Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 20 novembre 2017 - 01:01  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Présentation de Linux
(Article écrit par Yann Triquet et extrait d'ANews - novembre 1999)


Il court, il court, le Linux...

Depuis sa naissance en 1991, Linux a fait couler beaucoup d'encre. Si certains avancent Linux sur le devant de la scène pour en faire l'OS d'avenir, qu'en est-il exactement ? Est-il suffisamment accessible au grand public ?

Linux, depuis son apparition sur le marché des systèmes d'exploitation, a considérablement évolué. Fort de plusieurs distributions (Red Hat, Mandrake, FreeBSD, Suse...), de son code source accessible, il apparaît comme un OS de plus en plus séduisant pour les entreprises pour lesquelles informatique rime souvent avec OS propriétaire, et donc solutions coûteuses, tant en terme d'investissement initial que de maintenance.

Caractéristiques

Il n'est donc pas trop difficile d'imaginer qu'avec une offre qui se complète de jour en jour, Linux présente de nombreux avantages que les autres OS n'ont pas. Tout d'abord, premier avantage, et non le moindre, la disponibilité du code source. C'est en effet un avantage énorme que de pouvoir lire et consulter les milliers de lignes qui composent un système d'exploitation, voire pour les plus passionnés et les plus aguerris, de pouvoir participer à l'évolution d'un système d'exploitation. Non seulement cet aspect de libre circulation des sources touche le coeur de l'OS, à savoir son noyau, mais aussi les milliers de logiciels qui circulent dorénavant sur Internet. Sa diffusion à grande échelle via internet constitue également un point fort de Linux. Ceci a donné lieu à la création de diverses distributions où chacun est susceptible de trouver sa "solution".

Linux memorentum

Multitâche, délivrant des outils serveurs HTTP, FTP, SMTP, etc., accompagné dans son développement par de plus en plus d'internautes, livré avec des suites Office (Star Office notamment), disposant d'outils de développement solides dans la plupart des langages, Linux bénéficie dorénavant du soutien de grands noms de l'informatique (IBM avec DB2 universal, Oracle, Corel...).

Ce dernier aspect montre l'intérêt grandissant des entreprises à investir dans des solutions Linux.

Linux pour tous

Même s'il est en passe de séduire certaines entreprises, si ce n'est déjà le cas, Linux est encore, même si cela tend à évoluer, assez rébarbatif au niveau de son appréhension. La première étape qui consiste à installer Linux sur votre ordinateur peut, pour de nombreuses personnes encore à l'heure actuelle, présenter quelques aspects un peu complexes. Les notions de partition primaire, secondaire, étendue, ne sont pas connues de tous, loin de là.

Complexité

Si la documentation d'installation qui accompagne la plupart des distributions à l'heure actuelle est assez abondante sur ce point, elle peut rester obscure pour beaucoup, qui aimeraient insérer le CD d'installation, avoir un ou deux clics de souris à faire et hop "y'a plus qu'à". Des distributions, comme la toute dernière de Mandrake (version 6.1), avec Lnx4Win permettent de lancer une installation depuis Windows. Elle ne facilite néanmoins pas complètement la tâche, mais laisse augurer des installations à venir encore plus simplifiées.

Il reste qu'il n'est pas toujours évident pour un néophyte de connaître la fréquence verticale de son moniteur, ou encore plus important de savoir à quel type appartient sa souris. Car s'il arrive à configurer Xfree86 (le serveur graphique de Linux), où sera le confort s'il ne peut utiliser sa souris...

Les pilotes

Le problème vient en partie d'un problème majeur pour tout nouvel OS, qui est de pouvoir gérer le matériel existant sur le marché sur lequel il désire se développer. Dans ce domaine, pour l'instant, il est en effet difficile de trouver, sur les toutes dernières machines, les pilotes appropriés à telle carte vidéo ou tel scanner (surtout s'il n'est pas en SCSI).

Un effort particulier des constructeurs sur ce domaine serait appréciable, d'autant qu'à partir du moment où leur matériel est utilisé, qu'importe l'OS, non ? Ce cap du "je connais mon matériel donc j'installe et je peux utiliser Linux" est un peu la devise de toutes les distributions. Encore une fois, ce n'est pas encore à la portée de tout le monde.

Et la configuration ?

