vous informe du quotidien de l'association. Dans ce numéro, un nouveau rendez-vous est fixé aux lecteurs, puisque j'ai l'honneur d'y rédiger ma fameuse rubrique concernant les fanzines ; cette rubrique plait (je crois !) et est diffusée dans d'autres fanzines également. Le reste du menu est constitué de la galère qu'a connu l'un des rédacteurs avec son scanner, d'un aperçu du B.A.-BA des traitements de textes, d'un petit détour par le shell et d'une vue d'ensemble de Scala. Le courant continu... continue ses aventures, avec des jeux et des utilitaires sympas. Notons pour finir qu'Amigazette offre désormais la parole à ses lecteurs en page 20. Bonne idée !

Amigazette n°31

Le fanzine associatif à cinq ans ! Cela se fête avec un numéro très fourni. La gazette avait organisé un week-end intitulé "MédiaNet'99", si vous n'y étiez pas, rassurez-vous, vous saurez tout sur ces deux jours de folie. Si vous êtes tentés par la réalisation de vos propres CD, un article fait le point sur le sujet. Au niveau de la bureautique, notez ceux sur Wordworth et TurboCalc. Sachez aussi que pas mal d'utilitaires sont passés en revue dans le fanzine. Le test de Napalm, le superbe jeu de Clickboom vous décidera certainement à l'acheter. Je termine en signalant que ma désormais fameuse rubrique sur les fanzines s'y trouve aussi !

Amigazette n°32

Comme d'habitude, la gazette nous propose de nombreuses bonnes choses, inutile de vous préciser que l'Amiga est toujours le thème principal de la publication. Au menu quatre étoiles de ce numéro, il y a la rubrique dédiée aux zines Amiga, quelques astuces pour des dépannages faciles, ainsi que toutes les brèves concernant le nouvel AmigaOS 3.5. La création n'est pas oubliée pour autant, car les passionnés de Scala et de bureautique y trouveront également leur plaisir. Le test de Foundation trouve aussi sa place dans les pages du zine toulonnais, ainsi que la rubrique de Ludovis Savelli, le "Courant Continu". Bref, Amigazette reste fidèle à la tradition du fanzine de qualité.

Amigazette n°33

Le fanzine associatif nous propose, comme d'habitude, un menu très varié entièrement consacré à l'Amiga. Voici pour exemple : l'actualité, les caractéristiques de l'AmiRage K2, tout sur l'installation d'un disque dur, ainsi que l'essentiel sur l'émulateur Mac 68k ShapeShifter. Il y a aussi la rubrique de Ludovic Savelli, la rubrique fanzines (avec ma tronche en prime), et un test dédié à Games Attack.

Amigazette n°34

Le gros événement de la fin 1999 a été la sortie du premier CD de la gazette, on en parle donc abondamment dans ce numéro, mais il y a d'autres choses également ! Le résumé de l'AmiParty a Entrange (comme c'est étrange...) le retour de TB303, un point complet sur UAE, une grosse sélection de jeux, démos et autres utilitaires ainsi qu'un petit détour par Wordworth.

Amigazette n°36

Non, vous ne réver pas, il s'agit bien du 36e numéro d'Amigazette, ça doit être le record pour un fanzine Amiga (hein, José ?). Ce fanzine est édité par l'association Amigazette 83 qui regroupe une soixantaine de membre. Signalons qu'une fois par an, l'association publie un CD (dont le dernier est toujours disponible en vente). La mise en page est très pro malgré du noir et blanc intégral. Le contenu est agréable et touche tous les amigaïstes (A500 compris), avec du domaine public, de l'animation 2D, Deluxe Paint 5, DOpus Magellan, de la bureautique, des tutoriels, etc.

Amigazette n°37

Rendez-vous compte, Amigazette est aussi vieux qu'Aminet ! C'est bien avec respect qu'on doit parler du dinosaure des fanzines Amiga. Le numéro 37 d'Amigazette est aussi le numéro anniversaire (soit 6 ans). Le fanzine fait 28 pages et propose cette fois-ci un compte rendu sur le salon Amigazette, des tutoriels sur MakeCD, PageStream et TurboCalc, une bidouille matérielle pour les cartes mémoires Playstation sur Amiga, du DP, de l'émulation, et plein de trucs variés. Avec quatre pages en moins, Amigazette commence apparament à battre de l'aile et c'est de mauvais augure puisque qu'Amimag et Acid'OZine ont déjà cessés leur parution...

Amigazette n°38

Pour ce 38e numéro, Amigazette a choisi une couverture anti-PC ou plutôt pro-alternative avec les logos de BeOS, Linux, Mac OS,... Mais ce fanzine reste 100% Amiga je vous rassure ! On a droit à un test de Virtual Grand Prix, des présentations de logiciels comme PageStream, MakeCD ou TurboCalc (bref des logiciels indispensables), agrémenté de nombreux et bons articles sur l'Amiga et l'informatique en général.

Amigazette n°44

Non seulement Amigazette est le fanzine Amiga le plus vieux (7 ans !) mais c'est aussi le seul à être fourni avec un CD ! La galette contient 300 Mo de programmes en tout genre. On y trouve le contenu complet des disquettes Amigazette, des sons, des images, quelques outils pour le système, une sélection de DP et aussi la collection complète des e-zines Obligement. Le fanzine, lui, est assez complet et on parle d'un peu de tout sur ces 28 pages : actualité, internet, émulation, avant-première (le jeu Dafel Bloodline), bureautique, tests de DP, trucs et astuces sur le matériel Amiga, etc. Agréable à lire et toujours très pro, Amigazette reste fidèle à lui même.

Amigazette n°48

Le fanzine de Toulon est toujours dans la course. Ce numéro 48 est un spécial AmigaFun 2002, à l'image de la couverture. Le sommaire propose ainsi un reportage sur cet événement organisé par l'association du même nom. L'AmigaFun de cette année a attiré pas mal de PCistes et n'a pas eu le succès escompté pour l'Amiga (c'est vrai que Toulon n'est pas idéalement situé pour les amigaïstes). Le fanzine continue par son intéressante rubrique "Génération Amiga", des informations en vrac, de l'internet, les trucs de José, de la pratique sur Scala et Art Effect et la sélection DP d'Amigazette. Ajouter à cela un CD et un superbe quatrième de couverture et vous obtenez un fanzine qui ne manque pas d'intérêt.

Amigazette n°49

Un nouveau numéro qui est arrivé comme à l'accoutumée "pile-poil" dans les temps, toujours aussi varié (voire plus riche que les précédents) et proche de l'utilisateur Amiga. A la carte du doyen de nos fanzines : présentation du CD A-DP 8 d'Amedia Software, mini sondage aux adhérents sur le journal, le mot du président par José sur l'avenir Amiga qui se profile, ainsi qu'une autre réflexion très juste sur la place de l'Amiga à côté du PC, les nouvelles élucubrations de Candide à propos de mémoire, un dossier complet sur la compression MP3 et ses lecteurs Amiga (DeliTracker, AmigaAMP, SongPlayer,...), introduction au shell, la PAO sous PageStream 3, la traditonnelle rubrique "C'est sur le Net !" mais surtout au-delà de l'Amiga.

Côté pratique : un support pour oscillateur à quartz bien utile pour le surcadençage à la carte, justement de nos cartes accélératrices qu'il faudra alors ventiler car... "L'été s'ra chaud !" ;-). Cet opus se termine par la rubrique softologique de l'ami Ludo, PicShow 1.16 un autre visualiseur d'images, WBTriz 0.5a le nouveau Tetris du Workbench, Total Chaos excellent jeu DP qui débarque aux frontières du temps, ENote 1.6 l'ultime éditeur de texte, et enfin, le glossaire des termes informatique souvent rencontrés.

Amigazette n°50

Un numéro vraiment spécial, puisqu'il est à la fois l'anniversaire du 50e numéro (record absolu de longévité pour un fanzine francophone) et le dernier dans sa forme actuelle. En effet, la rédaction étant confrontée depuis quelques temps au problème souvent classique du manque de rédacteurs volontaires pour remplir ses pages (il aurait peut-être aussi fallu lancer l'appel au-dela du cercle très fermé de ses propres adhérents...), elle a trouvé avec l'association Triple A la solution de poursuivre son journal à la hauteur de sa capacité de rédaction. Les adhérents aux deux fanzines devraient donc retrouver sur une dizaine de pages le prochain numéro d'Amigazette inclus dans le prochain Boing Attack qui devrait ainsi passer à une quarantaine de pages pour le même prix.

Côté abonnement, aucune inquiétude à avoir puisque son prix restera inchangé pour les adhérents à Boing Attack, un report au prorata sera fait pour ceux d'Amigazette qui recevront normalement les nouveaux numéros jusqu'à la fin de leur abonnement initial, et l'ensemble sera cumulé pour les adhérents aux deux fanzines. Bref, que du bonheur ;-), et exemple à suivre. En attendant, ce 50e numéro, un peu léger côté actualités mais toujours aussi clair et proche des amigaïstes, vous propose un long reportage avec photos sur l'Alchimie 2/A-Expo. Benjamin Grillierre en profite pour donner ses impressions notamment sur le Pegasos et MorphOS qui n'engagent que lui, car peu exhaustives (attendons de voir sa critique sur l'AmigaOne, quand il aura un AmigaOS à lui...). Viennent ensuite un ensemble d'articles plutôt intéressants sur la mise en tour d'un Amiga, tout sur le Kickstart de l'Amiga, comment disposer de toutes les LED de ses périphériques en façade d'une tour, ainsi qu'une réflexion de José sur "Pourquoi l'Amiga résiste-t-il au temps ?".

Mais aussi les traditionnelles rubriques : c'est sur le Net, les nouvelles élucubrations de Candide, le glossaire qui en est à la lettre "B", et la très grosse rubrique softologique de Ludo de DP en tout genre remontés de ses fouilles sur le Net et surtout d'Aminet (à retrouver sur le CD #5 d'Amigazette également joint à ce 50e numéro).

Amigazette n°53

Depuis son rapprochement avec Triple A, Amigazette (qui est édité par l'association du même nom), est maintenant proposé avec Boing Attack depuis déjà trois numéros. Ceci dit, Amigazette garde toute son indépendance, et offre à chacune de ses parutions son lot d'articles. Grâce à ce rapprochement, Boing Attack/Amigazette font maintenant 40 pages regroupées dans le même fanzine.

Passons à la présentation. C'est avec une page de plus que le plus vieux fanzine de la scène francophone présente :
  • L'apprentissage du HTML,
  • Comment fabriquer un quadrupleur IDE,
  • Betascan : certainement l'un des meilleurs DP pour numériser,
  • Un récapitulatif sur les démos les plus marquantes des ses trois dernières années.
On notera dans ce numéro, qu'un effort important a été fait sur la PAO. En effet, la nouvelle maquette d'Amigazette est claire et professionnelle et s'intègre désormais merveilleusement à celle de Boing Attack.

