Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 25 mars 2017 - 02:56  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de ProWrite 2
(Article écrit par Laurent Fabre et extrait d'A-News (Amiga News) - juin 1988)


ProWrite 2, la maturité

New Horizons Software avait, avec la première version de son traitement de texte ProWrite, fait preuve de beaucoup de talent. Ce produit permettait de marier textes et graphiques sur un même document avec une facilité déconcertante. De plus, toutes les polices de caractères de l'Amiga étaient disponibles.

Très bien tout ça mais il y avait tout de même des défauts par ci par là. La taille mémoire requise pour stocker un texte était prohibitive par exemple. Des petits bogues se promenaient dans les extensions mémoire et en ramenaient par moment le Guru (au-dessus de 1,5 Mo tout de même...). Et le plus gênant était l'impression des documents parfois hasardeuse. Tout ceci faisait que l'on attendait la version 2 de ProWrite avec impatience.

Et bien cette version est enfin arrivée et semble tenir ses promesses. Le programme est livré sur deux disquettes. La première, appelée "System" contient le Workbench et ses outils, les polices de caractères, les pilotes d'imprimantes et la version 1.3 du programme Preferences. Les pilotes d'imprimantes ne fonctionnent qu'avec ProWrite mais présentent une rapidité d'impression impressionnante (mauvais jeu de mots). A titre d'exemple, l'impression graphique se fait à la même vitesse que la sortie texte sur mon imprimante Gemini.

ProWrite 2
Écran "Graphic 2" de Preferences 1.3

La nouvelle version de Preferences permet un paramétrage ultra complet de l'impression graphique. Vous pouvez ainsi choisir une option anticrénelage qui atténuera les effets d'escaliers rencontrés dans ce mode d'impression. Les possesseurs d'imprimantes laser ou haute densité, plus de 150 DPI, pourront remplacer les habituelles trames figurant les différences de couleur par un système employé dans les journaux par exemple. Les différents niveaux de gris seront obtenus par une impression de points de tailles et de densités différentes.

ProWrite 2

Pilotes xénophobes

Attention toutefois ! Ces pilotes se révèlent beaucoup plus xénophobes que ceux que vous utilisez actuellement. Trois imprimantes dites compatibles Epson et qui ont été essayées avec chacun des deux pilotes Epson fournis ont refusé toute sortie graphique. En fait, elles ont bien imprimé quelque chose, mais on passera ça sous silence. Les têtes d'impression en frissonnent encore...

Un essai préalable à l'achat serait préférable. Sinon ne désespérez pas, ProWrite 2 gère les anciens pilotes et si le gain de vitesse est moindre il est néanmoins bien réel. De plus, les lignes blanches qui venaient égayer les impressions graphiques sous ProWrite 1 ont enfin disparu. Et puis la sortie officielle du Workbench 1.3 et de ses pilotes fulgurants ne devrait plus tarder.

Sur la deuxième disquette nommée "Program" vous trouverez ProWrite 2 en version haute et basse résolution ainsi qu'un petit programme destiné a faire apparaître l'icône du RAM Disk sur l'écran du Workbench. Insérez la ligne "Dir Ram:" dans votre startup-sequence et vous aurez le même effet.

Contrôle total

Pour continuer dans le domaine des sorties sur imprimante, trois sous-menus au sein du menu "Project" vous donnent un contrôle total sur ce périphérique. Le premier intitulé "Page Setup" vous offre le choix entre quatre formats de papier, US letter, US legal, Computer et A4. Pour chacun de ces formats vous pouvez choisir d'écrire horizontalement, verticalement ou verticalement avec en écriture condensée. Ce dernier mode oblige à une impression en mode graphique.

Le deuxième menu intitulé "Print" vous permet d'imprimer (si si) en mode brouillon, NLQ ou graphique avec ou sans anticrénelage. Vous pouvez de plus choisir entre du papier continu ou feuille à feuille et n'imprimer que quelques pages du document sélectionné. Je dis bien document sélectionné car ProWrite permet de travailler sur autant de documents que la mémoire de votre machine peut en contenir. Bien entendu, chaque document bénéficie de ses préférences et de son menu propre.

