Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 17 novembre 2017 - 18:20  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Power Desktop de DeltaGraph'X et tour Turtle Bay
(Article écrit par Éric Laffont et Éric Porcher et extrait d'Amiga News - avril 1996)


L'habillage personnalisé de l'Amiga 1200 est très à la mode. Il est vrai que la machine telle qu'elle est vendue n'est pas spécialement pratique, couvrant une grande partie de l'espace de travail du bureau et traînant derrière elle une prolifération de câbles de toutes sortes et un gros bloc d'alimentation. Si vous ajoutez quelques lecteurs externes (CD, disque dur, SyQuest, Zip...) ça se complique encore plus.

Dans un proche avenir, nous espérons vous présenter un dossier complet sur les différentes façons de remplacer la carrosserie "tout-en-un" du 1200 par une solution plus élégante avec clavier séparé et boîtier logeant des unités supplémentaires. Ce dossier comportera une partie "faites-le-vous-même" et une partie comparant les différentes solutions proposées par plusieurs fournisseurs.

En avant-goût, voici les commentaires de deux de nos collaborateurs sur deux de ces derniers : un boîtier 1200 "clés en main" de DeltaGraph'X, et une tour 1200 de Turtle Bay.

Le boîtier qui cache un 68060

Le boîtier de DeltaGraph'X contient (dans la configuration testée) une carte mère d'Amiga 1200, une carte Blizzard 060 (sans SCSI), 8 Mo de mémoire Fast, un disque dur Fujitsu de 1 Go, et un lecteur CD 4x Panasonic, le tout dans un joli boîtier plat (desktop) muni de deux haut-parleurs et d'un clavier séparé A1200 avec une interface MicroniK. La configuration est vraiment très alléchante. Avec son processeur 68060 à 50 MHz sur l'excellent accélérateur Blizzard, cette machine est beaucoup plus rapide que l'Amiga 4000/040, une machine haut de gamme vendue actuellement pour 18990 FF.

Power Desktop

A l'allumage, le disque dur ne démarre pas du premier coup et il faut faire une réinitialisation au clavier. Le lecteur de CD fonctionne bien, et est relié à l'amplificateur interne ainsi que le son de l'Amiga, un très bon point, même si les deux haut-parleurs situés de chaque côté du boîtier produisent un son plutôt nasillard. Une fois sous le système, l'A1200 et la Blizzard 060 font des merveilles et le tout fonctionne sans problèmes.

Attention aux doigts !

L'intégration du 1200 et le découpage de la tôlerie laissent toutefois à désirer. DeltaGraph'X a choisi de découper ses boîtiers manuellement, et les ouvertures ainsi faites donnent une impression d'un travail non fini. La tôle de blindage du 1200 reste apparente tout le long du bas de dos du boîtier, et présente, comme les bordures autour de la découpe pour le connecteur PCMCIA, un risque pour vos doigts (et pour la finition de vos cartes PCMCIA).

Le ventilateur lui-même est à moitié masqué, réduisant son efficacité, et le connecteur clavier est monté sur une plaque de bakélite peu rigide. En face avant, le lecteur de disquette du 1200 ne possède pas d'enjoliveur, oubli vraiment désolant vu le prix d'environ 35 FF pour une cache en plastique de ce type et le trou béant qui en résulte.

En ouvrant le capot, on remarque des dominos pour relier les connexions électriques et du papier scotché pour isoler la Blizzard du boîtier métal. La Blizzard n'est pas fixée sauf par son connecteur et risque de se balancer lors des transports. Le lecteur de CD et le disque dur sont bien fixés sur leur emplacement d'origine. Pour ceux qui voudraient utiliser une carte graphique, il semblerait difficile de trouver la place pour un bus Zorro II dans ce boîtier.