Amigazette c'est aussi trois CD par an, où sont regroupés les DP du moment, dont ceux qui ont été testés dans les numéros précédents dudit fanzine.

Amigazette n°54

Le fanzine réalisé par l'Association Amigazette 83, propose dans ce numéro des pages sur :
  • MicroCity, un salon toulonais consacré à l'informatique et organisé par l'association ACMATI,
  • La suite de "Mes premiers pas en HTML",
  • Les fonctions utiles de l'Amiga shell,
  • Le jeu de stratégie NorthLand en avant première,
  • Le CD Amigazette n°7.
Amigazette n°55

Edité par l'association toulonnaise Amigazette 83, le plus ancien fanzine de la scène Amiga est au rendez-vous et nous offre des articles de qualité qui ont fait sa réputation. On citera entre autres la suite des cours consacrés à la programmation en HTML, comment télécommander un lecteur de CD, ainsi que l'amélioration de la ventilation d'une tour. Ce mois-ci découvrez en avant-première Realms Of Power au travers de l'entrevue avec son auteur, Michaël Lanser.

Amigazette Amigazette

Amimag n°17

Le seul fanzine belge dédié à l'Amiga continue toujours la lutte. Nouveau logo, mise en page encore plus claire, toujours avec les illustrations de Guy Dedecker. L'aventure se poursuit inlassablement. En plus des diverses rubriques habituelles (tests DP, Internet, AMOS, AmigaGuide,...), il y a dans ce numéro deux grands dossiers : le premier traite du rôle important de l'Amiga dans la réalisation des effets spéciaux au cinéma et à la télévision, l'autre accorde quelques pages au Risc PC d'Acon. Le jeu testé est la toute nouvelle production de Vulcan : Final Odyssey ! Sachez aussi qu'Amimag est à la recherche de collaborateurs bénévoles pour la création de nouvelles rubriques techniques. Si vous êtes un pro du fer à souder ou un maniaque d'un langage de programmation, n'hésitez pas à contacter la rédaction !

Amimag n°18

Que dire si ce n'est que le menu est une fois de plus très copieux. Amimag continue sa progression avec un renforcement des rubriques techniques (programmation, AmigaGuide, Scala,...) ; les rubriques habituelles sont bien entendu encore au rendez-vous. Quelques points importants de ce numéro : l'entrevue du patron de Génération Amiga (un magasin bruxellois), un zoom sur l'ancêtre qu'est l'Amiga 500... Je vous rappelle qu'Amimag est à la recherche de personnes pouvant écrire des articles techniques (programmation, bidouillage matériel), n'hésitez pas à contacter la rédaction ! N'oubliez pas que les 9 et 10 mai 1998, c'est l'Amiga Show en Belgique. Amimag sera de la partie !

Amimag n°19

Ce numéro du zine belge est axe sur trois grands thèmes : l'Amiga Show. l'émulation Mac et la programmation. Trois pages sont consacrées à l'événement du mois de mai 1998, à savoir l'Amiga Show de Belgique. De très nombreux fans avaient fait le déplacement, si vous n'y étiez pas : sautez sur le résumé du salon ! Le gros dossier de ce numéro est consacré à l'émulation Mac (ShapeShifter et Fusion) afin de vous aider à vous y retrouver. La partie programmation est aussi au rendez-vous (AMOS,...) et en plus des rubriques habituelles (DP, actualité, tests,...) il y a aussi tout ce qu'il faut savoir sur la compression de vos données et sur la connexion facile à Internet.

Amimag n°20

Un spécial troisième anniversaire ! Au menu, la rétrospective des trois premiers printemps du fanzine belge, des actualités toujours plus fraîches, un méga dossier sur le PowerPC, (histoire de faire le point) le deuxième dossier est, quant à lui, consacré aux nouveaux jeux disponibles sur Amiga. Toutes les rubriques habituelles sont de la partie (tests DP, programmation, la suite des cours sur Scala, l'actualité du Net, trucs et astuces...). Le zine belge a beaucoup de projets dans ses cartons. La rédaction est toujours à la recherche de collaborateurs passionnés par l'Amiga, n'hésitez donc pas à la contacter. Une nouvelle formule devrait voir le jour probablement pour la rentrée de septembre. Surprises, surprises !

Amimag n°22

Revoici le seul fanzine belge dédié à l'Amiga. Cette fois, c'est un numéro fort de 40 pages qui vous attend ! Toutes les rubriques habituelles sont au rendez-vous : programmation AMOS et E, la suite de l'initiation à Scala, les tests de DP. N'oublions pas les brèves à propos de l'AmigaOS 3.5, du successeur de l'AGA, le test de Deconstruction, l'actualité des CD,...

Autre point fort de ce numéro, un gros dossier sur les jeux ayant pour thème l'espace et un autre sur Amiga Inc. Comme d'habitude, Amimag vous informe aussi sur l'actualité d'Apple et sur celle des nouvelles consoles, avec cette fois, la tour de la Dreamcast de Sega. Enfin, cerise sur le gâteau, une BD à hurler de rire fait son apparition.

Amimag n°23

Dans le premier numéro de l'année 1999, Amimag fait le point sur plusieurs sujets très intéressants, pour preuve : le bilan du salon de Cologne et plus d'informations sur l'AA+ (le successeur de l'AGA). N'oublions pas les astuces du Workbench, le test de TextImages, les DP, l'actualité du CD, l'ABC de la programmation. Saupoudrons l'ensemble avec un zeste d'AMOS, de E et de Scala, ajoutons comme cerise sur ce gâteau déjà bien appétissant, la ravissante pin-up. En ce qui concerne la partie non-Amiga, il y a toujours les brèves de chez Apple, les informations sur la Dreamcast, de la BD et du STNG.

Amimag n°24

Ce numéro printanier inaugure la nouvelle formule du fanzine belge. Dorénavant, une disquette est offerte aux lecteurs, vous y trouverez des listes de programmes, des exécutables, des articles, des logiciels et le zine électronique du club l'Alliance Micro. Dans le fanzine vous attendent aussi de très nombreux articles : tout sur QNX, le nouveau système d'exploitation de l'Amiga, un tour d'horizon de l'HTML, un dossier très complet sur les virus, le test de Napalm (le nouveau méga jeu de Clickboom) et celui de l'excellent Imperator.

Bien entendu Amimag ne serait pas complet sans sa rubrique dédiée aux meilleurs DP, cette fois c'est une sélection des meilleurs programmes du domaine public. N'oublions pas non plus la fameuse rubrique AMOS, et vous trouverez même des articles pour être un pro du Workbench. Pour terminer, je précise que les brèves sur le Mac sont toujours de la partie, sans oublier les tests des tous premiers jeux de la Dreamcast. Bref, vous l'aurez compris, la nouvelle formule d'Amimag est encore plus mieux que l'ancienne.

Amimag n°26

Pour ce numéro estival, Amimag propose encore plus de pages dédiées à l'Amiga que par le passé. Cet opus est de plus un numéro anniversaire ; en effet, le "zine number one" vient de souffler ses quatre bougies, un vrai record dans le contexte actuel ! Au sommaire vous trouverez des brèves hyper fraiches, les dernières caractéristiques de l'AmigaOS 3.5, une réflexion sur le fameux bogue de de l'an 2000, sans oublier les tests de DP, les meilleurs CD du moment, avec notamment celui de la compilation Games Attack d'APC&TCP. Ajoutons a tout cela les labos AMOS, Scala, HTML et des articles dédiés à la startup-sequence, aux facéties du SCSI et vous comprendrez que le menu est très copieux. Pour rappel, le fanzine belge offre depuis peu une disquette remplie de choses intéressantes (articles complémentaires, illustrations, programmes,...).

Amimag n°27

La revue belge a bien passé son 4e anniversaire et les festivités ont été tellement longues que ce numéro est sorti avec du retard 8-). Non, en fait, le retard vient d'un problème d'imprimante. Pour ceux qui ne le savent pas, Amimag est la seule revue belge qui parle de l'Amiga : bravo l'Amimag Team ! Depuis deux numéros, la zone "Extramimag" a été revue à la baisse laissant plus de place aux informations concernant l'Amiga. Ces rubriques non-Amiga auront maintenant un hors série spécialement dédié et qui sortira tout les quatre mois, affaire a suivre... Sinon, côté Amiga, Jean-Francois et son équipe nous proposent des brèves, une entrevue avec Yannick Bochet, un point de vue sur Phase 5, les tests de Pur Tricheur, Mega Tools et T-Zero sans omettre les labos : AMOS, HTML, gravure CD, programmation,... plus plein de bonnes choses et l'incontournable disquette bourrée de programmes sympas !

Amimag n°29

Changement de formule pour ce numéro 29 ! Amimag devient le fanzine de la créativité et de l'univers du fantastique. Ce numéro 29 propose donc quelques actualités Amiga mais aborde donc la bande dessinée (excellent : "Sur la Piste des Primitifs" de Pascal Serra), les séries TV, les comics, etc. sans occulter la pin-up et autres dessins d'auteurs. Le coin Amiga est constitué de tests de DP, la préversion de Calidan, du HTML, plus la disquette du nom d'Amimag GT sur laquelle on trouve les autres rubriques portant sur notre bécane : fanzine, actu, etc.

ANews n°13 (mai 1989, 44 pages, 20 FF)

"Journal dédié au meilleur ordinateur du moment"

Dire qu'à l'époque on pouvait aisément sortir ce genre de slogan sur un magazine tout en noir et blanc, avec uniquement la couverture sur papier glacé en couleur, et à la présentation toute aussi sommaire. Et encore, une couverture des plus "oldschool", toute bleue et présentant des espèces de pacmans roses marchant sur des bandes de films illustrant ainsi son dossier principal : les bases de la vidéo.

L'édito du journal au grand monsieur Bruce Lepper ne fait que simplement vanter les mérites d'un classique tout aussi grand de l'Amiga : le logiciel de dessin Deluxe Paint III brillant pour "sa facilité d'emploi et sa puissance". Dans les brèves, on apprend que Commodore annonce 50 000 Amiga vendus en France (rappel : on est seulement en 1989), et déjà 1 million d'unités installées dans le monde à la fin 1988 dont 680 000 en Europe...

Parmi les curiosités de ce numéro, on y trouve la présentation de l'Animate Turbo Board II, "une carte accélératrice bon marché fabriquée en Allemagne Fédérale par Advanced Computer Design" (oui, le mur n'est pas encore tombé ;-) pour Amiga 500, 1000 et 2000, avec un commutateur permettant de choisir entre les processeurs présents sur la carte (68000, 68020 à 16 MHz, et 68881 ou 68882). Suit un dossier original proposant un montage permettant de "gonfler votre 1000 à 1 Mo ou plus...".

