Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 19 novembre 2017 - 00:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Présentation et utilisation des répertoires "Devs" et "Storage" sur AmigaOS 3.0
(Article écrit par Laurent Camarasa et extrait d'Amiga News - février 1994)


Nous allons aujourd'hui présenter les répertoires "Devs" et "Storage" d'AmigaOS 3.0.

AmigaOS 3.0

Sachez tout d'abord que "Devs" signifie "Devices", c'est-à-dire "périphériques" en français. Vous l'aurez compris, ce répertoire est utilisé par votre Amiga pour gérer tous les périphériques que vous lui aurez ajouté.

AmigaOS 3.0

Le répertoire "Storage", quant à lui, est étroitement lié au "Devs" car il sert à stocker les fichiers que vous ne désirez pas utiliser pour le moment. Si vous ouvrez le "Devs", vous découvrez plusieurs sous-répertoires dont je vais vous donner la fonction.

AmigaOS 3.0

Le répertoire "DOSDrivers"

Ce répenoire contient tous les fichiers qui concernent des unités de disquettes ou de disques durs. Prenons un exemple concret. Imaginez que vous désiriez installer un disque virtuel, c'est-à-dire une sorte de disquette dont le contenu est dans la mémoire de l'ordinateur. Allez voir dans "Storage/DOSDrivers". ll y a normalement une icône qui se nomme "RAD". Cette icône correspond au gestionnaire de disque virtuel. Double-cliquez dessus, et hop ! Une icône qui porte le nom de "RAM_0" apparaît dans votre Workbench.

AmigaOS 3.0

Ce disque est considéré exactement comme une disquette normale, vous pouvez donc le formater, le copier sur une autre disquette... La seule différence est que les temps de lecture sont très nettement améliorés. De plus, ce disque virtuel résiste à la réinitialisation, vous permettant d'en conserver en mémoire les données tant que vous n'éteignez pas votre Amiga. Vous pouvez même démarrer dessus !

Ce système est assez nouveau puisqu'avant il fallait utiliser la commande "Mount" pour installer un nouveau périphérique. On dit d'ailleurs par extension qu'un device est "monté" lorsqu'il a été installé. Le système 3.0, outre cette étonnante facilité de paramétrage, vous apporte également un nouveau device très intéressant : le PC0. Celui-ci vous permettra de lire des disquettes au format DOS/PC, de copier des fichiers dessus ou de les formater. Très pratique pour échanger des données avec un ami qui, dans un moment d'égarement, a acheté un PC.

Attention, je précise que vous pourrez sans problèmes récupérer des images, des sons et du texte, mais vous ne pourrez en aucun cas lancer un logiciel prévu pour fonctionner sur PC, à moins de posséder un émulateur, chose qui n'a rien à voir avec notre sujet actuel.

Vous remarquerez enfin la présence d'une icône appelée "AUX". Ce device est en fait un gestionnaire de port série sans tampon mémoire, c'est-à-dire que les données qui transitent par le port série sont transmises immédiatement, et ne sont pas temporairement stockées en mémoire comme l'ancien device "SER:". Quel intérêt me direz-vous ? Eh bien essayez ceci, qui est uniquement possible grâce au device "AUX" : montez celui-ci, connectez un ordinateur au port série de votre Amiga, lancez un logiciel quelconque de communication sur l'ordinateur connecté, et exécutez grâce au menu Workbench/Exécuter une commande... la ligne : "NewShell >AUX:". Et hop, grâce au multitâche de l'Amiga, vous pouvez accéder à celui-ci depuis le deuxième ordinateur. Sympa, non ?

Le répertoire "Monitors"

Allez dans "Devs/Monitors". Dans ce répertoire se trouvent des icônes en forme de moniteurs avec des noms qui vous rappellent peut-être quelque chose : PAL, NTSC... Chargez le programme "ScreenMode" du répertoire Prefs. Regardez bien la liste des modes d'écran disponibles, vous reconnaîtrez PAL et NTSC. Ces dénominations correspondent en fait au standard vidéo de votre moniteur. La plupart des moniteurs n'acceptent que du PAL (norme européenne, 256 lignes, 50 images/seconde) et du NTSC (norme américaine, 200 lignes, 60 images/seconde).