En images

Un trou sous le boîtier, pourquoi ?
Lecteur de disquette sans cache
Ventilateur à moitié obstrué et câble d'alimentation non fixé
Connecteurs avec tôle de blindage non fixée
Prise d'alimentation enfichée de travers
Vu de dessus, remarquez les dominos et les câbles non fixés
Le ventilateur est directement collé sur le boîtier
Sortie PCMCIA, no comment
Alimentation 12 V
La Blizzard n'est pas fixée, attention au transport

Comptons

Faisons les comptes. Le boîtier que nous avons testé est vendu au prix de 17600 FF TTC. Nous avons fait le total du matériel comme si nous avions acheté les différents composants séparément :
  • Amiga 1200 : 3190 FF (prix officiel).
  • Blizzard 060 : 5540 FF (prix DeltaGraph'X).
  • 8 Mo de mémoire : 800 FF (prix ACS Toulouse).
  • Disque dur IDE Panasonic 1 Go : 1400 FF (prix Nash Toulouse).
  • Lecteur de CD 4X Mitsumi : 390 FF (prix ACS Toulouse).
  • Boîtier plat avec alimentation : 450 FF.
  • Interfaces clavier MicroniK : 1500 FF (permet la réinitialisation au clavier).
Pour un total de 13270 FF TTC.

Commentaires supplémentaires (par Éric Porcher)

A première vue, le choix matériel paraît de bon augure. La configuration prendrait la dénomination "multimédia" sur d'autres plates-formes ! Le milieu du boîtier est consacré aux unités disques (en l'occurrence le CD) et le lecteur de disquette qui est positionné verticalement sur la gauche du lecteur CD (malheureusement sans cache).

Plusieurs boutons et molettes sont accessibles permettant de sélectionner la source du son (CD, Amiga ou les deux mixés), de régler le volume, la balance, les basses et les trebles des haut-parleurs internes. On trouve aussi l'interrupteur général de marche/arrêt. A noter que la majorité des boutons sont associés a des LED, même le turbo et la réinitialisation sont câblés mais ils n'ont aucun effet réel.

A l'arrière, deux câbles sortent de la partie centrale, l'un étant l'alimentation 220 V, l'autre celle de la carte mère (on reconnaît le connecteur carré spécifique Amiga). Il semble curieux que le choix ne se soit pas porté sur une rallonge standard comme on trouve sur toutes les tours, ce qui aurait permis de ne pas laisser traîner ce fil 220 V (attention, le câble n'est même pas bloqué par une pastille d'arrêt). Le câble 12 V sort du boîtier pour revenir immédiatement sur la face arrière du 1200. Il aurait été plus simple de souder directement l'alimentation. Il en est de même pour le son, on doit le faire boucler, de la sortie Amiga traditionnelle pour venir le reconnecter quelque centimètres plus loin dans l'entrée de l'ampli intégré. Là aussi, une connexion interne aurait été bien plus judicieuse.

Le clavier est un vrai clavier Amiga 1200 monté dans un boîtier plastique type PC.

Note de Michel : le clavier ne répond pas bien, nous l'avons constaté avec le jeu Gloom lors du déplacement latéral du personnage (l'appui de plusieurs touches simultanées).

Si le matériel de base semble de bonne facture il n'en est pas de même pour le montage. Étant moi-même désireux de bidouiller une tour/boîtier/usine à gaz, ce montage m'a permis d'acquérir suffisamment d'expérience je pense pour ne pas commettre les mêmes erreurs.

Bruce Lepper : nous avons communiqué ces commentaires à DeltaGraph'X. La société a répondu avec les informations suivantes :
  • Qu'elle n'a pas pu trouver un cache de lecteur qui s'adapte parfaitement au type de lecteur utilisé par Amiga Technologies. Par contre, un lecteur de disquette d'A2000 peut faire l'affaire. Le jour ou une solution se présentera, DeltaGraph'X l'adoptera tout de suite.
  • Qu'il n'y a pas de soudure sur la carte mère pour éviter des problèmes avec le Service Après Vente d'Innelec en cas de panne sous garantie.
  • Que plusieurs prix cités, notamment ceux de la mémoire et du boîtier, ne correspondent pas à ses prix d'achat au moment du test.
  • Que le papier scotché est "une solution simple et efficace" déjà utilisée par Phase 5 sur ses cartes CyberStorm.
  • Le Power Desktop est aussi disponible "prêt à démarrer" en version standard 68060 sans mémoire et utilisant l'A1200 vide comme clavier au prix de 14 400 FF, et en kit boîtier pour 1770 FF.
La tour de Turtle Bay

Turtle Bay Direct propose un boîtier tour 3/4 hauteur de qualité dont la face arrière a été découpée parfaitement (et professionnellement) pour accueillir les connecteurs du 1200 et le ventilateur protégé par sa grille. Découpé dans du galvanisé, une fois les connecteurs du 1200 revissés, le tout est parfaitement correct sans défauts ni faces coupantes. L'aspect extérieur est parfait, sauf pour le lecteur de disquette où on remarque le même problème que pour le Power Desktop de DeltaGraph'X : le cache-lecteur en plastique a été oublié !