Le dossier principal, comme annoncé, traite de la vidéo au sens large (télévision, magnétoscope et caméscope) et en particulier de ce que ça vaut quand on veut visualiser ou enregistrer les signaux de son Amiga sur vidéo. Le développement n'est pas en reste avec des articles sur le "CLI pour débutants", l'affichage d'un écran en assembleur, le C avec le fameux Lattice, la programmation des libraries système en AmigaBasic, la définition thérorique de l'algorithme, et même le désassemblage des virus IRQ et Byte Bandit !

Pour finir, le "soft du mois" n'est autre que le célèbre Zac McKracken (jeu d'aventure), à côté d'une multitude de présentations de jeux déjà à profusion à cette époque, de Super Hang On (moto) et de l'incontournable Crazy Cars II (que tout le monde connait). Le mag est en outre agrémenté d'un article sur Sculpt 4D, de la démo du mois avec la Kefrens MegaDemo, d'un coin Domaine Public, du courrier des lecteurs, et de quelques publicités (pas trop en fait) : Computer Concept, MAD, GVP, Titus et... PageStream.

ANews 13 ANews 13

Boing Attack n°1

Eh oui, vous ne rêvez pas, un nouveau fanzine Amiga vient de naître ! En fait, il s'agit de l'association Triple A (souvenez vous de Dynamigamite) qui remet le couvert après avoir abandonné un certain temps le monde du fanzinat. La formule reprend les bonnes habitudes de feu Dyna ; l'ambiance top délire est de la partie ! Boing Attack est un fanzine surtout orienté infos, réflexions cinglantes et jeux à gogo. C'est donc un rendez-vous incontournable pour tout connaître de l'univers ludique de notre micro favori. Pour ce numéro, des zooms sur Worms Director's Cut, Genetic Species et Foundation. Pour moi, Boing Attack reprend, avec bonheur, le concept de Dynamigamite, à savoir amusement et gros délires. Espérons que rien ne change !

Boing Attack n°2

Voici le 2e volet du fanzine de l'association Triple A. Ce numéro s'est amélioré depuis le premier du point de vue de la diversité rédactionnelle : toujours dans son format noir et blanc A4, Boing Attack propose une rubrique sur les CD audios, la suite (et fin) du zoom sur Worms DC, un excellent dossier sur le PC (très réaliste), une rubrique démo, avant premières, des tests de DP ainsi que de Napalm, des brèves, le reportage exclusif de la demo party VIP (qui s'est tenu à St Priest), des trucs et astuces, le courrier des lecteurs,... bref un menu copieux. Le ton est décontracté et le vocabulaire très humoristique, les illustrations sont nombreuses, bref, c'est un fanzine à conseiller à tous les amigaïstes de France et du Mozambique. Dernier point : la mascotte (Vachounette) a très bien été choisie !

Boing Attack n°4

Boing Attack est sans doute le fanzine le plus marrant de l'West de Barcelonnette. C'est le seul fanzine Amiga a être lu par des personnes qui n'ont pas d'Amiga ; juste pour l'humour hilarant qui s'en dégage. Au sommaire : des brèves, des avant-premières, l'installation de l'AmigaOS 3.5, les fanzines, l'internet, de la bidouille matérielle, des tests de jeux (Ultimate Skidmarks, Quake,...), une rubrique sur la musique et la BD, du DP, des démos, un reportage sur la RTS 2 et sur AGA The Blues, et plein d'autres trucs sympas. Le quatrième de couverture est d'ailleurs vraiment original.

Boing Attack n°6

Et cela fait 6 pour Amig'Alex et ses acolytes. Boing Attack, qui est le périodique de l'association Triple A, va donc souffler sa 1ère bougie ! L'amélioration sur le fond et la forme se fait sentir, la mise en page est plus soignée et les couvertures sont bien colorées. Le sommaire est top moumoute : des infos, en pratique sur l'HTML, un dossier pour sauver l'Amiga (avec 10 commandements à retenir) du DP à forte dose, le test de la compilation Best Of Gremlin et du jeu de course WipEout 2097 (le premier test d'un programme PowerPC pour Boing Attack !), des entrevues (celles de Youri et celle de David Brunet), le point sur l'UGN, un test matériel avec la carte Fast ATA, une page sur les fanzines, le reportage sur l'AmiParty 3, et plein d'autres choses. Avec ce numéro 6, Boing Attack est entré de plein pied dans le cercle des fanzines de qualité.

Boing Attack n°7

Le rédacteur en chef de Boing Attack, Alexandre Rey, a de plus en plus de mal à boucler les numéros de son fanzine. Il passe énormement de temps à bichonner Boing Attack ainsi que son association Triple A. Malgré tout, il arrive a nous informer sur tous les domaines de l'Amiga avec un sommaire qui défrise : des niouzes, les entrevues avec Christian Dezert et de Lionel Thillot, le test d'AmigaWriter 2, des tests de jeux (avec des images à coller !), un dossier sur les vieux Amiga, la présentation de Brilliance (un logiciel de dessin des années 1990) et de SimpleFTP (logiciel de... FTP), du DP, du matériel, un reportage très chouette sur l'Amiga Folies 2000, des avant-premières un peu dépassées, la rubrique Hob'CD, le test de TechnoDataBase 00 et quelques petites rubriques très humoristiques (Mekess Idiz,...). Dernier point, le quatriéme de couverture nous prouve que Petro T n'a pas toujours été qu'un ingénieur en informatique ;o).

Boing Attack n°8

Mes amis, j'ai une nouvelle qui va boulverser l'Histoire de l'Univers : Boing Attack passe à 28 pages ! Cet effort est surtout dû à son rédacteur en chef qui écrit 75% du fanzine (il n'est pas le seul d'ailleurs...). La maquette est égale à elle-même depuis deux numéros, la couverture est aussi de bonne qualité mais on a du mal à lire ce qu'il y a écrit dessus, bien que le principal soit les textes à l'intérieur. Le sommaire de ce numéro 8 nous réserve des reportages en masse (Ukonx Party, Artefact, Cartoonist 2000,...) un test de l'incroyable Goal 2000 (le testeur ne l'a pas apprécié du tout), des préversions, des DP, la page du Toucan (qui ressemble comme deux gouttes de thé à la page de l'Ours d'Amiga Power), une présentation de Brilliance et TVPaint (logiciels de dessin) et quelques trucs bizarres comme un démélé avec l'ANPE.

Boing Attack n°9

Tiens, un peu de retard pour Boing Attack n°9. Alexandre Rey a eu des problèmes divers dont un avec son disque dur qui contenait toute la maquette du journal. L'essentiel, c'est que la revue soit arrivée à bon port, et nous l'avons (les vitres ?) véritablement dégusté : quelques brèves, le reportage de la Feria 2000 (organisée par eux-mêmes), trois entrevues très... diverses (un pirate Amiga, Petro Tyschtschenko et Olivier Achelbaum du Virus Informatique), un dossier hilarant sur le multimédia, des travaux pratiques sur TVPaint, XBase et Wordworth, du DP en abondance, la rubrique des fanzines. Et un point sur les G4 et autres cartes qui arrivent pour Amiga clôture ce numéro.

Boing Attack n°10

C'est une photo de Machu Pitchu qui nous accuelle dans ce 10e numéro du fanzine de la côte du Rhône. Boing Attack a apparemment des abonnés dans les quatre coins du monde. :-)

On commence avec les habituelles brèves de la scène Amiga, suivies par les avant-premières de plusieurs jeux. Alexandre Rey y fait d'ailleurs un constat bien triste : sur toutes les avant-premières présentées depuis ces dernières années, seuls 31% se sont véritablement matérialisées (les annonces, toujours des annonces...). On a quand même droit à des tests de vrais jeux comme Foundation Gold, le shoot'em up Apano Sin et une triple page sur les DP du moment. Le côté tutoriel est assez fourni avec TVPaint, Wordworth et XBase tout comme les reportages avec AGA The Blues 2K et AmiParty 5. On enchaîne avec l'entrevue avec Jean-François Horvath d'Amimag et celle du chanteur Chevry (!). La fin du magazine propose deux articles plus sérieux avec le test de l'AmigaOS 3.9 et une bidouille pour utiliser un écran d'Amstrad sur Amiga. A signaler aussi deux nouvelles rubriques : la sélection de bons sites web à visiter et une rubrique plutôt décalée puisqu'il s'agit du "Top 10 de la chanson française ringarde". ;-)

Boing Attack Boing Attack

Boing Attack n°11

Depuis le numéro 10, la mise en page s'est sensiblement améliorée (meilleure visibilité) et on peut noter des progrès dans la maquette et dans la qualité de la photocopie. Ce numéro est livré avec un... marque-page ! Idée originale et bien pratique pour ne pas se perdre dans les nombreuses pages du fanzine (bientôt a 32 !). Autre truc sympa, la couverture montre en exclusivité l'entrevue avec Bill McEwen et le test de l'AmigaOnePPC, mais il faut bien lire les petits caractères à côté (c'est une surprise ;-).

L'intérieur parle d'Amiga (si, si) avec les tests de Nightlong, Aminet Set 10, Simon The Sorcerer 2 et Exodus. Les tutoriels portent sur XBase, TVPaint et Wordworth. Il y a aussi un bon paquet de DP à découvrir ainsi que le reportage du WOA 2000. Pour finir, deux choses (très) marrantes sont à noter : la présence d'une page de mots croisés et de divers jeux style "Télé Poche" avec quelques insolites sur Microsoft durant son procès (on y parlait Amiga !).

Boing Attack n°12

"Boing Attack, le journal qu'on peut lire en tant que lecteur".

La présentation de Boing Attack a encore changé, Alexandre n'a finalement pas franchi le cap de PageStream pour la maquette, et est resté sur Wordworth (le nombre de bogues dans PageStream est proportionnel à son prix, dit-il). La maquette semble un peu plus sobre et elle devrait encore évoluée (en version 3.5, toujours selon Alexandre) pour aboutir à un journal de 32 pages.

Du côté du contenu, c'est le domaine ludique qui l'emporte avec pas moins de quatre tests de jeux (la scène jeu sur Amiga est en train de se ressaisir), les présentations de logiciels de gestion bancaire HomeBank et Ultra Accounts, des travaux pratiques très pratiques, les reportages sur le Sintep et l'Amig@Fun et l'entrevue très plaisante avec Bertrand Presles qui a créé une nouvelle association Amiga : l'AFUA. On a droit aussi au coup de gueule de Sébastien Jeudy suite aux révélations de St Louis 2001 (et ça déménage ;-). Rebelles de l'informatique actuelle, lisez Boing Attack !

