Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 22 novembre 2017 - 23:06  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Communiquer avec un Amiga - la radio
(Article écrit par François-Xavier Peyrin et extrait d'Amiga News - septembre 1995)


Nous commençons ce mois-ci une nouvelle rubrique, qui concernera l'utilisation de l'Amiga comme moyen de communication. Vous avez tous entendus parler d'Internet ? En quelques mots, c'est un réseau local... à l'échelon mondial. De même, il existe de nombreux réseaux similaires, privés et/ou publics, hertziens et/ou filaires, chacun ayant ses propres particularités, que nous allons étudier au fur et à mesure.

Cernons le domaine

Le réseau public est essentiellement composé du monopole de France Télécom : il utilise aussi bien le câble électrique ou optique (c'est le téléphone, le réseau Transpac et tous ses dérivés : TransFix, RNIS...) que la voie hertzienne (via les satellites entre autres: réseau GSM, 3RD). Quant aux réseaux privés, ils utilisent essentiellement la voie hertzienne (radioamateurs, réseaux privés de fax, etc.) ; il peut aussi exister des réseaux privés câblés (au sein des entreprises, mais aussi chez vous : reliez deux boîtes de conserves avec un simple fil et parlez dans la boîte, d'une chambre à une autre par exemple... ça marche !). Par contre, il est formellement interdit, en principe, de relier un réseau privé à un réseau public, sauf... pour les entreprises, qui peuvent relier leur réseau intérieur (privé) au réseau extérieur (public), mais à travers un central téléphonique dûment agréé.

Par contre, en ce qui concerne les radioamateurs, une telle interconnexion, bien que possible et tout à fait faisable matériellement (ce qui est le cas aux États-Unis), est totalement interdite en France ; pourquoi ? Le monopole ! Vous pourriez, par radio, appeler le voisin de votre correspondant, à 600 km de vous, puis ensuite, joindre votre correspondant avec simplement une taxation locale... vous voyez le manque à gagner !

C'est ainsi : pour communiquer, il faut une autorisation. En l'occurrence, l'installation d'une ligne téléphonique par France Télécom ; de même, pour communiquer par les ondes, il faut une autorisation préalable de France Télécom. Il est totalement interdit d'émettre sans cet accord ! Les radios locales ont besoin de l'accord du CSA, la licence pour les radioamateurs... le tout se traduisant en fait par le paiement d'une taxe ! Il faut bien comprendre ce principe : ce n'est pas le fait de communiquer qui est soumis à autorisation (quoique...), mais l'utilisation elle-même des "moyens de transport" de cette communication; c'est le support (les ondes radio, le câble) qui est taxé ; même de nos jours, il est officiellement interdit de transmettre des signaux lumineux (vous savez, pendant la guerre quand les bateaux communiquaient "à vue" en code morse avec des signaux lumineux...) sans autorisation préalable.

Ça évite la cacophonie !

Et pour éviter cette cacophonie, au niveau national et mondial (imaginez une radio locale suisse ou belge, émettant près de la frontière française, alors que sur la même fréquence, en France et près de la frontière correspondante, il y aurait le réseau du SAMU), chaque état participe à des organismes internationaux (dont l'UIT : Union Internationale des Télécommunications) afin de s'entendre dans la répartition et l'affectation des fréquences, en fonction des besoins. Comme vous pouvez vous imaginer, le spectre utilisable est de plus en plus saturé (la demande est très importante), et donc les espaces "libres" de plus en plus rares.

En résumé

Que le réseau soit privé ou public, à partir du moment où il utilise les ondes radio (ondes électromagnétiques ou électrolumineuses), il est totalement interdit d'émettre sans accord préalable de l'administration légale de tutelle. Tout ce qui sera décrit par la suite implique donc, si vous voulez émettre, que vous ayez cette autorisation (une licence pour les radioamateurs, délivrée par France Télécom, après avoir passé un examen technique). Par contre, rien ne vous empêche de relier chez vous un réseau local d'ordinateurs (un dans chaque chambre...) ...ni de faire librement de la réception des ondes radio, et découvrir ainsi un monde plein d'informations : cartes météo, agences de presse, images, communications des astronautes en vol, etc.

Dans les prochains numéros...

Je vous parlerai, bien entendu des communications classiques (Minitel, modem, Internet...), nous verrons comment faire un réseau local (logiciels du genre TCP-IP du domaine public), comment relier très facilement et simplement avec un câble série un Amiga avec un autre Amiga, un PC, un Macintosh, le tout à la fois, mais nous aborderons surtout et essentiellement par la suite, le "fief" des radioamateurs et les multiples possibilités de l'Amiga, dans des domaines comme la réception des cartes météo-sat, le "packet" (transmissions de données, style Transpac), le morse, le fax, le rtty, la poursuite des satellites en temps réel, et même la télévision d'amateur (à balayage lent, ou en 625 lignes) !

Juste une précision, pour vous rassurer : tout sera censé fonctionner avec un Amiga de base ; par contre, il est évident que si vous avez des "plus" dans votre Amiga (mémoire, disque dur, carte accélératrice, etc.), vous améliorerez votre confort d'utilisation, mais c'est tout.

Des schémas "à construire" vous seront proposés (décodeur packet, fax, météo-sat, rtty, morse, etc.), ainsi que des tests de logiciels. Je peux vous assurer que certains logiciels n'ont rien à envier aux compatibles, bien au contraire, et en plus ils sont multitâches !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]