Tour Turtle

Tour Turtle

Ouvrons le boîtier. On remarque qu'une fois la carte mère 1200 fixée sur la face arrière, rien ne le tient à l'intérieur. Les trous prévus à cet effet ne tombent pas en face des trous de la carte mère. Il faut donc bricoler. La connectique est parfaitement réalisée : pas de dominos, ruban adhésif ou cales de bricoleurs du dimanche. Tous les câblages sortent de la cage d'alimentation et sont calés et protégés contre les tirages accidentels.

Il n'y a pas de possibilité d'utiliser le connecteur PCMCIA ni en interne ni en externe, car pas de découpage du boîtier. La seule solution consistera à se bricoler une rallonge souple pour un branchement en interne. Il sera aussi impossible d'espérer utiliser une extension de bus Zorro II car la face arrière n'a pas été découpée du tout à cet endroit (Bruce Lepper : dernière minute : Turtle Bay proposera un kit PCMCIA (interne ou externe) au prix de 490 FF, un kit multimédia avec CD et haut-parleurs au prix de 650 FF, un kit clavier PC pour 490 FF avec clavier -possibilité d'échange de claviers- et un kit Zorro II. Certains kits comporteront un remplacement de la face arrière du boîtier).

Tour Turtle

GVPistes attention !

Il est impossible de connecter le contrôleur SCSI d'une carte GVP ou type similaire car il n'y a pas assez de place dans le boîtier, bien qu'il reste la possibilité de bricoler une rallonge souple. Avec une carte accélératrice dans le port d'extension du 1200, l'ajout d'un lecteur SyQuest 5,25" ou d'un lecteur de CD sera délicat car les connecteurs de ces derniers touchent la carte. C'est vraiment limite, mais cela marche. Notez qu'aucun support n'est fourni pour la carte accélératrice. Côté clavier, c'est ici un montage fort simple qui permet d'utiliser un clavier (fourni) de DCTV.

Pour conclure, je dirai que cette tour est destinée à ceux qui veulent un peu bricoler en insérant leur 1200 dans une tour. Pour 1200 FF TTC, cela semble un peu élevé mais correct. Si l'on est bien conscient des limites citées plus haut, on n'aura pas d'autres surprises. La finition du boîtier en externe et interne est très correcte.

Commentaires supplémentaires (par Éric Porcher)

Le but de Turtle Bay a été de concevoir un boîtier, facile à monter : un tournevis et une pince sont uniquement nécessaires. D'ailleurs, avec ces outils, nous avons pu en une heure démonter l'A1200, monter la tour puis le démonter et remettre le 1200 dans son boîtier d'origine. Tous les câbles et la visserie dont on a besoin sont fournis.

La carte mère à nu vient se placer verticalement, et tous les connecteurs se logent dans des trous usinés proprement sur la face arrière. Même problème que sur le produit DeltaGraph'X : la boucle d'alimentation, mais ici c'est compréhensible du fait que n'importe qui doit être capable d'effectuer la manipulation (soudure sur carte peu envisageable).

On fixe le lecteur de disquette, on branche la nappe et déjà plus de la moitié du travail est fait. On connecte quelques bricoles comme la LED disque sur le turbo et on bidouille l'afficheur de fréquence...

Reste le clavier qui est celui d'un CDTV avec un aspect d'enfer. Coffret noir ainsi que toutes les touches "spéciales" (Enter, Shift, Amiga, CTRL...), seules les touches centrales sont blanches. A connecter par le biais d'une mini DIN sur la face avant, il ne permet pas de faire une réinitialisation. Celui-ci sera accessible uniquement par le bouton-poussoir sur la tour. La solution trouvée pour relier la DIN à la carte mère est vraiment excellente, elle consiste à fixer boîtier plastique sur le composant qui contrôle le clavier.

Nom : Power Desktop, tour Turtle Bay.
Constructeur : DeltaGraph'X, Turtle Bay.
Genre : boîtiers.
Date : 1995.
Prix : 1770 FF, 1200 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]