Le troisième menu s'intitule, lui, "Print Merge", et mérite un paragraphe pour lui tout seul. Voici donc un nouveau paragraphe. On pourrait traduire "print merge" par publipostage. En fait, vous créez un premier document avec des zones "de ce type" et un autre document où vous mettrez une liste de valeurs que la variable "de ce type" devra prendre. Vous sauvez ce deuxième document sous forme ASCII, puis vous revenez au premier. Vous sélectionnez le menu "Print Merge" et vous aurez autant de copies que de valeurs de la variable "de ce type" et là les zones entre "_" ont été remplacées par leur valeur. Mââgic non ?

Toujours dans le menu "Project", deux nouveaux sous-menus ; "Get Pic" et "Save Prefs". Save Prefs est un ajout appréciable qui permet de redémarrer le programme avec tous ses paramètres réglés à votre convenance (couleurs diminuées pour le scintillement, règle en cm, format de page, etc.). Get Pic, par contre, est une amélioration de la fonction permettant l'incorporation d'images dans un document. Il n'est plus besoin d'ouvrir une nouvelle fenêtre et une option convertissant une image en noir et blanc a été incorporée. L'image ainsi chargée est positionnable n'importe où dans le document et est entièrement redimensionnable. Il est aussi possible de choisir les hachures destinées à rendre les couleurs originelles en noir et blanc.

Dans le menu "Edit", une fonction permet de sélectionner l'ensemble du texte en un clic pour les modifications globales. La règle peut maintenant être graduée en pouces, cm, P10, pica (caractères) et points. Le menu "Character" offre un outil pour modifier les huit couleurs utilisées par ProWrite 2. Le menu "Paragraph" permet une gestion exhaustive du format d'un paragraphe. Tout, de l'espacement à la tabulation en passant par la justification est paramétrable en un clic et jusqu'à l'abus.

ProWrite 2

Le dernier menu qui répond au doux nom de "Document" apporte lui aussi son lot de nouveautés. Au menu (bon jeu de mots), correcteurs orthographiques. Ça c'était pour la bonne nouvelle. La mauvaise, pour ceux qui croient que je truffe mon article de mots anglais par snobisme, c'est que tout ça c'est en anglais justement. C'est d'autant plus rageant que la chose a l'air très efficace ; en anglais. On attend la traduction avec impatience (NDLR : la VF de ProWrite 2 est maintenant disponible). Il est bien sûr possible de se confectionner son propre dictionnaire à l'aide du programme mais vu l'épaisseur du Larousse que j'ai sous les yeux...

ProWrite 2

Option renseignements

Pour vous consoler, il y a aussi dans ce menu une option qui vous donne divers renseignements sur votre travail. Nombre de mots, de phrases, etc. Et joie ! Ils ont traduit les chiffres qui sont donc écrits et lisibles par l'ensemble de la communauté francophone ! C'est comme ça que je peux vous annoncer fièrement que le baratin que vous avez sous les yeux titre pas moins de 8210 mots.

Il ne m'a pas été donné de prendre en défaut la gestion de la mémoire et l'utilisation de cette dernière a l'air beaucoup plus rationnelle. Le possesseur d'une machine 512 ko dispose de 95 ko avec la version haute résolution du programme et il ne faut plus compter que 30% de plus pour le stockage d'un texte sous ProWrite par rapport à la taille du fichier sur disquette. La version avec visualisation en mode non entrelacé est toujours disponible pour ceux qui préfèrent ce mode ou qui ont un pressant besoin de mémoire. Comptez sur 120 ko dans ce cas.

Dernière amélioration mais comme disent les gars outre-manche, "last but not least" (les dix premières traductions à nous parvenir gagneront notre estime). Lors des entrées/sorties sur disque, il n'est désormais plus obligatoire d'attendre la lecture complète du répertoire d'une disquette pour en changer. Un clic sur le gadget "Disk" et hop, on change de lecteur. Très agréable même si pas encore parfait. On aurait aimé pouvoir aussi changer de répertoire.

Conclusion

En somme, c'est un produit très complet. Il ne gère pas le multicolonnage mais là n'est pas son but. La sortie sur imprimante est maintenant parfaite et raisonnablement rapide même en mode graphique. Tout ce que l'on est en droit d'attendre d'un traitement de texte, ProWrite 2 vous l'offre. Le manuel ? Je ne l'ai pas lu ! La facilité d'emploi du produit le rend obsolète. ProWrite est d'ailleurs fourni dans le paquetage bureautique de Commodore. Ruez-vous sur cet excellent programme !

Nom : ProWrite 2.
Développeurs : New Horizons Software.
Genre : traitement de texte.
Date : 1988.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]