Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 21 juillet 2017 - 10:48  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Recovery
(Article écrit par Cédric Beust et extrait d'Amiga News - avril 1994)


Recovery est un logiciel qui permet de retrouver des fichiers qui ont été effacés. C'est un logiciel commercial écrit par Manuel Lemos, d'Upper Design. Recovery utilise une méthode très originale de procéder qui présente d'indéniables avantages sur les logiciels existants (DiskSalv notamment).

Pratiquement

Recovery peut s'utiliser sous forme de commodité. Vous le lancez, il vous propose un panneau de configuration.

Recovery

Si les réglages affichés vous conviennent, appuyez sur "Cacher" et la fenêtre disparaît. Le processus de récupération se passe à un endroit tout à fait inapproprié : dans votre éditeur de fichiers.

En effet, vous constaterez qu'un nouveau device prénommé REC: a fait son apparition. Celui-ci est un système de fichiers, vous pouvez donc lui appliquer toutes les commandes habituelles : dir, list, type, etc. J'ai fait les manipulations suivantes sous mon éditeur de fichier préféré (Browser II) mais vous pouvez naturellement utiliser n'importe quel outil de cet ordre, voire le Shell.

Afin d'illustrer les propos qui suivent, menons Recovery à l'épreuve. J'ai créé puis effacé un fichier DH2:Anews/Test_Recovery, dans lequel j'ai écrit un petit texte. Je demande alors le contenu du répertoire REC:. Celui-ci contient deux répertoires à la racine : "Lecteurs" et "Lecteurs examinés". A l'origine, ce dernier est vide. Normal, nous n'avons encore rien fait. Entrons donc dans "Lecteurs". Toutes les partitions de votre disque dur apparaissent à leur tour sous forme de répertoire. Sélectionnez celle dans laquelle vous désirez effectuer la recherche de fichiers perdus, DH2 en l'occurrence.

Recovery

Une petite fenêtre apparaît alors, vous informant de la progression de l'analyse du volume. Concrètement, Recovery est en train de parcourir l'intégralité du volume sélectionné à la recherche de fichiers effacés. La petite fenêtre vous donne une idée du temps restant à attendre. Quand l'opération est terminée, un répertoire est apparu sous REC:Drives/DH2 : un Fichiers_Effacés.

Recovery

Vous retrouverez, dans ce répertoire tous les fichiers effacés que Recovery a pu retrouver. La récupération se fait par un simple "Copy" : vous transférez le fichier de ce répertoire "virtuel" à l'endroit où vous voulez le mettre (exception faite du lecteur DH2: qui reste verrouillé pendant l'opération pour des raisons de sécurité). En l'occurrence, je retrouve bel et bien mon fichier Test_Recovery dans le répertoire REC:Drives/DH2/Deleted_Files/Anews.

Encore plus fort

Je peux en vérifier le contenu (en l'occurrence, un simple "Type" suffit dans la mesure où c'est du texte, mais rien ne m'empêcherait de le lancer s'il s'agissait d'un exécutable). Satisfait de la récupération, je copie ce fichier à un endroit "sûr" (disquette ou autre partition).

Une fois que les fichiers ont été récupérés, il suffit de refaire apparaître la fenêtre de configuration de Recovery et de libérer le volume DH2: qui figure désormais dans la liste des volumes examinés.

Recovery ne fera pas de miracle : si votre fichier ne se trouve plus physiquement sur votre disque dur, rien ne pourra le faire revivre. Autrement dit, dès que vous vous rendez compte de la disparition du ou des fichiers, il est impératif de ne plus faire aucune écriture sur la partition qui le contient.

L'installation

Le logiciel utilise Installer de Commodore pour s'installer est est intégralement localisé dans plusieurs langues, dont le français. Si vous utilisez déjà votre Workbench en français, vous obtiendrez un Recovery français immédiatement après l'installation.

Le manuel est un petit livret d'une cinquantaine de pages (en anglais pour le moment) et explique en détails le fonctionnement du logiciel. Si cela ne suffisait pas, vous avez à tout moment la possibilité d'invoquer l'aide en ligne : sélectionnez le menu "Aide" et il ne vous reste plus qu'à positionner le pointeur de la souris sur le gadget dont vous avez oublié la fonction et d'appuyer sur la touche "Help" pour obtenir un descriptif dudit gadget.

Recovery ne devrait pas tarder à être distribué en France.

Nom : Recovery.
Développeurs : Upper Design (Manuel Lemos).
Genre : logiciel de récupération de données.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : NC.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]