Boing Attack n°13

Avec une police de caractère revue, une maquette particulièrement soignée et un nombre de pages qui passe maintenant a 32 (le fanzine le plus gros du monde Amiga francophone), ce numéro bat une nouvelle fois ces prédécesseurs. On a droit à un supplément bien pratique : une feuille au format A3 qui contient plein de petites annonces, le Hit Parade des jeux Amiga (en collaboration avec nous-mêmes :-) et le bottin de l'Amiga qui regroupe les adresses de tous les fanzines, associations et revendeurs du coin.

Avec ses 32 pages, l'actualité Amiga est omniprésente : cinq reportages (Amiga Show de Surgères, Benelux Show, WoodParty, Error In Line 2001, Cartoonist 2001), une tonne de DP, de l'émulation PSX, des tests (Mediator PCI, Prometheus,...), des choses sérieuses et d'autres moins comme les désopilantes parodies ! Cette fois, c'est Loft Story qui y passe. Bref, le nouveau Boing Attack est arrivé et il n'attend que vous pour être dévoré.

Boing Attack n°14

C'est avec une couverture de qualité remarquable (et remarquée) que Boing Attack 14 nous ouvre ses portes. Alaexandre Rey et sa bande ont mis le paquet pour satisfaire ses abonnés. Le programme est chargé de bons articles, avec les tests d'Aminet Set 11, Land Of Genesis et BabeAnoid, les reportages sur la VIP 3, l'AmiWest et surtout de leur Alchimie 2001 qui a cartonné grave. Ne pas oublier les entrevues avec Walid Moghrabi (qui nous prépare quelques nouveaux programmes) et de Jean-Jacques Winter (le patron de la société de revente SL-Diffusion), ajoutez-y une pincée de rubriques pratiques sur le HTML, les fanzines et Internet, et vous obtiendrez un numéro très au point.

Mais le truc qui m'a fait bondir, c'est une parodie sur Obligement ! On y retrouve notre célèbre Quizz ainsi que la rubrique Blagues N Rigolo's parodiés de façon délirante, quel coquinou ce Kokinou. :-)

A ne pas rater non plus, les quatre pages d'annexes fortes utiles qui ont leur place depuis le n°13 : vous y trouverez un joli poster, des petites annonces, le Top 20 des jeux et le bottin de l'Amiga.

Boing Attack n°15

Le numéro 15 du journal Drômois fête Noël comme il se doit : avec une zolie image de couverture à la gloire de la mère Noël (dessinée par Tétine). La maquette a une nouvelle fois changé : la police passe en taille 9 au lieu de 8 (pour les bigleux :-) et un petit effort a été fait sur la clarté générale du fanzine. Le sommaire propose un menu des plus complets : des brèves, trois reportages (l'AmigaMania 10 -qui a rameuté assez peu de monde-, AGA The Blues et Cologne 2001), du DP à la pelle, des tests de matériels avec la tour SL-Tower et le moniteur Vision Master Pro 450, des tests logiciels (Amiga Classix 3, CD Chateaux de la Loire) et, tenez vous bien, l'entrevue exclusive avec Dave Haynie ! L'ex-ingénieur de Commodore raconte notamment son passage chez Met@box.

Boing Attack n°16

Quelle contraste entre la notoriété de ce fanzine et le nombre de ses abonnés. Boing Attack est connu partout en France (et même plus) mais le compteur des abonnements ne dépasse pas les 100. Alors, qu'attendez vous pour adhérer ?

Pourtant, le sommaire de ce numéro est encore une fois bien complet : test matériel avec le G-Rex, test logiciel avec Puzzle Bobs, Earth 2140 Mission Pack, Cold Blooded Murder, Electronic Teacher 5 et Shogo (avec un peu de retard pour celui-là ;-), le reportage sur le Slash 3, de la programmation en Blitz, et toutes les rubriques habituelles : Online, domaine public, Fréquence DE, etc. Le "test du mois" s'est cette fois-ci arrêté sur... les chaussettes Amiga ! Il y a aussi une parodie sur Obligement (c'est la deuxième fois en trois numéros) qui reprend nos rubriques Questions/Réponses et Trombinoscope (y'a de la vedette dans l'équipe de Boing Attack !).

Boing Attack n°17

"Le premier journal Amiga aux huiles essenteilles de poules."

Boing Attack est de moins en moins en retard, si bien que ce numéro est même sorti plus tôt que prévu. En plus d'être en avance, le célèbre fanzine drômois propose un menu alléchant : la rubrique AmigaDE de Jérôme Senay, les tests de jeux Feeble Files et Freespace, les entrevues avec Lord Murphy et de PacMan (le vrai), les reportages sur l'Amiga Club Quebec, l'AmigaFun 2002 et Pixel Art, du domaine public en nombre, de la programmation et les habituelles annexes. Alexandre Rey a aussi revu pour la 134,17e fois le système de notation. Cette habitude légendaire à d'ailleurs été l'objet d'une autoparodie du journal, une façon de s'autocritiquer de manière plutôt... détendue.

Boing Attack n°18

"Le premier fanzine en plumes de truite."

Mais qu'il est en forme le Kokinou, rédac'chef du fanzine le plus décalé de la scène francophone ! C'est à peine un mois et demi après le précédent numéro qu'il a réussi à boucler celui-ci, tout ça sur fond de préparation d'Alchimie 2 en septembre. Et c'est bien la première fois que l'on voit sortir quelque chose en avance sur Amiga ;-). Toujours aussi garni le menu de ce numéro : une nouvelle couverture qui sent bon l'été, signée Arnaud Schwetta (vous savez, l'illustrateur des derniers ANews), pour laisser place à trois pages de brèves, la page des sites Web, les trouvailles du domaine public avec, entre autres, les chutes libres de Flat Mates, les reportages du New Amiga Surgères Show 2002 et de l'IGDRP, une parodie d'AGA (dernier né des fanzines parlant d'Amiga mais ouvert à tout), ou encore notre ami Hugues Nouvel qui décortique le Fast ATA 4000.

Mais aussi, la maintenant traditionnelle rubrique faite par Jérôme Senay consacrée à l'AmigaDE, du Blitz Basic, de la pratique avec FxPaint, la soluce de Simon The Sorcerer 2, tout ce que vous vouliez savoir sur le Making Off de votre Boing', en bonus du Corbier sous un autre jour, un spécial CD32, et Lionel Menou (notre Dr Bio) qui se fait plumer au jeu de cartes Amiga. Le numéro se termine par une der' de couv' inédite d'"Amitoman" en BD, sur une idée originale de l'Ours descendu spécialement des Pyrénées pour poser une nouvelle fois sa griffe (NdC : non non, c'est une idée de Belett et/ou Kokinou !).

Boing Attack n°19

"Le journal qui est de plus en mieux."

Et il porte bien son titre ! Derrière une nouvelle couverture toujours aussi réussie de notre ami Tétine, et la suite des palpitantes aventures d'Amitoman en BD by l'Ours en der' de couv', ce ne sont pas moins de 30 pages d'actualités, reportages, dossiers et articles en tout genre et toujours dans la bonne humeur, qui sont désormais toutes imprimées directement en... laser et encore plus aérées ! Mais la quantité et la diversité se joignent aussi à la qualité, puisque ce numéro, distribué début Septembre aux adhérents à l'occasion du rassemblement Amiga de l'année des Triple A, l'Alchimie 2 (record de France), est certainement le plus complet des fanzines de ces deux derniers mois.

Vous y retrouvez trois pages de niouzes très complètes et plusieurs autres de jeux DP, la page des sites ouèbe, ainsi qu'une présentation de SimpleMail l'autre gestionnaire de courriels freeware. Côté travaux pratiques, vous pouvez suivre la suite des effets sous FxPaint, comment gérer les spams avec YAM, ainsi que la suite des cours sur le PHP et le Blitz Basic, le retour du HTML, du PDF avec l'Amiga, mais aussi des nouveaux tests "Spécial CD32", la solution du jeu d'aventures Epsilon 9, et enfin une présentation d'AWeb 3.4 désormais en Open Source. Les reportages ne sont pas en reste avec la première LaMeRsBouffe des PuReLaMeRs, la fameuse AmigaMania #13 et la V.I.P. #4. Jérôme Senay nous propose, quant à lui, sa traditionnelle rubrique consacrée à l'AmigaDE avec une présentation exclusive de son propre jeu Word Me Up (certainement l'un des plus originaux sous le nouvel environnment d'Amiga Inc.) ainsi qu'une entrevue avec John Harris (première partie), un des développeurs les plus motivés sur le même AmigaDE. Enfin, côté détente : "Parlons bien le Francoy", "Windows Niouz", la "Pixel-Art Attitude", ou autres album des Los Destructos.

Boing Attack n°20

"Le journal qui défie les mauvaises herbes à Pong."

Quelle énergie ! Le petit fanzine drômois est maintenant devenu la référence en matière de presse Amiga francophone. Ce numéro est le premier de la nouvelle ère : nouvelle maquette plus propre, plus de pages et gâteau sous la cerise, le n°51 d'Amigazette est inclus à l'intérieur ! Le sommaire est donc très copieux avec un reportage sur l'Alchimie 2 (avec en bonus, une annexe de quatre pages de photos), les entrevues avec Bertrand Presles et Ben Hermans afin d'être au courant, à la fois sur le Pegasos mais aussi sur l'AmigaOne, les tests de Roketz, de l'EZMouse, des FreeCD, la rubrique FrequenceDE (c'est plutôt calme actuellement), les fanzines, la solution de Feeble Files, du domaine public, etc. Il ne faut pas oublier les 12 pages d'Amigazette qui regorgent de tests en tout genre (FlashMandel, Amiga Vision, Mattonite, Sid4Amiga, etc.), la traditionnelle page de Candide et le glossaire.

Boing Attack n°22

Edité par l'association Triple A, le numéro 22 est disponible depuis la mi-avril : le premier journal informatique aux infra-basses intenses (ça existe) propose des tests à foison.
  • FxPaint 2.0 : comment faire la mise à jour, les avancées par rapport à la précédente version.
  • Hollywood : ce logiciel multimédia, un peu dans le même genre que Scala, offre de nombreuses possibilités avec exemples à l'appui. On y apprend que cette première version souffre des quelques défauts, mais le meilleur reste à venir.
  • Crossfire 2 : ce shoot'em up est une reprise de Stardust. Il a été présenté pour la première fois lors du salon d'Aachen. Ce jeu fait des merveilles sur Pegasos, il fonctionne aussi sur 68030, ce qui laisse présager un grand succès.
  • Quake 2 : ce jeu d'action proposé par Hyperion arrive dans le PAF (Paysage Amigaïste Français). Pour la petite anecdote ce test a pour titre "EZ Mouse" ! Quel rapport avec Quake 2 me direz vous ? Aucun ! En fait c'est un bogue de PAO, ce titre provient d'un article d'un ancien numéro de Boing Attack qui n'a pas été changé ;-).
  • Troisième chapitre sur Feeble Files : ce jeu étant assez compliqué, rien ne vaut des explications détaillés pour vous aider à le terminer.
Dans ce numéro de Boing Attack, on trouve un dossier très complet sur l'USB et l'Amiga. Comme quoi même nos A1200 et A4000 qui ne sont plus de première jeunesse, peuvent profiter des périphériques utilisant cette norme.

