Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 16 janvier 2022 - 11:00  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Premier Manager
(Article écrit par Seb et extrait de Joystick - mars 1993)


Le manège infernal des simulations qui vous mettent à la place des managers de football continue.

Premier Manager

Cette fois, c'est Gremlin qui s'y colle, dans un domaine qu'il avait déjà exploré dans le passé avec, notamment, Footballer Of The Year 1 et 2. Apparemment, ce genre de jeux doit avoir pas mal de succès, Outre-Manche en tout cas car, une fois de plus, Premier Manager ne propose aucune option francisée. Le manuel est entièrement en anglais, les textes à l'écran aussi, même s'il y en a peu, et toutes les compétitions, les équipes de football, sont d'origine anglaise. Pas d'OM-PSG possible, pas d'exploits papinesques à l'horizon, donc.

Premier Manager

Même si le genre est usé jusqu'à la corde, on pourrait s'attendre à voir quelques innovations dans un nouveau programme sortant dans la même catégorie, on pourrait croire que l'éditeur sort un nouveau jeu pour y placer une idée originale et novatrice. Que dalle, rien ! Premier Manager se contente de rebalancer tout ce que l'on a déjà vu ailleurs, sans aucune originalité.

Cela dit, tout y est, réellement, et le programme est bien conçu et simple d'emploi. Mais qu'en est-il vraiment : vous êtes à la tête d'une équipe de football, vous vous occupez de tout l'aspect financier de ce club. Votre objectif est de faire marcher les choses du mieux possible pour que les joueurs soient à l'aise et fassent des exploits. Quand ils commenceront à remporter des matchs, vous gagnerez plus d'argent, vous pourrez acheter d'autres joueurs plus cotés et gagner encore plus de matchs, par exemple.

Premier Manager

Le jeu tout entier est géré par icônes, écrans fixes avec textes et chiffres, suivant une arborescence de menus fort logique. A partir de l'écran principal, vous pouvez accéder à douze autres écrans. Choix des partenaires et locations de panneaux publicitaires, marché des transferts de joueurs, résultats des matchs, informations sur vos joueurs, état de vos finances, etc., tous les aspects du management sont abordés. Vous pouvez aussi passer des coups de fil aux autres personnes qui gravitent autour du club pour avoir des informations sur les joueurs : entraîneur, médecin, recruteur.

Premier Manager

Premier Manager a quelques bons points comme sa facilité de maniement ou la possibilité de jouer à quatre simultanément. Chaque joueur donne ses ordres à tour de rôle, puis l'ordinateur exécute le tout et affiche tous les résultats. Vous débutez en conférence (une faible division) et monter dans la hiérarchie sera long et difficile. Du coup, avec son manque d'originalité global et l'intérêt très moyen émanant du jeu, Premier Manager n'est à réserver qu'aux accrocs complets du genre.

Nom : Premier Manager.
Développeurs : Realms Of Fantasy.
Éditeur : Gremlin.
Genre : jeu de gestion footballistique.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7/10.

Les points forts :

- Quatre joueurs en simultané.
- Les écrans sont bien étudiés, les icônes bien placées et simples d'emploi.
- Relativement complet.

Les points faibles :

- Le défaut principal vient en fait du genre du jeu, de sa catégorie et non du produit en lui-même. Comme d'habitude, on n'agit pas beaucoup, tous les tours se répètent et la lassitude gagne rapidement.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]