Bon, on peut imaginer que la personne a fait son choix de mode de démarrage pour être en mode graphique (notion de "runlevel" que l'on se doit d'appréhender) et ainsi se retrouver dans un environnement moins dépaysant (une interface graphique c'est quand même plus sympa non ?).

Bien. Dans ce cas et selon le gestionnaire de fenêtre qu'elle a choisi, elle va trouver à sa disposition un ensemble d'utilitaires qui vont lui faciliter grandement la tâche pour configurer les différents aspects couverts sur sa machine (on peut citer linuxconf). Passé ce cap de configuration on peut dire standard, il y a différents aspects que la personne devra appréhender si elle n'a déjà commencé à les appréhender au niveau de l'installation.

Gestion réseau

Linux, dérivé du monde Unix, présente de nombreux utilitaires réseau qui peuvent être installés et mis en service dès votre première installation. Cet aspect réseau est un des domaines qui fait le succès de Linux. Il permet en effet à tout un chacun (pour peu de comprendre ou d'avoir des connaissances réseau minimums) de gérer un serveur Web (avec Apache), d'avoir un serveur FTP, un serveur SMTP, un serveur de nouvelles Usenet, etc.

Tout cela est fort intéressant mais encore une fois il faut un minimum de connaissances pour s'aventurer sur cette partie réseau en toute quiétude, car des utilitaires de configuration existent (Linuxconf permet de gérer en partie certains aspects de configuration), mais il faut bien souvent passer par un éditeur de texte pour entrer certains détails encore inconnus des configurateurs.

Un coup de pouce

Tous ces petits points de détails peuvent s'avérer fort ennuyeux quand la documentation vient à manquer ou n'est fournie qu'en anglais. Fort heureusement de nombreuses personnes s'efforcent à travers le projet LDP (Linux Documentation Project) de diffuser et d'enrichir le plus fortement possible la documentation concernant Linux et ce à travers les traditionnelles "Man page", "Howto" et autre FAQ que l'on peut trouver un peu partout sur Internet, dans les différents CD des distributions, et ce en français dans de plus en plus de cas (tout le monde n'est pas anglophile).

L'offre logicielle

Outre la partie réseau, très riche et certainement le point fort de Linux, on peut trouver de plus en plus de logiciels, couvrant certes de plus en plus de domaines, mais loin de rivaliser dans l'immédiat avec un parc logiciel comme celui de Windows. Il existe cependant des domaines où Linux dispose de logiciels de très bonne facture pouvant sans complexe rivaliser avec des logiciels commerciaux : il suffit de citer Gimp, logiciel de création et de retouche d'images, disposant d'un langage de script permettant à tout un chacun de construire ses propres effets (Gimp peut-être comparé à des logiciels plus connus sous d'autres environnements comme Adobe Photoshop).

Programmer

Encore un autre domaine, la programmation. Dans ce domaine, on peut dire que Linux n'a quasiment pas de rival, car où trouver autant de langages de programmation (C, C++, Pascal, Java, Eiffel, Ada, Basic, Cobol...) disponibles lors de l'installation ? Certes, il manque dans l'immédiat un bon logiciel de RAD, mais certains outils facilitent déjà grandement le développement de logiciels (exemple : Glade qui est un bon générateur d'interface).

Jouer

A tout cela on peut ajouter les jeux. Oui mais dans ce domaine, il reste beaucoup à faire. Si certains éditeurs ont adaptés leurs jeux pour Linux, très peu ont sorti un jeu en avant-première sous Linux. C'est sans nul doute par ce biais qu'une fois de plus le grand public pourra être sensibilisé.

Et l'avenir de Linux dans tout ça ? En facilitant la reconnaissance des périphériques (prévue dans la prochaine mouture du noyau, une sorte de "Plug-and-Play"), en ayant un parc de logiciels de jeux important et attrayant, en ne dépassant par un certain prix dans ses distributions, en enrichissant encore la documentation, en...

Oui, il reste encore du chemin à faire pour sensibiliser un plus large public et prendre plus de poids sur le marché. Mais l'évolution à terme vers des processeurs 64 bits (dans l'année à venir si Intel ne retarde pas sa sortie), déjà gérés par Linux (et ce pas uniquement pour les plates-formes Intel), laisse une place de choix pour Linux qui devrait pouvoir ainsi renforcer sa position de système d'exploitation alternatif. On espère néanmoins qu'avec son succès grandissant le prix des distributions ne flambera pas...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]