Côté PAO, la nouvelle maquette de Boing Attack est devenue depuis quelques numéros bien plus claire et agréable à lire. Bien que les pages intérieures soient exclusivement en noir et blanc, l'impression laser sur papier glacé donne vraiment un sensation de travail soigné.

Pour terminer en beauté, c'est une nouvelle aventure en couleur d'Amitoman qui vient clore ce 22e numéro. Cette fois-ci notre héros masqué se retrouve nez à nez avec "La secte du non A". Le suite dans le prochain numéro !

Boing Attack n°23

"Le fanzine qui sent le renard"

Le journal édité par l'association Triple A brille dans ce numéro par ses nombreux reportages. Revivez les moments qui font palpiter l'Amiga avec :
  • La HunoParty, une Amiga-bouffe/Coding Party fort sympathique qui s'est déroulée dans la région de Dijon en mai 2003,
  • L'IGDRP 2, encore une Coding Party organisée par les non moins célèbres frères Woods et leurs nains vengeurs dans la région de Nancy,
  • L'Equinoxe Party, toujours une Coding Party qui a eu lieu lors de la fête de l'Internet à la Cité des Sciences (de Paris :-),
  • Le rassemblement des amigaïstes de l'ouest proposé par Niffo.
Les tests ne sont pas en reste, en plus d'une rubrique consacrée aux DP du moment on découvre aussi :
  • Knights and Merchants un jeu de stratégie adapté par Epic Marketing,
  • Allumez le poste avec Fréquence DE,
  • Un entretien avec l'éditeur de jeux Amiga Epic Marketing,
  • Les jeux CD32 : le retour.
Des nouveautés dans Boing Attack :
  • Tétine qui fait la couverture de Boing Attack depuis le n°14, nous gratifie cette fois-ci d'une BD tout en couleur "Ptit Bug : l'Amiga contre-attaque". Cette histoire illustre comment la vie de reporters peut se révéler périlleuse ;-D.

  • La scène Amiga francophone n'aurait pas été complète si elle n'avait pas eu son journal à scandale. C'est aujourd'hui chose fait avec trois pages en couleur de "Ici Dimanche". Vous connaîtrez tout de la vie de vos stars préférées : Kokinou, Farfadet, M. Belett, Daff, Lionel M., et le mondialement connu One V. Pratique et utile, Ici Dimanche propose aussi une rubrique cuisine, jeux, et horoscope.
Enfin c'est une superbe aventure d'Amitoman spéciale rime en "é" qui vient clore ce numéro. Si l'Amiga est synonyme le bon goût allez faire un tour sur le site de ce magazine.

Boing Attack n°24

Qui l'eut crû, le seul périodique imprimé à la sueur de cheval arrive en grandes pompes avec la bonne humeur de ses rédacteurs qui ont fait la réputation de Triple A. Une nouvelle fois la qualité générale du fanzine est au rendez-vous, et les 28 pages se liront d'une seul traite.

Il était attendu depuis fort longtemps, il a fait sa première apparition au public français lors de son passage à Toulouse, il s'agit de la version alpha de l'AmigaOS 4.0 dont l'avant première laisse présager un futur radieux. Ensuite, un reportage complet sur l'un des plus grands rassemblements d'amigaïstes francophones, le NASS 2003 qui a remporté un grand succès grâce à nos amis de l'association 4A. L'Amiga a fait la gloire des démomakers, aujourd'hui rentrez dans la cours des grands en réalisant vos propres compositions grâce à un dossier très complet sur Karate. En permanente progression, MorphOS n'a plus rien à envier aux autres systèmes, dans ce numéro vous apprendrez comment utiliser un scanner USB sur ce système.

Un véritable Amiga ne serait rien sans son mythique clavier ou son lecteur de disquette de 880 ko. Désormais c'est chose faite, tout un chacun pourra se targuer d'avoir un Amiga AOC avec un Pegasos ou avec PC sous UAE avec l'arrivée du Catweasel, qui permet, entre autres, de brancher sur ces machines un véritable clavier Amiga 2000 ou 4000, et d'y ajouter un lecteur de disquette compatible. Ce défi a été relevé par Individual Computer. Difficilement descriptible, la mode et le bon goût n'auront plus de secrets quand les pages entièrement colorisées de "Modes et Caveaux" vous feront rentrer dans ce monde pour le moins surprenant. Enfin, c'est sur un bilan sur le monde de l'Amiga que la dernière aventure en couleur d'Amitoman viendra solder ce 24e épisode de Boing Attack.

Boing Attack Boing Attack

Bugssy n°21

La feuille de chou (d'après leur propre dénomination) du BUGSS vous propose un sommaire plutôt fourni. Comme d'habitude, le mag commence par les actualités humoristiques, ça vous met en forme d'entrée de jeu. Pour le reste, il y a quelques informations sur le Netbox, quelques DP (VisualPrefs, Reset Handler,...), la description du site Web du club,... Deux pages font le point sur l'apprentissage du fameux programme LightWave par cassettes vidéo. Point fort de ce numéro : l'entrevue d'un des fondateurs de RAM (le fanzine devenu magazine). Simon Levi explique comment l'aventure de RAM a débuté et pourquoi elle s'est arrêtée prématurément. Enfin, les fans de ShapeShifter auront droit à un article détaillant les paramétrages de ce logiciel.

Dynamigamite n°17

Pour ce numéro, c'est la mascotte du fanzine, Rhâ-Migija, qui a l'honneur de la couverture. Au menu, une avalanche d'actualité, d'astuces et de tests. Sachez aussi que Dyna va organiser une Amiga Bouffe sur Valence, très prochainement ; si vous voulez y participer ou si vous avez des suggestions, n'hésitez pas à contacter le très dynamique Amig'Alex. Il est toujours agréable de se faire un petit gueuleton entre fans.

Cette disquette se nommé NewsFlash n°5, elle est publiée conjointement par UGA (United Graphic Artists) et le club anglais 17 bit Software. UGA et 17 bit sont deux associations dynamiques (17 bit annonce la sortie de sa 417e disquette) ; il y a en Europe quantité d'excellents programmeurs et développeurs, dont les oeuvres ne se trouvent pas nécessairement sur les disquettes Fish par exemple.

Manquest n°1 (janvier/février 1997)

L'association MANOR (MAnipulation Numérique par ORdinateur) vient de lancer son fanzine. Nommé "Manquest", il a pour but de "faire envie" le lecteur dixit ce premier édito. De format A4 en noir et blanc, Manquest est réalisé sous PageStream 3.0. Le nombre de page est minime mais le maquettiste a réussi à coller un maximum d'information. Le fanzine est plutôt bien renseigné et au fait de l'actualité avec beaucoup d'anecdotes. Ce n°1 se focalise notamment sur l'histoire de l'Amiga (période 1984-1985 mais aussi 1994-1996), un comparatif entre la Blizzard 1230-IV et la 1240T/ERC et un test du Raptor de NewTek. Le meilleur est que ce fanzine est disponible contre 2 timbres et vos coordonnées (ce qui fait pas cher :). Pour vous renseigner sur Manquest, contactez Joseph Diasio, Quartier Mermoz BT D2, 54240 Joeuf.

manquest

Manquest n°5

Le petit fanzine de la sympathique association MANOR est arrivé jusqu'à moi. Ce numéro est principalement axé sur deux grands thèmes : le salon Computer'97 de Cologne et les pirates légendaires du monde informatique. L'équipe avait fait le déplacement jusqu'à Cologne, et ils ne l'ont pas regretté apparemment ! La rédaction passe en revue les nouveautés présentées lors du salon, à savoir : l'Amiga 5000, l'Index, le BoXeR, la CyberstormPPC... Notons encore pour cette édition un petit historique sur le réseau des réseaux (Internet, ben oui !) et un explicatif très détaillé sur la télé interactive. Que du bon, messieurs dames...

Manquest n°6

Le nouveau Manquest est enfin arrivé jusqu'à moi ! Le retard est d'importance mais il est quand même là ! Au menu de ce bulletin d'infos fort sympathique : des nouvelles des démêlés de Microsoft avec la justice américaine, le point sur le piratage informatique, un zoom très intéressant sur les décharges électrostatiques et les nouveaux moyens de naviguer sur le Net (votre prise de courant, le câble, les ballons,...). L'ensemble est savamment saupoudré de quelques actualités. Que du bon !

Manquest n°7 (mai/août 1998)

Le nouveau numéro du petit zine de l'association MANOR est arrivé. Ce numéro est l'édition mai-août. Comme d'habitude, même si le nombre de pages n'est pas énorme (8 !), Manquest arrive à concentrer pas mal d'informations. L'info est d'ailleurs le but premier de cette publication. Vous trouverez dans ce numéro des dates de salons, des blagues, un petit dossier sur Microsoft et sa fin annoncée, une page musique, une sur le coût réel du Net et des informations sur l'Amiga chez Disney. Avouez que le menu est très éclectique.

manquest

Néophyte n°4

Voici (enfin !) l'opus quatre de ce zine franchement délirant. Néo est le seul fanzine sur disquette que je connaisse, mais alors quel zine ! Tout est traité avec un humour... humoristique. La présentation et les musiques sont bonnes. Le contenu, quant à lui, va d'une interview délire à la pin-up (décidément, depuis Amimag tout le monde s'y met !) en passant par l'essentiel sur Protracker et le droit de défonce... Néophyte laisse aussi une large place à ses confrères puisque de nombreux zines sont analysés à la loupe par la rédaction. Bref, je vous conseille ce diskmag à forte dose, histoire d'oublier un peu vos soucis quotidiens. Fous rires garantis !

NewsFlash n°57

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec un magazine sur disquette, voici une description de la manière dont se présente celle-ci. Après un logo d'introduction, suit un texte d'accueil. Lorsqu'apparaît le menu principal, vous pouver mettre en route une musique de fond, et changer les couleurs de l'écran ; pas désagréable du tout.

A propos de musique, faites-vous donc offrir pour votre prochain anniversaire une paire de petites enceintes Sony ou autres avec ampli incorporé, et branchez-les aux sorties de votre Amiga ; pour moi, bien que je ne connaisse rien en musique synthétique, étant plutôt amateur de musique classique, la qualité de la musique fournie par l'Amiga mérite ce petit investissement, et je me suis délecté à l'écoute des morceaux présents sur cette disquette.