AmigaOS 3.0

Mais si par hasard vous possédez un moniteur multiscan, capable d'afficher une plus grande résolution, vous voudriez sans aucun doute accéder à ces résolutions. Pour cela, il suffit de lancer l'icône "Multiscan" (qui se trouve pour moment dans Storage/Monitors). Si vous relancez le programme ScreenMode, surprise, le choix de résolutions est plus grand, vous pourrez exploiter votre moniteur à fond. Trivial, n'est-il pas ?

Le répertoire DataTypes

Celui-ci est un peu différent des autres car il sert à décrire à l'ordinateur la façon dont sont organisés différents formats de données afin qu'il puisse les lire et les afficher. Par exemple le format ILBM correspond aux images Deluxe Paint, les 8SVX sont des échantillons sonores 8 bits... Ainsi, grâce à ces types de données ("data types" en anglais), n'importe quel logiciel prévu pour peut lire et écrire dans des formats qui ne sont pas forcément des standards de l'Amiga, comme des images JPEG ou GIF.

AmigaOS 3.0

Le premier logiciel qui a exploité cette possibilité est Multiview, qui est placé dans le répertoire Utilities du disque système. Grâce à lui, vous pouvez lire un fichier texte, un fichier AmigaGuide (c'est-à-dire une documentation en hypertexte), afficher des images provenant de Deluxe Paint version PC, ou bien écouter des sons.

Ajouter un "DataType" est comme tout le reste d'une simplicité désarmante puisqu'il suffit de copier deux petits fichiers, l'un dans le répertoire "DataTypes" bien sûr, l'autre dans le répertoire "Classes" qui se trouve dans le répertoire racine du disque système. J'ai personnellement ajouté les datatypes GIF et PCX qui me permettent de visualiser sans problèmes des images PC.

Les répertoires "Printers" et "Keymaps"

Il n'y a pas grand-chose à dire sur ces deux-là, leur nom est explicite : Printers contient les gestionnaires d'imprimantes, et Keymaps les gestionnaires des différents claviers.

AmigaOS 3.0

AmigaOS 3.0

Leur utilisation est simplissime, il suffit d'aller jeter un coup d'oeil dans Prefs, en utilisant le programme "Printer" et le programme "Locale". Pour ajouter une nouvelle imprimante ou un nouveau clavier, il suffit de copier le gestionnaire dans le bon répertoire.

A titre d'exemple, le Keymap/f correspond au clavier français, et le Printer/Generic représente l'imprimante standard (ce gestionnaire ne vous permettra pas d'accéder aux particularités de votre imprimante, par contre un gestionnaire du même nom que celle-ci la "connaît" par coeur et l'exploite totalement).

Devs, Storage

Vous pouvez considérer le répertoire Devs comme une sorte de répertoire WBStartup mais qui sert à installer de nouveaux périphériques. En effet, le contenu des répertoires de Devs est examiné à chaque démarrage et les devices présents sont montés.

Donc si vous utilisez très souvent un device, mettez-le dans Devs:. Par contre, si vous ne l'utilisez qu'occasionnellement, laissez-le dans Storage, vous pourrez toujours le monter d'un double-clic si le besoin s'en fait sentir.

Idem pour les moniteurs, si votre Workbench est configuré en multiscan, vous devez placer l'icône Multiscan dans Devs/Monitors. Au contraire, si votre moniteur ne gère pas un mode, ne placez pas l'icône qui correspond à ce mode dans Devs/Monitors : en effet, si vous choisissez une résolution que votre moniteur ne prend pas, vous risquez d'avoir des surprises au niveau de l'affichage !

Conclusion

Comme vous le voyez, ajouter un périphérique est un jeu d'enfant, ajuster l'affichage aux capacités de votre moniteur également. De plus, ce système est très ouvert car il faut peu de manipulations (et pas de "prise de tête") pour signaler au système qu'il doit considérer un lecteur de CD ou un dérouleur de bande, par exemple. Z'avez vu aussi bien ailleurs, mmmh ?


[Retour en haut] / [Retour aux articles]