Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 22 novembre 2017 - 23:11  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : PostScript et PCL sur Amiga Classic
(Article écrit par Gilles Pelletier - novembre 2011)


PostScript et PCL sont des langages permettant notamment l'impression. Voici un petit rappel sur ces deux langages et leur utilisation sur Amiga Classic.

PostScript

PostScript est avant tout un langage de programmation. On peut utiliser des variables, créer des procédures, faire des boucles. Les fichiers PostScript doivent être envoyés à l'imprimante. Ces derniers contiennent des dictionaires, pour ranger les différentes procédures, polices de caractères, et ce que l'utilisateur souhaite imprimer.

Le langage PostScript est universel, peu importe les caractéristiques de l'imprimante. Un même fichier peut-être imprimé sur une imprimante de bureau ou sur du matériel professionnel d'un imprimeur, et même sur une imprimante non PostScript (avec des logiciels comme Ghostscript, GhostPDL...).

PCL

PCL signifie "Printer Control Language". Il a été conçu par la société Hewlett-Packard pour ses imprimantes et compatibles. Ce langage assure une compatibilité totale entre les différentes familles d'imprimantes HP. En principe une séquence PCL spécifique de la HP PaintJet peut être employée sur une imprimante de type HP LaserJet III.

Au fil du temps, le PCL a validé trois niveaux. Le PCL3, pour des imprimantes de type point, PCL5 pour des imprimantes de type vectoriel, et XL (aussi appelé PCL6) pour des imprimantes photo, incluant à la fois les possibilités du PCL3, PCL5 et l'envoi d'images compressées de type JPEG directement à l'imprimante.

Le PCL5 inclut les polices vectorielles (Compugraphic Agfa) et les codes des traceurs HPGL.

PCL ou PostScript ?

Chaque langage a ses points forts et points faibles, bien exploités par le marketing. Avec PostScript on peut faire des graphiques assez poussés, surtout si l'on utilise aucun logiciel du commerce, mais pour le courrier de tous jours, PCL est bien suffisant si l'on se limite à la police de caractères "Univers" (police sans serif, proportionnelle), "Courier" (fixe) ou "CG Times" (CG pour Compugraphic, proportionnelle avec serifs). Tout est une question de licence d'utilisation sur des polices Helvetica, Arial, Univers, qui sont toutes sans serif, se ressemblent énormément, mais ne peuvent pas s'interchanger.

En mode graphique, le PCL peut compresser les données avec plusieurs algorithmes (#1 samebyte, #2 TIFF packbits ou ByteRun1, #3 delta compression, la #4 n'existe pas vraiment mais se retrouve dans la #5 qui permet d'utiliser les trois précédentes judicieusement), c'est au pilote de l'imprimante d'utiliser le bon.

Le PCL est bien pour imprimer des graphiques, et aussi des photos dans sa version XL, ce que PostScript fait aussi, mais avec une grande lourdeur, car les données à transférer sont énormes (plus de 150 Mo pour une page A4 couleur, alors que l'équivalent en PCL ne dépasse pas les 10 Mo).

Et l'Amiga

Avant la version 3.1 d'AmigaOS, chaque constructeur livrait ou non un pilote à placer dans le répertoire "devs:printers".

L'utilisateur pouvait choisir son imprimante, le port, des informations sur les impressions caractères (Printer) et graphiques (PrinterGfx).

Printer Printer Printer

A partir du 2.1, une autre icône est apparue dans "Prefs" (PrinterPS). PrinterPS permet de régler la sortie PostScript d'une imprimante. Si vous n'avez pas de telle imprimante, utilisez le programme cmd, qui détourne la sortie vers un fichier, pour voir comment le système se débrouille.

Les quatre options de PrinterPS sont spécifiques à l'imprimante PostScript et n'interagissent pas avec celles de Printer et PrinterGfx sauf pour le type d'imprimante (sélectionnez PostScript dans Printer) et le port (parallèle ou série), une seule et unique imprimante est gérable.

PrinterPS

PrinterPS

PrinterPS

PrinterPS

Conclusion

Sur Amiga Classic, on a le choix entre PCL et Postscript, mais les pilotes PCL sont trop vieux et limités au PCL3.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]