En cliquant dans chaque section du menu, vous ouvrez un menu secondaire. Pas question de vous décrire en détail toutes les sections, il y a vraiment de tout, depuis les inévitables mais utiles informations nécessaires à la commande des disquettes 17 bit/UGA jusqu'à une paire d'utilitaires de bon niveau (je vous laisse sur votre faim) en passant par de bons morceaux de musique synthétisée ou échantillonnée, de la correspondance, des articles éditoriaux ou humoristiques d'une longueur extrême et d'un intérêt douteux pour qui ne vit pas en Grande-Bretagne, et même deux articles de tonalité française : un compte-rendu vraiment concis (c'est même un euphémisme) du salon de la Micro 89, et un article sur l'utilisation du synthé Korg M1 avec l'Amiga.

Il y a aussi un assez important catalogue de disquettes UGA et 17 bit. Ces derniers comportent surtout des démos, des diaporamas et de la musique. Il y a aussi en gestation de nouvelles séries de disquettes d'utilitaires (une dizaine) dans chacun des deux clubs. Cette disquette NewsFlash est, soit dit en passant, un superbe exemple de ce qu'on peut faire avec PowerPacker et l'utilitaire PPMore. La quantité d'infomiation présente sur la disquette est impressionnante, et comme les fichiers de texte ne sont jamais très gros, le décompactage est rapide et pas gênant du tout.

La lecture de ce NewsFlash vous ouvre sur un autre monde ; c'est très différent de nos revues nationales. C'est assez long à consulter et il faut s'accrocher un peu pour trouver certaines choses intéressantes perdues parmi d'autres ; pour le même ordre de grandeur de prix, une revue papier est plus facile à consulter ; un magazine sur disquette prend moins de place et on peut réutiliser la disquette... Par ailleurs, il n'y a pas beaucoup d'illustrations (il y en a tout de même une).

La copie de ces disquetes est libre à condition de ne pas vendre les copies sauf autorisation écrite.

Obligement n°1 (janvier/février 1997)

Oulala ! Voici le test du premier numéro d'Obligement, un numéro qui a été lu seulement par une poignée de courageux. Il est sorti en janvier 1997. Le fanzine possède 15 pages entièrement en couleur. Le sommaire est assez... sommaire, jugez plutôt : présentation de l'équipe, test du jeu d'action 3D Breathless, un dossier sur les flippers (dont Pinball Illusion sort gagnant), des trucs et astuces, le Top 10 des jeux Amiga, un article sur les processeurs Motorola, les avant-premières sur Slipstream (un clone de WipEout) et sur Testament, les petites annonces et une page sur la découverte de la mascotte. Ce numéro a été tiré à quelques exemplaires (seulement 5) mais il ne reste plus qu'un exemplaire disponible (les autres n'ont été vendus mais... perdus). :-)

Obligement n°7 (janvier/février 1998)

Ah, voici un nouveau numéro de ce fanzine pas comme les autres. Il y a du changement dans cette édition car l'équipe du mag laisse tomber le format papier pour la bonne vieille disquette. Nous avons donc droit à un tout nouveau diskmag ! Le tout est réalisé sous Scala, mais cela manque encore un peu de maturité. Le ton, lui, est toujours aussi amusant. L'équipe ne chôme pas ; il y a des actualités, un test (Wendetta 2175), des astuces, un dossier, les "conneries du PC"... Vous êtes sur la bonne voie mes amis !

Obligement n°8 (mars/avril 1998)

Nos p'tits camarades d'Obligement (quel drôle de nom !) sont de retour. Depuis le n°7, le zine a abandonné le format papier pour celui de la disquette. Ce numéro est toujours réalisé grâce à Scala mais est déjà beaucoup plus abouti dans la forme que le précédant. Au sommaire, vous trouverez : des actualités, deux tests (Flyin' High et Myst), la rubrique "Point de vue", les "conneries du PCul", des trucs, des petites annonces, etc.

Obligement n°9 (mai/juin 1998)

La joyeuse bande de ce zine en est déjà au numéro 9. Le mag' est toujours sur disquette et toujours réalisé avec Scala. Cette fois, la maîtrise est totale au niveau technique, rien à redire. Alors, qu'avons-nous à nous mettre sous la dent ? Des actualités, le test de TechnoData 98, un très bon dossier sur les correctifs, la rubrique "point de vue", le test de Doom 2, "les bêtises du PC", des petites annonces,... J'ai apprécié, comme à chaque fois, ce nouveau numéro du zine de Dijon. L'équipe est très sympa, et cette sympathie déteint fortement sur le diskmag', mais, heureusement, elle ne tache pas !

Planet n°3 (février 2000)

Planet Planet est le dernier né des fanzines Amiga et ce n'est pas le moins bon ! Avec ses quelques 52 pages A4, il vous dira tout sur le monde de l'Amiga, jugez plutôt : des brèves, la revue de presse, des démos, les tests de l'AmigaOS 3.5, de SFS, de Net Connect 3 et de WipEout 2097, un dossier sur le mode PAL de l'Amiga, un dossier sur le montage d'un Amiga spécialisé en MAO, un reportage sur le HEW'99, des rubriques "En Pratique" et pas mal d'autres choses... et tout ça pour 22 FF seulement. Une version "Deluxe" (avec couverture en couleurs et carte G3 ;o)) est aussi disponible pour 6 FF de plus.

Planet n°4 (mai 2000)

Planet a un rapport qualité/prix excellent. Pour 22 FF vous aurez droit à 52 pages variées et uniquement Amiga. Au menu de ce 4e numéro : un tutoriel pour soigner l'aspect du Workbench, les tests de FxPaint, Second Spin, ScanQuix, Digital Almanac et de la daube du mois : Tales From Heaven. Présents également les dossiers sur l'émulation Mac OS, le SCSI de l'Amiga et la numérisation. Un peu de matériel avec le BoXeR, le scanner Epson GT 7000 et le Zip Iomega 250, des rubriques programmation, HTML et musique, les démos et bien sûr des brèves sur le monde Amiga. Notons aussi l'entrevue avec Lionel Thillot, l'organisateur des AmiParties. Voilà donc du bon fanzine malgré un bon lot de fautes d'orthographe. ;)

Puces Informatiques n°34

Puces Informatiques Les Puces sont très utiles pour les amigaïstes qui n'ont pas le Net et qui peuvent trouver deux ou trois bonnes adresses et éventuellement des informations Amiga. Mais le mieux étant bien sûr les nombreuses petites annonces ! C'est l'incontournable pour la recherche de la perle rare.

Sinon, le magazine ironise toujours sur l'actualité informatique générale : on y trouve un site commercial qui prétant avoir 30 000 abonnés mais le compteur du site ne dépasse pas les 17300 ! Idem du côté des consoles : Sony avait annoncé 1 million d'exemplaires de Gran Tourismo 3 vendus en une semaine alors que "seulement" 480 000 ont trouvé preneur (je mets des guillemets au mot seulement car comparé aux ventes de jeux sur Amiga, c'est énoooorme). L'Amiga a un maxi dossier sur les bornes d'arcade, plus particulièrement comment transformer un A500 en borne d'arcade. Le truc se fait avec des cartes Jamma et cela à l'air de bien fonctionner, de quoi donner une seconde vie à votre poussiéreux A500.

Puces Informatiques n°35

ACBM qui édite le Virus Informatique, les Puces Informatiques et Pirates Mag est en plein chamboulement en ce moment. La parution du Virus est suspendue à notre plus grand regret. On devrait néanmoins le retrouver en septembre (en croisant les doigts). Les Puces Informatiques sont déjà au numéro 35 et cette édition propose, en plus de 3000 petites annonces, quelques informations comme dans Virus. On a droit a un dossier sur les jeux cachés (sur Amiga, il y en avait aussi quelques-uns mais il n'en font pas état), un reportage sur la convention VieuMikro (qui regroupe les passionés de 8 bits), un tutoriel pour fabriquer un robot intelligent (j'ai essayé, ça sert à rien ;-), quelques brèves plus ou moins fraîches (y'a des trucs repris du derniers numéros de Virus, dont une brève pour Amiga : la sortie du jeu Shark sur CD32).

Par ailleurs, la folie Loft Story a déteint sur le magazine et on y voit de nombreux dessins illustrant avec ironie cette émission. Et on termine le magazine avec les petites annonces et quelques offres d'emploi.

Puces Informatiques n°36

Avec 3000 bonnes affaires, les Puces Informatiques sont une source incontournable pour tous les amateurs d'occaz. Outre ces petites annonces, on y trouve pêle mêle articles et brèves. Il y a, par exemple, comment se faire rembourser Windows lors d'un achat de PC. Le remboursement se fait avec certains constructeurs et on peut économiser près de 500 FF, c'est toujours ça que Billou n'aura pas. Côté Amiga, on note la présence d'un jeu en développement : Gold Cup Tennis, codé par Frédéric Moreau. C'est donc un jeu de tennis avec des graphismes 16 bits qui sera développé aussi pour la Jaguar. Le magazine reporte aussi des informations pour les Sasfépus, ces anciennes machines qui ne sont plus fabriquées (dont la CD32), et c'est incroyable comme des passionnés arrivent encore à développer dessus (parfois sur VCS 2600 !).

Puces Informatiques n°37

Encore un numéro de Puces, avec toujours des informations croustillantes. Dans cette édition, on y (re)découvre une vieille méthode des éditeurs de jeux : les journalistes partent en vacances aux frais des éditeurs de jeux ! Ces mêmes journalistes ont aussi droit à des petits cadeaux et à des tarifs préférentiels pour tout un tas de choses... Le but, là dedans, est d'influencer le jugement du journaliste pour qu'il traite au mieux le nouveau jeu de l'éditeur en question.

Les Puces 37 ont aussi une grande rubrique consacrée aux jeux gratuits, parmi ceux-là, on y trouve GLTron, excellent clone de tron pour machines compatibles OpenGL (qui, selon eux, se résument à Linux, Windows et Mac... Hé ho, faut se réveiller ! On joue à GLTron sur Amiga depuis plus d'un an ! Encore un exemple où l'Amiga est mis de côté, et en plus, dans un magazine pro-alternatif...

A part ça, on y apprend enfin que le fanzine Micro Sinclair ressort après trois ans d'absence (les 4.5 fans de ZX81 en France vont être contents :-). C'est sacrément courageux de sortir un fanzine pour un si petit marché, bravo à Didier Pous, auteur de cette suprenante publication !

Puces Informatiques n°39

Le nombre d'annonces pour ce mois-ci n'est que de 2000, cela reste malgré tout très élevé et vous trouverez sans doute votre bonheur. La baisse ne concerne pas les annonces Amiga qui demeurent au même niveau depuis de nombreux numéros. On aura en cadeau un sympathique calendrier 2002, en page centrale, dessiné par Bellamy, qui "croque" toujours aussi bien les belles créatures.

On discute dans ce Puces 39 du passage à l'euro avec quelques articles rigolos. Il y a notamment celui de la baguette de pain à 4,30 FF : une baguette de pain à 4,30 FF vaut maintenant 0,66 euro soit... 4,33 FF ! Et si vous en achetez deux, cela vous reviendra à 8,60 FF soit 1,31 euro, cela veut dire que deux baguettes coûtent plus chères que deux fois une baguette...

