Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 26 juin 2017 - 09:12  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Professional DataRetrieve
(Article écrit par Raoul Mengis et extrait d'A-News (Amiga News) - septembre 1989)


Mini-PAO dans votre base de données ? Une des possibilités de DataRetrieve...

Péripétie à la Populous concernant Professional DataRetrieve. Je veux dire par là que c'est aussi difficile tactiquement que de terminer un monde de la période glacière dans Populous. Pour ceux qui font de la programmation, c'est comme si on testait le langage C puis le Pascal en passant par le GFA Basic. Car on ne peut pas tester en deux ou trois heures une base de données. La conception du programme change toujours, les langages de programmation sont des univers, ou plutôt des enfers vu la quantité de programmes qui existent sur le marché... SQL, Fred, 4D, DML, Profil, etc. A se cogner la tête contre les murs rien que d'y penser. Enfin...

Professional DataRetrieve

Une première chose concernant le titre des programmes. Ne vous fiez pas au titre, ni à la signification qu'ils contiennent. On devrait laisser aux utilisateurs le soin de juger eux-mêmes s'il s'agit réellement du "pro" ou pas ! Je me pose d'ailleurs la question de savoir si parfois certains ne nous prennent pas pour des imbéciles ! D'ailleurs, les bases de données les plus utilisées ne sont pas des "pros" : Paradox, DBase IV, FrameWork III, 4D, Oracle, Exel, etc.

Entrons sans tarder dans le vif du sujet. Je constate immédiatement avec désespoir que la version 1.03 que j'ai testée pour vous est en anglais avec tous les inconvénients que cela comporte, les bouquins et le programme. On arrive tout de même à mettre les accents dans le texte. C'est déjà mieux que rien. Une fois le logiciel exécuté, je constate tout de suite un air familier avec Datamat. Après quelques recherches, je découvre que ce sont les mêmes auteurs qui ont fait ce logiciel. Aïe ! Ça sent le réchauffé... En comparaison, la version Datamat 1.05 française non programmable et non relationnelle fait 275 ko. DataRetrieve relationnelle et programmable fait 316 ko en tout et pour tout (Superbase Pro : 275 ko + 175 ko = 450 ko). La conception du programme est différente par rapport à Superbase.

Professional DataRetrieve

DataRetrieve comporte trois parties bien distinctes :
  • Le masque écran.
  • Le masque imprimante.
  • Le masque listing.
Une idée assez intéressante, je dois l'avouer. Le travail sur les trois masques est assez similaire. Une chose qui est remarquable dans ce logiciel c'est le résultat des masques "very guut". Les styles et les polices d'écritures ne s'appliquent pas seulement aux textes d'accompagnement mais aussi aux données elles-mêmes. Il y a, en plus, la possibilité de faire des cercles et bien sûr les lignes et carrés. La taille clés champs est immense jusqu'à 32 000 caractères maximum (Superbase = 255). Le programme comprend aussi de jolies démos (avis personnel : pour un logiciel pro, c'en est trop ! Tout ça doit cacher quelque chose. Restons vigilants !).

Professional DataRetrieve

Nous avons aussi la possibilité de changer les paramètres de l'imprimante dans le programme lui-même. Pas mal ! Il n'y a pas de traitement de texte à part entière. Il faut donc pour cela tout mettre dans un champ. Bon, on a de la marge avec ces 32 000 caractères mais ce n'est pas un véritable traitement de texte avec des tabulateurs, marges droite et gauche, etc.

La programmation

"Profil" est le nom du langage de programmation. Et un "pro" de plus. Dans ce langage de programmation, on trouve quelques bonnes et intéressantes instructions qui laisseraient supposer un avenir prometteur au DataRetrieve. MenuX, MenuY, MouseX, MouseY, MoveWindow, FormAlert, Gadget, mais... il y a un grand mais... car ce langage est loin d'être parfait !
  • Premièrement, les variables doivent être déclarées et initialisées : voire exemple (pour la facilité de programmer, c'est marron !).
  • La syntaxe des instructions n'est pas contrôlée à chaque ligne, style AmigaBasic ou Superbase (passage en grande lettre). Temps de mise au point plus long !
  • L'éditeur est très lent pour le déplacement du curseur. On est loin du GFA.
  • Lors de ma première prise en main, j'ai immédiatement essayé le compilateur. Eh oui, j'ai bien écrit compilateur ! Enfin, il aurait mieux fallu l'écrire en deux mots ce compilateur si vous voyez ce que je veux dire. Il s'agit certainement d'un coup de pub de OMO comme dirait ce très cher Coluche...
  • Si une erreur apparaît dans le programme et que vous compilez, vous resterez bec de gaz. Car la compilation se bloque et vous ne pourrez plus corriger la faute. Salut tintin...
  • Une fois qu'un programme compilé est chargé, vous ne pouvez plus créer un autre programme car l'instruction "New" n'existe pas dans les menus. Il faut donc charger un autre programme non compilé ! Du style programme avec une seule ligne comprenant l'instruction "REM **** programme vide ****". La rapidité de son interpréteur ne suffit pas à friser les mèches de Yul Brynner (en comparaison avec Superbase qui n'a pas de compilateur).
Professional DataRetrieve

Conclusion

Je pense que ce programme est mieux adapté pour une utilisation amateur que professionnelle. A la place, je vous conseillerais plutôt d'acquérir Datamat en français (pour rester dans le même style) qui, lui, est mieux programmé. Car je ne vous ai pas parlé des lenteurs des affichages de DataRetrieve concernant les répertoires et les fichiers, ni les petits curseurs assez aléatoires des gadgets. Sur Datamat, tout cela fonctionne très bien. Bizarre, car il s'agit pourtant des mêmes programmeurs. Et Datamat est plus ancien que DataRetrieve.

Je signale que le test a été effectué sur Amiga 2000 version 1.3, 3 Mo de mémoire avec disque dur de 40 Mo de GVP. Pas de difficulté pour l'installation sur le disque dur.

Pour terminer, Superbase Pro ne risque pas de perdre sa place comme référence. Un peu comme Deluxe Paint III ou Pro Page ou encore Sculpt 4D dans d'autres domaines de l'Amiga.

Nom : Professional DataRetrieve 1.03.
Éditeur : Abacus.
Genre : base de données relationnelle.
Date : 1988.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 295 $.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]