A noter aussi l'avalanche de brèves pour les jeux, on y apprend que Doom est actuellement en portage sur Atari 800 ! Et que des tonnes de jeux pour VCS 2600 sont arrivés. Autrement dit, les consoles des années 1980 sont les nouvelles plates-formes à la mode pour les joueurs invétérés.

Puces Informatiques n°40

"Amiga, le retour !" C'est avec cette phrase tape-à-l'oeil que les Puces Informatiques nous accueille pour son 40e numéro. En effet, deux pages entières sont consacrées à l'Amiga avec un topo sur le Pegasos et MorphOS et une entrevue avec Bill McEwen, le patron d'Amiga Inc. Ses articles sont signés par Sébastien Jeudy, l'auteur de l'Annuaire Amiga. Le texte sur le Pegasos décrit bien l'état des lieux du côté de bPlan, avec une présentation précise et réaliste de la situation et du futur que pourra nous apporter cette nouvelle machine.

L'entrevue avec Bill McEwen, par contre, n'apporte rien de nouveau depuis ces annonces de début 2001. On trouve aussi dans ce Puces Informatiques n°40, une capture d'écran de Quake 2 en mode... texte ! Enfin, le magazine reparle des gags de l'euro, ou comment gagner de l'argent en effectuant des opérations bancaires. Le reste de l'actualité est comme d'habitude traitée avec satire et ironie, et on salive déjà sur le retour tant attendu de son ainé : le Virus Informatique.

Puces Informatiques n°42

Et voilà, c'est le dernier numéro de Puces Informatiques. Il va nous manquer... La couverture nous confirme qu'il s'agit bien d'opus ultime, donc ce n'est plus la peine d'envoyer vos petites annonces. Pourtant, à l'intérieur du magazine, il y a toujours le nécessaire pour écrire son annonce : peut-être que, finalement, il y aura une suite à ce "numéro ultime" ? Le contenu reste fidèle à lui-même, avec de l'info alternative (en petite quantité), un super dossier sur la NES, des bidouilles, une rubrique pour découvrir des jeux cachés dans d'autres jeux vidéo, et plien d'annonces en tout genre. Il manque radicalement de l'info Amiga dans ce numéro, même la sortie du jeu TuxPuck n'a été signalé que pour Linux, Windows et Solaris (alors qu'il tourne aussi sur Amiga). Enfin, une cote de l'occasion a été dressée et on y voit que la PSX n'est vraiment pas chère, cette console devient plus qu'intéressante à ce prix là (50 euros) surtout quand on connait son immense ludothèque.

Revival n°10

Voici le le 10e opus de Revival, le fanzine des consoles alternatives. Pour fêter cette relative longévité (car n'oubliez pas que pour arriver à 10 numéros, il faut tenir environ deux ans) on a droit, pour la première fois, à deux pages en couleur. Comme à l'accoutumée, c'est l'avalanche de brèves pour toutes les machines, un dossier PC Kid (la mascotte de Nec), un retour sur une console sortie en 1987 : l'ActionMax, des tests en nombre, une entrevue exclusive avec les frères Favard (auteur du kit Jaguar), mais aussi le match "SF2 vs PacMan" (il fallait oser ;-). Pour finir un tout en images qui regroupe des captures d'écran de jeux. En tout et pour tout 36 pages d'informations sur le jeu vidéo alternatif. Soulignons qu'à partir du numéro 12, Revival arborera un format A5 avec 44 pages, c'est le format "pocket" pour ceux qui auraient du mal à visualiser.

Revival

Testostérone n°6

Bon, Testostérone (TTT) n'est pas un fanzine Amiga puisqu'il traite de l'Atari, mais il est réalisé par un dijonnais (comme moi donc). Il y a deux fanzines Atari en France et TTT est le mieux réalisé. De format A4, 28 pages en noir et blanc, TTT vous propose un contenu dense et assez pro : brèves (Milan 060, G4, MP3,...), des tutoriels, de la musique, une présentation du traitement de texte Papyrus, des DP, des démos, l'actu du net, des jeux, une revue de presse (avec Login: et ANews), etc. Ce fanzine est assez impressionnant au regard des modestes moyens de son concepteur (un Falcon030) et aussi par le fait que le monde de l'Atari est très petit. La maquette est propre, elle est égale voire supérieure aux meilleures productions Amiga. Grand bravo donc à Pascal Cornot, son concepteur.

Testostérone n°8

TTT est le seul fanzine Atari à sortir régulièrement. Il en existe un second du nom d'ACC mais ses parutions sont aléatoires. Testostérone nous parle du Milan 2 dans ces colonnes. La rédaction de TTT est complètement focalisée sur ce nouvel Atari depuis plusieurs mois. On y trouve aussi une rubrique jeux avec des certains Bloodline et Scavengers (comme sur Amiga), un tutoriel sur Papyrus, du DP, des démos (eh oui, encore sur Atari !), un reportage sur la Silicium 2000 et toujours autant de jolies filles à l'intérieur du fanzine !

Testostérone n°9

Testosterone Aïe aïe aïe ! Mes amis, TTT devient mensuel ! C'est le seul fanzine mensuel que je connaisse actuellement (il y avait RAM dans le temps qui sortait tout les 15 jours !). TTT passe à 30 pages soit un peu moins que dans sa version bimensuelle. Pascal Cornot parle encore du Milan (c'est comme nous avec le BoXeR j'ai l'impression...). Il y a une page sur le forum Atari (le FCSA), une page sur l'OpenGL, les sites web, une revue de presse intéressante et encore des jeux Atari/Amiga en préparation : Foundation Edge et Simon the Sorcerer 2.

Testostérone n°10

Le fanzine Atari et son rédacteur célèbrent fièrement leur 10e numéro ! Le second fanzine Atari, ACC Mag, est quant à lui bloqué au numéro 5 depuis un ans déjà. La couverture est en couleur maintenant, et devinez quoi ? Elle est remplie de jolie fille, comme a son habitude ;-). Le sommaire du mensuel est très dense (et plusieurs publicités ont giclées à cause du manque de place) : les brèves (avec le Milan 2 évidemment), de la bidouille, de la programmation HTML, un tutoriel sur Papyrus, un test de GemTrade, la chronique du FCSA (qui tient 4 pages !), des démos, des jeux (Elite Megagames, Wet, Tales Of Tamar et une entrevue avec le développeur allemand Eternity Software). Pour le prochain numéro, Pascal Cornot nous promet une nouvelle maquette.

The Crypt n°24

La couleur est annoncée d'entrée sur la page ouèbe de ce webzine ou tout le monde participe : ici, on est décalé, original, on pratique l'humour (noir ?), on ne se prend pas la tête ni au sérieux (des fois un peu), on parle de tout et surtout, on défend autour de l'Amiga les couleurs de notre pays de traditions, de légendes et de mystères : la belle Ecosse, l'autre pays des châteaux hantés pour ne pas la nommer ! Commencez par faire un tour du côté du "Staff" (About us) pour vous faire une idée de la fine équipe écossaise de The Crypt Mag... Ce magazine anglophone en ligne, comme son nom l'indique, se lit directement sur le site Web, page par page autour du sommaire. Mais vu sa richesse, vous pouvez aussi télécharger l'archive de chacun des numéros pour les parcourir tranquillement hors ligne.

Comme à chaque édition, le visiteur accède au sommaire en passant par le générique de plusieurs images qui introduit le dossier principal, en l'occurrence pour ce numéro 24 : les Aliens, les petits hommes verts, nos amis les extraterrestres. S'en suivent les dernières informations Amiga, la page des lecteurs dans la bonne humeur, la vie écossaise au quotidien, diverses articles de l'équipe rédactionnelle, des logiciels et du matériel Amiga/PC, deux pleines pages de "jokes" avec de l'humour pour tous les goûts. Mais également la "Crypt Cuisine" (Whisky à l'honneur), pour terminer avec la page des groupes d'utilisateurs Amiga, la revue de presse, ou encore la présentation personnelle d'amigaïstes toujours fidèles de nos jours à leur machine.

The Crypt

The Crypt

The Crypt n°25

Ce 25e numéro du webzine Amiga écossais disponible en ligne est une fois de plus fidèle à son style au parfum de mystères, de légendes, de Whisky et autres vieilles pierres, avec cette fois-ci à la "Une" les druides et leurs traditions ancestrales. Après le traditionnel générique à vous mettre dans l'ambiance avec ses dessins originaux à la Deluxe Paint des premières heures, la rédaction de nouveau très inspirée vous propose son sommaire toujours aussi riche et varié. Au menu : éditoriaux de Ian et de Steve, tout ce que vous vouliez savoir sur les druides et leurs légendes à travers plusieurs articles très complets et en images (un véritable exposé proposé par la Riyan Productions), les dernières brèves du monde Amiga essentiellement officiel (car ici non plus, pas une seule ligne sur le Pegasos et MorphOS !), la page des lecteurs, plusieures histoires écossaises, ainsi que quelques articles sur le matériel et les logiciels PC et Amiga (EdWordPro 6.0, LightWave 3D, DrawStudio 2.0).

Pour finir, vous retrouverez les habituelles blagues de la crypte, de la cuisine orientale, des fiches perso d'amigaïstes, la page des groupes d'utilisateurs Amiga d'Outre-Manche et, ô surprise, un lien vers le site d'APS et un autre vers celui... d'Obligement !

The Crypt n°26

Le thème du 26e numéro de ce magazine écossais est la magie. Un dossier très sérieux lui est consacré avec de nombreuses informations et techniques pour jeter des sorts (d'argent, d'amour mais aussi pour enlever les esprits maléfiques). On poursuit avec le coin des brèves Amiga (l'annonce d'Amiga Inc. de septembre), un zoom sur l'actualité de Cinemaware, dont le jeu Defender Of The Crown débarque sur GBA, et dont des titres comme Wings ou Lords Of The Rising Sun ont été réadaptés avec sans trop de difficulté par Clickboom. Il y a quelques tests de DP (dont notre national WoW réalisé par Mathias Parnaudeau), la page des lecteurs qui ont envoyés leurs commentaires/articles/états d'esprit à la rédaction : le résultat est parfois étonnant (poème sur un gars qui aime son boulot, etc.).

On a droit dans ce numéro à une entrevue avec SatDrive (télécommunication via le câble), un mini test du Zip 750 Mo de Iomega, des blagues (textes ou images), des recettes de cuisines, un peu de pub, une page sur leur partenariat (notamment avec Obligement et APS), des profiles de personnes qui utilisent encore l'Amiga de nos jours (y'en a des bizarres) le tout étant écrit avec ce ton si particulier que nous connaissons bien maintenant. Seul regret pour cette édition : son poid. Il pèse plus de 6 Mo, ce qui fait très lourd pour le télécharger avec un modem RTC.

Total Amiga n°12

"For Amigans, By Amigans, On Amigas !"

Total Amiga (merci à Arnaud Danassié pour sa distribution à l'Alchimie 2) est un fanzine trimestriel anglais à la présentation, la mise en page et la qualité d'impression se rapprochant beaucoup de notre Amiga Power national, mais sur 48 pages. Et il porte bien son slogan "Pour les amigaïstes, par des amigaïstes, sur des Amiga !" puisqu'une part belle (plusieurs pages) est consacrée exclusivement à l'AmigaOne et à ses cartes mères SE et XE, aux dernières nouveautés de l'AmigaOS 4 (toujours les mêmes, ça lasse), agrémentée d'une entrevue avec Fleecy Moss qui apporte ses propres explications, de deux pages de pubs pour Eyetech (dont une complète dédiée à l'AmigaOneG3-SE), et sans oublier le dernier partenariat en date d'Amiga Inc. avec Sendo pour l'AmigaDE.

Mais à côté, pas la moindre ligne sur le Pegasos et MorphOS ! Certes, Eyetech et Fleecy Moss d'Amiga Inc. sont anglais, mais là, ça frise carrément la désinformation forcée (pour rester poli) ! Les 48 pages permettent en outre à l'équipe rédactionnelle de proposer de très longs dossiers : dernières brèves du trimestre (Tales Of Tamar, tour Mirage d'Elbox, WoA SE 2002, USB, FroggerNG, etc.), tout sur l'ADSL, carte USB Highway, test du jeu The Feeble Files, les moniteurs TFT avec banc d'essais, les barres de menus à la Windows (StartMenu, ScreenTab, Workbench2000, AmiStart et DepthMenu), pour finir sur des cours de PageStream 4.1 et d'ImageFX (photos panoramiques). Hormis Eyetech, plusieurs autres revendeurs anglais y trouvent également leur place avec leurs listes de produits pour Amiga : North West Micro, Fore-Matt Home Computing, Amiga Super Bit et Kicksoft.

Total Amiga

Virus Informatique n°17

Le Virus est de retour après un arrêt de quelques mois. Il est plus fin et moins cher que ces prédécesseurs (16 pages, 5 FF) mais propose des articles sont toujours aussi ironiques. Dans ce numéro 17 vous pourrez lire, entre autres, l'histoire complète des démélés entre Imre Antal (ex-Amiga Concept) et Francis Rozange dans le magazine PC Jeux, des bidouilles pour trouver des jeux dans des applications pro, les déboires de Be Inc., la fausse baisse du téléphone, etc. On trouve aussi dans le courrier des lecteurs une personne qui affirme que Windows est le meilleur système d'exploitation : la réponse qui a suivi présentait l'AmigaOS ou NextStep comme des systèmes de meilleure qualité (mais qui en douterait ? ;-) Le tout est bien sûr saupoudré des irremplaçables illustrations de Bruno Bellamy !

Virus Informatique n°18

Après un retour avec succès il y a deux mois, le Virus continue sur sa lancée. Le magazine revient dans sa 18e édition à l'affaire Rozange/PC Jeux : on y apprend que les rédacteurs dans les magazines de jeux vidéo sont soumis à des pressions de la part des éditeurs. En gros, plus un éditeur à de pouvoir, plus ses jeux seront bien notés (Imre Antal parle notamment d'Infogrames), c'est le cas pour une bonne partie des magazines en kiosque. On trouve aussi des informations sur Transmeta et son fameux processeur révolutionnaire (qui devait, selon les rumeurs, équipé les AmigaNG de l'époque de Gateway). Ce processeur est finalement assez lent et pas compatible avec toutes les familles de processeurs, il est seulement économique en terme de consommation d'énergie.

Du point de vue logiciel, Virus nous a gratifié d'un comparatif sur les outils de compressions (pour Windaube) : ce qui choque pour un amigaïste comme moi, c'est que tout ces logiciels sont payants (350 à 400 frs !) et que des nouvelles versions commerciales apparaissent à la moindre petite mise à jour. En plus, aucun ne reconnaît le Lzx ;-). L'humour est bien sûr présent avec quelques faits divers, des illustrations et une hilarante rubrique "Info Gag". Terminons sur un article sur Monkey Island 4, le dernier sortie de la série qui avait cartonné sur Amiga il y a une dizaine d'année.

Virus Informatique n°19

Les puces s'arrêtent mais le Virus revient ! Ce 19e numéro est axé sur les arnaques en tout genre. Cela commence par une enquète sur la XBox qui souligne une fois de plus le fameux concept "le gratuit est payant" de Microsoft, des brèves à gogo, des tests de jeux et de logiciels, le courrier des lecteurs, etc.

Parmi les brèves, on peut découvrir un truc bien marrant : le Top 5 des recherches de personnalités selon Tiscalli est le suivant : Victor Hugo, Britney Spears, Lorie, Pamela Anderson et Loana... chercher l'intru. ;-)

Le virus est donc de retour pour notre plus grand plaisir, et surtout pour faire entendre la voix de l'informatique libre dans cet amas noséabond de la presse dite spécialisée.

Virus Informatique n°20

Depuis qu'il est revenu et qu'il est passé (officiellement) trimestriel, les 32 pages noir-blanc-rouge du magazine en kiosque le plus libre de la presse micro (sans pubs et donc pas de chantages) sont vraiment pleines, limite surchargées, de révélations croustillantes sur l'informatique de masse de plus en plus lobotomisée. Ce qui fait souvent le plus grand plaisir des défenseurs de l'alternative, comme nous autres amigaïstes. Derrière une couverture aux gros titres fracassants "Je peux lire vos e-mails !" et "Votre clavier vous espionne ?", et autour d'illustrations ou bédés satiriques de Bellamy, Lasserpe ou autre Névil, se cachent les dernières arnaques, escroqueries ou embrouilles de l'industrie du net et de la micro informatique : trou de sécurité chez AOL, autre faille de sécurité chez Wanadoo, Pere-Noel.fr (enquète spéciale sur l'escroc de la vente en ligne), Microsoft avec sa Xbox bien sûr, Nintendo, Tiscali, Lycos, Noos, eBay, la SNCF, Nokia, tout le monde y passe !

Même Amiga Inc. y a droit dans un petit encart évoquant la licence que devrait payer tout fabricant de carte mère PowerPC annoncée compatible avec le futur AmigaOS 4, faisant ainsi le rapprochement avec la politique de Microsoft et son Windows sur les compatibles PC (sic). La presse concurrente (Hacker News Magazine, Le Journal du Pirate, Lan Magazine, etc.) n'est pas en reste dans un enchaînement (qui a dit déchaînement ?) de droits de réponses. Toute une série de logiciels et de jeux PC plus ou moins loupés est également décortiquée, pour terminer sur un "claqueur" de cartes à puce, le courrier des lecteurs et une analyse des monstres et clowns qui hantent le Net et ses forums de discussion : "Bienvenue à Egoland !" (on se dirait sur le forum d'AmigaImpact.com ou celui de FCSA. ;-)

Virus Informatique n°21

Ce numéro cache en fait le contenu d'un hors série dédié aux consoles de jeux. Des articles pour le n°21 n'ont pas pu arriver à temps et la direction du magazine a donc décidé de transformer ce hors série en numéro 21. Le comparatif sur les consoles est franc et direct, la DreamCast, la XBox, la PS2, la GameCube, la Game Boy Advance, la GP32, la WonderSwan et la Piece sont passées au crible. Les tests révèlent d'étonnantes possibilités pour la DreamCast.

Par exemple, malgré l'arrêt de sa fabrication, elle peut faire office d'émulateur de consoles et micros 8/16 bits, de machine à karaoké, de webcam ou de visioconférence ! La XBox, quant à elle, s'en prend plein la tête avec son prix trop élevé, des ventes désastreuses, une manette inadaptée et une logithèque restreinte et trop chère là encore. La GameCube s'en tire bien quand on sait que cette console possède un PowerPC et une carte graphique dans la lignée des Radeon, on peut espérer, un jour, un émulateur GameCube pour Pegasos et AmigaOne !

Virus Informatique n°23

Virus Informatique Le magazine des éditions ACBM est de retour avec "Toutes les infos qui dérangent". Ce numéro regorge d'articles croustillants, avec notamment :
  • "Des vrais faux bénévoles chez AOL" ou comment AOL faisait travailler à l'oeil certains de ses salariés par le biais d'une association loi 1901. Alors que cette association vient d'être dissoute, l'URSAFF s'intéresse de très près à l'existence d'un contrat de travail déguisé.
  • "Les cartouches bridées" pour imprimantes Lexmark,
  • Un dossier très détaillé sur les jeux en "abandonware". De nombreux éditeurs mettent en ligne leurs anciens hits, on retrouve notamment des grands noms de l'Amiga tel que : Vroom, Le Manoir de Mortevielle de l'éditeur Lankor, Pinball Illusions de Digital Illusion, et même Genetic Species de Marble Eyes.
  • "La malédiction de ToutankhAmiga continue" qui résume en quelques lignes ces trois dernières années avec l'AmigaDE, l'AmigaOnePPC 1200, l'AmigaOne XE avec son AmigaOS 4.0 qui se fait attendre, et enfin la situation très floue de la maison mère américaine.
  • "L'Amiga toujours pas métamorphosé", cette fois-ci il est question "des repreneurs" du projet Pegasos et MorphOS, qui ont fait parler d'eux dans le Canard Enchaîné et Libération dans une affaire d'abus de bien sociaux du groupe Pretory.
Virus Informatique n°24

Certainement l'un des derniers magazines informatiques indépendants encore disponible en kiosque, ce numéro commence par une bien mauvaise nouvelle : "Pirates MaG : Raffarin m'a tué". Olivier Aichelbaum, le rédacteur en chef des éditions ACBM (qui édite le Virus Informatique et Pirates MaG) explique comment la CPPAP a "condamné à mort" le magazine Pirates MaG. La Commission Paritaire des Publications et Agences de Presses (CPPAP) qui dépend du Premier Ministre est composée de membres du ministère des Finances et du ministère des PTT, estime que ce magazine est une incitation au piratage informatique alors que Pirates MaG n'a fait que dénoncer de failles de sécurités sur les produits ou services que proposent certaines sociétés. Les éditions ACBM n'ont pas pu donner d'explications et ont demandé un recours devant le conseil d'état.

D'autres informations sont proposées dans le Virus avec notamment :
  • L'arrivée de l'IYONIX qui est une machine à base de RiscPC et qui ravira les passionnés d'Archimède et d'Acorn,
  • Le décryptage des messages extraterrestres dans les champs de blés,
  • Le prix de jeux vidéo en France,
  • Les jeux de danse sur consoles et ordinateurs.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]